• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Créteil : un lycéen braque sa prof en classe pour qu’elle le note « présent (...)

Créteil : un lycéen braque sa prof en classe pour qu’elle le note « présent »

Un élève tient son arme à quelques centimètres du visage de sa professeure. « Tu me mets absent », lui ordonne-t-il. Avant, semble-t-il, de comprendre qu’il veut dire l’inverse. « Tu me mets présent », enchaîne-t-il. Un autre élève se tourne vers celui qui filme en faisant des doigts d’honneur. L’enseignante, qui semble plus lasse qu’apeurée, fixe l’écran de son ordinateur. Cette scène a, selon Le Parisien, été filmée le 18 octobre dans une classe du lycée Edouard-Branly de Créteil. Une enquête a été ouverte. Les deux lycéens qui apparaissent sur la vidéo ont été interpellés. Celui qui tient l’arme, qui s’avère à air comprimé, s’est rendu de lui-même, l'autre a été interpellé par la BAC. Les enquêteurs sont maintenant à la recherche de l'auteur de la vidéo.

RT France a obtenu des précisions du Parquet du Tribunal de Grande Instance de Créteil :

– L’arme est-elle factice ?
– Il faut rester au conditionnel. On a retrouvé chez l’une des personnes identifiées une arme à air comprimé mais nous n’avons pas l’assurance que c’est bien celle utilisée dans la vidéo. Il faut rester prudent. A priori, ce serait une arme à air comprimé.

– Ont-ils été placés en garde à vue ?
– Ils sont tous les deux toujours en garde à vue.

– Quel est le profil des auteurs des faits ?
– Ils sont mineurs, 16 ans, nés en 2002.

– Connaît-on l’auteur de la vidéo ?
– A priori, nous n’avons que deux personnes en garde à vue et ce ne sont pas celles qui tournaient la vidéo.

Tags : Sécurité Education Violence urbaine Enseignement Banlieue Violence




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • 9 votes
    imago imago 20 octobre 14:26

    pendez les blancs tuez les bébés, une prophétie auto-réalisatrice ?


    • 3 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 22 octobre 19:48

      Cette vidéo est juste parfaite et me remplie de joie. Les profs athées soixantehuitards n’arrêtent pas de prôner la haine de l’autorité, du père, du pape, etc. Ils se prennent eux-même le retour de baton de leur idéologie satanique. C’est juste parfait. smiley


    • 7 votes
      tinga 20 octobre 15:47

      N’importe quoi cette vidéo, la prof n’en n’a rien à foutre tout le monde rigole, mais les pleurnicheuses de la france identitaire, à fond dans la "culture" fesse bouck youtube ma gueule, sont prêts à gober la première connerie venue pour faire avancer leur "cause". Pathétique.


      • 13 votes
        Sutter Kane Sutter Kane 20 octobre 15:59

        @tinga
        Ne dites pas n’importe quoi. Tous les plus grands médias en parlent : Le Parisien, RTL, BFM TV, Le Progrès, Sud-Ouest, France Info, La Dépêche, L’Obs, etc.


      • 9 votes
        maQiavel maQiavel 20 octobre 16:03

        @tinga
        C’est aussi ce que je soupçonnais tellement ça me paraissait gros : un simple jeu entre un élève qui s’amuse avec son prof un peu laxiste. J’ai donc été vérifier qu’il ne s’agissait pas d’une énième manipulation comme en est coutumier une frange des réseaux sociaux et il s’avère que ce n’est pas le cas , ce n’est pas une farce, l’affaire est très sérieuse même s’il s’agissait d’un pistolet à air comprimé , la prof a porté plainte et les deux lycéens qui apparaissent sur la vidéo ont été interpellés et placés en garde à vue.


      • 1 vote
        sls0 sls0 20 octobre 16:45

        @maQiavel et tinga.

        Vous avez raison tout les deux.


      • 1 vote
        Qirotatif Qirotatif 20 octobre 17:31

        @maQiavel
        Idem... J’ai pensé à une sorte d’expérience sur l’opinion... un truc qui se serait terminé avec un "Voyez les fachos, voyez comment vous réagissez (avec des milliers de commentaires racistes dont les plus gratinés seraient mis en avant) ! Et tout ça pour un fake ! Halte à la haine, halte aux préjugés #Halte-à-la-banlieusophobie #Fésons-de-la-banlieusophobie-la-73ième-discrimination-reconnue #Signez-la-pétifion"... Je me dis encore que c’est possible. 

        Cette vidéo me rappelle la pièce-monologue "Profs" jouée par Jean Piat vue sur scène il y a qq années. Le pauvre est décédé le mois dernier. Il n’aurait probablement même pas été étonné en voyant cela... Dans cette pièce il y a une scène terrible de viol du prof par des élèves. On est pas très loin ici... l’étape d’après.


      • 5 votes
        Joe Chip Joe Chip 20 octobre 22:29

        J’ai moi aussi cru à une farce réalisée par une troupe de théâtre ou des antifas pour se payer la tête des "fachos" en mettant en scène leurs plus obscurs fantasmes. En fin de compte c’est juste une scène surréaliste au sens propre du terme.


      • 1 vote
        tinga 20 octobre 22:35

        @Sutter Kane
        Grands médias ! ça fait un moment que la presse n’est plus très crédible, moyens dérisoires pour l’investigation, aux mains d’une poignée de gens sans scrupules, en ce qui concerne cette affaire pitoyable qui en aucun cas ne devrait faire de tour des médias (un crétin qui se croit drôle en menaçant sa prof avec une arme factice pour se faire filmer par un pote tout aussi con afin de mettre ce film sur les rézos pour zéros).

        La prof a porté plainte le lendemain à la demande de sa direction qui a vu la vidéo faire un buzz, version france info ce matin. Sur la vidéo, on voit parfaitement qu’à aucun moment la prof ne se sent menacée. On est pas aux US où les tueries scolaires sont hebdomadaires. 



      • 1 vote
        zak5 21 octobre 04:41

        @sls0
        le juge de paix a parlé


      • 6 votes
        zak5 21 octobre 04:43

        @tinga
        le déni c’est une très ancienne histoire


      • 1 vote
        Heptistika Heptistika 21 octobre 05:26

        @maQiavel

        Merci à vous (tous) de remettre les choses à l’endroit.


      • 3 votes
        Gasty Gasty 21 octobre 10:08

        @tinga

        Si t’en a rien à foutre, c’est même pas la peine d’en parler. Pourtant je me demande pourquoi tu sembles aussi gêné par cette scène ?


      • 8 votes
        Joe Chip Joe Chip 21 octobre 16:21

        @Heptistika

        A mon avis le côté mis en scène (donc délibéré) n’est pas une circonstance atténuante et rend les faits encore plus inacceptables. Le contexte médiatique, facebook, pas facebook, et le caractère factice de l’arme ne changent rien au caractère anormal de la situation. Selon le figaro, le lycéen aurait plaidé la "rigolade" devant le juge, totalement inconscient des faits et apparemment surpris de se retrouver-là.

        Si l’administration laisse passer ça, ce seront demain des armes réelles qui entreront en classe, chaque transgression non sanctionnée en appelant une nouvelle. 

        L’attitude de l’enseignante devrait aussi faire l’objet d’une enquête voire de sanction disciplinaires, car à défaut d’avoir pu réagir, elle aurait dû signaler l’incident avant que les images ne soient mises en ligne.

        L’administration a aussi une part de responsabilité car si l’enseignante n’a même pas cherché à signaler les faits c’est en raison de la politique de l’autruche (achat de la paix sociale) qui est pratiquée dans les établissements, laissant le soin à chaque prof de gérer ce type de situation. Evidemment, la plupart des profs n’étant pas des bérets verts, ils choisissent la ligne de moindre résistance pour éviter les ennuis avec les élèves, l’administration et les parents.  

        Quant aux parents, ils devraient justement être tenus pour responsables de tels comportements car ils sont censés avoir inculqué à leurs enfants le respect de la loi. 

        Malheureusement, la dégradation de l’autorité statutaire a atteint un degré tel dans l’école qu’il va falloir en passer par une période d’autoritarisme en réprimant certains comportements, en sanctionnant lourdement certains élèves, en appliquant le principe de tolérance zéro et en mettant les parents devant leurs responsabilités.

        On ne peut plus accepter aucun relativisme, aucune complaisance face à cette violence. 


      • 2 votes
        ouallonsnous 21 octobre 19:40

        @Sutter Kan

        C’est toi qui ne sais pas ce que tu dit, ce ne sont pas des grands médias mais des merdias et leur domaine de prédilection est le caniveau, fait le rapprochement avec le bashing anti Mélenchon alors que le nouveau gouvernement, encore plus que l’ancien, est issu de la lie de la société ; le ministre de l’Intérieur Castaner en premier, ancien "petit frère" d’un truand marseillais abattu depuis ;

        Qui a peur du Grand Mélenchon ?

        ·Vendredi 19 octobre 2018

        Je devrais plutôt écrire «  Qui fait tout pour qu’on ait peur du grand Mélenchon ? » Avant d’entrer dans le vif du sujet faisons ensemble un petit tour d’horizon très exhaustif des infos bien pourries qui sont passées largement sous silence en ce moment. La Médiacratie étant trop occupée à nous bassiner avec Mélenchon...

        Voyons ces infos qui valent leur pesant d’huile de palme et de magouilles !

        Je balance en vrac et sans ordre précis juste pour planter le décor et que nous puissions ensemble avoir un scanne plus ou moins large de ce qui se trame dans l’arrière boutique de l’État..

        Suite aux perquisitions menées contre La France insoumise (LFI) sur ordre du parquet de Paris mardi, la justice et les médias lancent une campagne violente contre l’opposition politique au système néo-fascite installé en France par l’UE/OTAN.

        C’est un pas majeur dans la transformation de l’État policier créé en France sous l’état d’urgence de 2015-2017 en un appareil servant ouvertement à écraser l’opposition politique et la colère sociale contre l’aristocratie financière. En fait, la manière dont les milieux officiels traitent cette perquisition est un avertissement de la profonde crise de la démocratie française. Un État policier existe et se consolide rapidement en France, posant une menace mortelle aux travailleurs.

        Commençons par la nomination de Castaner, alias « Rantanplan », au poste convoité par lui-même et depuis un bail : celui de Ministre de l’Intérieur ! (Non perquisitionnable) .

        Avant d’en arriver là, Christophe Castaner quitte le foyer familial à l’âge de 18 ans, à cette époque, il rate son BAC mais ne rate jamais une bonne partie de poker dans des tripots pas forcément très bien fréquentés, engrange un max de pognon plus ou moins propre et se lie notamment d’amitié avec un certain Christian Oraison, alias «  Le Grand Blond » , un vrai délinquant parrain du grand banditisme marseillais.

        Celui qui, des aveux même de Rantanplan, a été son "grand frère", son "protecteur" et qui sera retrouvé mort en 2008, troué de plusieurs balles de gros calibre en dehors des périodes de chasse. Mais ça, ça ne fait peur à personne !...

        Castaner perd son protecteur et grand frère et monte à Paris grenouiller en politique avec Porcinet (Hollande) avant de se retrouver d’abord secrétaire d’état de LREM puis ce lundi bombarder Ministre de l’Intérieur... Holà quelle ascension !

        Son premier jour devant les Sénateurs sera pour le moins musclé et c’est sous les hués qu’il finira son discours, mais personne ne le sait car le Mélenchon bashing bât son plein.

        Enfin, pour couronner le tout il nomme l’ancien collaborateur du repris de justice Claude Guéant, un certain Stéphane Bouillon, au poste de directeur de Cabinet de la place Beauvau, ce sémillant haut fonctionnaire qui fût condamné plusieurs fois par la justice devient donc le nouveau bras droit de Castaner au ministère de l’Intérieur, le grand mitrailleur de queue de Rantanplan, mais ça ne fait peur à personne ça !

        Par contre Mélenchon qui s’énerve ouhlààà mais quelle horreur !

        Deux mafioso au ministère de l’Intérieur, non ça, ça va, ils ont des belles cravates et des beaux costards, ils parlent doucement avec un petit sourire, donc tout va bien ! Personne n’a rien vu puisque pas un seul média ne reprend cette info..

        Y a Mélenchon à dézinguer d’abord !

        Tenez je suis pas chien je vous file la liste des vidéos et articles importants à ne pas rater ! Bonne soirée devant BFMWC pour ceux qui n’auront pas encore compris que s’informer en regardant la télé c’est aussi utile que de faire une thalasso à Fukushima .

        https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5202675/sondage-manuel-valls-serait-le-plus-mal-place-des-candidats-a-la-mairie-de-barcelone.html?fbclid=IwAR1c65VN5n5ge5HGty90B7cX3vE9QXewUWF4KeWLTPRCxoa3c7Qjb3o623A

        https://blogs.mediapart.fr/alberteins/blog/041018/sondage-melenchon-en-tete-macron-degringole?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66&fbclid=IwAR11BoOrboVuC99lpd8Mg6KJdHMoSj3xYOWEJVJiCPSoAYxsW8lsQFS1xTw https://www.facebook.com/RTFrance/videos/1150087018492336/UzpfSTEwMDAxNzQxNz Y4MjQxMDpWSzo1Njc0MDMyODM2OTMyMjQ/


      • vote
        franchounet 21 octobre 22:22

        @tinga
        Et pourquoi porte-t-elle plainte ?

        Ou alors, si elle porte plainte, alors qu’elle s’en fout c’’est plus que grave.


      • 1 vote
        Heptistika Heptistika 21 octobre 23:56

        @Joe Chip

        Cette scène surréaliste traduit effectivement du laxisme globale au sein de l’éducation nationale, du cruel manque de moyen des profs ainsi que du renoncement, autant au niveau de l’état que de la cellule familiale à élever nos chères têtes blondes au diapason d’un récit collectif positif.

        Mais cet événement reste au final un fait divers auquel il convient d’accorder la place qui lui revient dans le temps et l’espace et la récupération politique qui en est fait me débecte passablement. Les milieux identitaires ne se satisferont jamais du rasoir d’Ockham et trouveront invariablement chose à redire, qu’un black sauve un enfant ou braque une arme sur autrui leur est indifférent du moment qu’ils trouvent matière à faire jouir momentanément leur durite intellectuelle.


      • 1 vote
        Zatara Zatara 22 octobre 00:58

        @Heptistika
        Cette scène surréaliste traduit effectivement du laxisme globale au sein de l’éducation nationale, du cruel manque de moyen des profs ...

        vous vous rendez bien compte que c’est toujours ce genre de réponse toute faite que vous reprenez ici... Il ne me semble pas que des élèves dans une classe au Burkina ou au Vietnam sortent des flingues lorsqu’ils sont... disons... contrariés ?

        ...ainsi que du renoncement, autant au niveau de l’état que de la cellule familiale à élever nos chères têtes blondes au diapason d’un récit collectif positif.

        wow... le gap est tellement énorme avec la réalité qu’on se demande ou vous avez vécu pendant 10 ans ... faudra-t-il vraiment vous prendre par la main pour vous faire visiter tous les lieux communs de la haine irraisonné, construite, et diffusé en permanence envers la France ? Et je ne parle pas d’une haine envers les politiques, je parle d’une haine dirigé contre la France et les "français"(comprendre les blancs de culture chrétienne grosso merdo, tout français qu’ils sont pourtant sur leurs cartes d’identités, à défaut d’autre chose... )

        Mais cet événement reste au final un fait divers auquel il convient d’accorder la place qui lui revient dans le temps et l’espace et la récupération politique qui en est fait me débecte passablement.

        Certains n’ont pas envie de voir ce genre d’actes est défini dans la case "faits divers"... on se demande bien pourquoi... On peut même en rire, en imaginant que c’est du même niveau d’un gosse de 4 ans qui vise un autre gosse avec un pistolet à eau, et évacuant ainsi tout le contexte qui fait qu’un retardé de 15 piges peut se permettre ce genre de geste...


      • vote
        Zatara Zatara 22 octobre 01:08

        @Heptistika
        ...ou peut être que par "cruel manque de moyen", et dans le cadre éducatif de l’éducation national, il faudrait passer commande pour des règles, des triques, des martinets et des ceintures.... y’a des coups de pieds au cul qui se sont perdus depuis 30 ans...


      • 1 vote
        Heptistika Heptistika 22 octobre 02:51

        @Zatara

        "vous vous rendez bien compte que c’est toujours ce genre de réponse toute faite que vous reprenez ici"

        - Oh tu sais (je croyais qu’on se tutoyais smiley), je dis ça dans l’optique de rester sur le sujet, ma vision est la suivante : L’école sert à conditionner les enfants aux desideratas du pouvoir de l’heure. Jadis de bons soldats, demain de corvéables consommateurs à l’obsolescence programmée. En ce sens, l’éducation nationale fait un excellent travail.

        "Il ne me semble pas que des élèves dans une classe au Burkina ou au Vietnam sortent des flingues lorsqu’ils sont... disons... contrariés ?"

        - Je rétorquerais que les élèves étasuniens eux oui le font, avec de vraies armes, juste après la prière à Jésus et le chant à l’hymne national obligatoires dans la moitiés des établissements scolaires, au sein du territoire le plus chauvin, auto-centré et maladivement patriote de l’histoire.

        "...les lieux communs de la haine irraisonné, construite, et diffusé en permanence envers la France ? "

        - Je ne me rappelle pas avoir nié un tel phénomène, bien réel. Puisque le sujet déboule sur la table, Je le considère comme un épiphénomène largement exagéré par une minorité très vocale adoptant une posture victimaire empruntée à la rhétorique WASP et à la sphère néo-conservatrice.

        "Certains n’ont pas envie de voir ce genre d’actes est défini dans la case "faits divers"..."

        - Le terme "fait divers" me semble approprié, cependant si tu préfères proposer un autre terme je ne t’en tiendrai pas rigueur. Tu sembles considérer que je minore les tenants et aboutissants de l’affaire, ce qui n’est pas le cas. simplement il est vrai que je ne me prononce pas sur les méthodes de rétorsions à appliquer, ne me sentant pas particulièrement légitime sur la question, me contentant de plusser Joe Quand il dit : "Malheureusement, la dégradation de l’autorité statutaire a atteint un degré tel dans l’école qu’il va falloir en passer par une période d’autoritarisme en réprimant certains comportements, en sanctionnant lourdement certains élèves, en appliquant le principe de tolérance zéro et en mettant les parents devant leurs responsabilités."


      • 3 votes
        PumTchak PumTchak 22 octobre 06:41

        @Zatara

        lorsqu’ils sont... disons... contrariés
        On dit "choqués". En Sochiol Jastice Worrior Langouège, on préfère "I am oppressed", j’ignore pourquoi cela n’a pas encore été traduit et répandu dans les oèngés de la colonie fronçaise.

        Le père, qui a emmené son fils au commissariat est, lui, désarmé pour l’éduquer. Dans l’univers des normes, ceux de sa race qui l’environnent, lui montrent assez que l’intimidation et les trafics, sur fonds d’allocations, rapportent plus que l’honnêteté et l’apprentissage. La race d’en face explique à longeur de temps que ces "incivilités" ne sont pas de leur faute, c’est le comportement logique des proscrits économiques, culturels et raciaux que la France créé.

        L’animatrice de garde, la prof, est au bout de la résignation, elle est comme le captif qui attend le couteau du daeschien. Tout le système scolaire et culturel l’a démunie de l’autorité d’un adulte et lui a chargé le cerveau d’alertes tétanisantes que le moindre comportement actif de sa part pourrait produire de répressif ou raciste.

        Le président élu dans les règles de la démocratie a pour programme de démontrer que l’école est trop cher et que l’état n’a pas le pognon de dingue pour la refaire.

        Ce commentaire que je fais contient les constructions du langage d’un mâle blanc dominant identitaire d’extrême droite qui cause la violence et qui pue le fascisme.

        Wanamatcha ! Comme on dit ici : tout le pays à vouzôtre a été cubardé (passé cul par dessus tête).


      • vote
        Zatara Zatara 22 octobre 11:08

        @Heptistika@PumTchak

        très bons posts


      • 2 votes
        Vraidrapo 20 octobre 18:36
        Comme toujours dès qu’il s’agit de la délinquance des banlieues, du "terrorisme", des étrangers... vous focalisez sur la mousse de surface. Vous savez tous parfaitement où est l’origine du "mal" mais, vous préférez focaliser sur la vindicte ou la répression. C’est plus concret, peut-être... ?
        C’est plus fort que vous : comme le chien de Pavlov, vous salivez au son de la clochette... les media du MEDEF vous ont bien conditionnés et même Mélenchon n’en parle pas.

        • 6 votes
          Le Celte Le Celte 20 octobre 19:26

          @Vraidrapo
          Mais de quoi tu parles ? Le mec tient un flingue et le pointe sur la tête d’une prof, et toi tu nous la ramène Medef et chien de Pavlov ? Ouai, le problème vient du fait que les pays d’Europe deviennent intolérants parce qu’ils ne supportent plus les racistes, les vrais, ceux qui pleurnichent par devant et te l’enfonce dès que tu as le dos tourné juste parce que t’es blanc. 


        • 1 vote
          Vraidrapo 20 octobre 23:26

          @Le Celte
          Mais de quoi tu parles ?

          Je "parle" l’extra-terrestre ou comme sur Terre dans les années 70 du XXème Siècle qui semble déjà si loin...

          Beaucoup devraient consulter les journaux dans les Archives municipales pour se refaire une ligne politique digne de ce nom.

          Putain quel gâchis !


        • vote
          Le Celte Le Celte 21 octobre 05:18

          @Vraidrapo
          Je dénonce moi aussi le conditionnement, celui de Rome et de toutes ces putains de grandes civilisations dont on nous vante les mérites et je braque personne.


        • vote
          Sutter Kane Sutter Kane 20 octobre 22:16
          Réaction de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale :

          "Je condamne avec fermeté les actes de menace envers un professeur advenus jeudi au lycée E. Branly de Créteil. Les mesures les plus rigoureuses ont été prises immédiatement : plainte déposée, garde à vue qui seront suivies des sanctions disciplinaires. Solidarité avec le professeur."

          • vote
            tinga 20 octobre 23:21

            @Sutter Kane
            Les réactions à ce fait divers insignifiant sont disproportionnées pour ne pas dire complètement débiles, que les ados soient sanctionnés, normal, que le mec faisant un doigts d’honneur soit interpelé par la BAC, ridicule ! Il est parfaitement évident sur la vidéo que tout ceci n’est qu’un chahut qui hélas pour la pauvre prof ne semble pas inhabituel, mais la stupidité crasse qui sévit sur les réseaux et dont les médias se repaissent oblige ce pauvre ministre à se fendre d’un commentaire.


          • 6 votes
            Sutter Kane Sutter Kane 20 octobre 23:33

            @tinga
            Il y a sans doute assez peu de pays dans le monde où le fait de braquer une prof (même si l’arme est factice) pourrait être qualifié de "chahut"... Les mots ont un sens. La prof, en l’occurrence, a elle-même porté plainte, ce qui tendrait à prouver que ce qu’elle a subi n’était pas un simple chahut habituel. "Ce samedi, l’enseignante a consulté aux unités médico-judiciaires pour que soit établi son préjudice psychologique." (Le Parisien)


          • 3 votes
            Le Celte Le Celte 21 octobre 05:21

            @Sutter Kane
            Petite précision, elle a porté plainte à la demande de l’établissement, pourrait-on dans ce cas définir cette prof comme blasée.


          • 7 votes
            Qirotatif Qirotatif 21 octobre 05:53

            @tinga
            Peut-être que trouver "insignifiant" le fait de braquer un prof est une des causes du mal... Probablement que certains parents pensent également que c’est insignifiant, d’où le problème et la question : Que faut-il pour que l’acte devienne "signifiant" ? Une agression physique, une agression sexuelle, un meurtre ? 


          • 8 votes
            Joe Chip Joe Chip 21 octobre 17:31

            @tinga

            Cette analyse "contextuelle" est vraiment à côté de la plaque. Ce qui est débile, c’est de minimiser les faits en sortant quelques poncifs sur les "réseaux sociaux" et les "médias" qui ne changent rien à la situation. 

            Quant à la "pauvre prof", il est "parfaitement évident" que son absence de réaction ne s’explique sans doute pas par "l’habitude" mais parce qu’elle était en proie à la sidération. Les victimes de stress post-traumatiques s’accusent souvent de leur passivité face à une agression ou à une situation insupportable. Il s’agit en fait d’un réflexe de survie par lequel le psychisme se déconnecte pour laisser le contrôle au cerveau reptilien qui décide de fuir ou de combattre. L’enseignante fuit la situation en l’ignorant, un peu comme un animal faisant le mort ou tournant le dos à un rival. C’est cela qui impressionne au-delà du "fait divers insignifiant", il y a une sauvagerie dans cette mise en scène dont la perversité vous a apparemment échappé. 

            Ca me rappelle les "analyses" des complotistes sur les vidéos d’exécution de Daesh expliquant qu’il s’agissait forcément d’un "hoax" puisque les victimes se laissaient égorger sans un mot et semblaient n’offrir aucune résistance à leurs bourreaux. 

            A mon avis cette enseignante ne risque pas de revoir une salle de classe de sitôt suite à ce "chahut".


          • 1 vote
            franchounet 21 octobre 22:35

            @tinga

            Supposons que ce n’est qu’un chahut et donc que l’élève jouait vraiment la comédie.

            Même dans cette hypothèse, çà dépasse les bornes : on ne ridiculise pas, on n’humilie pas un enseignant et donc l’Education Nationale. Il faut respecter nos institutions et rien que pour cela la prof a raison de porter plainte si elle le fait pour ce motif.Idem pour les sansions disciplinaires de l’Education Nationale.

            Vivement la suite des évènements, on verra bien. Une bonne garde à vue a déjà mis en évidence la gravité des faits.


          • vote
            Belenos Belenos 22 octobre 05:29

            @Joe Chip
            "A mon avis cette enseignante ne risque pas de revoir une salle de classe de sitôt suite à ce "chahut"."

            En effet, ce stage intensif lui aura permet de devenir rapidement gardienne de pénitencier. 


          • vote
            Qirotatif Qirotatif 22 octobre 11:26

            L’enseignante en question est enseignante en PSE (prévention santé environnement)... smiley 


            « Est-elle dans un état de sidération ? Ou a-t-elle peur de la réaction des élèves ?, s’interroge Jean-Rémi Girard, président du Syndicat national des lycées et collèges (Snalc). Si l’enseignante n’a pas prévenu immédiatement sa hiérarchie, c’est peut-être aussi parce qu’on considère toujours que c’est de votre faute si cela se passe mal dans votre classe… »


          • 8 votes
            joelim joelim 21 octobre 01:50
            Un mec au fond qui fait des doigts d’honneur, un peu plus on voyait un bout du costard à Macron, mais heureusement Benalla 007 a couru décentrer l’axe de la caméra avec un flamboyant coup de chaussure cloutée provenant d’un surplus du 3ème Reich division Ukraine. La vie française. Et les profs sont des feignasses si peu rapides à répondre aux exigences de leurs élèves qu’il faut les gunner un peu, c’est comme l’aiguillon pour les boeufs, ça rend service à la société, mrede quoi.

            • 7 votes
              Belenos Belenos 21 octobre 06:21

              Est-ce que le cirque itinérant dont ces créatures se sont échappées a été identifié ? Les monstres ont-ils été replacés dans leur cage ?


              • 9 votes
                Qirotatif Qirotatif 21 octobre 08:25

                @Belenos
                Oui, cela s’appelle le Val-de-Marne. Par contre le 94, c’est un cirque permanent. 

                Le papa du jeune garnement de 16 ans a emmené lui-même son rejeton au commico. Avec un peu de patience, notre Président finira par aller sermonner ces chenapans lui-même. Quant à la prof, d’après les images, elle semble déjà sous Tranxen2000. Tout cela n’est qu’un pb de moyens...


              • 5 votes
                Belenos Belenos 21 octobre 20:14

                @Qirotatif
                "Avec un peu de patience, notre Président finira par aller sermonner ces chenapans lui-même."

                Ca va encore finir avec des embrassades chemise blanche contre torse nu. 


              • 3 votes
                pegase pegase 21 octobre 21:56

                @Belenos

                Meuh non, c’est juste un petit renoi désemparé ...

                Un stage de bucheronnage dans les Vosges en hiver, et il reviendra doux comme un agneau  smiley

                ou pisteur ça lui ferait les pieds ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zorba

Zorba
Voir ses articles







Palmarès