• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dîners clandestins et « privilèges » des puissants : « les Français en ont (...)

Dîners clandestins et « privilèges » des puissants : « les Français en ont ras-le-bol », prévient Boulo

Sputnik a donné la parole à François Boulo, avocat et porte-parole des Gilets jaunes à Rouen. Avec son dernier livre « Reprendre le pouvoir », il propose un « manuel d’émancipation politique » et appelle à lutter contre « un deux poids, deux mesures qui indigne beaucoup de Français » et dont l’affaire des dîners clandestins chics serait un exemple.

Tags : Politique Libéralisme François Boulo




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • 2 votes
    sls0 sls0 10 avril 12:09

    Toujours un plaisir d’écouter François Boulo.

    Il voit !


    • 5 votes
      illiadegun illiadegun 10 avril 14:12

      @sls0
      Toujours un plaisir d’écouter François Boulo.

      Il voit !"

      Il voit parce qu’il sait regarder..de même

       il entend parce qu’il sait écouter



      • 6 votes
        albert123 10 avril 15:57

        @micnet

        le sondage vaut ce qu’il vaut cad pas grand chose. il est en général favorable à celui qui en a fait la commande.

        mon couillonavirus-o-mètre est bien plus réaliste, il se base sur la proportion de couillons qui portent encore le masque dans des lieux les plus grotesques (cad isolés en pleine nature ou seuls dans leur bagnole).

        et bien le dernier résultat est assez mitigé, si l’on note une hausse sensible de la désobéissance aux injonctions débiles, on note néanmoins qu’une quantité substantielle de la population n’aura aucun problème à sodomiser sa propre progéniture si la macronie en fait la demande.


      • 1 vote
        micnet micnet 10 avril 16:11

        @albert123

        le sondage vaut ce qu’il vaut cad pas grand chose. il est en général favorable à celui qui en a fait la commande.

        Malheureusement, je crois que vous surestimez la "conscience" de nos "chers" concitoyens...


      • 6 votes
        Aldo Berman Aldo Berman 10 avril 18:15

        @micnet
        Vous sous-estimez la manipulation constante de l’opinion. C’est même le rôle des médias : fabriquer le consentement. Tout est faux.
        En réalité, le parti de Macron n’a pas d’assise populaire, et sa majesté est bien seule entourée de ses minions.
        Dans ces scores au premier tour, par nuances politiques, La République en marche atteint seulement 2,22 %.


        https://www.lepoint.fr/politique/le-gouvernement-devoile-enfin-les-resultats-des-municipales-par-nuances-politiques-13-02-2021-2413858_20.php


      • 5 votes
        micnet micnet 10 avril 18:42

        @Aldo Berman

        Vous sous-estimez la manipulation constante de l’opinion. C’est même le rôle des médias : fabriquer le consentement. Tout est faux.

        2 remarques :

        1  Si l’opinion est manipulée, c’est qu’elle est par définition manipulable et elle est donc digne de mépris. A un moment donné, il faut arrêter de toujours excuser les responsabilités du "peuple" qui n’est, soit-disant, jamais responsable de rien puisque, c’est bien connu, c’est toujours la "faute des élites". Pardonnez-moi mais si les gens sont trop cons pour comprendre ce qui se passe, il faut vraiment qu’on repense le principe même de la démocratie
        2  Quant au fait que les sondages seraient par définition "bidons" car favorables à l’exécutif, là aussi je vous donne rendez-vous l’an prochain pour la prochaine présidentielle et on verra bien...
        Pour l’heure, quelques rappels factuels qui peuvent être utiles :
         En 2002, pour la première fois, Jean-Marie Le Pen accède au second tour d’une élection présidentielle créant la surprise générale. Une extraordinaire campagne de diabolisation de "l’extrême-droite" se met en place entre les 2 tours, Chirac refusera même le débat de l’entre-deux tours (une première) et personne n’y trouvera rien à y redire. Résultat : Chirac sera réélu à 82% des voix
        — En 2005, le peuple français vote non à 55% au référendum sur l’Union européenne, qu’à cela ne tienne, le traité de Lisbonne passera quand même en 2007 reprenant quasiment point par point ce que le peuple a refusé 2 ans plus tôt. Scandale démocratique ! Est-ce que le peuple a réagi ne serait-ce qu’en remuant une oreille ? Bien sûr que non !
         En 2007, Sarkozy arrive au pouvoir avec une forte majorité (je rappelle que plus de 80% du corps électoral avait participé à ce scrutin ce qui est considérable)
         En 2012, après l’échec cuisant de Sarkozy, on se dit que peut-être le FN arrivera enfin à ses fins ? Ben non, c’est Hollande qui est réélu...
         Enfin en 2017, Marine Le Pen accède au second tour de la Présidentielle, nous avons à nouveau l’occasion à ce qu’une responsable politique puisse faire éclater le "système UMPS" et proposer (enfin) une politique souverainiste. Echec total, le peuple élit massivement Macron qui est la quintessence même de ce qu’on appelle le "système". 

        Question : on va continuer encore longtemps avec ce couplet consistant à dire "ce sont les élites qui manipulent le pauvre petit peuple" pour expliquer la situation ou on ouvre enfin les yeux sur la "conscience citoyenne" de nos concitoyens ?


      • 4 votes
        attis attis 10 avril 23:05

        @micnet

        Quant au fait que les sondages seraient par définition "bidons" car favorables à l’exécutif, là aussi je vous donne rendez-vous l’an prochain pour la prochaine présidentielle et on verra bien...

        A supposer que les résultats des élections soient moins bidons que les sondages. Je n’en suis pas certain.

        Question : on va continuer encore longtemps avec ce couplet consistant à dire "ce sont les élites qui manipulent le pauvre petit peuple" pour expliquer la situation ou on ouvre enfin les yeux sur la "conscience citoyenne" de nos concitoyens ?

        Le peuple est une victime consentante. Reste à savoir dans quel mesure ce consentement est un consentement éclairé. Il y a sans doute un mélange de fainéantise intellectuelle et de désir de confort matériel basique du côté du peuple, mais on ne peut pas minimiser les manipulations de toutes sortes des élites dirigeantes.


      • 3 votes
        micnet micnet 10 avril 23:39

        @attis

        A supposer que les résultats des élections soient moins bidons que les sondages. Je n’en suis pas certain.


        Oui, oui on peut tout "supposer" en effet ! On peut même supposer que la terre soit plate, que BHL soit patriote et que Super Cochon soit doté d’un QI > 160. M’enfin à un moment donné, on pourrait aussi supposer que nos suppositions puissent être remises en cause quand certaines réalités nous éclatent à la figure, non ?

        Le peuple est une victime consentante

        Cette phrase est très intéressante, ça me fait penser à une personne qui se plaindrait d’avoir "consenti à son propre viol"... 

        Il y a sans doute un mélange de fainéantise intellectuelle et de désir de confort matériel basique du côté du peuple, mais on ne peut pas minimiser les manipulations de toutes sortes des élites dirigeantes.

        Tout à fait et je ne minimise pas les manipulations des élites dirigeantes simplement je cherche juste à ne pas inverser les rôles : c’est PARCE QUE le peuple est passif et "intellectuellement fainéant", comme vous le signalez justement, qu’il en devient manipulable et c’est bien là tout le fond du problème.


      • vote
        Aldo Berman Aldo Berman 12 avril 12:32

        @micnet
        Enfin en 2017, Marine Le Pen accède au second tour de la Présidentielle, nous avons à nouveau l’occasion à ce qu’une responsable politique puisse faire éclater le "système UMPS" et proposer (enfin) une politique souverainiste. Echec total, le peuple élit massivement Macron qui est la quintessence même de ce qu’on appelle le "système". 

        Le peuple serait également très naïf si il croit qu’une Le Pen puisse incarner l’anti-système, elle qui ne veut plus sortir de l’UE.
        L’obscurantisme règne en maître au pays des lumières.


      • vote
        micnet micnet 12 avril 13:02

        @Aldo Berman

        Le peuple serait également très naïf si il croit qu’une Le Pen puisse incarner l’anti-système, elle qui ne veut plus sortir de l’UE.
        L’obscurantisme règne en maître au pays des lumières.

        Ce qui est vrai, c’est que Marine Le Pen tout comme son père font le jeu du pouvoir actuel pour la simple et bonne raison que ce pouvoir sait parfaitement que ni Marine aujourd’hui, ni son père hier n’ont aucune chance d’être élus car la diabolisation associée au nom "Le Pen" a parfaitement marché et continue de très bien marcher sur la masse complètement atomisée.
        Mais il faut aussi reconnaître que Marine Le Pen est à la ramasse sur beaucoup de sujets comme elle l’a joliment prouvé lors de son débat catastrophique face à Macron...


      • vote
        berry 12 avril 16:27

        @micnet
        Ce sera peut-être bientôt un avantage d’être anti-système, si les révélations promises par Trump et son équipe se concrétisent enfin, ce que je crois possible pour ma part.
        Le système actuel ne tient que par le mensonge.
        Marine Le Pen fera peut-être 80 % à la prochaine présidentielle.


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 12 avril 17:14

        @micnet
        "(...) que ce pouvoir sait parfaitement que ni Marine aujourd’hui, ni son père hier n’ont aucune chance d’être élus car la diabolisation associée au nom "Le Pen" a parfaitement marché et continue de très bien marcher sur la masse complètement atomisée."

        Les sondages indiquent que MLP passerait contre n’importe quel candidat PS/écolo au 2nd tour (sauf Hildingo avec laquelle elle ferait un 50-50). Par contre, oui, elle perdrait contre Bertrand/Macron ou une autre serpillière centre-droitocarde.

        Maintenant, il me semble que MLP a un peu évolué depuis 2017 : désomais, elle élève des chats... Non, je plaisante. Il est vrai qu’elle reste à la ramasse sur la plupart des sujets centraux et pour cause... vu les branques qui l’entourent, mais cela peut suffire pour une majorité de Français qui sont tout autant à la ramasse. Il n’est pas impossible non plus qu’en temps de crise, cela suffise (en gros "y’en a plein cul des... de cette caste de corrompus", bref ce que j’appelle le "dégagisme global" typiquement français)/ 
         
        Le gros pb est que le RN est archi-nul pour exploiter politiquement tous les événements qui font pourtant son jeu. Le système met en avant des exclus (Messiha, Philippot) ou bien alors des roturiers idéologiques tels que Rico-l’olivier.

        C’est complètement d’autant plus frustrant que, eu égard à la dictature sanitaire (elle a été plutôt bonne sur le coup), les sujets régaliens, les pbs éco sans précédents, il y a un putain de boulevard, mais elle a un énorme pb d’entourage fait de coquins, de faquins et de putains. A cela s’ajoute que l’écrasante majorité des souverainistes lui chient dessus et prient pour qu’elle dégage (avec des raisons qui s’entendent) et ne lui tendront plus la main. Vu la faune qui grouille autour d’elle et son caractère de petite reine assez bien révélé par ta copine ( smiley ) Rochedy, mais pas seulement... tous les gens qui l’a côtoient disent la même chose, ça me semble légitime. 
        Le pb est que nous sommes dans une impasse, "l’étrange défaite" qui se profile. Perso, et paradoxalement, plus ça va, plus je pense qu’il va falloir lui tendre la main et faire un peu fi du passif (un 1/4 de siècle à avoir eu raison et un autre 1/4 à jouer le rôle d’épouvantai). 


      • vote
        micnet micnet 12 avril 18:09

        @Conférençovore

        Globalement en phase avec ton post y compris la conclusion consistant à tendre la main coûte que coûte à la "petite reine" Marine. D’une part, quelques soient ses défauts (et ils ne sont pas minimes), c’est toujours moins pire que tous les autres (du moins parmi les candidats potentiels actuels) et d’autre part, arithmétiquement parlant, c’est effectivement la seule appartenant au camp souverainiste qui pourrait venir taquiner Macron au second tour.
        Donc oui, pour ma part je n’hésiterai pas à la soutenir dans tous les cas mais je t’avoue que je n’en attends vraiment pas grand chose vu que la plupart des gens en France ne raisonnent pas comme ça...


      • 3 votes
        micnet micnet 12 avril 18:12

        @Conférençovore

        Et sinon, il y a une toute autre option bien plus fun et (peut-être) plus efficace : voter Norman bates ! smiley


      • 1 vote
        micnet micnet 12 avril 18:18

        @berry

        Marine Le Pen fera peut-être 80 % à la prochaine présidentielle

        Ouh là, au-moins vous aimez prendre des risques vous smiley


      • 4 votes
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 avril 15:09

        François Boulo décrit bien une partie du problème : appauvrissement généralisé des Français et enrichissement exponentiel d’une minuscule hyperclasse, langage orwellien et répression sanglante. 

        Mais il néglige l’atomisation culturelle (je devrais même dire spirituelle, s’il était encore possible d’utiliser un tel mot) qui depuis longtemps ravage en profondeur les consciences et les institutions.

        Or, c’est ceci qui permet cela.

        Croire que tout va aller mieux en commençant par remplir les frigos en idiocratie est une approche matérialiste très naïve de la politique, de l’histoire et tout simplement de l’existence. L’homme ne vit pas que de pain. Et tant que les Français ne sortiront pas du sida mental qu’avait parfaitement décrit Louis Pauwels (ce qui lui valu d’être médiatiquement brûlé comme un hérétique), ils continueront à se faire mettre bien profond et à en redemander. Car la jeunesse débile qu’il décrivait il y a 35 ans est arrivée à maturité. Ou plus exactement elle est arrivée à pourrissement, sans jamais avoir été adulte. Voilà où nous en sommes. Si nous n’assumons pas avec courage et lucidité cette réalité, nous ne sortirons pas la tête de la cuvette des chiottes. 

        « Ce sont les enfants du rock débile, les écoliers de la vulgarité pédagogique, les béats nourris de soupe infra idéologique cuite au show-biz, ahuris par les saturnales de « Touche pas à mon pote ». Ils ont reçu une imprégnation morale qui leur fait prendre le bas pour le haut. Rien ne leur paraît meilleur que n’être rien, mais tous ensemble, pour n’aller nulle part. Leur rêve est un monde indifférencié où végéter tièdement. Ils sont ivres d’une générosité au degré zéro, qui ressemble à de l’amour mais se retourne contre tout exemple ou projet d’ordre. L’ensemble des mesures que prend la société pour ne pas achever de se dissoudre : sélection, promotion de l’effort personnel et de la responsabilité individuelle, code de la nationalité, lutte contre la drogue, etc., les hérisse. Ce retour au réel leur est scandale. Ils ont peur de manquer de moeurs avachies. Voilà tout leur sentiment révolutionnaire. C’est une jeunesse atteinte d’un sida mental. Elle a perdu ses immunités naturelles ; tous les virus décomposants l’atteignent. Nous nous demandons ce qui se passe dans leurs têtes. Rien, mais ce rien les dévore. Il aura suffi de cinq ans pour fabriquer dans le mou une telle génération. Serait-ce toute la jeunesse ? Certainement pas. Osons dire que c’est la lie avec quoi le socialisme fait son vinaigre. » Louis PAUWELS, Le Monome des zombies. Éditorial du Figaro Magazine, 6 décembre 1986.


        • vote
          yoananda2 10 avril 15:16

          @Gaspard Delanuit

          Mais il néglige l’atomisation culturelle (je devrais même dire spirituelle, s’il était encore possible d’utiliser un tel mot) qui depuis longtemps ravage en profondeur les consciences et les institutions.

          Or, c’est ceci qui permet cela.

          Croire que tout va aller mieux en commençant par remplir les frigos en idiocratie est une approche matérialiste très naïve de la politique, de l’histoire et tout simplement de l’existence. L’homme ne vit pas que de pain. Et tant que les Français ne sortiront pas du sida mental qu’avait parfaitement décrit Louis Pauwels (ce qui lui valu d’être médiatiquement brûlé comme un hérétique), ils continueront à se faire mettre bien profond et à en redemander.

          En es-ton sûr ?

          Est-ce que la France d’avant la révolution industrielle était moins culturellement atomisée ? est-ce parce que les gens se sont unis dans un grand kumbaya festif de culture commune et de vrai spiritualité qu’ils ont d’un coup augmenté leur niveau jusqu’au point de pouvoir prendre 1 douche chaude par jour si l’envie leur prends ?

          Ou bien est-ce que l’atomisation culturelle, et le matérialisme, on s’en branle du point de vue économique parce que de toute manière c’est pas avec de la chaleur humaine qu’on produit de l’eau chaude ?


        • 1 vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 avril 15:44

          @yoananda2

          On n’est sûr de rien. Et je ne ne regrette pas la France d’avant la révolution industrielle, appréciant moi aussi l’eau chaude coulant des robinets. 

          Mais pourquoi parlez-vous de la révolution industrielle (XIXe siècle) ?


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 avril 15:52

          @yoananda2

          "Est-ce que la France d’avant la révolution industrielle était moins culturellement atomisée ?"

          La France d’avant la révolution culturelle (XXe siècle) était moins culturellement atomisée (mais elle avait d’autres défauts). 

        • 1 vote
          BA 10 avril 19:29

          Brice Hortefeux, Alain Duhamel, Franck Louvrier.


          Brice Hortefeux et Alain Duhamel épinglés par Mediapart pour avoir déjeuné à la table du chef Christophe Leroy.

          D’après une enquête publiée le 10 avril par Mediapart, l’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux et l’éditorialiste de BFM TV Alain Duhamel auraient déjeuné ensemble le 30 mars dans un appartement situé dans le VIIIe arrondissement de Paris. Cet appartement aurait été reconverti en salle de restauration par le chef Christophe Leroy qui aurait proposé des menus entre 110 et 580 euros en violation des restrictions sanitaires en vigueur.


          Selon « des sources concordantes », citées toujours par Mediapart, l’ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, Franck Louvrier, actuellement maire de La Baule, aurait également déjeuné dans ce lieu privé de restauration. Le journal précise enfin que tous leurs interlocuteurs semblent unanimes pour dire que des déjeuners ont bel et bien été organisés dans des restaurants parisiens en présence d’élus, mais aucun nom de ministre actuel n’a été cité.

          https://francais.rt.com/france/85528-brice-hortefeux-alain-duhamel-epingles-mediapart-dejeune-table-chef-leroy



          • vote
            Scalpa Scalpa 11 avril 18:23

            Quand la coke est dans le saladier et que le champagne coule a flot c’est pas une goutte qui va faire déborder le aze.


            • 1 vote
              Zip_N 12 avril 11:15

              A croire cette surmé(r)diatisation, se sont 1 ou 2 restaurants mal intentionnés qui ont créé le coronavirus, c’est un faux sujet. Le corona gagne du terrain avec les restaurants fermé cela veut dire que la maladie s’attrape et se transmet ailleurs, Il faut arrêter de créer des faux problèmes pour masquer les vrai ! Si la situation en est la ça ne vient pas des restaurants.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès