• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Marion Beauvalet - Comment les médias diabolisent les Gilets (...)
#92 des Tendances

Marion Beauvalet - Comment les médias diabolisent les Gilets jaunes

Une dynamique médiatique est-elle à l'oeuvre pour discréditer le mouvement des Gilets jaunes ?

Il est certain que le coeur des médias de masse balance entre logique d'audience, scénarisation outrancière, dramatisation, biais idéologiques et préservation de gros intérêts (voir la vidéo "Pourquoi 10 milliardaires contrôlent-ils nos médias, notre information ?")...

Et certains éditorialistes-chroniqueurs hystériques (Aphatie, BHL, Jean Quatremer...) sont avant tout des spécialistes du mépris, voire de l'insulte...

Quid du masochisme des spectateurs ? Quand les médias les plus contestés (chaînes d'information en continu) font de plus en plus d'audience...

 

Comment les médias diabolisent les Gilets jaunes - Marion Beauvalet (Le Média, 3 janvier 2019, 25:31 )

Théophile Kouamouo reçoit Marion Beauvalet, responsable de la rubrique médias du Vent Se Lève.

Retrouvez son article sur le traitement médiatique des gilets jaunes sur le site du Vent Se Lève : ? https://lvsl.fr/le-traitement-mediati...

 

⚠ Suivez-nous :

Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia

Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia

Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia

 

MÉDIAS : POURQUOI 10 MILLIARDAIRES CONTRÔLENT NOTRE INFORMATION ? (Osons Causer, 17 septembre 2015, 27:57

Pour quoi 10 milliardaires contrôlent-ils nos médias, notre information ? Pourquoi avoir de l'influence sur le journalisme et les journalistes ? Pourquoi de grands industriels milliardaires investissent-ils, souvent à perte, dans le secteur des médias ? Pour de l’influence pardi ! Posséder des quotidiens, des chaînes d’info, des radios ou des magazines permet de ménager des clients ou des partenaires bien mieux que la corruption ou le lobbying. Censurer un documentaire à charge contre un client, influencer le tiercé politique en commandant sondages sur sondages, voilà ce que permet la prise en main des médias. Découvrez avec nous les rouages de ce jeu d’influence qui anime la grande famille des milliardaires français au mépris de notre démocratie.

 

Tags : Information et Médias Société Télévision Journalisme Démocratie Médias Manifestation BHL Violence Oligarchie Polémique Manipulation Gilets jaunes




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 8 votes
    barbarello barbarello 4 janvier 12:55

    Elle est gentille la petite blonde à lunettes sexy (propos sexiste et je vous emmerde les pas contents - :) ) 

    mais cette manière de dédouaner les pauv’ petits journalistes et de ne charger que les éditocrates a le don de me gonfler. 

    Je n’oublie pas que dans cette corporation (et tout particulièrement la parisienne) les pauv’ petits sont aussi enragés contre les mal pensances, pathétiquement monocordes et grégaires, et tout aussi convaincus de leur rôle "éducatif", que les éditocrates, et ceci sur bien des sujets. 

    Italie fascisante, monstruosité trump contre vertu clinton, horreur brexit et souverainismes nationaux, merveilleux migrants et superbes ong, extrême droite fantasmée et détectée dans tous les coins, populisme abomination danger pour la démocratie dont ils sont les défenseurs magnifiques, appétence forcenée pour le dit "progressisme" et terreur et mépris du terroir et des traditions, poutine dangereux fauteur de guerres et dictateur, assad ne mérite pas de vivre quand même oh hein, eccetera eccetera eccetera. 

    Elle est bien gentille la petite blonde à protéger ainsi les "petits" journalistes !!! 


    • 6 votes
      PumTchak PumTchak 4 janvier 13:12

      @barbarello

      Jacques Cotta, qui animait le format "Dans la gueule du Loup", a eu un différend avec Aude Lancelin qui lui a refusé une émission sur l’Italie avec le nouveau gouvernement. Il a quitté Le Média. Il était le seul de l’équipe qui était souverainiste.
      Le Media, maintenant, ne soutient que la ligne mondialiste.

      https://www.soverain.fr/wp-content/uploads/2018/10/communique-jacques-cotta.jpg


    • 2 votes
      barbarello barbarello 4 janvier 13:52

      @PumTchak

      Dites donc, c’est une manie chez vous de toujours transmettre du texte sous format image ?  smiley 
      .
      Sinon, par charité pour les âmes sensibles, je ne dirai pas dans le détail ce que je pense de ce truc largement moisi dès sa naissance, ayant atteint à présent le stade de totale puanteur d’un cadavre corrompu,
      et qui a eu et a encore le culot de se présenter comme un "média" et comme un "média citoyen" qui plus est. 


    • vote
      PumTchak PumTchak 4 janvier 15:09

      @barbarello

      Je prends l’écran de l’ordi en photo avec le mobile, puis je l’envoie en fichier-joint.
      C’est pas bien ?


    • vote
      barbarello barbarello 4 janvier 16:26

      @PumTchak

      Bien, pas bien, je ne dirais pas les choses comme ça.
      Mais il me semble que les textes en format texte, par rapport aux textes au format image, permettent bien plus facilement d’extraire des passages, de les diffuser, d’utiliser des passages dans un autre document par simple copier coller, ce genre de choses.
      De plus, ça permet un référencement du contenu par les moteurs.
      Ca permet aussi de linker la source quand c’est du texte publié originellement sur un site comme cette lettre de Cotta. 


    • vote
      PumTchak PumTchak 5 janvier 10:14

      @barbarello

      C’était une réponse en boutade. Je ne suis pas inscrit sur facebook et je ne veux pas déranger incessamment mon entourage. Je ferai un effort, avec les limites d’un non informaticien.


    • vote
      barbarello barbarello 5 janvier 10:27

      @PumTchak

      La source 1 je crois bien pour la lettre de Cotta : 
      http://la-sociale.viabloga.com/news/les-raisons-de-mon-depart-du-media


    • vote
      Sparker 7 janvier 11:45

      @PumTchak

      Cotta, bof bof, quand il s’est allongé devant un Lrem à propos des bombardements en Syrie dans son émission spéciale j’ai compris que c’en est encore un qui n’a que de la gueule, et je parle même pas de l’émission sur l’UE, il est nul ce type pas une grosse perte pour Le Média.


    • vote
      PumTchak PumTchak 7 janvier 12:30

      @Sparker

      Pourtant, il ouvre l’émission par une question qui accuse sur le bombardement par le trio Trump/May/Macron. Quand le député Lrem parle, ce n’est pas Cotta.

      De toute façon, ce n’est pas une perte, c’est même un gain pour la FI. Le parti est mondialiste et ne veut pas sortir de l’UE. Le Media et la FI s’emboitent parfaitement, maintenant, c’est cool. En n’entendra plus, comme dans une autre émission de Cotta, Nikonoff et Asselineau expliquer pourquoi il faut sortir de l’UE pendant que Charlotte Girard tente confusément de noyer la question. Ce sera plus zen.


    • vote
      Sparker 8 janvier 14:42

      @PumTchak

      Bah c’est un peu court comme réquisitoire, certes C.Girard n’a pas été très performante dans cette émission sur l’UE, je suis bien d’accord et je n’étais pas très chaud qu’elle soit tête de liste aux élections. Car si le positionnement FI est très équilibriste, j’en convient, il faut une sacré dose de testostérone pour défendre cette position. A la fois défendre un projet d’union européenne tout en détruisant celle actuelle. C’est difficile, à moins d’être nationaliste ce qui facilite les choses mais ne règle en rien les problèmes.
      Sortir de l’UE, je ne crois pas que ce soit la position de Nikonof et d’Asselineau, eux ne veulent pas d’UE tout court, quelle qu’elle soit, même sociale, même harmonisée, ils déclarent la dimension nationale comme étant l’alpha et l’oméga de l’organisation territoriale et de l’identification populaire. C’est un point de vue certes mais ça n’est que ça.
      De toute façon un frexit ne règlera rien face au mondialisme, l’UE nous asservit mais le retour au national pur ne nous rendra pas plus libre.
      Et puis bon, Asselineau, en dehors de sa spécialisation n’a pas une dimension politique très enthousiasmante, d’ailleurs son raccrochage au CNR en dit long quand à sa capacité d’avoir une vision moderne et inventive. En ça, l’avenir en commun est bien plus performant, innovant et tourné vers... l’avenir, déjà du moins avec sa 6° république citoyenne, populaire, responsable et émancipatrice. Asselineau se contentera bien de la 5° et de son présidentialisme qui est, somme toute, une dérive démocratique.


    • 3 votes
      Paul Pote Paul Pote 4 janvier 13:28

      Tout est dans les Proctologues des sages du fion :

      "Tous les journaux défendront des partis différents - aristocratique, républicain, révolutionnaire et même anarchiste - mais, bien entendu, aussi longtemps seulement que dureront les Constitutions. Ces journaux, comme le dieu indien Vichnou, auront des centaines de mains dont chacune tâtera le pouls de la changeante opinion publique."


      • vote
        Reiki Reiki 4 janvier 15:44

        En gros du moment ou un appareil public appartiens au privé, il n a plus a repondre au bien de tous mais au bien financier d une antité. Du coup elle ne repond pas a sa propre charte. Mais se qui m amuse, es la similitude qu on trouve dans le fonctionnement des représentants qui perçoivent un salaire pour faire respecter la démocratie à excerser les droits des citoyens.

        Du moment ou un Droit public es de la responsabilité et appartiens a une poigné de personne . Il es de se fais, une entorse se que doit etre une République.


        • vote
          louis 4 janvier 16:04

          cette petite blonde a une analyse de la situation qui est a mon avis excellente .

          En plus j’ai toujours de l’admiration pour les personnes qui réussissent a vaincre leur seuveu pour qu’ils puissent en même temps dominer leur appréhension et parler en publique .



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès