• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Protoxyde d’azote, purple drank… les jeunes planent en toute légalité, mais (...)

Protoxyde d’azote, purple drank… les jeunes planent en toute légalité, mais pas sans danger

En quête de nouvelles sensations, les adolescents détournent des produits utilisés dans l’industrie, le médical ou dans la vie courante. Âgés de 15 à 20 ans, ils ignorent pourtant que ces produits toxiques ont des répercussions sur leur santé. Au vu de la consommation, les autorités ont décidé d’agir. Vidéo.

Tags : Enfance Santé menacée Drogues




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 3 votes
    sls0 sls0 23 septembre 16:37

    L’amiante était aussi en vente libre, son danger étant connu on a mis 25 ans pour légiférer.

    Le jour où ces produits feront autant de victimes il sera temps de légiférer.

    Et le smartphone, des drogués ça ne manque pas et des victimes d’accidents par distraction suite à son emploi non plus. On interdit à la vente, en dessous de 60 ans, après le temps qu’on devienne accroc la sénilité est là.

    C’est triste les deux jeunes qui sont morts. 80000 tentatives de suicides, 10000 qui réussissent dont 500 pour les 15-24 ans, ça relativise. Il faudrait peut être interdire la vente de corde aux mineurs.

    Coté suicide la France est au top.


    • 3 votes
      louis 23 septembre 17:37

      @sls0
      Sans but et sans avenir les jeunes s’emmerdent .
      Comme du temps des rois , aujourd’hui les richesses sont accaparées par une minorité qui croient eux aussi qu’ils la détiennent de droit divin , la révolution est revenue a son point de départ et la seule solution pour la jeunesse est d’en redémarrer une .


    • vote
      sls0 sls0 23 septembre 19:49

      @louis
      Le peuple se révolte.
      La révolution c’est des gens qui veulent le pouvoir et les avantages associés qui font en sorte qu’une révolte se transforme en révolution.
      Notre révolution mondialement connue avec l’éviction des sans culottes et devenu une prise de pouvoir par la bourgeoisie.
      Le peuple dans une révolution c’est comme les figurants d’un film, le scénario c’est pas eux et les royalties c’est pas pour eux non plus.


    • 4 votes
      ETTORE 23 septembre 20:06

      Les jeunes, une révolution ?

      Eh bien, faudrait déjà qu’ils lèvent les yeux de leurs écrans.

      Quand la seule obsession est de ne pas rater une vidéo aussi explosive que leurs boutons d’acné juvénile .....

      Avoir dans les mains, un outil de connaissance à ce point mal utilisé...

      Je me demande où se trouve l’insondable.

      Dans la main, ou dans la tête ?


      • 3 votes
        tobor tobor 23 septembre 23:41

        Les jeunes ont toujours besoin de se démarquer de la génération de leurs parents et suivent les nouvelles tendances, surtout si elles sont irrecevables par les anciens. Jusqu’à la fin du 20ème siècle, les mouvements musicaux s’occupaient de canaliser les ados vers des attitudes, des produits et des musiques/looks qui s’y prêtaient à merveille, la techno et le hip-hop ont eus le dernier mot en proposant leurs drogues chimiques derrière un look plus acceptable.
        Ces ados des années 70’s, 80’s, 90’s sont les parents d’aujourd’hui et pour se démarquer des codes d’antan, cette identification musicale est passée à la trappe, un iroquois ne signifie plus punk ni les longues douilles baba-cool... La dimension anecdotique a supplanté l’originale.

        Sans signe apparent de quoi que ce soit, la masse des ados d’aujourd’hui, biberonnés par disney et hollywood, baignés dans le porno et les coups faciles, s’insultant en permanence pour cultiver un second degré télévisuel, malbouffeurs, accrocs à leur smart-bidule, etc. se contentent rarement de boire un coup pour se détendre (en se bousillant la santé), certes...
        Je ne sais pas si la colle pattex était plus sûre ? ou l’ingestion d’ether ? ou les temesta ?


        • 2 votes
          pens4sy pens4sy 24 septembre 06:55

          Tout le monde se défonce, chacun sa recette... les jeunes prennent ce qu’ils peuvent de légal, ils ont raison. Par contre dans ce qui est illégal il y a du bon, pas cher et sans danger (je dirai même que ça soigne), mais ce n’est pas mis sur le marché par le business légal, donc au final... c’est mauvais, et interdit. Micron aussi se défonce et en + il se fait défoncer, il coche toutes les cases, mais pour les GJ et leurs rejetons, c’est circule, traverse la rue, paye tes impôts et devient trans si rien ne fonctionne (ce qui défonce très bien aussi, mais pas au même endroit)


          • 3 votes
            vilayat vilayat 24 septembre 07:48

            Depuis le 7 juillet 2011, les nitrites d’alkyle étaient interdits à l’offre et à la cession en France, par l’article 1er de l’arrêté du 29 juin 201145 « portant application d’une partie de la réglementation des stupéfiants aux produits contenant des nitrites d’alkyle aliphatiques, cycliques ou hétérocycliques et leurs isomères ». Cependant, le 3 juin 2013 le Conseil d’État a annulé le décret en question46.

            Les poppers (re)deviennent légaux en France en juin 201347 y compris ceux fortement suspectés d’être cancérigènes jusqu’au 1er janvier 2017, où la production et la vente de poppers à l’isobutyle sont enfin interdites en France (car cancérigènes) et dans l’ensemble de l’UE suite au règlement CE no 1907/2006. En 2018, alors que les poppers autorisés sont suspectés, eux-aussi d’être cancérigènes et/ou toxiques pour l’œil, aucune mesure n’est prise en France.l


            Les Nitres d’Alkyl sont la cause des pneumopathies à Pneumocystis et du Syndrome de Kaposi et en partie du SIDA


            Heureusement ,nous avons un ministère de la Santé !


            • vote
              beo111 beo111 24 septembre 10:05

              Merci pour cette excellente vidéo d’intérêt public.

              Perso à cet âge là (15-20 ans) j’ai pratiqué notamment le dissolvant (le trichlo comme on disait) c’est marrant ça fait voir en cristaux liquides, mais maintenant avec les écrans toute la journée ça a perdu de son côté inhabituel.

              Franchement je sais pas comment j’ai pu être aussi con, je vais invoquer l’effet d’entraînement dans les "bandes", on veut prouver qu’on a même pas peur, et j’en passe.

              Oh putain la djeunesse heureusement que c’est passé.


              • vote
                Andread 30 septembre 20:41

                Merci pour ce reportage. Je suis moi même consommatrice de poppers mais personnellement je n’ai jamais eu de soucis. Il faut souligné que tous ces produits si ils sont utilisé avec modération (avoir pris connaissant des risques) ils sont sans risques.

                Ce qu’il faut ce n’est pas interdire, mais faire de la prévention avant tout dans les collège et lycée !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès