• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vaccination Obligatoire ! Pour que ce porc retourne dîner en (...)

Vaccination Obligatoire ! Pour que ce porc retourne dîner en ville

Triste jour pour les médias Français que ce 29 juin, qui a vu déferler sur les plateaux de télés des collabos dignes de la belle époque, réclamant l’instauration d’une société ségrégationniste pour conserver le plaisir des dîners en ville.

Tags : Politique Vaccins Médias




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • 18 votes
    Pyrathome Pyrathome 4 juillet 20:45

    Quelque part, réjouissons-nous des vomissements fascisant de Porcinet ( et des autres..), il vient de sortir du bois et de se montrer au grand jour sans espoir de pouvoir y retourner......

    Donc, complétement cramé de chez cramé le Oberführer

    , là !


    • 3 votes
      ahtupic 5 juillet 11:11

      @Pyrathome
      En été, si tu manges à côté de lui, ca doit sentit le SUIF !  smiley


    • 5 votes
      juanyves 4 juillet 20:52

      À voir sa tronche et sa panse ce n’est pas lui que j’irai voir comme toubib. De plus il a un problème de covid long mal soigné : il souffle comme un phoque.


      • 3 votes
        Ouam 5 juillet 02:10

        @juanyves
        Il est vaccinné ? visiblement oui...
         
        Ben la vache (meuu) si ce vaccin resoud le probleme du covid et atteins a ce point les capactités cognitives dans ses effets collateraux , et ..
        au vu du resultat criant constaté par le vulgus-pecus lamda agoravoxien stupéfié..

         
        Il est.... urgent de s’abstenir....
         
        Parce que si ensuite par malencontreux hazard on creves en plus du covid...
         
        L’expresion ...
         
        il est mort comme un con
         
        Prendra tout sens, et le 1er siouplait  smiley


      • 11 votes
        Clocel Clocel 4 juillet 20:57

        Une grande gueule, un petit trou du cul, résultat, la merde ne sort pas là où elle est normalement attendue...

        Le Rubicon est franchi, ils ne peuvent plus faire marche arrière, ils vont devenir dangereux, il va falloir s’autoriser a momentary lapse of violence les amis...


        • 7 votes
          Ouam 5 juillet 01:52

          @Clocel
          Bonjour.
          Sur ce coup la je suis assez d’accord avec toi, ca sens l’agonie et la bete blessée..
          Il n’y a pas plusq dangeureux (pour nous le peuple) que ce types de situations...
          Je crains helas comme toii que à un moment il va falloir reagir smiley


        • 9 votes
          ezechiel ezechiel 4 juillet 21:04

          "Ces journalistes" qui se prétendent médecins, veulent nous faire entrer dans l’ère totalitaire du Nouvel Ordre Mondial, la mise en place graduelle d’un système de contrôle de vos faits et gestes, et bientôt de vos pensées.
          Bientôt, vous ne pourrez plus accéder aux lieux de culture, aux restaurants, aux bars, aux piscines, aux salles de sports, aux hôtels de vacances, à l’école, à votre bureau sans votre passe sanitaire contenu dans votre smartphone.
          Vous serez définitivement attaché à la machine.
          C’est le but.
          Une fois raccordé au réseau, vous ne pourrez plus rien entreprendre sans que le système ne le sache ou n’en ait donné l’ordre, vous rentrerez dans un cercle vicieux dans lequel vous ne pourrez plus jamais vous défaire.
          Ne pensez pas faire machine arrière, le processus est irréversible et ne fonctionne qu’en avançant.

          Est-ce justifié ?
          Rappelons qu’à l’heure actuelle, quasiment plus personne ne meurt du covid-19 en France (hier 17 morts, sur 67 millions d’habitants !!), une vaccination obligatoire généralisée ne se justifie donc pas.

          Le virus aurait fait 100 000 morts en France depuis le début de l’épidémie, âge moyen de décès, 85 ans. Des personnes très âgées donc, avec déjà des pathologies graves.
          951 personnes de moins de 50 ans sont décédées du covid-19 depuis l’apparition de l’épidémie en France.

          Emmanuel Lechypre, qui veut faire vacciner la population de force sous contrôle de la police, affirme sur RMC que "il y a eu encore des morts notamment du variant Delta, ils étaient tous pas vaccinés." et que les vaccins protégeraient donc du virus. C’est faux, c’est un mensonge pour endoctriner la population et imposer de force un nouveau monde totalitaire.
          21 personnes sur 23 de l’EHPAD des Landes de Pontonx-sur-l’Adour, contaminées par le variant Delta étaient vaccinées avec deux doses, et deux parmi elles sont mortes.

          Le problème n’est peut-être pas le virus, mais le vaccin !

          Aux USA là où on vaccine également en masse, est apparu le variant Epsilon qui semble résister aux vaccins ARN Messagers.


          • 2 votes
            CoolDude 4 juillet 21:33

            J’aime bien ce Thomas Porchet : "C’est la faute à Lalanne et compagnie" !?...

            Bigard peut être ???


            Sinon, même avec les vacances la tendance à la vaccination n’a pas changé.

            https://ourworldindata.org/covid-vaccinations


            Les gars s’existent pour rien en plus ! C’est Oufff...

            Peut être que ça ne va pas assez vite pour eux ?


            • 1 vote
              Sentero Sentero 4 juillet 21:38

              "Porc"  "collabo" "porcinet" "trou du cul" "merde" "panse" "phoque" "oberfuhrer" "vomissement" en un commentaire de vidéo et trois posts...

              C’est comme cela qu’on donne l’occasion à certains de se donner le beau rôle en grignotant lentement mais surement la liberté sur internet... dans quelques années ceux qui vont venir se plaindre de la censure sur le net pourront peut-être se pencher sur leurs manières passées de commenter et communiquer... évidemment à ce moment ca sera trop tard, on sera comme en Chine... mais qu’importe en attendant des internautes auront pu se défouler smiley


              • 11 votes
                CoolDude 4 juillet 22:02

                @Sentero

                C’est quand même de la belle merde ce que raconte ces personnes (Thomas Porchet, Emmanuelle Ducros, Nicolas Bourou, Emmanuel Lechyptre, etc...) !

                En plus, c’est complétement faux.

                Remarque : Que des économistes... Pas un est médecin, etc... !

                Ça me fait penser à Olivier Berruyer dans ses critiques contre le Pr Raoult !

                Si l’Économie va mal, on comprend pourquoi !


              • 9 votes
                CoolDude 4 juillet 22:08

                @Sentero

                "Porc" "collabo" "porcinet" "trou du cul" "merde" "panse" "phoque" "oberfuhrer" "vomissement" en un commentaire de vidéo et trois posts...



                Après, je vous invite aussi à lister les qualificatifs qu’emploient ces personnes... C’est pas mal !

                Les mecs... ont rien dans le crane, des abrutis... Etc...


              • 2 votes
                Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 juillet 22:45

                @Sentero

                "C’est comme cela qu’on donne l’occasion à certains de se donner le beau rôle en grignotant lentement mais surement la liberté sur internet..."

                Je ne comprends pas ce que vous essayez de dire. 

              • vote
                Sentero Sentero 4 juillet 23:51

                @CoolDude

                Après, je vous invite aussi à lister les qualificatifs qu’emploient ces personnes... C’est pas mal !

                Non ce n’est pas du tout dans le même registre et quoi qu’il en soit toutes ces injures sont complètement contreproductives et donnent l’impression que des gens impuissants et frustrés se défoulent anonymement derrière leurs claviers tout en croyant défendre la liberté d’expression... en réalité ils ne font que l’enterrer en confortant leurs adversaires.


              • vote
                Sentero Sentero 4 juillet 23:54

                @Gaspard Delanuit

                Je dis qu’en insultant gratuitement et naïvement des gens influents on leur facilite les choses en leur donnant des arguments pour réduire la liberté d’expression sur internet...


              • 8 votes
                Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 juillet 00:07

                @Sentero

                "Je dis qu’en insultant gratuitement et naïvement des gens influents on leur facilite les choses en leur donnant des arguments pour réduire la liberté d’expression sur internet..."

                Ok, c’est plus clair ainsi. Mais un être humain qui n’est pas entièrement lobotomisé ne peut que difficilement s’abstenir de réagir violemment (ici seulement de manière symbolique) devant une propagande arrogante qui travaille avec un zèle stupide à anéantir des libertés fondamentales durement acquises sur plusieurs siècles. 

              • 3 votes
                Giordano-Bruno 5 juillet 12:51

                @Sentero
                Ce ne sont pas des insultes. Ce sont des euphémismes.


              • vote
                Sentero Sentero 5 juillet 13:10

                @Gaspard Delanuit

                Pas de problème... d’autant plus que les citoyens landas n’ont rien à faire d’une limitation de leur liberté d’expression sur internet et qu’en revanche ceux qui y semblent le plus attachés (comme sur ce site) sont justement ceux qui scient le plus rapidement la branche sur laquelle ils sont assis...

                Donc défoulez vous (je ne parle pas de vous Gaspard mais de certains internautes de ce site) autant que vous voulez... c’est vous qui avez le plus à perdre... 


              • vote
                Sentero Sentero 5 juillet 15:19

                @Giordano-Bruno

                Ce ne sont pas des insultes. Ce sont des euphémismes.

                Ben voyons  smiley ...mais pas de souci continuez à scier la fragile branche sur laquelle vous êtes assis (pas vous précisément mais ceux qui se défoulent sans complexe)...


              • 6 votes
                juanyves 5 juillet 15:48

                @Sentero
                Je crois que tu n’as pas bien compris. L’injure peut faire du bien au coeur et à la tête comme les pancartes et les slogans dans les manifs. Interdire de respirer normalement, de sortir de chez soi pour voir les copains et boire un verre avec eux, d’enterrer ses proches qui sont morts à cause de leurs décision (la liste est très longue) , en français, cela s’appelle de la torture. Bailloner pour empêcher de crier quand on te torture c’est en rajouter une couche. Crier en silence c’est juste un non-sens.
                C’est juste le pas avant la violence.
                Qu’aurais-tu dis aux émeutiers de 1789 ? Leur aurais tu dis qu’ils restent chez eux et qu’ils se comportent correctement avec leurs bourreaux.
                La non-violence est un art, mais elle a ses limites. Je ne me vois pas non violent face à la gestapo.
                Je me réserve le droit d’insulter et de mépriser ceux qui me dénient le droit d’exister, de parler et vaporisent mes opinions et mes pensées. Leur intégrité physique est respectée, pas la mienne quand on veut m’injecter de force quelque chose dans le corps
                Quand il y a du déni, la violence est toute proche. La résistance violente est tout aussi justifiable et légitime que la non-violente dès lors que l’on déni à une partie de la population de le droit à l’existence. Et l’existence ne signifie pas exclusivement la survie biologique. Soumettre des gens à un diktat, toucher à leur intégrité physique en les obligeant à s’injecter un produit quel qu’il soit c’est de la violence (extrème) c’est nier leur existence et leur liberté.
                Parler de liberté d’expression est un non-sens quand elle est déniée à travers des techniques sophistiquées, sur lesquelles on a aucun recours, quand la simple vérité est manipulée jusque dans ces moindres détails pour en détourner toute la signification.
                Il est très clair que l’on va droit vers la violence parce que la justice est bafouée, la démocratie est inexistanteet la répression la seule réponse à des problèmes dramatiquement réels.
                Éternelle polémique entre violence et non-violence, les uns font le jeu du pouvoir les autres se couchent. La violence de ce gros porc, pansu et qui respire comme un gros phoque est autrement pire que toutes les injures, parce que ses mots à lui même s’il rentrent dans le cadre du dictionnaire, sont équivalents à une bombe nucléaire : il a un discours démagogique devant des millions de téléspectateurs avec un titre "de docteur" alors que ce n’est qu’un représentant de commerce. C’est d’une violence inouie et la dénonciation (presque inexistante) de ce type de propos est à l’image du déni de la contestation et du débat scientifique intelligent.

                De plus ce type, de par son problème d’obésité, probablement du à sa mal bouffe et son goût pour la bonne chère, est une personne à risque donc a un besoin urgent que le virus soit totalement éradiqué. Et il tape sur ceux qu’il pense être les responsables de la survie du virus, les prenant comme boucs émissaires afin de pouvoir perpétuer impunément son obésité du à un goût immodéré de la bonne chère.

                1789 ou 1984


              • 2 votes
                Sentero Sentero 5 juillet 17:36

                @juanyves

                Très bien.. pas de problème... mais internet n’est pas comparable avec une manif ou une révolution... dans l’action on assume un risque... sur internet l’anonymat enlève tout risque (et toute utilité d’ailleurs), il ne reste donc qu’un défouloir inoffensif voire contreproductif...

                Quant à projeter sur cette personne un problème de malbouffe ou bonne chère et bien vous n’en savez rien... on peut tout aussi bien être en surpoids car diabétique ou autre maladie... 

                Un point de détail : l’évocation de la gestapo c’est le point godwin direct smiley

                Sinon votre raisonnement repose évidemment sur le fait que votre interprétation de la crise sanitaire est la bonne bien sur... je suppose que vous comprenez tout à fait que d’autres personnes peuvent interpréter (de bonne foi comme vous) complètement différemment cette crise... mais pensez-vous que cela leur donnerait le droit d’insulter ceux qui (comme vous) ne partagent pas leur point de vue... pour ma part je ne le pense pas... chacun interprète les choses à sa manière... certains y voient une limitation de leurs libertés, d’autres une atteinte à leurs santés, d’autres une violation de leurs droits de travailler etc etc... et si chacun décide d’insulter violemment les autres je ne vois pas trop en quoi cela fera avancer quoi que se soit...

                Cela étant la violence verbale politique sur internet est complètement inopérante car elle se fond dans la violence verbale sur internet en général... des internautes s’écharpent et se traient de tous les noms déjà pour des questions absolument futiles (un club de foot, une chanteuse, l’apparence physique de telle ou telle personne smiley )... alors vous pensez bien que la violence verbale qui se voudrait légitime est complètement noyée dans ce bruit de fond général et ne fait absolument rien avancer sauf un cadenassage du réseau à la chinoise (dont on est très loin si vous connaissez un peu la situation chinoise)... or ceux qui se défoulent futilement ou pas fragilisent un peu plus tous les jours la liberté d’expression (relative) dont ils profitent actuellement... je trouve cela dommage c’est tout.


              • 1 vote
                juanyves 5 juillet 21:26

                @Sentero
                Votre analyse ne tient pas vraiment compte du facteur personnel de chaque individu.

                sur internet l’anonymat enlève tout risque (et toute utilité d’ailleurs)

                C’est une affirmation nullement démontrée, certaines personnes se retrouvent réfugiés à l’étranger ou en prison pour des délits d’opinions sur le net.
                Si c’est un défouloir inoffensif alors cela permet à des gens de ne pas refouler au plus profond de leur être une colère justifiée, un peu comme le coussin du psychanaliste.

                Les diabètes, qui ont explosés ces dernières années sont des problémes essentiellement liés à des problèmes environnementaux et à une surconsommation de sucre et d’aliments industriels. Le traiter de gros porc alors qu’il se permet, en public devant des millions de gens et en abusant de sa position, de me traiter d’irresponsable, de con, de nul et de vouloir me trainer de force avec la police devant un type que m’injecte un produit potentiellement dangereux me parait tout à fait justifié.

                Pour ce qui est de contreproductif, je pense que tu ne connais pas bien les techniques de marketing. Plus ton propos est outrancier plus il attire l’attention et permet de te faire de la pub très bon marché. On aurait jamais parler de ce gros porc s’il n’avait pas tenu des propos débiles et de même ont n’en aurait pas parler si les réactions n’avaient pas été autres qu’une réprobation gentille de la part des "élites" corrompues. Ensuite il y a beaucoup de gens qui ne regardent que les commentaires sur Agoravox parce que c’est un peu les discussions de bistro qu’on leur interdit et ça leur fait de la lecture et c’est ce qui donne une certaine visibilité à ce média. Youtube fait pareil et d’autres encore.

                Quant à mon interprétation de la crise, ce n’est pas elle qui est en cause c’est vouloir toucher à mon intégrité physique et m’injecter un produit qui est plus que potentiellement dangereux, c’est de m’empêcher de me soigner comme je l’entends avec les moyens que j’ai à ma disposition. Trop de gens sont morts à cause des ordonnances doliprane, confinement. Néanmoins la validité de mon opinion sur le sujet n’est imposé à personne et ne prévaut que pour moi. Mais quant à imposer des mesures telles que celles que nous avons connus et qui sont à venir, elles doivent être prises à la suite d’un débat scientifique qui a été nié, d’une possibilité pour les médecins de traiter les malades suivant leur serment, ce qui leur a été interdit, que la loi soit respecté et les conflits d’intérêt dévoilés. Et si je dois faire quelque chose qui va à l’encontre de mes connaissances, alors il faut m’en démontrer l’utilité avec des arguments autres que ceux de ce gros porc. En Australie on mets des médecins en prison pour avoir soigner leur patients, en France l’Ordre des Médecins............. Le point limite de la bienséance a été dépassé.

                Les scandales de l’HCQ et de l’Ivermectime restent de scandales criminels, peu importent les interprétations de la crise. Les responsables sont des criminels qui méritent la vindicte populaire de la même façon que les collabos en 1945. Pardonner oui, mais la justice doit être exercée. Nous ne sommes plus du tout dans une situation inconnue et il y a trop de mensonges et nous sommes dans une situation caractérisée par le mensonge.

                Ensuite il y a une armée de trolls, mercenaires qui travaillent pour des agences de com et qui sévissent sur les forums pour dénigrer systématiquement et introduire le doute ce qui est l’outil principal de la désinformation. Ceux-là comme metous mercenaires n’ont droit qu’au mépris et doivent être combatus avec leur armes, qui sont la dérision et l’insulte.

                La naiveté m’a quitté il y a longtemps et je ne me berce plus d’illusions.
                Si les gens ne se réveillent pas rapidement c’est tout simplement la fin de la civilisation humaine telle que nous la connaissons et la souffrance pour des centaines de millions de gens (ce qui a déjà commencé, pole sud record de Temperature battu : 18,3º, Canada et Ouest US ... polarization des sociétés, migrations, sons de tambour, guerre économique etc.. ). Il semble bien que le rêve est terminé. Il y a plus de 40 ans que je suis devenu colapsologue et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer.

                Quant à la mise en place d’un système à la chinoise, nous n’en sommes pas si loin. Il y a 2 moyens de manipuler une population, la force ou le lavage de cerveau. Ni l’une ni l’autre n’est plus démocratique que l’autre. De plus certaines théories révolutionnaires préconisent de pousser le systéme à se radicaliser dans la répréssion pour arriver à un point où le peuple est capable de se révolter. C’est une théorie qui se discute mais qui a eu son heure de gloire en 1789 et qui aussi s’est planté à d’autres moments plus récents.


              • vote
                Sentero Sentero 5 juillet 21:57

                @juanyves

                C’est une affirmation nullement démontrée, certaines personnes se retrouvent réfugiés à l’étranger ou en prison pour des délits d’opinions sur le net... m’enfin pas pour avoir traité quelqu’un de porc... si tous les internautes qui insultaient leurs concitoyens se réfugiaient à l’étranger ca se saurait  smiley

                 !

                Sinon vous avez une certaine interprétation de cette crise sanitaire et d’autres ont une autre interprétation c’est comme ça... et insulter ceux qui ne sont pas d’accord avec vous implique d’accepter (sans monter sur ses grands chevaux) d’être insulté par ceux d’en face... c’est sur que ca fait beaucoup avancer le schmilblick... 

                Mais bon vous avez raison sur un point le dérèglement climatique est un problème gravissime mais vous allez vite vous apercevoir (si ce n’est déjà le cas)

                sur Agoravoxtv que beaucoup d’intervenants ici considèrent cette crise climatique tout comme ils considèrent cette crise sanitaire : une vaste imposture, une manipulation machiavélique, un espèce de grand complot oligarchique aux desseins mystérieux... ce parallélisme est significatif... 


              • 2 votes
                juanyves 6 juillet 01:24

                @Sentero
                Je vais vous citer les cas espagnols, ce sont ceux que je connais :

                Et vous revenez sur une histoire d’interprétation de la crise sanitaire. Il n’est nullement question d’interprétation et sur ce sujet je suis totalement prêt à discuter et à defendre des positions avec des arguments scientifiques et non des allégations, des manipulations de chiffres ou des mensonges. Les mensonges et les menaces ne font pas partie du débat scientifiques et sont révélateur d’un manque d’arguments.

                Sur le climat je suis un ardent défenseur de la main de l’homme comme responsable du désastre. Néanmoins je comprends très bien la position de certains qui mettent en doutes certains chiffres. Cela fait partie du débat scientifique et un scientifique qui ne doute pas n’est pas un scientifique. La vérité n’est pas une elle est multiple. Nier qu’il n’y a pas des forces en jeu pour tirer les ficelles dans l’intérêt de quelques serait de la naïveté. Vouloir interdir les diesel qui ont des filtres et autoriser les bateaux de croisières sans filtres est un non-sens et un argument valable quand on sait qu’ils polluent autant que tous les diésels.

                De même pour le phénomène migratoire. Nier les problèmes que cela soulève sous prétexte d’humanisme est absurde. Mes positions ne sont absolument pas subordonnées à une quelconque idéologie. L’obligation vaccinale pour des enfants mineurs est un crime parce qu’ils ne peuvent rien dire et rien signer et je ne suis pas contre les vaccins. Mais leur balancer de l’aluminium dans les neurones ce n’est pas cool du tout. La 2 ème chose c’est m’obliger à moi, je ne suis pas un numero dans un troupeau et ne suis pas responsable de la mauvaise santé des gens qui m’entoure, je ne vois pas pourquoi je risquerais me peau pour qu’il puissent continuer à se dégulinger la santé.

                Pourquoi si le cocacola est responsable d’un tas de maladie, diabète etc.., il n’est pas interdit, pourquoi un joueur de foot qui retire symboliquement le cocacola qu’il ne bois pas, par de l’eau se fait sanctionner. Le tabac, l’alcool. Je pourrais remplir des pages. Est-ce un problème d’interprétation ou d’argent ?
                Mais obliger quelqu’un à s’injecter un produit, c’est le pire des fascismes.

                Agora est un lieu où il y a de tout et c’est tant mieux, ne faites pas d’amalgames trop rapides ça sent l’idéologie castratrice, et les amalgames ça suffit avec les plateau télé. Le Pr Pierre Kory dans le journal "complotiste de la faschoshère" FranceSoir dit une chose très intéressante : "On me dénigre pour m’exprimer seulement dans des journaux conservateurs. Alors que je me situe complètement à gauche, mais les seuls journaux qui me laissent s’exprimer sont ceux-là, les autres me dénient le droit à la parole et me laminent."

                Un analyste disait que cette crise profiterait surtout à l’extrème droite et je suis tout à fait d’accord avec lui. Les clivages gauche/droite n’ont plus aucun sens face à la défense des libertés et la gauche est coincé dans des positions et des stratégies purement idéologiques. L’extrème droite a su en profiter.
                Mais ni l’extrème droite, gauche et autres qui se disent entre les deux n’ont et n’auront de solution parce que les systèmes infantilisés dans lesquels nous vivons ne le permettent pas. Cela supposerait Solidarité, Sobriété et Santé et cela n’est malheureusement possible que par un système autoritaire ëclairé ou par un peuple de citoyens responsables et intelligent (pas de l’IA ni du QI).

                Les chinois s’en sortiront mieux que nous c’est évident. Ils ont besoin d’énergie, le lendemain le minage bitcoin est interdit et je ne vais surtout pas les mettre en exemple mais attention aux amalgames et à la désinformation pour faire progresser des agendas géopolitiques douteux : les chinois ont beaucoup appris de la fourberie des occidentaux aux 19ème siècle et début du 20ème. Depuis ce temps là ils sont en guerre et sur le point de la gagner. Croire que les chinois sont malheureux soumis à une dictature atroce n’est qu’un rêve d’occidental. La guerre est économique et ils l’ont déjà gagné. Les "élites" d’ici si elles ne veulent pas disparaître doivent imposer ici quelque chose de similaire au système chinois pour pouvoir les concurrencer ...........A suivre


              • 1 vote
                Sentero Sentero 6 juillet 09:35

                @juanyves

                Les cas espagnols ne concernaient pas la France donc je ne vois pas l’intérêt de les citer ici.

                "Il n’est nullement question d’interprétation et sur ce sujet je suis totalement prêt à discuter et à défendre des positions"
                Pas moi... je n’ai pas les qualifications pour cela... je ne suis ni épidémiologiste, ni démographe, ni statisticien, ni généticien etc etc... je ne sais pas interpréter correctement des essais cliniques ni des méta analyses... je pense d’ailleurs que personne sur ce site n’en est capable. Je m’en tiens donc globalement au consensus scientifique actuel et me contente si possible d’intervenir sur des faits quand je lis des contrevérités manifestes (idem pour pas mal de sujets récurrents sur ce site, 11/09, nucléaire, hoaxmoon, dérèglement climatique, NOW, pyramides, terre plate, complots planétaires, créationnisme, chemtrails, 5G etc etc... je n’ai pas un temps infini à consacrer à polémiquer sur ces sujets hyper rebattus).
                J’ai remarqué d’ailleurs que quand des intervenants quittent leurs domaines de compétence (donc très rapidement voire même dès qu’ils écrivent) cela vire à des échanges interminables de pseudos spécialistes où chacun semble très convaincu à défaut d’être convaincant... que de temps perdu... du coup j’évite de plus en plus de m’y enliser...

                L’obligation vaccinale pour des mineurs me semble une évidence... et je pense que se serait dommageable de ne pas vacciner un enfant du tétanos, de la diphtérie, de la poliomyélite, de l’hépatite, de la méningite, de la coqueluche... au prétexte qu’il ne peut rien signer. Il ne signe rien non plus pour ingérer des médicaments, porter des ceintures de sécurité, traverser dans les clous, ne pas manipuler des objets dangereux pour son âge etc etc... et c’est aux parents d’assumer la responsabilité de le lui imposer.

                Quant aux Chinois je n’en attends rien de bon tant que leur nationalisme sera attisé par le PCC (au prétexte entre autre d’une revanche à prendre sur les Occidentaux un siècle après bof bof...) qu’ils finissent donc de réprimer leurs propres minorités avant de s’intéresser à leurs voisins proches cela nous laisse un peu de marge smiley

                Maintenant pour revenir au sujet de départ je reste convaincu qu’insulter anonymement à tort et à travers sur internet est une grossière erreur et que ceux qui la pratiquent finiront par s’en mordre les doigts.


              • 1 vote
                juanyves 6 juillet 14:30

                @Sentero
                Pour le délit d’opinion il peut y avoir des différences entre la France et l’Espagne, mais elles sont minimes et ne signifient nullement un plus de démocratie et libertés en France. C’etait simplement pour signaler "l’absence de risque".

                Le problème ensuite c’est qu’il n’y a pas de consensus scientifique sinon il n’y aurait pas de polémiques, de censures, de menaces et d’interdictions.
                Ne pas avoir le titre ronflant d’épidémiologiste ou d’astrologue ne veut pas dire en savoir moins que ceux qui en ont le titre.
                Un intervenant sur la télé suisse affirmait récemment que l’homme était incapable de penser par lui-même : j’ai trouvé celà vraiment très dérangeant. Mais plus tard j’ai pensé qu’il avait peut-être raison. L’humain a besoin d’information et ceux qui la controlent, controlent ce que pensent les gens surtout s’ils ne sont pas très fûtés ou n’ont pas le temps d’aller chercher / étudier.
                Combien d’inventions ont été faites par des gens sans titre ronflants (presque toutes ???).

                L’amalgame sur les vaccins ne me semble pas non plus très approprié. La cigüe est de la famille de la carotte ce qui entraine une évidence, évidemment absurde, que la cigüe est bonne pour la santé. C’est un raisonnement fort dangereux que vous utilisez pour préconiser la vaccination ant-covid pour les enfants : un amalgame de plus, sans arguments et sans aucune étude qui l’avale (l’immunité collective ???, un chiffre qu’il faut atteindre à tout prix, en vaccinant les bébés s’il le faut ???) . Le niveau du consensus "scientifique" mama mía ??????????????

                La polémique est une partie du débat scientifique et un exercice des plus intéressant. L’esquiver par des "je ne suis pas... je n’ai pas les connaissances ...etc", dénier à l’autre l’expression d’arguments par des "tu n’as pas le titre de..."

                "échanges interminables de pseudos spécialistes où chacun semble très convaincu à défaut d’être convaincant... que de temps perdu... du coup j’évite de plus en plus de m’y enliser...

                "

                C’est simplement être à court d’argument, de même "je m’en tiens au consensus scientifique actuel" signifie simplement "je m’en tiens à la propagande actuelle". S’il y a polémique, doutes c’est justement parce qu’il n`y a pas consensus.
                L’ignorance se combat par l’étude et l’expérimentation.
                Les professeurs ne sont pas là pour prendre des décisions ou jouer au mec supérieur devant un amphi sinon pour enseigner et transmettre un savoir et permettre de l’acquérir.
                Le docteur n’est pas là pour remettre à neuf les patients sinon pour leur donner les moyens de se soigner.
                Les gens les plus crédibles sont ceux qui risquent leur carrière, leur réputation pour affirmer des choses qui leur semblent de leur devoir de partager, pas ceux qui risquent leur carrière en ne soutenant pas les thèses des gens pour qui ils travaillent ou qui peuvent les faire avancer dans leur carrière (ascenseur, légion d’honneur, conseil d’administration ...).

                Ensuite je sais très bien que l’effectivité stratégique de l’insulte est nulle, mais ça fait du bien et c’est déjà beaucoup. Les insultes n’ont pas permis aux français de gagner la guerre des tranchées en 14/18, mais probablement ça a permis de maintenir un certain "moral" dans les tranchées (nul, j’en conviens).


              • vote
                Sentero Sentero 6 juillet 17:47

                @juanyves

                il n’y a pas de consensus scientifique
                Si je pense que globalement actuellement il y en a un sur certains aspects de cette pandémie et sur certaines solutions à y apporter... le reste est du domaine de la recherche scientifique et pas encore vraiment de la connaissance scientifique.

                Ne pas avoir le titre ronflant d’épidémiologiste ou d’astrologue ne veut pas dire en savoir moins que ceux qui en ont le titre.
                En général si cela veut dire en savoir moins (mais ne même pas s’en rendre compte)... attention à l’Effet Dunning-Kruger

                La polémique est une partie du débat scientifique et un exercice des plus intéressant. 

                Oui à condition d’avoir les outils pour ne pas polémiquer dans le vide... que des scientifiques polémiquent sur des domaines où ils sont des experts c’est parfait... que vous et moi polémiquions sur des domaines que nous ne maitrisons pas me parait vain.

                Un intervenant sur la télé suisse affirmait récemment que l’homme était incapable de penser par lui-même
                C’est une évidence dès lors que l’on comprend bien ce que cette phrase signifie... Descartes avait une culture solide.

                vous utilisez pour préconiser la vaccination ant-covid pour les enfants
                Non j’ai évoqué d’autres maladies pour la vaccination des enfants... pas le covid-19 car pour l’instant je n’ai pas d’opinion sur la question... à voir selon l’évolution des variants, des vaccins etc etc...


              • vote
                Sentero Sentero 6 juillet 18:53

                @ZardoZ

                Des promesses... toujours des promesses smiley


              • 5 votes
                juanyves 7 juillet 00:38

                @Sentero
                Non il n’y a pas de consensus scientifique et parler de certains aspect demande à ce qu’ils soient défini.
                S’il y avait consensus il n’y aurait nul besoin de menacer les voix discordantes de représailles.
                S’il y avait consensus il n’y aurait nul besoin d’une campagne de propagande qui s’apparante à du lavage de cerveau
                S’il y avait consensus il n’y aurait nul besoin d’empêcher de s’exprimer les voix discordantes.
                S’il y avait consensus il n’y aurait nul besoin d’interdire des médicaments potentiellement utiles et sans danger pour traiter la maladie.
                S’il y avait consensus il n’y aurait nul besoin d’interdire aux médecins de traiter leur patients.
                S’il y avait consensus il n’y aurait nul besoin de publication dans des journaux prestigieux de publications inventées de toutes pièces afin de justifier des mesures liberticides et interdire des médicaments sans dangers.
                S’il y avait consensus ces mesures criminelles aurait été rétractées comme l’a été ce fameux article de faussaires répliqué partout mais pas rétracté par les réplicateurs (honnêteté journalistique ?????).
                S’il y avait consensus il y auraient des études cliniques pilotées par des organismes indépendants avec des fonds publics.
                S’il y avait consensus les voix des plus grandes autorités scientifiques de cette planète ne seraient pas des voix discordantes. La liste fait partie de toutes les publications scientifiques existantes, il suffit de prendre un peu de temps pour les regarder
                Non il n’y a aucun consensus scientifique. Le seul qui existe c’est qu’il y a un problème de santé publique mal géré.
                Pour ce qui est des mesures restrictives et liberticides il n’y a aucun consensus. Je parle des vaccins, du port du masque à l’extérieur et des grands parents à la cuisine en passant par les tests PCR, les cas asymptomatiques et les enfants responsables de la mort des grands parents.

                Quant aux vaccin évidemment le problème est bien quels vaccins. Injecter de l’aluminium à des bébés c’est criminel, leur en injecter 11 à la fois encore plus. Il y a des vaccins essentiels qui ont fait leurs preuves et sont essentiels comme certains commerces et d’autres ne le sont pas du tout. Quand il y a des études qui montre la dangerosité de l’aluminium et d’autres adjuvants, même s’il n’y a pas unanimité, le principe de précaution doit prévaloir dans l’attente de résultats d’études à réaliser par des équipes indépendantes avec des fonds publics et non s’en tenir aux résultats fournis par les vendeurs eux-mêmes. Le consensus scientifique des laboratoires est tout sauf crédible.


              • 2 votes
                juanyves 7 juillet 01:03

                @Sentero
                Vous ne pensez pas maitriser le sujet et c’est tout à votre honneur le reconnaître. Pour ma part cela fait 40 ans que j’étudie et expérimente la médecine en ce qui concerne ma santé. Et j’ai pu me rendre compte que sur beaucoup d’aspect (sauf le Vidal) je maitrise beaucoup mieux le sujet que les praticiens que j’ai pu consulter. Je n’ai pas les outils dont ils disposent et je leur suis reconnaissant de bien vouloir m’aider à faire un diagnostic. Néanmoins sur la question du traitement je ne leur fait absolument pas confiance, c’est juste le Vidal. En général je prends l’ordonnance, j’achète les produits pour être en règle avec la secu puis je les fais disparaitre comme je peux.
                Ensuite je vais consulter quelqu’un d’autre, en général ceux qu’on fait passer pour des charlatans mais sont des descendants directs d’Hypocrate, puis nous élaborons ensemble le traitement. Je n’ai aucune comorbidité et suis en très bonne santé et ne fait partie d’aucune église je suis ouvert à tous.
                La médecine et les études, en général, me passionnent, j’ai un baggage d’ingénieur ce qui me permet de comprendre certains concepts et je prétends maitriser suffisamment le sujet pour en parler. Je ne suis pas un expert et ne prétends pas l’être.
                La polémique est une chose, défendre ma liberté d’exister et mon intégrité physique en est une autre et cela peut aller jusqu’à la violence (légitime défense).


              • 2 votes
                Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 7 juillet 01:17

                @juanyves

                "Non il n’y a pas de consensus scientifique"

                Vous avez raison, il n’y a pas de consensus sur cette maladie, pas même sur son mode de transmission, pas même sur son origine. Il n’y a pas de consensus parce qu’il est encore trop tôt. Actuellement, il y des tentatives de prise de pouvoir et des opérations de censure, et c’est cela qu’on fait passer pour un "consensus." 

              • 1 vote
                Vulpes vulpes Vulpes vulpes 7 juillet 10:07

                @juanyves
                 
                Merci pour votre commentaire !
                 


              • 3 votes
                bubu12 7 juillet 10:16

                @juanyves

                 Je ne suis pas un expert et ne prétends pas l’être

                 smiley

                Pour ma part cela fait 40 ans que j’étudie et expérimente la médecine en ce qui concerne ma santé. Et j’ai pu me rendre compte que sur beaucoup d’aspect (sauf le Vidal) je maitrise beaucoup mieux le sujet que les praticiens que j’ai pu consulter

                 smiley  smiley

                La médecine et les études, en général, me passionnent, j’ai un baggage d’ingénieur ce qui me permet de comprendre certains concepts et je prétends maitriser suffisamment le sujet pour en parler.

                 smiley  smiley  smiley



              • 2 votes
                Sentero Sentero 7 juillet 11:17

                @juanyves

                Si, je pense tout à fait qu’il y a un consensus scientifique sur certains aspects de cette pandémie et sur certaines manières de la contenir.

                Non je ne pense pas que vous soyez qualifié (malgré votre formation d’ingénieur et votre passion pour la médecine) pour argumenter pertinemment sur la plupart des aspects complexes de cette pandémie... et 40 ans d’amateurisme de plus n’y changeraient probablement rien... je pense que vous êtes dans une phase d’auto-surévaluation de vos compétences... c’est très banal et ce n’est pas grave. smiley

                Sinon moi aussi je n’ai aucune comorbidité et suis en parfaite santé. Je suppose que ce n’est pas dû à mes compétences mais que c’est tout simplement dû à une bonne hygiène de vie et un recours minimum aux médicaments (donc une question de bon sens) plus beaucoup de chance.


              • vote
                Sentero Sentero 7 juillet 11:24

                @juanyves

                S’il y avait consensus il n’y aurait nul besoin etc etc etc etc etc...

                Non parfois il y a consensus et on met quand même en place de la propagande et des mesures restrictives...

                Ex parmi beaucoup d’autres il y a un consensus pour dire que la ceinture de sécurité protège ceux qui la portent... et pourtant on va forcer les gens à la porter, on va punir ceux qui ne la portent pas, on encourager des campagnes de propagande (ce terme n’est pas forcément péjoratif) pour encourager son usage et on va décourager les personnes qui prétendront que son usage est inutile etc etc etc

                Bref il est très simpliste de considérer que des mesures restrictives voire punitives et des campagnes de communication et de censure (ex pour interdire la publicité sur l’alcool) voudraient dire qu’il n’y a pas de consensus sur une question... peut-être que dans certains cas c’est même le contraire...


              • 1 vote
                juanyves 7 juillet 16:14

                @Sentero
                Je fais partie d’une communauté de personnes que l’on appelle un peuple ou une nation et je suis un citoyen de celle-ci. En tant que tel, j’émet mon opinion et je tiens à participer au débat qui concerne ma propre vie. Je dénie à quiconque de restreindre mon droit à la parole sous prétexte que je ne suis pas qualifié, affirmation totalement gratuite, non avenue et sans aucune preuve. "Tuer le messager pour détruire le message", c’est le propre de celui qui n’a pas d’argument et se croit supéreur. On l’a suffisamment employé pour dénigrer toutes voix discordante.
                Les exemples tout le monde les connais, c’est juste une question d’honnêteté intellectuelle.
                Mais là n’est pas le sujet, vu que cela n’engage que leurs auteurs et ne dénote qu’un manque dramatique d’arguments.

                Le fond du sujet, et je me cantonnerai à celui-ci est : Y a-il-consensus scientifique
                Tout le monde a pu constater au cours de cette pandémie que "consensus scientifique" a été prononcé des millions de fois. Il est raisonnable de se poser les questions : Pourquoi et que signifie ce concept ?
                Le consensus (scientifique ou autre) suppose qu’il y a entre les acteurs d’une communauté une certaine unanimité ou tout au moins une très large majorité : les voix discordantes sont largement minoritaires et leurs allégations ne remettent pas en cause le fond.
                Dans une communauté scientifique les élements de débat et de preuve sont les publications réalisées. Ce qui détermine le consensus ce sont les publications et la révision par les pairs.
                Dans toutes les assemblées il est reconnu et parfois imposé que les membres qui ont un lien d’intérêt avec un sujet sur lequel une décision doir être prise ne participe pas au vote.
                Il est donc logique que des publications sur un sujet, effectuées par des entités ayant un fort lien d’intérêt, ne soient pas prises en compte de la même façon que d’autres effectués par des entités indépendantes.
                Qui détermine s’il y a consensus scientifique ?

                • Ceux qui veulent que leur thèses soient reconnues comme consensus
                • Les autorités dites "compétentes"
                • Les autorités politiques
                • Et surtout l’opinion publique à laquelle l’on devolue le rôle d’arbitre du dernier ressort

                Qui sont ces autorités compétentes et quels sont leurs liens d’intérêt ? Ont elles intérêt à soutenir des publications sponsorisées par des Laboratoires pharmaceutiques pour pouvoir ensuite publier (n’importe quoi peut-être) dans les revues que ces Laboratoires sponsorisent et ainsi obtenir de l’avancement dans leur carrière.
                voir le reportage d’Arte

                Il est donc évident que l’opinion publique est déterminante. Comme dans tout conflit l’assistance est prise à témoin pour déterminer celui qui a raison. Il est donc primordial d’avoir celle-ci de son côté pour imposer sa thèse. Peu importe le niveau de connaissance de l’assistance, ce qui importe ce n’est pas ce que l’on dit mais comment on le dit (les beaux parleurs) :

                Maintenant analysons ce qui s’est passé.
                Dans un premier temps il y a eu une ruée sur les plateaux télé de gens et journalistes qui n’ont jamais publié quoi que ce soit, qui se sont autodéterminés experts, des médecins et des personnages plus ou moins haut placés et tous, journalistes et "experts", avec des liens d’intérêt reconnus. Combien étaient des médecins de terrain. Les journalistes sont des fondamentaux, ce sont des professionnels du parler. Il y a eu une occupation de l’espace médiatique par ces gens-là pour répéter à l’infini, en s’appuyant sur les publications des laboratoires pharmaceutiques et d’autres publications falsifiées, qu’il y avait un consensus scientifique sur le sujet du virus et de la covid. Lancet, recovery, solidarity ...

                Bien sûr il y a consensus sur l’existence d’un virus qui cause un gros problème de santé publique, mais là n’est pas le problème.

                Y a-t-il consensus sur la façon de lutter contre cette épidémie ? NON
                Quelques voix discordantes ont commencé à apparaître : immédiatement on les a marginalisés en ne leur laissant que peu d’espace médiatique et en les attaquant sur leur personnalité, jamais sur le fond. Un journaliste type Bourdieu ou Cohen font bien l’affaire pour dévalorisé le message de professeurs ou chercheurs en naïfs et peu habitués aux plateaux télés et à ce genres d’individus malhonnêtes et corrompus. Petit à petit ont commencé à apparaître des publications mettant en cause les dogmes qui commençaient à s’établir, mais sans moyens financiers sans appuis institutionnels du fait d’une "élite" corrompue.

                Pendant ce temps on a continué inlassablement à répéter le mantra "consensus scientifique".
                Une armée de trolls a envahi les réseaux sociaux, les check news ont proliférés pour chéquer n’importe quoi et n’importe comment : est-ce que toto a bien dit que titi avait fait sur son pot. L’honnêteté intellectuelle a permis des amalgames hors de tout bon-sens. style : "la cigüe est un poison violent, arrêtez de manger des carrottes, c’est de la même famille". Les propriétaires des Gafas ont limité (pourquoi ?) jusqu’à l’indécence la visibilité de ces voix discordantes, établissant une censure de fait par des entités privées sans que les autorités politiques garantes de la pluralité ne réagissent (probablement par peur des conséquences).
                Leur délire : il y a 12 mois il est interdit de parler d’une origine humaine, maintenant c’est conseillé : On appelle cela reécrire l’histoire non ?

                Petit à petit le fameux consensus scientifique s’est fait sa place dans l’opinion publique : "si la télé le dit alors", "les chiffres parlent", "les politiques le disent" etc.....
                Ensuite viennent les menaces coercitives et le "qu’est ce que tu veux qu’on fasse".

                Mais quand l’on regardent réellement les publications scientifiques et surtout celles qui ne sont pas liées à des intérêts économiques, l’on s’aperçoit, si l’on est honnête évidemment, que la chose est complètement inversée, surtout si l’on prend en compte les obstacles presque insurmontables que leurs auteurs ont pour publier sans l’aval des sponsors de ces publications, sponsors bien connus d’ailleurs.
                Où est le biais, dans le contenu des publications ou dans le fait de l’autorisation de qui de droit pour pouvoir publier ? Mais ces publications existent dans des revues de moindre "prestige".
                Je ne vais pas rentrer dans les détails et compter les publications pour et contre j’en laisserai le soins à ceux qu’intéressent les chiffres et les statistiques.
                Mais tout le monde sait très bien que les seules publications scientifiques prises en compte par le fameux "consensus scientifique" sont celles des laboratoires et quelques unes qui sont dans le flou

                 : étrange non ?
                Quid des plus grands scientifiques, épidémiologistes, virologues comme John Ioannidis, Pierre Kory, Mac Cullough, Malone, Raoult, Perrone etc... Et inutile de contester leurs compétences, pour celà il faut être à leur niveau de compétence sur ce sujet et ne pas répéter ce que disent des pantins de plateaux télé qui n’ont jamais publiés quoi que ce soit et ne soignent pas de malades.

                Des résultats à grande échelle comme ceux de l’Inde, du Mexique sont passés sous silence. Des sites comme https://c19early.com/ ou https://ivmmeta.com/ recensent toutes les études sur les possibles traitements avec la seule réponse : ils ne sont pas randomisés, ce qui est faux, il y en a, malheureusement pour les morts, certains randomisés.
                Et le grand mot à la mode : Randomisé + en double aveugle, là est notre salut (sauf pour celui qui a été mal randomisé). Comme disait Coluche on est tous égaux mais il y en qui le sont plus que d’autres (randomisés ?). C’est la roulette russe et c’est contre tous les principes de base de la médecine qui est de soigner (prendre soin et ne pas nuire).
                "Avant de vous soigner, attendez de voir dans quel cas de figure il y a moins de morts" et je m’arrête là sinon je pourrais devenir mauvais et méchant.
                Et je conclue en affirmant, sans crainte de me tromper, que oui il y a eu complot pour imposer et faire croire à une population ignorante qu’il y avait un "consensus scientifique" qui n’existe absolument pas, au contraire le consensus serait plutôt à l’inverse et chaque jour apparaissent de nouvelles contradictions. Le temps joue contre les faussaires et la vérité fini toujours par sortir.
                Toute la campagne de lavage de cerveau mise en place est basée sur ce mantra répété à l’infini : "consensus scientifique"
                La destruction de ce mantra est probablement aussi essentielle que celle d’autres mantras comme les armes de destruction massives en Irak, l’antrax de Perlin Pinpin ou l’Eschirria Coli des concombres espagnols


              • 1 vote
                Sentero Sentero 7 juillet 17:18

                @juanyves

                Le consensus scientifique n’a rien à voir avec l’opinion publique les médias ou les gouvernants, c’est une vérité établie sur un ensemble de preuves vérifiables, acceptée par la communauté scientifique, cette vérité est valable pour une période donnée en fonction des connaissances de cette période. 

                Dans toutes les assemblées il est reconnu et parfois imposé que les membres qui ont un lien d’intérêt avec un sujet sur lequel une décision doir être prise ne participe pas au vote.
                Non car certains députés peuvent se présenter au contraire comme des représentants d’un groupe d’intérêt dont ils font partie et voter dans l’intérêt de ce groupe ex les députés communistes défendant les ouvriers... sinon on peut aussi interdire aux électeurs de voter dés lors qu’une décision les concerne directement et pourrait leur nuire ou leur profiter smiley

                Il est donc logique que des publications sur un sujet, effectuées par des entités ayant un fort lien d’intérêt, ne soient pas prises en compte de la même façon que d’autres effectués par des entités indépendantes.
                Non elles doivent juste être prises en compte au même titre que les autres. De toutes manières il est logique et quasiment inévitable que des entreprises du big pharma soient liées à des labos et des chercheurs (puisqu’elles contribuent à financer une partie de la recherche mondiale) et cela n’annule pas forcément la qualité de leur recherche. D’autres parts un chercheur indépendant d’un labo ou d’une entreprise n’en est pas pour autant neutre... il peut tout à fait suivre des visées personnelles, idéologiques, carriéristes, régler des comptes etc etc...

                Pour le reste je ne partage pas votre interprétation globale de cette crise sanitaire ni votre conclusion d’un grand complot (globalement planétaire puisque certaines analyses semblent avoir été à peu près universellement retenues) pour imposer un consensus scientifique à une population ignorante... elle me fait un peu penser au triptyque classique des démons (les comploteurs), des damnés (les laineux zombifiés) et des anges (les éveillés partis en croisade pour que la vérité triomphe...). C’est un storytelling efficace certes mais un peu trop simpliste à mon gout. smiley


              • 1 vote
                Sentero Sentero 7 juillet 19:50

                @juanyves

                En tant que tel, j’émet mon opinion et je tiens à participer au débat qui concerne ma propre vie. Je dénie à quiconque de restreindre mon droit à la parole

                Personne ne restreint votre droit à la parole... surtout pas moi ! Il est tout à fait normal que vous exprimiez votre opinion... nous sommes presque 7,9 milliards d’humains sur terre et chacun a une opinion je ne vois où est le problème... en revanche est-ce que toute opinion se vaut ?

                Je ne crois pas... par exemple je pense qu’il faut des années d’études et de recherche pour "maitriser" certains domaines très complexes (en réalité plus un spécialiste travaille dans un domaine et plus cela le rend humble sur ce qu’il comprend vraiment de ce domaine) et qu’à partir de là l’opinion d’un spécialiste de ce domaine vaudra bien plus que celle d’un ignorant (le terme n’est pas péjoratif pour moi) ou d’un amateur... donc selon moi votre opinion et mon opinion ne valent pas autant que l’opinion (ou le savoir ?) d’un spécialiste d’un domaine que nous n’effleurons que superficiellement et je suis désolé si vous prenez cela comme un manque de confiance dans vos capacités... mais de toutes façons cela ne change rien sur votre droit d’exprimer votre opinion (tant que vous en restez dans les limites de la loi évidement smiley )


              • vote
                yoananda2 7 juillet 20:18

                @Sentero

                Le consensus scientifique n’a rien à voir avec l’opinion publique les médias ou les gouvernants, c’est une vérité établie sur un ensemble de preuves vérifiables, acceptée par la communauté scientifique, cette vérité est valable pour une période donnée en fonction des connaissances de cette période. 

                Je suis d’accord, mais ou est-ce qu’on le trouve ce consensus ? il n’y a pas un Mr Science, ou un Mr Consensus à qui demander. Et justement, j’ai bien l’impression que le relai de ce consensus c’est censé être les institutions, donc les politiques et les médias. Sauf que ces derniers ont perdu tout crédit ;

                Du coup, moi et d’autres, je ne suis pas le seul, on n’arrive plus à s’informer correctement sur ce fichu virus.

                Alors comment qu’on fait ? si vous avez une méthode pour connaître le consensus, je suis preneur !!!

                Du coup, à minima je comprends les théories conspi (je ne suis peut être pas loin d’en partager certaines, l’incompétence, ca va bien 5 min)


              • 1 vote
                juanyves 7 juillet 21:03

                @Sentero

                Le consensus scientifique n’a rien à voir avec l’opinion publique les médias ou les gouvernants, c’est une vérité établie sur un ensemble de preuves vérifiables, acceptée par la communauté scientifique, cette vérité est valable pour une période donnée en fonction des connaissances de cette période.

                Correctement énoncé, pas du tout mis en pratique. Oú sont ces preuves vérifiables ? Pourquoi elles ne sont pas disponibles ? Pourquoi sont elles retirées de la publication quand les chiffres ne concordent pas avec ce fameux "consensus".

                Les connaissances évoluent au cours du temps, mais ceux qui se sont trompés n’évoluent et restent enfermés dans leurs positions c’est la force liés au conservatisme. Seul le temps joue en faveur de la vérité. Pour ce qui est de l’opinion publique il n’est que de voir la peur que l’on a distillé chez les gens et la quantité de sondages plus proches d’objet de propagande pour mesurer l’importance que celle représente dans cette gestion déplorable.

                Il est absolument nécessaire de beaucoup de temps pour réaliser des recherches approfondies sur un sujet. Mais ce n’est absolument pas nécéssaire pour en évaluer les résultats et les conséquences, surtout quand il y a un réel débat sur le sujet et que des gens qui savent interpréter correctement ces chiffres partage leur savoir. Ensuite il suffit de démêler le vrai du faux. Vous voudriez nous faire croire que les conflits d’intérêt n’induisent aucun biais. Ceci est un mensonge et il n’est nul besoin de nombreuses annés d’étude pour le vérifier.

                Non elles doivent juste être prises en compte au même titre que les autres. De toutes manières il est logique et quasiment inévitable que des entreprises du big pharma soient liées à des labos et des chercheurs (puisqu’elles contribuent à financer une partie de la recherche mondiale) et cela n’annule pas forcément la qualité de leur recherche. D’autres parts un chercheur indépendant d’un labo ou d’une entreprise n’en est pas pour autant neutre... il peut tout à fait suivre des visées personnelles, idéologiques, carriéristes, régler des comptes etc etc...

                Je n’ai jamais dit que les études réalisées par les labos ne devaient pas être prises en considération, ce serait abérrant. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. J’ai simplement dit que l’évaluation de ces études ne devraient en aucun cas être réalisé par les promoteurs de ces études. Cela semble assez évident. Les évaluations doivent être faites par des experts indépendants.

                Celà n’a absolument rien à voir avec des députés qui représentent leurs électeurs. Pardon mais vous êtes à côté de la plaque pour les députés communistes. Le fait que la recherche (médicale ou autres) soit uniquement ou presque le fait de l’industrie pharmaceutique est un réel problème que vous esquivez trop rapidement comme s’il n’existait pas. Un chercheur indépendant n’est pas neutre mais un groupe de chercheurs indépendants, si, sont neutres, il n’y a aucune raison pour que la hasard fassent que ce soit un groupe de compères.

                votre interprétation globale de cette crise sanitaire ni votre conclusion d’un grand complot (globalement planétaire puisque certaines analyses semblent avoir été à peu près universellement retenues) pour imposer un consensus scientifique à une population ignorante... elle me fait un peu penser au triptyque classique des démons (les comploteurs), des damnés (les laineux zombifiés) et des anges (les éveillés partis en croisade pour que la vérité triomphe...).

                Mon propos : Et je conclue en affirmant, sans crainte de me tromper, que oui il y a eu complot pour imposer et faire croire à une population ignorante qu’il y avait un "consensus scientifique" qui n’existe absolument pas,

                Et je le réitère. Je n’ai jamais parlé d’un complot planétaire. J’ai dit qu’il y avait un complot (ce qui veut dire un entendement occulte et inavoué) pour occuper l’espace médiatique et marginaliser les voix discordantes pour faire croire à la population l’existence d’un consensus scientifique qui n’existe pas. Mon propos ne va pas au-delà et les amalgames sont superflus : je n’ai pas dit que la terre était plate, j’émet simplement une opinion raisonnable et factuelle. On n’a encore jamais donné d’explications sur les disfonctionnement du débat scientifique et de la recherche de la vérité autrement qu’en attaquant des personnes qualifiés (je n’en fais pas partie, mais je ne suis pas idiot) sur tout autre chose que leur message. On n’a nullement expliqué les mises à l’écart de certaines études ni les incohérences et/ou les mensonges de certaines études qui ont été déterminantes dans des prises de décisions très graves pour la vie sociale et économique de milliards de gens.

                Vou vous retranchez derrière une façade humble de ne pas savoir et derrière ce fameux consensus scientifique qui reste votre mantra et que vous êtes incapable d’analyser objectivement malgré toutes les incohérences et les mensonges qu’il y a eu et qu’il y a encore. Les exemples sont superflus

                Ceci ne vous dérange pas , moi ça me dérange énormément et ça me pose question parce qu’il s’agit de ma vie.


              • vote
                Sentero Sentero 7 juillet 21:31

                @yoananda2

                Du coup, moi et d’autres, je ne suis pas le seul, on n’arrive plus à s’informer correctement sur ce fichu virus.

                Et bien c’est pareil pour moi... j’ai énormément de mal à m’informer sur cette crise sanitaire (mais je n’y vois pas forcément un volonté maligne) et à discerner où est le consensus scientifique à part sur des conclusions à minima qui paraissent quasiment consensuelles chez les scientifiques des domaines concernés.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès