• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Surréaliste tribunal de la pensée. « Excusez-vous », « Ça ne se discute pas (...)

Surréaliste tribunal de la pensée. « Excusez-vous », « Ça ne se discute pas »

Un humoriste transgenre se fait bousiller par le plateau de Ruquier parce qu’il a écrit il y a 2 ans qu’Israël instrumentalisait la Shoah.
 

 

Tribunal de la pensée... Giesbert : "Excusez-vous" "Ça ne se discute pas"

Publiée par Moussa Abraham sur Dimanche 4 novembre 2018

 

N’en déplaise à Franz-Olivier Giesbert , ça se discute , dans les colonnes de libération, Idith Zertal une historienne israélienne, s’est élevé contre la façon dont son pays instrumentalise la shoah : « La Shoah occupe une place centrale dans la conscience, le discours, la politique d'Israël et, tout autant, dans la manière dont, chaque jour, nous comprenons et expliquons notre existence. Cela est fort compréhensible car Israël a émergé de la Shoah. La mémoire de la Shoah en Israël a été construite de manière intéressante : les créateurs de cette mémoire étaient des politiques, des idéologues, qui n'ont pas subi personnellement la solution finale nazie. Les rescapés, en revanche, les premiers sujets de cette mémoire, en ont été évacués. C'est là que commence le processus de la dévaluation et de l'instrumentalisation de la Shoah en Israël. La mémoire collective ne s'intéresse au passé que comme intermédiaire pour les visions du présent. De fait, la mémoire des rescapés n'était pas la bienvenue. L'Etat n'a pas voulu de cette mémoire, parce qu'elle était si menaçante, parce qu'elle était profondément nôtre, et parce qu'elle n'était pas unidimensionnelle : il y avait des bons et des mauvais, des justes et des salauds, des voleurs, des collaborateurs. Sa complexité la rendait si inquiétante... Le problème, c'est que dans le « récit » israélien, la Shoah apparaît comme une phase immanente dans un processus déterministe, téléologique, menant à la « Guéoulah », la rédemption. A l'Etat. Ce lien exclusif entre la Shoah et l'Etat est désastreux ; il pervertit à la fois le sens de la Shoah et celui de la réalité israélienne : si la Shoah est la source d'inspiration la plus significative de la vision du monde de l'Israélien, elle est corrompue de fond en comble. Nous ne sommes pas en danger de Shoah : nous sommes, au contraire, les « costauds du quartier », détenteurs d'une puissance énorme, au-delà de toute imagination ».

Tags : Information et Médias




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • 22 votes
    maQiavel maQiavel 5 novembre 19:13

    On va faire court : l’instrumentalisation de la shoah se discute mais elle ne peut être discutable qu’entre juifs. Si vous entrez dans ce débat et que vous n’êtes pas juif, il y’a de forte probabilité que vous soyez renvoyé à « l’antisémitisme », donc à Hitler.

    De la même manière, si un autre journaliste que Zemmour écrivait le dixième de ce qu’il écrit sur Vichy , Pétain et les juifs , il aurait des bataillons de police au derche à chacune de ses conférences comme Dieudonné à ses spectacles.


    • 9 votes
      Norman Bates Norman Bates 5 novembre 20:34

      @maQiavel

      Imparable...
      Naguère il y avait un signe distinctif qui conduisait vers les "heures les plus sombres", aujourd’hui c’est devenu un ausweiss vers la liberté d’expression...et quelques autres privilèges...


    • 3 votes
      Qirotatif Qirotatif 5 novembre 20:44

      @Norman Bates
      Pas complètement. EZ est emmerdé par des censeurs qui ne sont pas seulement d’une seule communauté. Nous sommes dans une société de fragiles qui attaquent en justice, condamnent, insultent et agressent toute expression dissidente. 


    • 12 votes
      Norman Bates Norman Bates 5 novembre 21:41

      @Qirotatif

      C’est certain, la liberté d’expression est devenue en globalité fragile comme la santé d’un type qui se cache nuitamment dans la salle de bain d’Oscar Pistorius, mais il n’empêche qu’un propos tenu par le "polémiste" Zemmour ne sera jamais traité comme le même propos tenu par "l’humoriste controversé" Dieudonné...
      L’étiquette "antisémite" n’adhère pas sur le front de l’un, même s’il s’aventure sur le rôle de Vichy...


    • vote
      PLACIDE2 6 novembre 06:56

      @maQiavel
      Il suffit de bien construire son étiquette,ou son image, si les parents l’ont construite pour nous (baptême, circoncision) s’en démarquer demande un effort supplémentaire ,car la place fait partie du message.


    • vote
      Earthnet Earthnet 6 novembre 11:42

      @Qirotatif

      "Nous sommes dans une société de fragiles qui attaquent en justice, condamnent, insultent et agressent toute expression dissidente."

      L’hyper sensibilité des prétendus surdoués est une plaie... 


    • 6 votes
      gorguetto gorguetto 5 novembre 19:17

      http://www.forum-religion.org/actualite/idith-zertal-se-piege-elle-meme-t4644.html

      L’auteur , Idith Zertal, se piège elle-même en croyant enfoncer Dieudonné...
      LE PIÈGE SE REFERME SUR SES AUTEURS. EN CROYANT TERNIR L’IMAGE DE DIEUDONNÉ, CERTAINS VOIENT AUJOURD’HUI LEUR CRÉDIBILITÉ FONDRE COMME NEIGE AU SOLEIL !
      Une affaire aux multiples rebondissements
      Dans une interview donnée sur France info, l’écrivain Idith Zertal réfute totalement l’utilisation du terme « Pornographie mémorielle » dans son ouvrage.
      En effet, chose étonnante, celle-ci se défend aujourd’hui d’avoir utilisé cette phrase dans son ouvrage et par là même transforme l’humoriste Dieudonné en mythomane.
      Mais voilà, elle s’est piégée elle-même car son ouvrage "La Nation et la mort" avait d’abord été publié en anglais sous l’intitulé "Death and the Nation" et c’est l’éditeur français qui avait préféré ne pas reprendre ce terme, (qui est clairement mentionnée dans la version anglaise), pour le marché français.
      Voilà donc une affaire aux multiples rebondissements qu’il faut maintenant suivre comme un feuilleton en buvant son petit lait, calmement. La vérité va dans le sens de Dieudonné !
      Ci-joint une copie du communiqué officiel de cette information.
      Ce Mercredi 23 Février 2005,
      Le NouvelObs rapporte (selon Libération) que Idith Zertal a utilisée l’expression "Pornographie Mémorielle" dans la version en anglais de son ouvrage.
      Mais elle a demandé qu’elle soit retirée de sa version en français par peur, selon son éditeur, des polémiques qu’elle pourrait susciter EN FRANCE...
      Or la conférence de Presse où Dieudonné évoque l’expression a eu lieu en Algérie.
      Pourtant l’Algérie n’est pas la France.
      Est-ce parce que Dieudonné a repris ces expressions en Français ? Dieudonné aurait-il dû reprendre ces expressions en anglais ?
      Source NouvelObs :
      permanent.nouvelobs.com/cgi/edition/qobs_imprime ?cle=20050223.OBS9528
      Source Libération : www.liberation.fr/imprimer.php  ?Article=277674
      L’historienne israélienne, à qui l’humoriste attribue la formule "pornographie mémorielle", affirme dans Libération que l’expression n’est pas présente dans son livre "La Nation et la mort". Sauf qu’elle y figure dans sa version anglaise "Death and the Nation"...
      L’expression "pornographie mémorielle", ou toute expression s’en rapprochant, ne figure pas dans mon livre ’La Nation et la mort’", affirme l’historienne israélienne Idith Zertal dans Libération mercredi 23 février.
      Pourtant, comme l’explique le journal, Dieudonné n’a pas menti en lui attribuant la paternité de la formule. En effet, l’expression "pornographie mémorielle" ne figure pas dans "la Nation et la mort", mais, joint par Libération pour des explications, Dieudonné a renvoyé vers le traducteur de l’historienne.
      Marc Saint-Upéry a en effet écrit dans un texte publié par Indymedia que "la notion de "pornographie mémorielle" [...] est de l’historienne Idith Zertal". En fait, la formule "pornographie mémorielle" ne figure pas dans "la nation et la mort" d’ Idith Zertal mais dans "Death and the Nation" de... Idith Zertal.
      Celle-ci l’a utilisée dans la version en anglais de son ouvrage mais a demandé qu’elle soit retirée de sa version en français. Par peur, selon son éditeur, des polémiques qu’elle pourrait susciter en France, rapporte le quotidien.
      Le Nouvel Observateur
      On remercie au passage les Nègres domestiques qui ont contribué à la campagne de dénigrement de Dieudonné. On vous a vu, on vous a entendu, bandes de mauviettes !


      • 6 votes
        maQiavel maQiavel 5 novembre 19:29

        Donc , si je comprends bien , cette historienne israélienne a voulu changer une citation de son livre à cause des polémiques qu’elle pouvait susciter en France.  smiley

        Comme quoi , l’expression sur la shoah est encore plus restrictive en France qu’en Israël , ça en dit long … 


      • vote
        alanhorus alanhorus 6 novembre 09:10

        @gorguetto

        https://www.counterpunch.org/2005/02/28/dieudonne-and-the-uses-of-quot-anti-semitism-quot/
        Le mot instrumentation de la pensée prend toute sa signification concernant cette affaire.
        https://www.youtube.com/watch?v=Aa0dV6ORO6I
        parodie ango ruquier


      • 15 votes
        Qamarad Qamarad 5 novembre 19:58

        Moi ce qui me fait marrer, c’est qu’on a une jolie scène post-moderne : une gouine aux airs d’institutrice revêche et aigrie dans le rôle de commissaire aux idées propres sur le service public, passant à la question un/une (je ne sais pas quoi employer) transexuel(le), devant la nonchalance du bourgeois libéral-conservateur qui lui sert de co-chroniqueur et qui moufte pas trop au risque de perdre sa gamelle.

        Dans 20 ans, y aura de quoi tourner une farce style papy fait de la résistance. smiley


        • 6 votes
          Norman Bates Norman Bates 5 novembre 20:26

          Si une certaine personne (dont je tairai le nom, mais son sobriquet commun est "le nigaud des Vosges") avait un gramme d’esprit critique elle sentirait le bout de la quenelle lui chatouiller la glotte...


          • 1 vote
            pegase pegase 5 novembre 21:07

            @Norman Bates,

            Ah ne m’énervez pas, sinon je vous envoie un munster affiné 6 mois par la poste !


          • 2 votes
            Norman Bates Norman Bates 5 novembre 21:30

            @pegaz la tremblote

            Après l’avocat, le munster...le nigaud veut absolument que je me mette à table... smiley


          • 3 votes
            Norman Bates Norman Bates 5 novembre 22:09

            @pegaz d’échappement (de camion)

            Il serait vivement intéressant de recueillir l’opinion de l’intéressé sur "l’instrumentalisation de la shoah"...avec son statut de "traumatisé", son esprit critique éclairé au néant, sa candeur de pucelle confrontée pour la première fois au pêché de chair, ses larmes salées s’écoulant de son réceptacle crânien béant, il saura ramollir les cœurs de pierre de plusieurs agoravoxiens... 
            Si besoin, il pourra sortir sa "pauvre petite Rachel" de la naphtaline pour émouvoir les plus récalcitrants... smiley


          • vote
            pegase pegase 6 novembre 10:59

            @Norman Bates

            Des petites Rachel il y en avait plein au camp d’Urbeis*, les enfants passaient leurs bras à travers le grillage pour quémander à manger ... Une mamie qui habite dans le coin a reçue un coup de cross parce qu’elle leur donnait du pain, c’était une petite fille à l’époque ....

            La gestapo a débarquée dans la maison de ses parents, les menaçant de les déporter si leur fille n’arrêtait pas de leur donner à bouffer ... fin de l’histoire ...

            Témoignage recueilli en direct, de la mamie en question, cet été, donc tout récemment ... 
            ------

            Je parlerais plutôt de propagande (de guerre) dans le but de culpabiliser les français plutôt que d’instrumentalisation, "instrumentalisation" n’est pas un terme assez fort ...

            Le camp d’Urbeis était pourtant un camp à 100% nazi ... Les français ont, au contraire, tout fait pour exfiltrer les malheureux qui ont pu s’en échapper, comme par exemple un ressortissant russe, capturé sur le front, qui a réussi à s’échapper en passant par une canalisation (Il a été recueilli par la résistance locale) ...

            Il y a eu de la collaboration, mais elle était minoritaire et la plupart des collabos ont été fusillés ... C’est ce qu’il faut rétorquer à Fourest !


          • vote
            pegase pegase 6 novembre 11:04

            Des petites Rachel il y en avait plein au camp d’Urbeis*

            Aujourd’hui c’est le terrain de camping municipal ... smiley

            Non, ça ne s’invente pas ...


          • vote
            pegase pegase 6 novembre 11:17

            "instrumentalisation" n’est pas un terme assez fort ...

            C’est un terme incomplet, "instrumentalisation" dans quel but ????? 

            Ce mot ne le suggère pas, alors que le terme "propagande" suggère qu’il y a des forces en présence qui cherchent à manipuler l’opinion publique, dans un but contraire aux intérêts des français ......

            Vous, vous êtes dans la niaiserie ambiante des bobos soraëliens qui font une fixette sur BHL, alors que toute cette merde c’est de la propagande de guerre smiley


          • vote
            Earthnet Earthnet 6 novembre 11:57

            @pegase

            En même temps c’était la guerre, pas un concours de Marelle dans une cour d’école. 


          • vote
            pegase pegase 6 novembre 12:45

            @Earthnet

            Sauf que le III ème Reich violait les conventions de Genève de 1906 et 1929 

            ratifiées par l’Allemagne et la plupart des pays occidentaux, qui dictaient les règles de la guerre, afin (entre autre) de protéger les prisonniers, et non pas les exterminer ...

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Conventions_de_Gen%C3%A8ve


          • vote
            Earthnet Earthnet 7 novembre 10:56

            @pegase

            De la petite bière à coté de l’empire Anglo Américain que vous continuez à soutenir sans vous en rendre compte... 


          • 6 votes
            Norman Bates Norman Bates 5 novembre 20:30

            La thérapie financée par le service public, via la redevance, pour soigner les névroses et les psychoses de Christine Angot semble d’une efficience toute relative...

            Pour Giesbert qui "tremble" faut-il prévoir une enveloppe pour soigner son Parkinson.. ?



              • 3 votes
                PumTchak PumTchak 5 novembre 21:50

                Voilà un beau flash totalitaire, avec l’invité cloué vivant sur place devant tous afin que la scène les tétanise. Et les premiers journaux électroniques qui relaient l’effroi.

                La tévé demain, avec la multiplication des ces flash qui tuent socialement l’invité au moindre écart. Et l’extension à d’autres sujets : Poutine, Bachar, la Saoudie le 9/11 2001, l’homosexualité, le souverainisme, et j’en oublie.


                • 6 votes
                  ezechiel 5 novembre 22:17

                  "Vous voulez un avocat ?", mort de rire.

                  Le pauvre type est devenu tout blême quand la sorcière l’a fermement obliger de s’excuser !
                  Évidemment que la Shoah est instrumentalisée par les politiques, et il n’y a pas qu’Israël qui l’instrumentalise, on le voit tous les jours à la télé.

                  Macron vient même de déclarer lors de la campagne des prochaines élections européennes il y a quelques jours, que l’on était dans un climat "des années 30", il traite les Français refusant la mondialisation de "lépreux populistes" pour leur faire peur, car la Bête immonde rôde toujours en tête des chemises brunes et peut revenir, la Sho.. !

                  In n’y a pas si longtemps, quand Marine Le Pen parlait "d’occupation", à juste titre, de quartiers entiers de la république par des islamistes, on l’a comparée dans tous les média à une nazie, et elle a du s’expliquer devant un tribunal ! La terrifiante odeur de soufre nauséabonde se répand dans la France rance, gare à la Sh.. !


                  • 6 votes
                    Norman Bates Norman Bates 5 novembre 22:40

                    Punaise...c’est la dernière fois que je suis commis d’office...tout ça pour défendre deux cloches hystériques...hein.. ? le micro est branché.. ? tu pouvais pas me le dire, abruti.. ? monsieur le technicien, pardon...

                    Monsieur le juge, madame le ou la Procureur, cher public...non.. ! mes clients, Christine Angot et Franz-Olivier Giesbert ne sont pas des fossoyeurs de la liberté d’expression...l’accusation portée devant la Cour d’Agoravox.TV est fallacieuse et mensongère...je suis outré.. !

                    Voyez plutôt la partie civile, cet humoriste comment dites-vous.. ? oui, "transgenre"...est-ce un plaignant ou une plaignante, je ne saurais le dire, mais c’est manifestement un adorateur du nazisme qui se roule dans la fange de l’eugénisme comme un cochon s’ébroue dans la boue en poussant des gloussements érotiques, voire même pornographiques...

                    Oui, mesdames-messieurs, l’eugénisme...que cet énergumène applique sur sa propre personne..voyez le modèle, ni homme ni femme mais nazi jusqu’au bout de la vulve ou du prépuce...cet individu, perverti de tous ses chromosomes, crache sur les six millions de morts de...oui, là je tremble comme monsieur Giesbert...pardonnez mon émotion, mais il me revient en mémoire le regard défiant, criminel, glaçant de cet être face à madame Angot et monsieur Giesbert, bouleversés, au bord des larmes face à l’innommable affront...il a bredouillé des excuses de circonstance, cerné par les "Justes", les dignes émules du couple Klarsfeld dont je salue le travail de sape à la chasse aux nazis...

                    Madame Angot, monsieur Giesbert, soyez à jamais les épouvantails face aux miasmes du passé, la gousse d’ail qui fait reculer le vampire indicible qui pompe le sang des consciences engourdies...je plaide évidemment la relaxe, et ne manquerai pas de consulter mon confrère Maître Bergmansonberg pour poursuivre le...l’être plaignant de ce jour...

                    Maître Bates, avocat à la Cour d’Agoravox.TV.


                    • vote
                      Scalpa Scalpa 5 novembre 22:49

                      Elle était a deux doigts de lui mettre son poing de vue dans la profondeur de son océane la ........ !!!


                      • vote
                        Belenos Belenos 5 novembre 23:20

                        En tout cas, cette séquence n’est pas sexy. 


                        • vote
                          Scalpa Scalpa 5 novembre 23:23

                          La c’était plus on n’est pas couché mais il s’est fait coucher par sa pomme.


                          • 8 votes
                            Hijack ... Hijack ... 6 novembre 00:50

                            T’ain la vache ... comme dirait l’autre, avec une bouche ressemblant à une plaie mal cicatrisée, elle ne pouvait que baver autant de haine envers quelqu’un d’innocent en tout.

                            .

                            Elle le (la) traitait comme si c’était un révisionniste ou négationniste chevronné ... alors qu’il (elle) fait gentiment partie des gens qui simplement n’apprécient pas l’instrumentalisation, le business, l’alibi de la Shoah ... comme par exemple Norman Finkelstein.

                            Quant à F.O. Giesberg ... à vomir ... et lui dédie ce sketch. 

                            .

                            Tous les autres sont restés lâchement silencieux face à ce torrent de ridicule ... et qui ne dit mot consent !


                            • vote
                              PumTchak PumTchak 6 novembre 09:41

                              @Hijack ...

                              C’est bien, maintenant je visite.

                              C’est un peu les Inconnus, réactualisés.

                              https://www.youtube.com/watch?v=VIXRh6WBctI


                            • vote
                              Hijack ... Hijack ... 6 novembre 16:56

                              @PumTchak

                              Oui excellents comédiens, crédibles et intelligents ...
                              Le gars qui joue les "outrés" ... j’ai du mal à croire que c’est un comédien, tellement c’est réaliste.


                            • vote
                              louis 7 novembre 00:00

                              @Hijack ...
                              ces deux personnes fayottent , elles cherchent a ce faire bien voir en jouant les outrées, pour en tirer quelques subsides auprès de leur maitre , dans un camp elles auraient , au vu de leur comportement peut être été des kapos .


                            • 3 votes
                              PumTchak PumTchak 6 novembre 01:15

                              et lui dédie ce sketch. 

                              Pourquoi c’est sur les chaînes youtube qu’on trouve des gens intelligents et pas le chaînes tévés ?

                              Au moins, il y a encore des jeunes qui résistent.


                              • vote
                                Le Celte Le Celte 6 novembre 06:09

                                Juif vs musulman poils au dents ! ... toutes les religions pratiquent ou ont pratiqué la propagande, d’ailleurs pour propager l’esprit d’unicité propre à chacune d’entre elles, elles sont capables de tuer la diversité et foutre le chaos dans l’harmonie originelle, c’est dire le niveau de raisonnement du pois chiche !

                                Allez bordel ! ... tous à poil et partouze ! smiley


                                • 1 vote
                                  alanhorus alanhorus 6 novembre 09:20

                                  https://www.egaliteetreconciliation.fr/Dictature-sioniste-52712.html

                                  Sur cette page E et R on voit la vidéo en question.

                                  En effet c’est à peine croyable.....alors que les palestiniens manifestent pacifiquement jusqu’à la mort et que peu de gens les défendent.

                                  Il y a un rapport évident entre ces deux événements.


                                  • 1 vote
                                    Qirotatif Qirotatif 6 novembre 10:09

                                    La séquence n’est pas s’en rappeler l’épisode d’un collègue de scène devenu manchot dans sa jeunesse dans des circonstances troubles et qui, face à la potentielle exhumation de ses frasques, avaient du se repentir dare-dare. L’histoire se répète mais cette fois-ci avec un autre membre de la diversitude sommé lui-aussi de lécher les bottines de l’immense écri-vaine Angot et son complice d’un soir.

                                    Résumé du combat :

                                    Round one : L’émotion... Christine peine à verbaliser son écœurement tant l’impertinent/e l’a foudroyé de ses écrits nauséabonds. Mais elle parvient au prix d’effort surhumains à bredouiller le chef d’accusation.

                                    Round tvvo : Giesbert entre sur le ring (ou le prétoire), incisif, le visage déformé par l’indignation mais prêt à en découdre et châtier le/a récalcitrant/e. Bon prince et jouant le rôle du bon flic, il lui offre néanmoins une porte de sortie.

                                    Round three : Le/a pauvre bougre/sse est stupéfaite. Il/elle, on va dire "il" pour simplifier, est emmené dans un coin du ring et nos deux compères, en dépit des terribles tremblements qui parcourent leurs carcasses meurtries, trouvent en eux la détermination de ne plus lâcher cet ignoble troubadour dont les errements de genre ne sauraient être une excuse à ses immondes déclarations et ce, jusqu’à ce qu’ils obtiennent ses aveux circonstanciés et ses plus plates excuses. A ce stade et sous-formé sur la question, l’incapacité du présumé coupable à simplement répondre avec un peu d’ironie et de vérité se manifeste par un silence assourdissant. Incapable d’articuler un début de défense, l’accusé se roule en boule, en position fœtale et attend que les coups cessent de pleuvoir, que quelqu’un vienne à la rescousse. Mais à l’instar d’une personne agressée dans le RER un samedi soir, personne ne viendra le défendre. Et quand on est sous-formé, incapable de répondre que l’on a simplement dit ce que Ab Foxman, Leibovvitz, Chomsky, Finkielstein, Sand et tant d’autres dont certains sont eux-mêmes des descendants de déportés, on est perdu. Il aurait fallu faire disjoncter les deux assaillants avec une simple question du type "Exigeriez-vous également de ces gens qui, pour certains, sont des descendants de déportés, de vous présenter des excuses pour avoir dit des "saloperies" ?". Le/a comédien/ne est sans doute très bon/ne pour faire des sketches sur les différences hommes/femmes ou sur les portables mais là... c’est un peu plus compliqué. 

                                    Round four : le comédien doit ployer le genou, battu par chaos et concéder in fine de mollassonnes excuses.

                                    Epilogue : Le Président de ce tribunal soviétique ou arbitre marron (au choix) conclut par un laconique "eh ben c’est parfait" digne de son niveau de carpette. Cette petite phrase ne signifie rien d’autre qu’un mélange de pragmatisme "Ouf... il s’est excusé sur le fil" et de cynisme "c’est bon, j’ai ma petite séquence émotion. Merci Christine, tu as été parfaite, exactement comme on avait prévu au briefing... toujours là quand il faut pour pimenter mon émission de merde". Téléstar peut titrer un "Gros malaise sur le plateau d’ONPC" ou un truc du genre. Tout le monde est content. Le comédien a juste intérêt a bien retenir la leçon, à savoir la mettre en veilleuse s’il/elle  je suis perdu  veut poursuivre sans encombre sa carrière. M’est idée qu’on ne l’y reprendra plus.


                                    • vote
                                      Earthnet Earthnet 6 novembre 12:03

                                      C’est vraiment devenu une véritable bar Mitzvah cette émission. Toudi les mêmes. 


                                      • 2 votes
                                        Mr.Kout 6 novembre 15:01

                                        Toujours la même histoire : 

                                        https://www.youtube.com/watch?v=YvIfyxJ7B3w


                                        • vote
                                          jeanpiètre jeanpiètre 6 novembre 20:47

                                          les gens s’étonnent des trouver de la pourriture en fouillant les poubelles.


                                          • 3 votes
                                            Vraidrapo 7 novembre 08:36

                                            Les gens sont devenus des bœufs politiquement parlant alors :

                                            ils s’en foutent un peu des histoires de choa,

                                            — ils préfèrent focaliser sur les prochaines vacances, les "terrasses" et toutes sortes d’activités que leur procurent l’ère "moderne" du déclin...

                                            Les Honduriens, les Vénézuéliens, les Mexicains, les Africains affamés ou noyés, les Yéménites, les Syriens, les Yézidis... peuvent tous crever... quant aux Palestiniens, c’est de l’histoire ancienne. Non ?...

                                            Ainsi, les plateaux parisianistes TV peuvent se gargariser tant et plus, faire leur cinéma... de toutes façons, tant qu’on n’appelle pas le Mage Conh-Benix à la rescousse, c’est que tout est sous contrôle.

                                            Comme s’il n’y avait pas assez la Merde dans l’Écosystème, l’État Profond yankee prépare les réjouissances suivantes avec l’Iran en point de mire...

                                            On a eu un moment de répit après l’implosion de l’URSS... un moment de silence jouissif où les va-t-en-guerre de l’OTAN étaient désemparés face au vide mais, ils se sont vite ressaisis avec ce 911 magique. A croire qu’ils l’ont provoqué smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès