• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon face à Godet !

Mélenchon face à Godet !

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, et Michel Godet (dont d’ailleurs j’adore la façon qu’il a de sortir du sujet de la Grèce "c’est technique" sous entendu le peuple ne peut pas comprendre), professeur au Conservatoire national des arts et métiers, affrontent leurs points de vue sur la situation grecque, l’Etat et l’intégration des immigrés, entre autres sujets.

 

La suite de l’émission avec J.L Mélenchon :

Tags : Europe Economie Politique Mondialisation Jean-Luc Mélenchon




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Arsene Icke Arsene Icke 30 mai 2011 10:27

    Et bien voyez vous braves gens, je ne suis d’accord avec ni l’un ni l’autre. On comprend mieux pourquoi ce pays va si mal.


    • arpontar 2 juin 2011 09:36

      MR GODET SPECIALISTE DES DEBATS TELEVISES....ANTI-GAUCHE ET
       
      FONCTIONNAIRES PRIMAIRE................doit etre a la solde des groupes financiers (mederic.malakoff caisse des depots ....)

      ...sa haine du peuple de gauche...est flagrante..il sait tout....fait il aussi partie du 1er cercle
       
      sarko,,,,,,,,,,,,,,,,, ???????????????? tousensemble


    • Bender Bender 30 mai 2011 11:34

      Le dogmatisme de l’économiste se voit dans Mr Godet. Il y en a marre que l’on voie la société uniquement qu’à travers le prisme de l’économie. Mr Godet ressemble à toutes les droites (et certaines gauches comme le PS) qui détiennent le pouvoir aujourd’hui en Europe et qui nous ont enfoncé dans la mondialisation néo-libérale qui nous fait tant de mal !
      Mr Godet, vos idées et dogmes servent les banques, l’oligarchie et les multinationales, ces idées sont dépassées depuis bien longtemps pour nous le peuple ; on en a plus que marre on n’en veut plus de ça... A l’inverse d’un économiste, même un enfant de cinq ans pourrait comprendre qu’on ne peut croitre indéfiniment dans un monde fini. Il faut inventer un autre modèle, basé sur le partage des richesses et non basé sur la concurrence de tous contre tous !


      • simon 30 mai 2011 12:50

        Michel Godet, digne successeur de Jacques Marseille, champion de l’ultra libéralisme, bon client des médias et surtout de Lagardère - non, je voulais dire de Calvi dans" C dans l’air " -
        il est invité pour ça : faire accepter le démantèlement des services publics, l’abandon des acquis sociaux , les bienfaits de la mondialisation, ect ...

        Avec les arguments les plus réacs possibles, comme celui de l’absentéisme plus important chez les fonctionnaires, ou des français qui sont moins productifs et trop chers par rapport aux allemands : en résumé, nous sommes des glandeurs, trop assistés .
        Le tout enrobé , comme dans cette vidéo, dans une bouillie de chiffres, et un gros mélange de données économiques disparates, destinées à submerger tout contradicteur .
        Il vient d’être distingué par l’académie " y a bon awards " sur le thème " La France aux français ....
        les vrais " en la compagnie très relevée ,il est vrai, de Rioufol et d’ Elizabeth Lévy .


        • Zazenshin 30 mai 2011 20:30

          Et oui tous ces pseudo économistes qui n’ont comme compétences que leur arrogance. Basta cosi. Vivement 2012 et Mélenchon président pour que la 6° république change la donne et renverse les pouvoirs financiers qui pompent la moelle du peuple !


        • chantecler 31 mai 2011 17:05

          Oui, absolument ! Le Michel Godet est le bon représentant des néolibéraux et son discours n’en dévie jamais . A une période on n’entendait que lui à C dans l’air . Vraiment désespérant !
          Cr.
          PS : il s’imagine donc que nos enfants et petits enfants vont payer les intérêts des intérêts sur la dette ! Il ne voit pas que son système s’effondre tout seul et partout ! Le sauve qui peut avant la débacle ! Le naufrage !


        • traboule 30 mai 2011 13:07

          Moi j adore Godet , trop rare dans le PAF , c est un liberal de gauche par ex pour une meilleure fonction publique , degraissée , mieux payée et repartie , pour un sauvetage du modele social francais , un encadrement des salaires exorbitants etc .Tout ce qu il dit est qu il y a des gaspillages monstrueux que des reformes de courage permettraient de supprimer , ce que les franchouillards/cgtistes/gauchistes/marxistes ne veulent jamais entendre tant ca dérange leurs petites habitudes clientélistes


          • traboule 30 mai 2011 18:41

            nilasse la seule propagande qui porte encore dans ce pays est celle de gauche notemment dans l EN , La France est le pays d’Europe où le nombre d’élèves par enseignants est le plus faible (environ 13.5 éléves/enseignants), qui dépense le plus par élève scolarisé (environ 16000EUR par éléve), qui a le plus grand nombre de syndicalistes permanents à l’EN (de l’ordre de 3500), qui avons le plus grand nombre d’enseignant en attente d’affectation environ 30000 (pour causes diverses mais surtout mutation) et... qui obtient les plus mauvais résultats au plan formation scolaire(21 ème place sur 27) ! Et les syndicats , parents et maires trouvent le moyen de demander plus de moyens !


          • Zazenshin 30 mai 2011 20:34

            vous êtes enseignant je suppose....


          • wesson 30 mai 2011 21:34

            bonsoir nilasse,

            et sans oublier le remplacement de profs par des chômeurs non payés sous peine de leur retirer leur allocs et sans aucune formation ...

            c’est certainement le meilleur moyen pour rendre notre école performante, c’est à dire apte à fournir des cerveaux réceptifs à la pub de coca-cola.


          • abuelo 30 mai 2011 13:56

            Je me demande pourquoi Mélenchon perds son temps à discuter avec cette grosse truffe !


            • Traroth 30 mai 2011 14:54

              Dès le début, ça part fort : Godet fonde son optimisme sur le fait que dans certains territoires en France, "grâce aux entreprises", le taux de chômage serait moitié moindre que dans le reste de la France. Je veux bien le croire... Mais le principe même de moyenne implique donc que dans le reste de la France, le chômage atteint un niveau tel qu’on obtient la moyenne actuelle ! Forcément, tout le monde ne peut pas être en dessous de la moyenne !

              Des économistes comme ça, j’en mange 3 au p’tit déj !

              Et bien vite, son jeu ne consiste plus qu’à ne pas laisser parler Mélenchon, bien entendu. Ce Godet parle sans aucune interruption du début à la fin de la vidéo ! Soit c’est son tour de parler et évidemment il parle, soit c’est le tour de Mélenchon, et il accompagne les propos de celui-ci par des "mais bien sûr", "mais évidemment". Sa parole fait un bruit de fond PERMANENT, sans jamais que l’animatrice du débat le rappelle à l’ordre !

              Quand il dit qu’il "constate" qu’il y a de l’absentéisme dans la fonction publique, il veut dire qu’il prétend qu’il y a de l’absentéisme, en fait.

              Il affirme que les Allemands seraient plus riches que les Français alors que la prospérité allemande viendrait, toujours selon lui, de la "modération salariale". C’est totalement contradictoire !

              En plus, il saute sans arrêt du coq à l’âne, sans jamais laisser l’occasion de répondre sur un sujet précis. Dans la plus pure tradition sarkozyste, pour ainsi dire...

              Typique : à 17:40, il repart sur sa mule du début sur le coût du travail exactement comme si rien ne s’était dit depuis le début du débat, coupant au passage la parole à Mélenchon, bien entendu, et le débat part en boucle, on recommence tout depuis le début !

              Dès que Mélenchon essaye de récapituler les propos de Godet, celui-ci s’exclame comme par réflexe "je n’ai pas dit ça ! Je n’ai pas dit ça !", sans même écouter Mélenchon. Visiblement, il n’a pas envie que les spectateurs comprennent trop précisément ses ignobles idées !


              • Tout m’etonne 2 juin 2011 07:45

                Excellent. Merci pour votre commentaire.


              • Traroth 30 mai 2011 14:55

                Bon, son admiration pour Mitterrand est plus discutable...


                • soulmanfred 30 mai 2011 15:18

                  Ce Godet manque pas d’air , nous bossons pas assez , nous sommes toujours en arrêt maladie et patati et patala , non mais sans déconner !! Les mecs comme lui y en a marre , sa putain de mondialisation on en veut pas , on veut bosser moins , profiter de nos enfants , avoir du temps pour les choses simples !! En plus travailler ça rapporte plus rien ce qui n’est pas pratique dans votre putain de société de consommation qui petit à petit est en train d’aliéner tous le monde !!!!! 



                    • chantecler 31 mai 2011 17:13

                      Effectivement il est important de noter que l’émission ne se résume pas en un débat avec ce Godet . !
                      D’ailleurs qui entendra parler de lui dans 4 ou 5 ans ?
                      Prof d’économie aux Arts et Métiers ! Triste . !
                      Cr.


                    • Tout m’etonne 2 juin 2011 07:52

                      Godet avait ecrit un bouquin aux tons apocalyptiques (son optimisme d’aujourd’hui me fait un peu sourire) au debut des annees 2000 qui s’intitulait le choc 2006, dans lequel il predisait l’explosion des retraites francaises (en 2006 donc) car les enfants du Baby Boom de l’apres guerre allaient arriver en force...On l’attend toujours le choc...
                      Sinon la meme rengaine sur les fonctionnaires, les infirmieres etc...je plains ses eleves car a mon sens il baratine de l’ideologie et non de la science economique...Mais il continue a etre publie et ca c’est quand meme scandaleux...


                    • ResPublica 30 mai 2011 21:06

                      J’abonde dans le message de Bender.
                      .
                      Il est qui ce Godet pour, du haut de ses analyses d’économiste déconnecté de la réalité, asséner de tels dogmes libéraux complètement à l’opposé des attentes populaires ?
                      .
                      En gros, ce type nous dit "Allez bande de feignasses, bossez, crevez, pendant ce temps moi je calcule les points et je dessine des courbes de croissance, ne vous inquiétez pas, je sais ce qui est bon pour vous".
                      .
                      Hé, Monsieur Godet, on ne t’a pas dit ? Ça ne marche plus le catéchisme libéral, on n’avale plus les injonctions méprisantes vis-à-vis de Nous, le PEUPLE qui TAFFE.
                      Alors M. Godet : Ouste ! dehors ! Barre-toi et bon vent !
                      .
                      Ah non j’ai une meilleure idée tiens : suppression de son poste, et on l’engage (on est sympa, il n’a pas besoin de chercher du boulot) à CDD dans une entreprise qui fait des ultras profits ou à CDD 10 mois dans la fonction publique.
                      .
                      On le laisse taffer comme ça pendant un an, et de retour (s’il ne s’est pas flingué) on lui pose une seule question : " Alors M. Godet, ça fait quoi d’être un fainéant pendant un an ? Trop cool non ? "


                      • sheeldon sheeldon 30 mai 2011 22:35

                        godet tiens tiens , ptdr l’agipi axa assurance smiley 

                        http://www.agipi.com/&nbsp ;

                        tu parles que les fontionnaires sont des fainéants ce mec travaille aussi pour bongrain , l’institut montaigne ( un repaire de gauchos pour ceux qui croient encore que ces gens sont de " gauche " ) , bref une pure enflure qui est aussi professeur au cnam ...... mais le reste n’est jamais signalé quand ce monsieur passe dans nos chers médiats ....

                        http://www.google.com/url?sa=t&source=web&cd=1&ved=0CBoQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.cae.gouv.fr%2FIMG%2Fpdf%2FGodet.pdf&rct=j&q=michel%20godet%20cv&ei=B_3jTbzBG8ephAeo7ZTzBw&usg=AFQjCNGI5V2-lofnGp60XTmgNryl_nYGPQ&sig2=w6CQzDO6WU61T-dlZrAgnQ&cad=rja


                        • gazatouslesetages 30 mai 2011 22:40

                          débat inintéressant d’une pauvreté intellectuelle digne de BFM entre 2 pantins criards invités dans tous les médias, et qui font semblant d’être en désaccord..
                           


                          • gazatouslesetages 30 mai 2011 23:35

                            c’est sur que ça vaut jovanovic et sa fin du monde qui n’en finit plus d’arriver,pas vrai gazatouslesetages.
                             
                            ah ? jovanovic prédit "la fin du monde" sans autre analyse ?
                            t’es sûr ? t’es pas réducteur ?
                             
                            je comprends pas , c’est pourtant simple d’écouter une émission hebdomadaire, mais à croire que c’est pas à la portée de tout le monde..


                          • ffi 31 mai 2011 02:18

                            L’argument de Godet sur le développement durable est très bon :
                            .
                             "C’est le présent qui ne se fait pas au détriment des générations futures"
                            .
                            Par conséquent, le développement durable commande de ne plus faire de dette pour financer les déficits, mais de recourir directement à la création monétaire.
                            .
                            En effet, si, suite à quelque mauvaise gestion, le recours à la création monétaire produit de l’inflation, au moins celle-ci sera payée par la génération présente...
                            .
                            Le prix de l’inflation est pour la génération présente, ce que le prix des intérêts sur la dette est aux générations futures.
                            ...


                            • Nicob Nicolasbault 31 mai 2011 02:52

                              Très subtil.


                            • ffi 31 mai 2011 14:20

                              Il semblerait que cela soit trop subtil pour l’intelligentia qui préfère faire la belle devant les caméra : D’un commun accord, elle plaide pour que la création monétaire continue d’être déléguée aux banques privées et pour que l’état s’endette sur les marchés...
                              .
                              La conclusion que tire Godet, sans faille, est "la réduction du train de vie de l’état", sans rire, en luttant contre l’absentéisme... Avec ce genre de mesure, l’on est bien loin du compte... Il promeut aussi la réduction des services publics. Mais, quel est donc la différence entre la réduction des services publics et l’inflation ? N’est-ce pas le prix de la vie qui augmente dans tous les cas ?
                              .
                              La seule solution durable, c’est le retour de la création monétaire dans le giron politique. En quoi est-il du devoir de l’état de prélever l’impôt sur le revenu sur tous les citoyens, puis d’en reverser l’intégralité au titre de rentes pour les plus riches ? L’Etat est mis au rang de collecteur d’argent pour les banques...
                              .
                              Le prix des intérêts financier, conséquence d’une simple loi (la loi 73-7, puis ses continuatrices venant de l’UE - art 104 Maastricht, art 125 Lisbonne), loi qui n’est d’ailleurs pas nécessaire, se monte à 50 milliards d’euros par an... Soit 10 ligne de TGV-est , ou 100 hôpitaux neuf par an.
                              Que d’énergie perdue pour alimenter la voracité des rentiers !
                              .
                              Le coût de gestion financier de la création monétaire est totalement exorbitant. C’est hors de proportion avec les coûts que cela devrait avoir si la création monétaire était intégrée au giron politique.
                              .
                              Pourquoi donc les médias ne posent-il pas ces quelques questions sur la place publique ? Où est-donc le blocage ?


                            • stabilob0ss stabilob0ss 31 mai 2011 23:48

                              Quand Godet dit que les prix en allemagne sont plus cher en disant "c’est cher pour nous la bas" il ment tout simplement.
                              En moyenne, les prix sont moins chers. Je le sais, j’y vais pour ça.... en moyenne entre 0 et 20% moins cher.
                              Quel crétin !
                              D’ailleurs ça se voit quand il le dit, car on voit bien qu’il recherche l’approbation de son interlocuteur, qu’il n’aura pas, même si Mélanchon, n’en savant rien non plus, ne le contre pas.
                              Godet est vraiment un zouave.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès