• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Christian Vélot : « Ne vaccinons pas les enfants ! »
#42 des Tendances

Christian Vélot : « Ne vaccinons pas les enfants ! »

On n'est pas prudents avec ces vaccins de nouvelle génération, parce qu'on n'a aucun recul.

Il est stupide de vouloir vacciner massivement en période de pandémie.
Vouloir vacciner toute une population, en période de pandémie, est une erreur.

Les coronavirus sont les champions de la recombinaison.
Si on met du matériel génétique viral volontairement, en guise de vaccination, il suffit que nos cellules soient infectées par un seul virus pour qu'il y ait échange entre le génome du virus infectant et le morceau de génome vaccinal qu'on a utilisé pour vacciner contre la souche de départ. Ça veut dire qu'on utilise des vaccins qui risquent d'augmenter considérablement l'apparition de variants... et on fait une vaccination massive en période de pandémie...
Si les variant sont plus virulants que la souche de départ, ça veut dire par exemple qu'ils ne vont pas être neutralisés par les anticorps que l'on a fabriqués lors de la vaccination. Donc qu'ils vont échapper à notre système immunitaire. Eh bien, si on vaccine quasiment toute la population, la souche d'origine ne pourra plus circuler, elle sera neutralisée, et donc le variant aura la voie libre. Il n'aura plus de compétiteur...

On est avec le vaccin vis-à-vis du virus exactement comme avec les antibiotiques vis-à-vis des bactéries. Et donc en fait on crée une pression de sélection en faveur des variants.

Ne vaccinons pas les enfants ; les enfants sont asymptomatiques. S'il y a des personnes qu'il ne faut pas vacciner, c'est surtout eux.

Bien sûr il y a des risques de génotoxicité, bien sûr il y a des risques d'immunotoxicité. Et puis, il y a les risques de recombinaison virale pour les vaccins génétiques.

Les tests cliniques doivent durer longtemps (grande cohorte et durée longue). Aujourd'hui, ce n'est pas le cas...

 

Christian Vélot : "Il est urgent de ne pas vacciner les enfants" —> par Collectif VRAI (le 16 juin 2021)

Pr Christian Vélot est docteur en sciences medicales et biologie, spécialisé en génétique moléculaire, généticien moléculaire et Professeur à l'université de Paris-Saclay, Président du conseil scientifique du CRIGEN.

Dans cet entretien, le collectif V.R.A.I. interroge Christian Vélot sur la question spécifique de la vaccination des enfants contre la COVID :

— quel rôle particulier jouent les enfants au plan épidémique en ce qui concerne la protection contre l'apparition de variants potentiellement plus dangereux ?

— quels sont les risques de génotoxicité et d'immunotoxicité des vaccins contre la COVID ? quels sont les risques de vacciner en pleine pandémie sur le plan de l'apparition de variants plus dangereux ?

— quelle est la balance bénéfice/risque des vaccins contre la COVID pour les enfants ?

— qu'est-ce que la recherche récente nous apprend des effets de la protéine spike (que le vaccin nous fait produire) sur l'organisme ?

— comment peuvent s'expliquer les effets secondaires déjà constatés sur les populations jeunes vaccinées (myocardites, déréglements menstruels...) ?

— pourquoi faut-il attendre plusieurs années avant de connaître les effets à long terme d'un vaccin ?

— quelles stratégies alternatives à la vaccination de masse pour sortir de la crise ?

— quel grave problème sanitaire des nations occidentales a révélé la crise actuelle ?

Liens vers les articles et vidéos évoqués dans l'entretien : La Tribune de Delfraissy ( + 4 autres personnes) : https://www.thelancet.com/journals/la...

Expertise écrite du Dr VÉLOT : (09/2020) https://criigen.org/rapport-dexpertise-sur-les-vaccins-genetiquement-modifie/

L'étude scientifique démontrant la toxicité de Spike à elle seule sur des aspects cardio-vasculaires : https://www.ahajournals.org/doi/10.1161/CIRCRESAHA.121.318902 (SARS-CoV-2 Spike Protein Impairs Endothelial Function via Downregulation of ACE 2)

Vidéo Vaccins (20/12/2020 – 48mn) https://criigen.org/covid-19-les-tech...

DVD CRIIGEN (2 autres Conférences du Dr VÉLOT / L'une sur les "Techniques de manipulation génétique" et l'autre sur les "Perturbateurs endocriniens et l'épigénétique") : https://criigen.org/commande-de-dvd/

Conférence Direct Zoom + Youtube : « Vaccins anti-Covid-19 • Quelles technologies ? - Quels risques ? (Approfondissements et Actualités) » (22/04/2021 – 2H44) https://www.youtube.com/watch?v=MG0AOKssJII

 

Tags : Vaccins Santé Enfance Santé menacée Science et techno Génétique Covid-19




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • 7 votes
    njama njama 18 juin 13:39

    Est-ce que les vaccinés sont vraiment magnétisés ? Expérience et fourniture de Spike couplée à des perles magnétiques.
    juin 16, 2021 par LHK
    ... Avertissement :
    Une commission d’enquête a été constituée suite à cette expérience. En attendant ses résultats, prière de ne pas tirer de conclusions définitives. Ceci est un message des responsables de l’association European Forum vaccine vigilance.

    Je vous invite à prendre très au sérieux l’histoire des vaccinés magnétisés. Ce n’est pas une blague, ni du conspirationnisme. C’est simplement tragique.
    lire l’article :
    https://lilianeheldkhawam.com/2021/06/16/est-ce-que-les-vaccines-sont-vraiment-magnetises-experience-et-fourniture-de-spike-couplee-a-des-perles-magnetiques/

    La réponse est oui, indubitablement ! au moins concernant les vaxxins Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson & Johnson. Pour quelle utilité prophylactique, à quelles fins sanitaires ?

    Quelles explications nous en donneront les sieurs Véran, Salomon, Fischer... et consorts.
    Scandale sanitaire à l’horizon... ?


    • 1 vote
      sls0 sls0 18 juin 15:20

      @njama
      Intéressant comme expérience.
      Dans ma pièce de séjour 42μT.
      Le bras vacciné 43μT et le bras non vacciné 47μT.
      Avec un smartphone qui a des capteurs très sensibles il est très facile de contrôler.
      S’il est mal étalonné c’est pas grave, on cherche un écart.
      Ben voilà, plutôt que de lire des conneries sur internet, contrôlez par vous même.


    • 6 votes
      njama njama 18 juin 16:28

      @sls0
      ici dans les 130 / 136 au magnétomètre sur le point d’injection
      https://twitter.com/Raqueljoaira/status/1397874904825991168

      Le bras vacciné 43μT

      il y a combien de temps ?


    • 5 votes
      njama njama 18 juin 17:16

      @sls0
      le bras vacciné 43μT

      avec quel vaccin ?

      En Espagne, Ricardo Delgado du groupe la Quinta Columna (la Cinquième Colonne), un collectif anti plandémie, aidé du Dr Sevillano font des recherches sur le sujet depuis plusieurs semaines maintenant, sont convaincus qu´ils ont identifiés l´élément inoculé dans les vaccins, comme étant du graphène.

      http://coronafolie.unblog.fr/2021/06/10/magnetgate-tandis-que-des-millions-de-personnes-de-par-le-monde-sont-devenues-magnetiques-apres-avoir-ete-inoculees-lenquete-se-poursuit-aux-usa-en-argentine-et-en-italie/

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Graph%C3%A8ne

      Une première : du graphène rendu magnétique
      Publié le 14/11/2013
      Le graphène doit être une des clés ouvrant les portes d’une nouvelle électronique dans le nanomonde. Pour la première fois, on vient de le doter de propriétés ferromagnétiques en le fonctionnalisant, comme disent les chimistes. Nul doute que ce nouveau composé aura des applications dans le domaine de la spintronique.
      https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-premiere-graphene-rendu-magnetique-50195/


    • vote
      sls0 sls0 18 juin 18:49

      @njama
      Pour le lien vers twitter, il reste au contact du bras, il aurait approché du bras ce qui fait que l’on aurait vu la variation du magnétisme ça aurait été correct. Là avec un petit aimant sous l’aisselle je reproduis sans problème. Je n’ai pas de temps à perdre sinon j’irai mesurer directement le magnétisme d’un lot de vaccin au centre de vaccination.


    • 4 votes
      Vulpes vulpes Vulpes vulpes 18 juin 22:08

      @Antigone Polynice

      Merci pour votre article très complet !


      J’ajoute seulement les quatre réponses (disponibles ici ) du Dr C. Vélot aux allégations du Pr Fischer, président du Conseil d’administration de la Fondation Edmond de Rothschild

       

      1/4 « Il y a confusion entre les évènements de recombinaison telle qu’observés dans la nature et ce qui pourrait se passer chez un sujet vacciné. L’ARN vaccinal a une demi vie très courte, il est principalement capté par les cellules du système immunitaire et induit ainsi la réponse immune. »

       

      Tout d’abord les cellules qui reçoivent le matériel vaccinant sont essentiellement des cellules musculaires (injection intramusculaire), voire des cellules dermiques ou des cellules du tissu conjonctif (tissu qui enveloppe nos organes et notamment nos faisceaux musculaires), mais certainement pas nos cellules immunitaires. Ce sont donc les cellules précitées qui vont prendre en charge le matériel génétique viral injecté et fabriquer la protéine Spike (protéine de surface du virus Sars-Cov2), et c’est cette production de protéine virale (antigène) par les cellules musculaires notamment qui va engendrer la réponse immunitaire. Et heureusement d’ailleurs que ce ne sont pas les cellules immunitaires qui captent le matériel génétique viral pour produire elles-mêmes la protéine Spike, car cela conduirait sans aucun doute à une maladie auto-immune. Les cellules immunitaires fabriquent les anticorps dirigés contre les antigènes, mais bien sûr pas les antigènes eux-mêmes.

      Concernant la demi-vie de l’ARN vaccinal, si elle était à ce point courte que cet ARN ne puisse recombiner avec un éventuel autre ARN viral infectant, cela signifierait qu’il n’aurait même pas le temps d’être traduit en protéine Spike.

      La demi-vie d’un ARN messager humain (temps nécessaire pour que 50% de cet ARN disparaisse) varie entre 30 min et 24H. Pour un ARN de virus humain, on se situe plutôt vers le haut de la fourchette. En effet, la stabilité d’un ARN va dépendre de son taux de traduction car les machineries de traduction (les ribosomes), en lisant l’ARN (pour le traduire), le protègent. Or un ARN viral a vocation à être beaucoup traduit.

       


    • 4 votes
      Vulpes vulpes Vulpes vulpes 18 juin 22:09

      2/4 «  Cet ARN ne peut être retrotranscrit en ADN pour donner lieu à événement de recombinaison/insertion ».

       

      La recombinaison virale existe aussi bien entre ADN viraux d’une part qu’entre ARN viraux d’autre part. Et dans ce dernier cas, cela ne nécessite nullement une rétrotranscription — c’est à dire une conversion de l’ARN viral en ADN. Les ARN viraux recombinent directement. Comment le Pr. Fischer peut-il ignorer cela alors que c’est connu depuis les années 1990 ? Pour en attester, voir ci-dessous un article scientifique de 1992, publié dans une grande revue scientifique internationale à comité de lecture — Microbiological Reviews —, et intitulé « RNA recombination in animal and plant viruses ».

       



    • 3 votes
      Vulpes vulpes Vulpes vulpes 18 juin 22:11

      3/4 « La probabilité d’infection virale d’une cellule porteuse de l’ARNm vaccinal est très faible compte tenu de la 1/2 vie de cet ARNm (et des autres virus cités). De plus la capacité de recombinaison devrait parvenir du virus infectant selon un mécanisme hypothétique ».

       

      Concernant la demi-vie de l’ARNm viral, j’ai déjà répondu au point 1. J’ajoute que la rencontre entre le matériel génétique viral vaccinant d’une part, et celui d’un virus infectant d’autre part, n’est pas restreinte au seul cas où l’infection par un autre virus surviendrait strictement dans le créneau où l’ARN viral vaccinant est présent dans nos cellules. C’est également vrai dans le cas d’une infection qui précède la vaccination (et qui bien sûr est encore présente au moment de la vaccination). Certes, cela restreint la probabilité de rencontre entre les deux matériels génétiques viraux. Mais, une fois de plus, ne perdons pas de vue qu’il s’agit de vaccination massive, c’est-à-dire concernant des effectifs colossaux. La probabilité que de tels évènements se produisent n’est donc pas nulle. Et on ne peut en faire l’économie dès lors que les conséquences ne seraient pas que pour la personne vaccinée chez laquelle émergerait un tel virus recombinant plus virulent ou plus contagieux : ce risque doit être apprécié à l’échelle de la population.

      Quant à « la capacité de recombinaison qui devrait parvenir du virus infectant selon un mécanisme hypothétique », de quoi parle le Pr. Fischer ? Quel mécanisme hypothétique ? On n’est pas dans la science fiction : encore une fois, ces mécanismes sont connus depuis les années 1990 !

       


    • 3 votes
      Vulpes vulpes Vulpes vulpes 18 juin 22:11

      4/4 « À noter que l’ARN a déjà été utilisé chez l’homme dans des essais de vaccination anti-cancer et sous formes d’oligonucléotides anti sens et siRNA et ce à des doses beaucoup plus élevées et répétées, sans que de tels évènements aient été observés. Par ailleurs de tels événements n’ont été reportés, ni lors de l’utilisation de virus inactivés (qui contiennent ARN et ADN !) ni atténués et ce depuis des dizaines d’années alors qu’ils pourraient avoir été injectés dans des cellules porteuses d’un virus... »

       

      Tout d’abord, de tels évènements ne peuvent évidemment pas se produire avec des vaccins utilisant des virus inactivés ou atténués puisque dans ces cas, le matériel génétique viral n’est pas délivré dans nos cellules (*). C’est justement l’originalité des vaccins nouvelle génération dits «  vaccins génétiques », que de délivrer le matériel génétique viral dans nos cellules pour leur faire fabriquer elles-mêmes l’antigène.

      Quant aux stratégies cliniques antérieures consistant à délivrer du matériel génétique dans nos cellules, et dont parle le Pr. Fischer — à savoir les essais cliniques d’immunothérapie, — il s’agit de traitements s’adressant à des patients atteints de cancers.  Le but est d’essayer de leur faire développer des anticorps dirigés spécifiquement contre des protéines humaines présentes à la surface de leurs cellules cancéreuses (dans le but de détruire celles-ci). Le Pr Fischer parle abusivement de « vaccination anti-cancers ». Ce terme est totalement inapproprié et crée la confusion. Il ne s’agit en rien d’une vaccination, d’une part car ce n’est pas une démarche préventive mais curative, et d’autre part car il ne s’agit pas de lutter contre un agent infectieux mais contre certaines de nos propres cellules (devenues cancéreuses).

       

      Non seulement ces patients sont bien sûr prêts à accepter des effets secondaires – même importants – dès lors que le rapport bénéfices/risques reste favorable, mais il s’agit d’effectifs extrêmement réduits. Ces essais n’ont donc rien à voir avec une véritable campagne de vaccination qui s’adresse à des personnes en bonne santé et en très grand nombre, en particulier dans le cas de la Covid qui concerne la population mondiale.

       


    • 4 votes
      Vulpes vulpes Vulpes vulpes 18 juin 22:15

      4/4* « Dans votre réponse au Pr. Fischer, vous dites que le matériel génétique des vaccins à virus atténué ne serait pas délivré dans la cellule. Confirmez-vous cela ? »


      Non, c’est une erreur de ma part. J’ai fait une réponse groupée pour les vaccins inactivés et atténués. Les vaccins inactivés ne sont plus en mesure d’injecter leur matériel génétique, ou alors celui-ci est à ce point endommagé qu’il sera inopérant et ne permettra absolument pas sa réplication et la production de nouvelles particules virales. Dans le cas des vaccins vivants atténués, en revanche, le matériel génétique n’est pas endommagé et sera bien injecté dans les cellules hôtes mais se répliquera et s’exprimera très lentement.


    • 1 vote
      Antigone Polynice Antigone Polynice 18 juin 22:37

      Merci Vulpes vulpes !


    • 2 votes
      juanyves 18 juin 23:34

      @njama
      Laisses tomber il est malade l’androide.
      Avec une étude comme celle-là on pourrait supposer qu’il serait judicieux de faire une étude plus poussée et indépendante
      Malheureusement la seule réponse sera comme celle de l’androide, essayer de ridiculiser au lieu de chercher, c’est la seule tactique que ces gens ont. On l’a vu avec Galilée et jusqu’à récemment Jacques Benveniste

      en passant par Tesla.
      L’étude : https://www.efvv.eu/images/content/2021/0617/etude-sur-lattraction_eda42.pdf


    • vote
      xbrossard 23 juin 17:55

      @sls0

      est-ce que tout les vaccinés ont vérifiés ce fait ? non. Donc votre expérience n’est pas concluante.


    • vote
      sls0 sls0 18 juin 14:58

      Avec 17 cas par jour calculé sur 7 jours, en Israël l’effet vaccination est visible. Le collectif VRAI ne risque plus d’être écouté sur place.

      Du coup ils viennent en France où l’immunité de groupe n’est pas encore acquise et où il y a encore 2000 cas par jour. Ils risquent d’avoir des personnes qui écoutent encore.

      On a pas besoin de vacciner les jeunes pour avoir une immunité de groupe.

      A la minute 55, il commence à délirer un peu, il fait du hors coeur de métier.

      Il prend pour exemple le sida qui se passe de vaccin, 35 millions de morts quand même.


      • 6 votes
        Pyrathome Pyrathome 18 juin 22:15

        smileyMyThO

        Apologie du poison....

        Et au UK, il se passe quoi, hein ???
        Le pays le plus atteint et le plus vacciné, t’en a pas marre d’enfumer ????

        en Israël l’effet vaccination est visible

        C’est seulement dans tes rêves et tes "éléments de langage"....


      • 7 votes
        juanyves 18 juin 22:44

        @sls0
        Pour ce qui est du délire parlons en avec ton smartphone pour mesurer ta bêtise. Tu parles de Tesla mais sais tu au moins qui il était. Un type que la communauté soi-disant scientifique de son époque (d’hier) a complètement démoli parce qu’il n’était pas dans la doxa et que des enfoirés de ton espèceont attendu qu’il meure dans la misère et l’ostracisme pour utiliser son nom pour mesurer ta conne...
        L’histoire est un perpétuel recommencement. Tous les génis qui ont fait avancer la science sont des gens qui ont été démolis por leur contemporains imbus de leur supériorité. Étudie avant de dire n’importe quoi.


      • vote
        sls0 sls0 18 juin 23:40

        @juanyves
        T’es vraiment la buse intégrale, le tesla est aussi une unité de mesure.
        L’unité du flux magnétique est le weber (Wb). L’unité SI est T (tesla), qui est égal à weber par mètre carré (Wb/m2). L’unité du système CGS est G (gauss). 1 tesla est égal à 10 000 gauss.


      • 2 votes
        juanyves 19 juin 15:20

        @sls0
        Inutile que tu fasses ton étalage de connaissance wikipedia pour nous prouver que tu sais tout : on s’en fout royalement. Mon propos c’est simplement tes 43μT

        qui eux sont bien des Tesla et que tu utilises n’importe comment. Ce nétait pas pour que tu nous fasses ton cours d’idiot.
        Et saches que très certainement dans ces vaccins il y a de nanoparticules d’oxyde graphène qui seraient supposées détruire l’ARN une fois qu’il a fait son boulot. Mais depuis une dizaine d’années on sait le magnétiser très facilement, il suffit de le soumettre à un champ magnétique, ce qui permet de lui supposer certaines applications dans le domaine neurologique va voir chez https://www.inbrain-neuroelectronics.com/ et tu apprendras que si chez toi il n’y a pas de magnétisme dans ton bras c’est que les particules magnétiques ont migré dans ton cerveau (ou du moins ce qu’il en restait) et sont en train travailler dur sur le tarmac. Essayes l’aimant sur ta tête, les Testas y sont peut-être de l’ordre du mili et regarde aussi la température (En ºK) il y a peut-être de la surchauffe.


      • vote
        sls0 sls0 19 juin 19:45

        @juanyves
        La composition de ce que l’on m’a injecté :

        Liste des excipients : 

        • ((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyl)bis(2-hexyldécanoate) (ALC-0315)
        • 2-[(polyéthylène glycol)-2000]-N,N-ditétradécylacétamide (ALC-0159)
        • 1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine (DSPC)
        • cholestérol
        • chlorure de potassium
        • phosphate monoatomique
        • chlorure de sodium
        • phosphate disodique dihydraté
        • saccharose
        • eau pour préparations injectables

        Pas d’oxyde de graphène désolé.

        On montre des vidéos où des objets métalliques sont atirés par la zone d’injection. Ca demande 0,01 tesla minimum.

        Du coup je contrôle le magnétisme à l’endroit de mon injection et je trouve 240 fois moins donc j’en déduis que c’est de la vidéo truquée.

        N’importe qui s’il a un smartphone peut faire la même chose que moi.

        Tu peux sortir toutes les vidéos, mettres des liens sur n’importe quel site de bargeot, les gens ont facile à contrôler par eux mêmes.


      • 3 votes
        Joe Callagan Joe Callagan 19 juin 21:57

        @sls0

        "La composition de ce que l’on m’a injecté :

        Liste des excipients :

        ((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyl)bis(2-hexyldécanoate) (ALC-0315) 2-[(polyéthylène glycol)-2000]-N,N-ditétradécylacétamide (ALC-0159) 1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine (DSPC) cholestérol chlorure de potassium phosphate monoatomique chlorure de sodium phosphate disodique dihydraté saccharose eau pour préparations injectables"

        .

        Avec tous ces produits anti-âge aux vertus miraculeuses, tu vas retrouver jeunesse et vitalité en un temps record mon loulou !


      • 2 votes
        njama njama 20 juin 11:19

        @sls0
        Les nanoparticules ne sont peut-être pas indiquées dans la composition des vaccins ça pourrait faire peur...

        Application of Graphene in Medecine
        8 applications of Graphene for medical treatments are discussed below :
        (…) traduction

        4.Le graphène comme outil thérapeutique

        ... Les chercheurs sont confrontés à un point de départ pour développer des plateformes biomédicales basées sur ce matériau à l’échelle nanométrique, telles que de nouvelles immunothérapies, des supports de vaccins et des nanoadjuvants. Les nanomatériaux de graphène sont faciles à combiner avec des médicaments et d’autres molécules à sa surface, améliorant ainsi la fonction du médicament et la spécificité sur l’objectif d’intérêt....

        8. Le graphène comme biomarqueur
        Le graphène agit comme un capteur de la pression sanguine, du taux de sucre dans le sang et de l’oxyde nitrique dans l’oxygène. Il agit également comme un capteur dans le domaine dentaire avec des peptides soigneusement construits, qui détectent les bactéries individuellement, déterminant le type de pathologie qui nous rend malade. C’est un immunocapteur qui permet de détecter des quantités infinitésimales de certaines substances telles que l’hormone de croissance.
        Traduit avec Deepl
        https://nanografi.com/blog/applications-of-graphene-in-medicine/



      • 1 vote
        xbrossard 23 juin 18:03

        @sls0

        bien évidemment s’ils mettaient un poison, ils écrirait : "poison".
        T’es au courant pour les nano-particules ? oh, ils ont oubliés de les déclarer !

        https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-nanoparticules-dissimulees-9-plaintes-de-l-ufc-que-choisir-contre-des-fabricants-de-produits-alimentaires-et-de-cosmetiques-n50840/


      • 1 vote
        xbrossard 23 juin 18:05

        @sls0

        votre problème, c’est que comme vous pensez par défaut que ceux qui sont en face ne vous veulent pas de mal, vous n’arrivez pas à imaginer qu’ils vous mentent.


      • vote
        Joe Callagan Joe Callagan 23 juin 18:20

        @xbrossard

        Ils ont peut-être oublié de les déclarer mais pas le reste : https://www.agoravox.tv/commentaire13333503

        D’ailleurs, grâce à tous ces conservateurs (sic), sls0 a tourné le dos au gauchisme.

        Comme quoi, la vaccination, ça a du bon ! 


      • vote
        yoananda2 23 juin 18:46

        @xbrossard

        c’est que comme vous pensez par défaut que ceux qui sont en face ne vous veulent pas de mal, vous n’arrivez pas à imaginer qu’ils vous mentent.

        Il n’y a même pas besoin qu’ils nous veuillent du mal pour qu’ils nous mentent en plus, alors ...

        Mais ça c’est un raisonnement à 2 étapes. Le ssl0 n’est pas coutumier dans ses posts ici de raisonnements imbriqués. Il lui faut du simple, de l’immédiat, de la règle de trois.


      • 7 votes
        Hijack ... Hijack ... 18 juin 17:54

        Y’ a t-il une intention criminelle, avec comme motif principal l’intérêt pour les labos pharmaceutiques à créer plus de maladies à moyen ou long terme ? C’est une question qui vient à l’esprit en écoutant cette vidéo :


        « Nous savons que l’une des propriétés biochimiques des nanoparticules, est qu’elles sont capables d’entrer dans le cerveau. Et donc, pour l’instant, nous n’avons pas évalué l’innocuité des nanoparticules d’aluminium dans cette injection, et où va cette nanoparticule quand elle pénètre dans le corps, et est-ce qu’elle rentre dans le cerveau ? »

        Nanoparticules dans le cerveau

        .

        (La vidéo d’origine n’étant plus visible, mieux vaut visionner celle-ci rapidement, au cas où).


        • 6 votes
          Hijack ... Hijack ... 18 juin 19:08

          @ZardoZ

          Un genre d’investissement diabolique avec qui plus est accord de la majorité des gens. Je ne crois d’ailleurs pas qu’ils prennent la peine de tester la docilité de la majorité, ils en sont sûrs ... la preuve !


        • 4 votes
          sirocco sirocco 18 juin 21:20

          @Hijack ...

          C’est bien ce qui me semblait : quand on a reçu un vaxxin à ARN messager, on fait sonner les portiques....


        • 4 votes
          Pyrathome Pyrathome 18 juin 22:33

          @ZardoZ

          Il font coup double, un test grandeur nature sur la populace pour mesurer la docilité et ensuite inoculation de cette même populace par des produits nocifs (entre autre) pour la rendre malade.

          C’est assez paradoxal, car s’ils veulent éliminer en rendant malades à terme tous les covidiots dociles et autres bobos laineux qui courent se faire inoculer cette merde, il va leur rester que les Gaulois réfractaires sur le dos.....

          Je ne sais pas ce que cela vaut :

          https://www.newswars.com/oil-gas-industry-planning-to-replace-vaccinated-personnel/

          https://www.infowars.com/posts/corporate-recruiter-warns-energy-companies-to-replace-vaccinated-employees-within-3-years/

          Certaines entreprises anticiperaient le remplacement des gens vaxxinés dans les trois ans.....affaire à suivre quand même !


        • 5 votes
          Hijack ... Hijack ... 18 juin 23:25

          @Pyrathome

          Film d’horreur.

          Il semblerait plutôt qu’Ils projettent d’en rendre gravement malades plusieurs millions, dizaines de millions voire plus, afin que tous les gens atteints par divers maladies soient de bons clients pour leurs produits pharmaceutiques. On constatera une très nette augmentation de gens atteints par exemple d’Alzheimer et autres affections graves ... Plus il y aura de gens vaccinés, et plus leur stratégie passerait inaperçue, peu de gens feront le lien de cause à effets ... ce qui serait n’en doutons pas, hautement complotiste. Il s’agirait d’une première étape étendue dans le temps qui passerait inaperçue.
          Dieu seul sait ce qu’ils trouveraient pour les prochaines étapes.
          J’espère vraiment me tromper.


        • vote
          abolab 18 juin 21:27

          Nous sommes tous des enfants !


          • vote
            Scalpa Scalpa 18 juin 21:50

            Faut vacciner les derniers insectes surtout les rampants, mas pas les n’enfants.


            • 4 votes
              jjwaDal 18 juin 23:18

              Ce ne serait pas la première fois qu’on faire dire à la science ce qu’elle ne sait pas et ne peut savoir. Se souvenir par ex que le postulat fondateur de la transgenèse était : "Un gène code pour la fabrication d’une seule protéine" . Il suffisait donc de trouver le gène codant pour la protéine "utile" et de mettre au point le procédé pour le transfert inter espèces et l’insertion.
              Sauf qu’on ignorait alors les conséquences de l’épigénétique, que plus de 70% de nos propres gènes codent pour plus de 4 protéines et que forcément si on part du principe qu’une unique protéine est produite on vérifie sa présence et en l’absence de toxicité immédiate le végétal OGM est bon pour le plein champ... Une oeuvre d’apprentis-sorciers dans toute sa splendeur.
              Ici on a des vaccins torchés en un peu plus de six mois pour un nouveau pathogène et de surcroît utilisant une nouvelle technologie de fabrication de vaccins et on se passe de tout recul temporel capable d’identifier des effets qui ne relèvent pas des effets secondaires immédiatement visibles.
              L’argument du "fléau" (qui ne diminuera la population d’aucun pays d’un fragment de pourcent, élaguant la croissance de celle-ci ici et là) ne tient pas face à la prise de risque de vacciner massivement des populations.
              On nous dit avec certitude que ce xénoARNm ne peut en aucun cas être rétrotranscrit en ADN et s’intégrer à notre génome. Une certitude qu’on aimerait voir documentée, vu que nos cellules peuvent être infectées par un rétrovirus, disposent indubitablement de rétrotransposons et qu’on a découvert très récemment que la "polymérase théta" (que nous fabriquons) est aussi capable de faire de l’ADN à partir d’ARN... Trois filières connues pour faire de l’ADN dans notre corps à partir d’ARN et rien de fâcheux ne saurait se produire. Parce qu’on le mérite ?...
              Et si on fait une très mauvaise découverte après avoir vacciné plus d’un milliard de personnes ou tous nos gamins on fait quoi ?
              Pourquoi jouer à la roulette russe avec un virus qui a tué en un an bien moins de français que le cancer en visant sélectivement majoritairement la fraction la plus âgée et vulnérable, en créant un risque d’ampleur inconnu pour notre avenir collectif ?
              Ce qui est affolant est que nous allons le faire alors même que des traitements médicamenteux existent et d’autres sont en cours d’essais et que le système immunitaire de la majorité de la population mondiale est capable de tenir en échec ce virus.
              Comme d’habitude on a plutôt intérêt à avoir de la chance. Mais à trop faire les cons, tôt ou tard on aura une mauvaise surprise.


              • 1 vote
                jjwaDal 19 juin 12:14

                @Ottokar Ier
                Je n’ai pas la vanité de penser maitriser le problème, mais je ne peux me contenter de dire que je suis en désaccord avec la politique suivie, parce que...
                Donc j’utilise les mots de la science, au mieux de ma connaissance du problème et qui a des arguments à m’opposer peut le faire avec des points d’appui, du style " en théorie mais en pratique ne peut se faire parce que ceci ou celà". Je vérifierai alors la substance de ce "ceci ou celà"...
                Je suis d’accord pour vacciner les plus de 75 ans (voir les + de 65 ans si c’est leur volonté éclairée) , car on s’est tranché les veines en misant tout sur le vaccin et le rapport bénéfice/risque semble être favorable pour eux.
                Mais en recoupant mes lectures un peu sérieuses, je vois bien que pour les enfants le problème est très différent. Soupçon de maladies auto immunes en cours d’investigation ici, rumeurs à vérifier d’atteinte à la fertilité, là... Il n’y a pas que les arguments exprimés par C. Vélot pour justifier de laisser les enfants en dehors de la vaccination.
                Le vaccin doit juste être un pare-feu pour ceux à risque potentiellement mortel. Le reste de la population doit pouvoir gérer avec son système immunitaire et bientôt les "anti viraux" et apparentés.
                On serait déjà plus à l’aise avec l’HCQ et l’ivermectine en options de traitement de cette maladie, mais d’autres bien plus chers arrivent.On va donc avoir des alternatives.


              • 4 votes
                LUCA LUCA 19 juin 09:05

                Les adultes sont soumis à l’autorité et les enfants trinquent, ils sont pourtant le seul vivant raisonné à être spontané et logique, tout ce que l’idéologie moderniste souhaite voir disparaître. Du "touches pas à mon pote !" on est passé à "touches pas à mon gosse !" bref, pour sauver les bonobos faut tuer les humains, pour sauver la forêt il faut exterminer les castors, et si vous ne faites pas le lien, je rappelle que le syndrome de la bite plate c’est à force de se faire sucer par les canards... décadence de l’intelligence universelle en faveur d’un dogme anal ... vive les adultes !



                  • 1 vote
                    louis 19 juin 16:44

                    Vacciné depuis mon très jeune âge ( la liste est assez longue ) , je n’ai eut aucune maladie infantile , peut être quand y ajoutant celui pour le covid l’effet serait identique .


                    • vote
                      lejules lejules 20 juin 12:23

                      afin de réagir avec un peu d’humour face a une propagande éhontée je me défend a ma maniere avec radio serpent N°5

                      https://www.youtube.com/watch?v=vGuXIx_oR-k

                      pour ceux qui n’aurait pas vu la N°4

                      https://www.youtube.com/watch?v=WChhqRouZ0s&t=13s




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès