• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Paye (pas) ton gynéco : un documentaire sur les violences faites aux femmes (...)
#91 des Tendances

Paye (pas) ton gynéco : un documentaire sur les violences faites aux femmes dans le cadre des examens gynéco et/ou obstétriques

Alors que de plus en plus de femmes dénoncent les mauvais traitements subis lors d’examens gynécologiques, les représentants de la profession tardent à prendre le problème au sérieux. La réalisatrice Nina Faure a décidé de les mettre au pied du mur, dans une immersion entre enquête sociale et toucher vaginal.

« Toucher vaginal ou rectal sur des patient·es endormi·es par une anesthésie générale, jugements sur les choix de vie, maltraitance des practicien·nes…

La maltraitance gynéco et obstétrique est régulièrement pointée du doigt. De nombreux témoignages, qui font froid dans le dos, sont compilés sur Paye ton gynéco.

Nina Faure, réalisatrice de documentaires, s’est penchée sur le sujet et a mis en ligne Paye (pas) ton gynéco, un film de 20 minutes à ce propos ! »

Source : madmoiZelle

Tags : Santé Sexe Femmes Violence Sexualité Féminisme




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • 2 votes
    cathy cathy 10 juillet 10:26

    Il y a eu une pénétration.... LOL, va vivre en Afrique.


    • 2 votes
      gorguetto gorguetto 10 juillet 10:52

      @cathy

      Curieuse observation ! Un toubib qui brutalise ma femme ou ma fille ou qui se permet des palpations vaginales "pour le plaisir" c’est à dire sans raison, et sans y avoir été autorisé, ce toubib je le soignerai de telle façon qu’il n’aura jamais plus l’envie de recommencer. Un ou une patiente n’est pas un cobaye. Quant à l’Afrique, si tu ne vas pas à elle, elle, est en train de venir à toi.... elle te réjouira !


    • 2 votes
      Orwell Orwell 10 juillet 16:12

      @cathy
      Pourquoi tu parles de l’Afrique espèce de folle ?


    • 3 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 10 juillet 20:50

      Cette vidéo est à mourir de rire ! On s’aperçoit que le lesbo-féminisme de la LGBT censé protéger les femmes est au contraire en train de les détruire. En les empêchant d’accéder aux soins médicaux sous des motifs débiles les femmes sont les premières victimes du satanisme ambiant. Le Système se ronge par lui-même, c’est génial !  smiley


    • 5 votes
      Vraidrapo 10 juillet 10:53
      Elles ont raison de se défendre. Il y a un déficit de prise de "conscience" de la part des médecins.
      1° dans les années 80, il était question de l ’augmentation du taux d’épisiotomie, (ça permet d’augmenter la facture ), la Sécu aurait pu mener une enquête comparative entre obstétriciens et tirer les conséquences économiques...
      2° le fait qu’on demande à une adolescente de se déshabiller pour prescrire une pilule contraceptive, prouve à quel point le patient est considéré comme sujet, objet..
      3° étant donné l’effondrement actuel du système de santé, je ne vois pas comment ça pourrait aller mieux, bien au contraire ; je suis favorable à la création de cette liste de praticiens plébiscités... c’est en frappant à la bourse que les gens se corrigent.
      Il est bien loin le Serment d’Hippocrate...

      • 2 votes
        ZardoZ ZardoZ 10 juillet 13:16
        Certains font toubibs pour niquer à l’aise en cabinet...


        • 5 votes
          WakeUp 10 juillet 15:00

          Il y a un soucis avec l’ensemble du corps des médecins. Il faut qu’ils descendent de leur perchoir. Mais cela change avec les nouvelles générations qui ne les considèrent plus comme des demi-dieux, loin de là. 

          De plus, sans être néo-féministe-lgbtq.e.x, j’ai toujours trouver un peu bizarre que la profession de gynéco soit monopolisée par les mecs. Ne serait-ce que pour pouvoir discuter, je ne vois pas comment un type peu comprendre ce qu’une femme ressent.


          • 1 vote
            gaijin gaijin 10 juillet 15:05

            @WakeUp
            " comprendre ce qu’une femme ressent "

            mais précisément un médecin n’a pas a comprendre ça .............


          • vote
            WakeUp 10 juillet 15:25

            @gaijin
            Ba si... il est relativement accepté et même revendiqué par eux même que les médecins jouent aussi un fort rôle psychologique.


          • 4 votes
            gaijin gaijin 10 juillet 15:49

            @WakeUp
            vous rigolez ? les médecins sont formés et entrainés a se couper de leurs émotions et a considérer leur patients comme de la viande. ça n’est peut être pas le discours mais ce sont les faits ........


          • 2 votes
            WakeUp 10 juillet 15:59

            @gaijin
            Oui je suis d’accord. Mais il y a souvent dissonance entre ce qui est attendu d’un médecin, et ce qui est réellement.

            D’ailleurs si je comprends l’intérêt dans le cas d’un chirurgien, je ne vois pas pourquoi un généraliste devrait se couper de toute émotion.

            Le soucis c’est que les gens finiront par accueillir à bras ouverts le Google Doctor avec son gros smiley et son diagnostic en 0.37 seconde. Les médecins, qui ne manqueront pas d’aller chialer, n’auront été que les artisans de leur propre malheur.

            C’est un soucis parce que tout le monde sera perdant, à mon avis.


          • vote
            gaijin gaijin 10 juillet 19:27

            @WakeUp
            " Le soucis c’est que les gens finiront par accueillir à bras ouverts le Google Doctor"

            en effet mais il faut bien comprendre que tout a été fait pour en arriver là : c’est le principe moderne de " qui veut tuer son chien lui donne la rage " et que l’on peut voir a l’oeuvre partout. on commence par foutre le bins et ensuite on découvre que ça va plus ....télécoms, poste, sncf, hopitaux, médecine généraliste ......le même modèle de sabotage partout reproduit au nom des dogmes du néolibéralisme


          • 6 votes
            albert123 10 juillet 15:06

            "Il a des remarques déplacées envers elle."


            du genre "et vous comptez avoir un enfant quand ?"

            question on ne peut plus logique de la part d’un médecin soucieux de prévenir sa patiente de son état biologique et des difficultés que sa patiente pourrait éventuellement rencontrer dans le cadre d’une grossesse.

            mais dans l’oreille d’une féministe c’est déjà une agression sexuelle.

            Ne parlons même pas de celles qui fantasment sur un gynéco en pensant que leur organe génital suscite encore le moindre désir chez le médecin traitant.

            • 6 votes
              Norman's mum Norman’s mum 10 juillet 17:20

              Le dernier gynéco que je suis allée voir n’est plus de ce monde...il n’est pas mort de vieillesse, c’est arrivé la semaine dernière...

              La consultation visait à diagnostiquer l’origine des démangeaisons clitoridiennes qui me perturbaient...lorsqu’il a dit "Mais...madame Bates, où est votre clitoris.. ? et votre vagin.. ?" mon sang desséché n’a fait qu’un tour, j’ai sorti ma lame et lui ai administré un frottis dans les côtes dont les draps d’examen se souviennent encore...
              Parler ainsi à une lady, pour qui il se prend, le tripoteur de lèvres.. ?
              Tout ceci pour dire qu’en effet ça existe les gynécos indélicats...les obsédés aussi, ceux qui pratiquent leurs analyses avec des spéculums non conventionnels...pour leur défense on peut argumenter sur le fait qu’un garagiste essaye la voiture après la réparation, et tout le monde trouve ça normal...
              Il y aussi les greluches qui vont chez le gynéco pour s’exhiber, se trémousser en gestes lascifs...et vas-y que je fais mon effeuillage l’air de rien, je me retrouve à poil devant un homme, je fais frétiller mes petites lèvres et montre le bout de la vulve...et ensuite ces dévergondées, ces perverses, vont chouiner au commissariat...

              Un conseil pour les premiers rendez-vous chez le gynéco : méfiez-vous du professionnel qui vous laisse le choix dans la date...

              • 4 votes
                cassini 10 juillet 21:37

                un documentaire sur les violences faites aux femmes


                On ne sait plus où les femmes ne subissent pas de perpétuelles violences. 

                • vote
                  gaijin gaijin 11 juillet 12:44

                  @cassini
                  c’est peut être que .....le monde est violent non ?


                • 2 votes
                  Belenos Belenos 10 juillet 21:55

                  C’est un sujet délicat qui demande une approche nuancée. Il y a sans doute autant de problème avec les dentistes (par exemple), qui parfois sont brutaux, n’expliquent pas correctement ce qu’ils font, ne donnent pas clairement le choix, et plus généralement n’ont pas conscience de l’impact psychologique de leur intervention ou de leurs propos (sans même parler du coût). Le problème est celui du manque de délicatesse de certains praticiens, sans doute à cause d’une culture médicale qui consiste à ne voir dans le corps humain qu’une sorte de machinerie, selon la représentation cartésienne de l’organisme. Et aussi parfois à cause du manque de temps pouvant être consacré à chaque patient. Si on en fait un problème "féminin" devant être abordé par un point de vue "féministe", on se trompe de sujet et de méthode. 


                  • vote
                    pilule bleue pilule bleue 11 juillet 20:35

                    @Belenos
                    Remarques pertinentes, si les femmes ou les hommes ont des craintes vis à vis l’examen médical qu’ils annoncent la couleur avant au praticien : attention je suis susceptible vis à vis de tel acte médical, prenez le temps de m’expliquer... Est-ce que cela sera douloureux ... C’est quand même plus simple que de faire une chasse aux sorcières pour des problèmes intimement personnel !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès