• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Le Bureau de Vérif’ : fake news sur les armes chimiques en Syrie

Le Bureau de Vérif’ : fake news sur les armes chimiques en Syrie

Maxime Darquier revient sur les attaques chimiques qui ont frappé, le 7 avril, Douma en Syrie. Une attaque démentie par le gouvernement syrien et son allié russe, qui s’appuient sur la travail de journalistes contestés comme Robert Fisk, grand reporter britannique. Qui est-il ? Pourquoi le gouvernement français parle-t-il de "manipulation permanente" de la Russie ? Réponse dans le Bureau de Vérif’ (22/04/2018).

Par ailleurs, dans The Intercept, Robert Mackey a prouvé que la fameuse interview du petit garçon syrien, Hassan Diab, censée révéler que l'attaque chimique à Douma le 7 avril était fausse, n'a pas été filmée dans la ville où vit le garçon, mais à Damas sur un site de l'armée syrienne, le Syrian Army Officers Club, où des conseillers militaires russes étaient présents. Ce qui pose la question : le témoignage a-t-il été obtenu sous la contrainte ?

Selon Rami Jarrah, un activiste syrien, quiconque est familier avec la Syrie d'Assad sait "que ces gens n'ont pas le choix de dire autre chose que ce que la narration du régime énonce".

Si le jeune enfant est mis en avant par les Russes et les Syriens pour nier toute attaque chimique, d'autres témoins assurent que l'attaque a bien eu lieu. Un témoin, Nasser Amer Hanen, raconta à Stefan Borg, de la chaîne TV4 Sweden, qu'il avait survécu à l'attaque au gaz, mais qu'il avait perdu son épouse, sa mère et ses frères.

Quand le même homme s'entretint avec Seth Doane, de CBS News, à l'intérieur de son logement en ruine, il mena le reporter à un étage supérieur, où une grande bonbonne de gaz jaune était encore présente.

Nasr Hanan, a resident in Douma, a suburb of Damascus, shows the press the roof of his apartment building on April 16, 2018, after an incident in which chemical weapons were suspected to have been used against citizens. (Kyodo)<br /><br /><br />
==Kyodo

Rien n'est donc encore sûr. Affaire à suivre...

Tags : Information et Médias Désinformation Russie Guerre Syrie




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • 4 votes
    vesjem vesjem 28 avril 11:05

    rien n’est donc encore sûr. Affaire à suivre.
    mais l’occident bombarde quand même


    • 9 votes
      Doctorix Doctorix 28 avril 14:19

      @vesjem
      Il n’est pas possible que cette interview du petit garçon soit fausse.

      On retrouve le même mur peint en jaune et le même tuyau rouge fixé au mur que dans la fake-vidéo que quand la journaliste de RT lui demande son témoignage et le suit dans le souterrain-hopital..

      C’est bien le même petit garçon, Hassan Diab, et ce sont les mêmes médecins qui se sont reconnus sur la vidéo et qui témoignent aux Pays-Bas.

      Tout sera fait pour décrédibiliser ces témoignages pourtant évidents.

      De plus, on ne peut pas faire entrer un petit garçon de 11 ans dans un scénario d’adulte tordu sans qu’il montre la moindre gêne.


    • 9 votes
      Doctorix Doctorix 28 avril 14:23

      De plus, dans la dernière image de cet article, on voit deux choses : l’obus jaune n’est plus sur le lit (qu’il n’avait du reste pas défoncé).

      Et on reconnait le même visage de faux-cul qui avait déjà témoigné pour dire, sans une larme, qu’il avait perdu sa femme, sa mère et ses enfants le 7/4.


    • 9 votes
      Doctorix Doctorix 28 avril 14:56

       sa femme, sa mère et ses frères

      Moi, je serais au trente-sixième dessous, à sa place.

      Mais il ne montre pas plus d’émotion dans le reportage que s’il avait perdu sa chatte et sa portée.


    • 5 votes
      Hijack ... Hijack ... 28 avril 23:33

      @Doctorix

      Non, tu connais leur truc ... dès que ça commence à foirer, ils cherchent les mensonges du désespoir. C’est une habitude chez eux ... Même sans les témoignages des enfants, qui pourra croire à de telles foutaises.
      Tous ces mensonges, c’est comme les films hollywoodiens ... ils sont destinés à ceux prêts à croire l’incroyable.


    • 7 votes
      gorguetto gorguetto 28 avril 12:02

      Maxime Darquier a bien monté sa démonstration, digne d’un pauvre pigiste en mal de reconnaissance.

      Robert Fisk, grand reporter, célèbre, et anglais c’est important, très respecté, qui a obtenu plusieurs prix pour ses reportages, donc au dessus de tout soupçon. Il était à Douma juste après l’attaque du 7 avril et pour enquêter avec des résultats qui vont dans le sens de Poutine et de Bachar.
      Maintenant commence le travail de sape, après tous ces arguments en faveur de l’excellent Robert Fisk qui ne fait que rapporter les dires d’un médecin présent sur place. Donc un seul témoignage et ce n’était pas du chlore mais un manque d’oxygène. Un grand reporter, se contenterait d’une vérité aussi faible et peu fiable ??? En tout cas il faut casser son reportage, donc la suite : Le médecin n’était pas présent, on lui a raconter.... Ce n’est pas sérieux, un grand professionnel comme Robert Fisk se contenterait de l’ours qui a vu l’ours... ?
      Mais ce serait ce "témoignage" qui aurait servi d’argument à Moscou et Damas ! Et tout s’articule sur ce faible élément et on y ajoute les témoignages de compromission avec des combattants anti Bachar pour cette mise en scène, au prix ridicule d’un bol de riz et quelque dattes.
      Heureusement, d’autres journalistes un suédois et un américain eux aussi récompensés pour leurs enquêtes, parlent très différemment de Robert Fisk. Ils étaient eux aussi sur place ce jour là et donnent un version qui contredit totalement celle de Robert Fisk.
      Ils ont reçu eux, des témoignages d’habitants, que du chlore a bien été utilisé contre la population, en fait on ne voit qu’un seul témoin et non pas des témoins, sans savoir ce qu’il vaut. Mais c’est le bon témoin, celui du chlore, celui qu’il faut retenir !
      Mais maintenant il faut achever Robert Fisk qui fut jusque là, d’après les collègues, un excellent journaliste jusqu’à ce qu’il "vrille", jargon professionnel pour dire qu’il est devenu un paria dans le métier parce qu’en août 2013, sur une attaque au gaz sarin, il avait nié la responsabilité de Bachar. ( Elle n’a jamais été formellement prouvée, voire même elle a été démontrée comme reposant sur les insurgés). Mais désormais Robert Fisk est considéré comme grillé et son témoignage du début ne vaut donc plus rien..... CQFD.
      En attendant, Américains, Anglais et Macron ont attaqué avec le succès que l’on sait sans aucun argument positifs en leur faveur et sans l’assentiment de l’ONU. Les frégates françaises n’ont pu tirer aucun missile, et les avions français n’ont pas survolé le territoire Syrien. Sans doute ont-ils tiré de loin, comme les israéliens maintenant.


      • 2 votes
        V_Parlier V_Parlier 28 avril 18:04

        @gorguetto
        Notons aussi que la présence de chlore ne contredit absolument pas le fait qu’il y ait eu mise en scène, comme le remarque Uli Gack pour ZDF : https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/attaque-chimique-douma-nombreux-76862 (à 0:54).


      • 4 votes
        gemelion 28 avril 12:36

        Ce que j’aime bien dans la vidéo à charge et dans la dernière image, c’est la bouteille d’acétylène posée en évidence sur le sol, à chaque fois je me marre !!!

        https://french.alibaba.com/product-detail/40l-acetylene-cylinder-acetylene-gas-cylinders-welding-gas-cylinder-for-acetylene-510543911.html


        • 5 votes
          rinbeau rinbeau 28 avril 15:23

          remettons les choses en perspectives.

          A la télé et à la radio on nous affirme que seul bachar el Assad est en mesure de se servir du gaz sarin entre autre. Parce que la résistance où les terroristes, (on ne sait plus trop comment les nommer) ne sont pas en mesure de fabriquer ces armes sophistiquées. Or ces résistants transformés en terroristes sont quand même en guerre depuis 7 ans contre l’armée Syrienne et la Russie et l’Iran. Je présume qu’ils ne ripostent pas à coup de cailloux, sans quoi leur sort aurait scellé en quelques semaines. Pour comparaison j’en veux à ce qu’il se passe en ce moment à Gaza où nous avons en présence des cailloux contre des armes à feu ! Le résultat est sans appel ! J’en déduis donc que des pays aussi puissants militairement et technologiquement que les pays sus nommés leur procurent les armes dont ils ont besoin. Mais ces pays ne peuvent pas être ni l’Amérique, ni l’Angleterre, ni la France, puisque officiellement ils combattent ces terroristes.

          Et c’est là que cette thèse s’effondre car dans la pratique, seuls ces pays là peuvent s’opposer durablement technologiquement à la Russie. Nous avons en réalité affaire à des mercenaires de tous poils, armés par diverses nations, dont certaines les plus puissantes du monde (jusqu’à présent)) et qui savent aussi fabriquer du gaz sarin. Il est donc plus que probable que ces mercenaires soient donc pourvus d’armes chimiques !

          A ce stade, en vos âmes et concsiences, à qui profite le crime ?


          • vote
            rinbeau rinbeau 28 avril 15:28

            Et si vraiment il y a bien eu attaque chimique !


            • 2 votes
              gorguetto gorguetto 28 avril 16:09

              @rinbeau
              Si vraiment il y a bien eu attaque chimique, alors qui en est l’auteur ? On a retrouvé sur place des restes d’engins et des produits non utilisés en provenance d’Allemagne et d’Angleterre. Bachar quant à lui, avait-il avantage à utiliser ce type d’arme puisque la progression était rapide à Douma et qu’il avait gain de cause à très brève échéance. Donc que des ennuis en perspective.


            • vote
              rinbeau rinbeau 28 avril 16:22

              je suis d’accord

              • 6 votes
                Hijack ... Hijack ... 28 avril 18:30

                Les seuls gouvernements au monde qui n’avaient aucun intérêt à gazer ... la Syrie et la Russie. Autrement dit : mensonges médiatico/politiques. Et, comme le "El Nosra fait du bon boulot" ... où C+ affirmait que Fabius n’avais jamais dit ça ... juste après que les vidéos le démontrant (Lolo avait dit cela à plusieurs médias à l’époque), ont toutes disparues, bien que parfois d’aucuns les ré publient.
                .
                De plus, même si Assad etait un gogolito (il prouve le contraire) ... et un criminel (de sa population qui vote pour lui majoritairement), son armée n’aurait aucun intérêt militaire d’utiliser le gaz ou produits chimiques, plus dangereux pour l’armée que pour les terroristes protégés contre les effets des gaz ; que les armes traditionnels sont plus efficaces pour ces poches terroristes.
                .
                Par conséquent ... impossible que la Syrie ait utilisé ces produits ... se sachant de plus attendue au tournant, de même que la Russie ... Enfin, la victoire est à la porte de la Syrie et Russie, ce serait débile de se tirer un missile sur le pied à ce moment précis. Jusqu’ici, ce sont les agresseurs qui ont tjrs menti ... depuis l’Irak et ça continue ... sinon, ça se saurait.


                • 2 votes
                  Hijack ... Hijack ... 28 avril 18:35

                  Cela étant ... j’ai ouïe dire, que la belle Madame Assad avait été surprise en train d’acheter un petit paquet de berlingots  smiley d’eau de Javel (donc du chlore ... rendez-vous compte, on va pas laisser passer ... )


                • 2 votes
                  Scalpa Scalpa 28 avril 18:41

                  Comment ca les gens douteraient sur la véracité des mensonges que certains voudraient inoculer dans leurs cerveaux sans défense disponibles depuis leur naissance


                  • 1 vote
                    le celte le celte 29 avril 09:57

                    Déjà, le bombardement est un fiasco. 0 pointé pour les französisch !

                    lamentable !
                    Et pour l’histoire, faut bien donner de temps en temps un bac à sable aux lobbys militaro-industriels, on fait d’une pierre deux coups, on les occupe et ça permet, l’évaluation du niveau de défense de l’ennemi, ses performances OP, techniques et logistiques.
                    Pour info, les "Alliés" sont techniquement aveugles en Syrie car les russes ont des équipes de hackers (brouillage numérique) rendant impossible à la coalition occidentale de surveiller certaines zones stratégiques.
                    Pourquoi ne parle t-on pas de tous les autres terrains de guerre ?...autant de champs de mines posés sur un si petit caillou ! 


                    • 1 vote
                      joseW 29 avril 11:20

                      Non mais la meilleure de toute cette farce otanesque relayée par la télévision subventionnée de la zone France, c’était quand même la journaliste de CNN qui respirait à pleins poumons un sac à dos de petite fille censé être couvert de gaz sarin (mortel, incolore et inodere) et confirmant qu’il y avait effectivement une odeur suspecte. 


                      Dommage que Maxime Darquier et le Bureau de vérif de l’ 5 n’aient pas rajouté ce travail de débunking XXL de la grande reporter de cette grande chaine d’informations états-unienne à leurs documents à charge contre Assad ! 


                      Une faute professionnelle que cet oubli ? :-> 


                      • 1 vote
                        rinbeau rinbeau 29 avril 12:10

                        @joseW

                        Elle n’a pas dû faire le service militaire !

                        quand j’ai fais le mien, l’instruction en cas d’épandage au gaz sarin était de s’agenouiller avec sa tenue NBC complète, bâche étanche et masque à gaz et de se piquer à la seringue d’atropine à la cuisse. Et tout ça en moins d’une minute !

                        ensuite tu attends sans bouger, on vient te chercher et on te met en chambre de décontamination !

                        la chance de survie est minime !

                        elle me fait bien rigoler, elle prend le sarin pour de la cocaïne !


                      • 5 votes
                        Hieronymus Hieronymus 29 avril 12:26

                        en fait ce Bureau de Verif’ c’est le Bureau de la Propagande, annexe essentielle du Ministère de la Vérité qui est en train de se mettre en place ?

                         smiley


                        • vote
                          bluerider 30 avril 02:01

                          on est lundi 30 à 01h00 et toujours rien dans la presse française. Si cela ne s’appelle pas de la propagande "en creux", alors qu’est-ce que c’est ? Ils auraient pu au moins donner l’info avec les pincettes qu’on leur connait ? Nous vivons emmurés. Les français vivent emmurés. Quant à la vérif de ce politburo, mais qu’est ce qu ’on s’en BRANLE ! Le gamin a répété la même histoire 10 fois si ce n’est pas 20, dans 10 ou 20 endroits différents. Ca devrait leur suffire ? Non ? Eh bien il y a 15 autres témoins, et la soixantaine de témoins de Fisk ou de Sharp ou de Gack. 


                          • vote
                            bluerider 30 avril 02:03
                            Concernant le reportage CBS ou Seth Doane raconte aux américains ici : 

                            il faut noter la DERNIERE PHRASE = "and if weapons experts do make it to that building, they will find a scene that could have been tampered with, and Jeff I witnessed accounts that can be confusing, and contradictory."

                            "et si des experts en armes se rendent dans cet immeuble (là où se trouvait le cylindre jaune censé être le vecteur des gaz chimiques), ils trouveront une scène qui pourrait avoir été trafiquée, et Jeff J’ai pu moi-même assister à des témoignages qui peuvent être parfois confus et contradictoires."

                            autrement dit ce type doute au moins de 3 choses :

                            1/ que ce cylindre jaune soit bien une roquette gouvernementale de gaz toxiques car il parle d’une possible mise en scène
                            2/ que cette roquette soit arrivée là par un tir et non une mise en scène
                            3/ que les témoins qu’il nous montre sont fiables, puisqu’il dit qu’il en a rencontré d’autres qui ne disent pas la même chose.
                            4/ cerise sur le gâteau, sa parole est coupée et le journaliste sur le plateau ne relève pas la portée de sa dernière phrase.


                            • vote
                              bluerider 30 avril 02:10

                              le journaliste qui soi-disant fait un boulot de décryptage pour FRANCE5 est en fait un couillon de première qui ne cherche pas à traduire TOUT ce que dit Seth Doane. Il prend ce qui l’arrange. Heureusement que de vils complotistes comme ici lui rappellent la déontologie de son métier (et quelques notions de base en anglais ainsi que d’aller jusqu’au bout des interviews et échanges sur un plateau).


                              • vote
                                thierry3468 1er mai 05:34

                                Qui vérifie le travail du bureau de vérification ?Quand un gouvernement s’arroge le droit de décider de ce qui est "vrai" et donc de ce qui est "faux",je m’’interroge sur l’objectivité des émissions TV.


                                • vote
                                  sls0 sls0 1er mai 16:56

                                  Pour attirer le telespectateur, habituellement on montre des cadavres de victimes de guerre.

                                  Quand ça parle de gaz on parle de victimes mais quid des cadavres.
                                  Surtout qu’avec du gaz comme le sarin on ne touche pas trop les cadavres.
                                  Ici ce doit être un nouveau gaz qui envoit les cadavres dans une autre dimension.
                                  Avec leur gaz les syriens font des victimes sans cadavre.
                                  Les américains font des bombardements sans victime mais avec beaucoup de cadavres.
                                  Vraiment bizarre cette guerre. Ou il y a des journalistes qui ont une déonthologie bizarre.

                                  • vote
                                    bluerider 5 mai 00:30

                                    concernant Seth Doane, M. DARQUIER a produit en direct une FAKE NEWS. Seth Doane termine le même jour que l’extrait diffusé par France5 son interview en direct sur le plateau de CBS par cette phrase : https://www.cbsnews.com/news/syria-inside-douma-the-site-of-apparent-chemical-attack-2018-04-16/

                                    il faut noter la DERNIERE PHRASE = "and if weapons experts do make it to that building, they will find a scene that could have been tampered with, and Jeff I witnessed accounts that can be confusing, and contradictory."

                                    "et si des experts en armements se rendent dans cet immeuble [là où se trouvait le cylindre jaune censé être le vecteur des gaz chimiques], ils trouveront une scène qui pourrait avoir été trafiquée, et Jeff j’ai pu moi-même assister à des témoignages qui peuvent être parfois confus, et contradictoires."


                                    Donc Seth Doane DOUTE SERIEUSEMENT du témoignage qu’il fait en direct, et du témoignage du syrien qu’il interroge. Or ni CBS ni FRANCE5 n’ont relevé ce fait.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Octavio

Octavio
Voir ses articles







Palmarès