• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Hypersensible et doué au travail, encore un retard à la Française

Hypersensible et doué au travail, encore un retard à la Française

L'hypersensible et doué, que l'on appelles aussi, surdoué, ou précoce à l'enfance, est l'un des sujet de société les plus méprisés en France, était à l'honneur sur France inter dans l'émission "la tête au carré" le Lundi 13 Avril 2015. Beaucoup de HP (haut potentiel.) s'ignorent et se croient juste stupides ou bizarres. Je vous laisse donc cette émission audio, pour que chacun puisse s'en faire une idée.

 

 

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1077765

 

Tags : Société Culture




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • vote
    cathy30 cathy30 27 avril 2015 15:21

    Il n’y a pas de lien pour lire la vidéo.


    • 11 votes
      Gollum Gollum 27 avril 2015 15:36

      @cathy30

      C’est là où on voit les vrais surdoués. Il est juste en dessous… smiley


    • 5 votes
      wendigo wendigo 27 avril 2015 16:08

      @Reggedieh

       Un oiseau à qui l’on brises les ailes ne volera jamais, pourtant il reste un oiseau !
      Je pense que vous faites des confusion, vous confondez génie et haut potentiel de raisonnement, vous êtes encore à a vieille idée archaïque de ce que sont les "haut potentiel" (surdoué est un terme éroné, car il ni a pas de DON, juste des capacité .)
      Aussi ne vous inquiétez pas, un HP, ne frimera jamais de ses capacités, ils ne les voit pas, la seule chose qu’il constate sont ses lacunes.


    • 3 votes
      wendigo wendigo 27 avril 2015 17:10

      @Reggedieh

       Oui, parce que justement on ne parles pas d’intelligence, ces dernières ne sont que citées, pour expliquer les différentes formes.
      Dans le cas des HP, il est plus question de "LUCIDITE", c’est cette hyper-lucidité qui fait d’eux des hypersensibles.
      Essayez d’imaginer que ce qui pour nous est une pichenette, pour eux c’est un coup de poing de matt Tyson, une piqure d’aiguille est pour eux une brulure à l’acide.
      Vous avez surement comme tout le monde eu un chagrin d’amour ? c’est très douloureux, nous sommes d’accord, alors tentez d’imaginer ce que cela peut être quand c’est multiplié par 100.
      Leur très grande lucidité est le point de base, l’intelligence n’en est que le découlement. De plus ils ne fonctionnent que par la logique, pure et dure, ils détestent l’injustice parce que justement elle n’est pas logique.
       Tenez lisez ceci vous en aurez une meilleur idée :


    • vote
      Neo57 Neo57 27 avril 2015 19:44

      @wendigo
      "Tenez lisez ceci vous en aurez une meilleur idée :" => Vous pourriez reposter le lien svp ? Je vois rien du tout. Merci


    • vote
      wendigo wendigo 27 avril 2015 19:56

      @Neo57

       Visiblement il ne veut pas se coller, je vous donne le nom du site

       "le cheval à rayures". Désolé je n’avais pas vérifié à l’envoie.


    • vote
      Neo57 Neo57 27 avril 2015 21:13

      @wendigo

      Merci. Dites Wendigo, est-ce que je peux me permettre une question hors-sujet ? Votre image de profil, elle viendrait pas de Quenel+ ou d’un post de Dieudo par hasard ? C’est que je l’ai vu en lien sous une photo de son fils dans la merveilleuse dystopie atlantiste implanté en France occupée il y a quelques jours, et je dois dire qu’elle m’a bien fait rire smiley C’est assez violent pour les gosses, mais au moins c’est clair smiley


    • 4 votes
      Semi Kebab 27 avril 2015 22:29

      @wendigo
      Vous avez surement comme tout le monde eu un chagrin d’amour ? c’est très douloureux, nous sommes d’accord, alors tentez d’imaginer ce que cela peut être quand c’est multiplié par 100.

      Ma première femme est morte à l’âge de 23 ans, j’ai mis plus de dix ans à m’en remettre. Oui la lucidité est notre base, mon raisonnement est cohérent je peux l’expliquer de A à Z depuis l’enfance car je sais pourquoi je pense comme je pense, les divers psys que j’ai croisés sur ma route n’arrivaient pas à me suivre, eux, pourtant les "spécialistes" ne pouvaient que me ranger dans leurs catégories existantes, et j’ai donc été diagnostiqué tour à tour borderline, schizophrène, bi-polaire... 8 ans d’anxiolytiques et d’antidépresseurs à haute dose, j’ai dû me sevrer car je devenais trop m’en foutiste jusqu’au point de me laisser détrousser sans réagir, des femmes en ont profité, me laissant sur la paille, trop gentil, tro bon trop con je pensais être, gentil je le suis, diplomate également, mais à force de devoir répéter sans cesse les mêmes choses, être poli, prendre des gants avec les interlocuteurs oui ça lasse à la longue et on devient direct et comme les autres n’arrivent pas à suivre les raisonnements ils vous traitent de mec qui se prend pour l’élu alors que c’est tout le contraire, mon empathie est grande, ma générosité aussi, mais à force, on est bien obligé de se replier sur soi quand on en est dépouillé par des gens qui ne vous donnent jamais rien en retour, on devient des clochards affectifs car on donne sans compter pour les autres alors qu’eux ne vous accordent pas une seule seconde de leur temps quand j’ai eu passé des heures à les écouter, les comprendre, les conseillers dans leurs malheurs tant et si bien que par auto dérision, je me suis surnommé le psy gratuit des piliers de bar, connaissances comme anonymes je les ai écoutés pendant des années, malgré ma souffrance j’avais de la compassion pour leurs malheurs, j’étais là pour eux mais quand j’ai eu besoin d’eux, plus personne, j’étais trop "complexe" selon leurs dires, oh ce n’est pas de la vantardise car je pousse l’humilité sure ces forums à changer de pseudo dès qu’un a top de "succès" on me reconnait à travers mes divers pseudos pour mon écriture qui elle ne change pas car je ne prends pas la précaution d’en changer, je m’en fout, je préfère l’anonymat total à la gloriole que j’aurais pu connaître en tant que musicien mais ma pudeur et ma timidité font que je ne supporte pas bien de m’exhiber sur une scène et même mes succès je ne les apprécie pas, jamais car je me critique plus sûrement que pourrai le faire mon pire ennemi si j’en avais un. Oui l’auto détestation je connais à force d’être rejetté je me suis pris pour une merde sans nom alors que je comprends beaucoup de choses et que dans les arts je me débrouille pas mal, un productuer de musique m’avait même dit un jour que j’étais un génie, j’ai rigolé tellement je ne le croyais pas, et on finit par se critiquer avant que les autres ne le fassent pour se protéger, et on ne dit rien, on ne se plaint à personne, on garde pour soi, jusqu’à vouloir mourir tellement la coupe est pleine et c’est au moment où j’étais résigné à disparaître que j’ai rencontré l’amour, le vrai, une âme soeur, connement via facebook, comme quoi, même ces réseaux sociaux que je n’aime pas, je leur dois ma renaissance. Je pourrais écrire des tonnes là dessus car c’est tout le drame de ma vie. Mais comme je l’ai écrit plus bas, il y a pire comme situation en ce bas monde, chacun sa croix et je ne regrette rien car aujourd’hui, je récolte les fruits de ce que j’ai semé et la récompense de toutes ces années de souffrance, de non reconnaissance, de mépris, de rejet, car à mes yeux, je sais maintenant qui je suis et je n’ai plus à en rougir, ni même de m’excuser de vivre comme je l’ai fait trop souvent... Nous sommes légions dans ce cas.


    • vote
      Semi Kebab 27 avril 2015 22:30

      @Semi Kebab
      L’humour et l’auto dérision ont été mes radeaux pour traverser cet océan d’indifférence, de désolation, de solitude...


    • 1 vote
      wendigo wendigo 28 avril 2015 08:28

      @Neo57

       Je n’en sais rien, je l’ai trouvé sur Google images. Je ne suis jamais allé sur quenel+.


    • vote
      wendigo wendigo 27 avril 2015 16:19

      @Bainville

       Tout à fait, je vois cela comme vous.
      J’ai posté ceci car beaucoup s’ignorent et ne comprennent pas la cause de leur mal-être , eux qui aime à comprendre, expliquer chaque chose. Pour certains ce sont de vrai drame. Alors ne serais ce que savoir que peut être, un premier pas c’est déjà arrêter de tourner en rond, comme un hamster dans sa roue, enfermé à pédaler pour rien sans but.

       Intéressante mais trop courte, mais au moins pour une fois le sujet commence à être abordé.
      Quand on penses que la France se vente d’être le pays des lumières, le problème c’est quelle n’a pas dit lesquelles.


    • 1 vote
      Gollum Gollum 27 avril 2015 16:24

      Ce qui est évoqué dans l’émission ne m’est pas inconnu. Chez moi ça a débouché sur le : se mettre en dehors du système… Tant mieux pour moi et tant pis pour le système.


      L’émission n’insiste pas assez d’ailleurs sur le côté psychopathologique du monde moderne qui explique aussi bien des choses..

      Sinon les grands esprits avaient bien conscience de cela. 
      Baudelaire dans L’albatros : 

      Le Poète est semblable au prince des nuées
      Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
      Exilé sur le sol au milieu des huées,
      Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

      • vote
        wendigo wendigo 28 avril 2015 08:31

        @Gollum

         Je ne le suis pas, mais mon meilleur ami oui et c’est en le regardant ses rares copains et lui que les zèbres mon intéressés.


      • 2 votes
        Joe Callagan Joe Callagan 27 avril 2015 16:29

        Quand on parle de douance, de quoi parle-t-on en général ?

        D’intelligence rationnelle (ou intelligence cognitive brut) que l’on peut mesurer avec un test de QI type WAIS IV.

        Mais quid de l’intelligence émotionnelle dans tout ça ? C’est justement de celle-ci qu’il est question quand on parle d’hypersensibilité !

        La France est très en retard pour ce qui est de détecter les hauts potentiels mais c’est en train de bouger et c’est tant mieux. Désormais on sait de mieux en mieux repérer les gosses concernés par ce problème car c’en est un au prime abord. Par contre, il y a encore de nombreux adultes qui ignorent de quoi "ils sont atteints" et sont en souffrance car ne sachant pas désigner et nommer précisément leur différence.


        • 3 votes
          Mr.Kout 27 avril 2015 19:13

          Juste une petite phrase d’instituteur significative.Il s’adresse à ma mère, tenez vous bien, devant moi qui n’avait que huit ans : 

          "Votre enfant sais trop de chose c’est pas normal."

          Mon grand père m’a appris tôt à lire et j’adorais ça, tout particulièrement les encyclopédie que je lisais et relisais en permanence, les livres étant denrées rares dans mon petit village et ma famille de sous prolétaire. Je ne pense pas être "HP" juste très tôt initié à la culture. J’étais bon élève mais plutôt brouillon et distrait.
          Meilleur de la classe cette année là j’ai vu deux filles à tresses sauté d’une classe et moi etre maintenu dans "l’ennui" par cet instituteur qui estimait que je n’étais pas en avance mais perturbé et donc pas assez mature pour suivre les deux plus assidues que douées.

          Et l’année d’après, pour un concours littéraire adressé aux "cours moyen", "l’encre et la mer".
          Refus du jury régional de mon premier texte soupçonné d’être l’oeuvre d’un adulte avec une dérogation de délais pour réécrire une histoire en présence du directeur de mon école (Ce directeur est l’instituteur en question plus haut). Pas de quoi me perturber, j’étais plutôt flatté par ce problème si mes vagues souvenir sont bons.
          Finalement je remporte le premier prix, une présentation du texte et de sa suite au concours national avec à la clef pour le vainqueur une semaine de classe mer pour toutes sa classe.

          Et lors de la remise du second prix, que j’ai obtenu, et encore une fois devant moi jeune enfant, voilà ce qu’à déclaré à ma mère et mon institutrice ( qui m’a toujours soutenu dans ce concours malgré le fait que j’etais un tres gros cancre) le membre du jury venu remettre le prix :

          "normalement cedric était premier mais c’était pas normal un tel texte à cet age, dans le doute on a préféré choisir un autre." et se tournant vers moi il ajoute " continue comme ça, si c’est toi qui l’a écris, tu écris bien"
          Ça je m’en souvient très bien car c’est là que j’ai vraiment décroché définitivement de l’école. 
          J’ai arrête l’école des que possible, à 16ans.

          Tout ça pour dire qu’il ne faut pas forcement être HP pour être perturber par l’inconséquence des adultes.
          Mais le système éducatif n’est pas déficient,il est dans sa logique de tuer la créativité, l’exception au profit d’une uniformité médiocre plus malléable pour le capital.



          • vote
            Neo57 Neo57 27 avril 2015 20:59

            Bizarrement rien ne fonctionne chez moi, impossible d’écouter l’émission et les liens n’apparaissent pas. Enfin bon c’est pas très grave et ça tombe bien, depuis que j’ai pris conscience de tout ça en m’intéressant brièvement il y a de nombreuses années à l’hyperactivité (après la psychopathologie que j’avais déjà longuement étudié) et plus particulièrement au Ritalin et ce que ça aurait pu m’apporter, eh bien je ne me suis jamais vraiment intéressé plus que ça au sujet, après tout à quoi bon écouter des gens parler d’une particularité qu’on connait personnellement pour l’avoir pleinement vécu en plus d’en faire partie. C’est surtout que je n’aime pas vraiment repenser à toute ces années enfermé dans une cage, ça ne fait que revenir la souffrance, et potentiellement la haine qui va avec.


            Quoi qu’il en soit l’entête de l’article résume assez bien le sujet, me concernant je remplacerai plutôt "stupide ou bizarre" par "seul au monde", un peu comme un alien sur Terre entouré d’imbéciles. Beaucoup de commentaires de l’auteur sont aussi très juste (manifestement vous maitrisez bien le sujet).

            Je rajouterai un petit +1 pour le chagrin d’amour (je pensais pas que c’était humainement possible de morfler à ce point..). Quand j’y étais encore (dans cet enfer sans limite) je me souviens très bien avoir pensé que je n’avais jamais rien connu de tel, ce qui me faisait halluciner au vu de ce que je connaissais déjà de la douleur a l’époque. Au final ça a mis longtemps mais je suis heureux d’en être sortie vivant, et évolué (en mieux) au passage, je me demande même si c’est pas un miracle.

            • 1 vote
              Semi Kebab 27 avril 2015 22:03

              Si je devais avoir un seul regret dans cette vie, ce serait celui de ne pas avoir bénéficié d’un environnement qui m’aurait aidé à développer mes capacités plutôt qu’avoir été rejeté de partout tellement j’étais décallé par rapport aux autres, ce qui explique que j’ai souffert de ça jusqu’à me croire débile, bi-polaire, schizophrène, abruti, con, autiste, extra terrestre, ce n’est qu’à l’âge de 30 ans que j’ai compris que je faisais partie des gens catalogués HP, et qu’à 40 ans que j’ai commencé à me plaire et à m’accepter tel que je suis en rencontrant ma compagne dans le même cas. Dommage, mais il y a pire en ce bas monde comme situation, c’est beaucoup de souffrance personnelle, de solitude, de rejet de la part des autres, on rejette aussi les autres à la longue et on se ferme dans notre monde, heureusement, j’ai pu rebondir grâce à l’amour que me donne ma compagne et réciproquement pour nous faire notre petit nid, à l’écart du monde "normal"... Merci Wendigo pour le partage.

              Notre souffrance ne sera probablement pas reconnue, encore moins indemnisée, encore plus certainement jamais commémorée par qui que ce soit, comme d’autres utilisent la leur de souffrance pour des désirs mercantiles morbides et obscènes, ce sera peut être aussi notre fierté un jour, d’avoir su souffrir en silence, sans déranger personne à par nous auto torturer, une pensée toutefois aux gens de "notre espèce" qui ont été exorcisés, lobotomisés, enfermés en HP, qui se sont suicidés, abrutis par les pilules roses, catalogués schizophrènes, bi-polaire ou autres conneries lucratives qui nourrissent big pharma et l’escroquerie psychanalytiques, hommage à nos "martyrs" anonymes, je n’ose penser à leur probable nombre...


              Soyons heureux d’avoir su passer entre les gouttes de l’inquisition de ceux qui se croient "normaux" la bonne blague...

               

              Le travail invisible de longue haleine que j’ai eu l’opportunité d’accomplir porte ses fruits, et je remercie la vie de m’avoir donné l’amour en une personne que je peux sans sourciller qualifier d’âme soeur en tous points. Sans ça, je serais probablement mort aujourd’hui car c’est une réelle souffrance, la famille vous rejette, vos “amis” vous rejettent, et une culpabilité sans nom nous torture de façon permanente, bref, on ne trouve que peu de plaisir dans une vie où nous ne savons pas nous situer et même ne pas savoir vraiment qui l’on est, à 40 ans, je suis plus heureux qu’à 10, 20 ou 30 ans, merci la vie, je me rends compte que je suis une espèce de privilégié, voire un “survivant” mais maintenant je suis fier de ce que je suis, pour la première fois de mon existence car je me suis accepté dans ma globalité.


              • 1 vote
                Semi Kebab 27 avril 2015 22:53

                @Bainville
                Merci Bainville, si j’aurais un conseil à vous donner, puisque j’ai l’ancienneté, serait pour ne pas reproduire les erreurs que j’ai commises, de garder foi en vous quoi qu’il arrive, foi en vous ou foi en ce que vous croyez juste, car le plus dur dans nos situations, c’est de "lutter" contre une immense majorité, on se retrouve le plus souvent isolé au milieu de gens qui semblent ne pas parler le même langage, ou qui semblent s’être arrêtés à des choses futiles qui ne nous conviennent pas (foot, baise, télévision, superficialités répétitives et lassantes), et on en vient (ça a été mon cas) à se demander qu’est ce qu’on fout là, c’est pas notre place, et on se met à douter de soi, à se dénigrer même. C’est assez pénible comme situation, très pénible même, alors soyez vous mêmes et continuez à croire en vous, moi j’étais tombé dans l’auto détestation à force, ne commettez pas cette erreur, par contre il semblerait selon les cas semblables aux nôtres que je connais, que nous ayions la vie chevillé au corps, ça dépend de la résistance de chacun j’imagine mais disons que nous ne sommes pas suicidaires à la base, car ma compagne a traversé des épreuves telles qu’elles feraient passer Cosette des misérables pour une bourgeoise huppée, et pourtant, ce petit bout de femme, jolie, intelligente, gentille, honnête, a été jusqu’à tomber dans la "clochardisation" plutôt que se vendre comme une pute, ça doit être aussi un de nos dénominateurs commun de ne pas savoir se vendre j’imagine, car j’en suis incapable également, pour diverses raisons, je ne sais pas si ce sont les mêmes pour nous tous, bref, elle m’a confié avoir pensé au suicide mais n’avoir jamais passé à l’acte car elle a la foi en Dieu, j’ai foi aussi en quelque chose, mais je le nomme juste autrement, le grand tout voilà mais l’important c’est d’avoir la foi je pense.

                 

                Nous avons tous un monde refuge aussi il me semble, mais rien n’arrête le questionnement continu et multiple de nos radios internes, quoiqu’on fasse, donc pour y palier j’ai travaillé la méditation pour améliorer ma concentration, et reprendre la main sur la radio interne afin de changer soit les fréquences, soit les volumes pour que ce ne soit plus une source d’épuisement. Enfin ça c’est ma méthode mais après chacun doit trouver son truc j’imagine.

                 

                Je ne peux que vous souhaiter de trouver votre équilibre plus précocement que moi, mais je m’en réjoui, car malgré mes 40 ans, je me dis que ça n’aurait pu jamais venir, donc je savoure chaque instant dont la vie me fait présent avec celle que j’ai toujours rêvé, même adolescent et pour la vie, rencontrer et qu’elle m’aime autant que je l’aime jusqu’à la fin des temps smiley 

                 


              • vote
                Semi Kebab 27 avril 2015 22:55

                *si j’AVAIS un conseil... oups mal aux yeux ma faute, les si n’aiment pas les ré, je pianote sans me relire... sorry


              • 2 votes
                Semi Kebab 27 avril 2015 23:05

                @Bainville
                Nous devenons une espèce en voie d’instinction ou de multiplication ? Car il me semble que nous sommes beaucoup dans ce cas, on les voit pas, ne les entend pas mais ils sont là, dans l’ombre, ceux que je connais personnellement et je suis dans ce cas aussi nous préférons et de loin l’ombre à la lumière, si lumière il doit y avoir, elle est à l’intérieur de nous, j’ai fréquenté longtemps le milieu gothic/metal extrême et j’ai rencontré pas mal de mes "semblables" dans ce milieu, plus que dans d’autres catégories, c’est pourquoi nous nous identifions parfois à des personnages déchus, comme Dracula, les vampires, les loups garous, les sorier(è)s, Mac Leod d’Highlander, des êtres maudits, chassés, bannis par leur famille natale ou leur clan, village, société alors que nous n’avons commis aucun crime en essayant justement de vouloir réfléchir aux problèmes de nos entourages qui passent au dessus de nos problèmes personnels qu’on néglige par compassion, amour, générosité afin de vouloir aider les autres du mieux que l’on peut et comme nous n’avons plus le temps pour nos préoccupations personnelles, nous prenons du retard sur les autres, échouons à l’école, et on va d’échec en échec sans comprendre pourquoi, et l’on vient à se croire étrange, à part, mais au sens négatif du terme, nous sommes des antistars.. Mais dans un monde où tout est inversé... N’avons nous pas, aussi notre carte à jouer ? smiley


              • 2 votes
                Semi Kebab 27 avril 2015 23:23

                @Bainville
                Je vous en prie, j’avoue que je m’exprime très peu en total premier degré sur ce site, privilégiant l’humour ou la dérision mais en tentant quand même de communiquer avec d’autres, ne pouvant le faire à mon aise dans la vie réelle, je m’exprime par ce biais, ça libère de l’espace disque dur bien encombré de mon semi-vieux "cerveau". Votre jeune âge vous épargne bien de fausses informations, bien d’informations plus encombrantes qu’utile, vous bénéficiez en effet de ce que je rêvais enfant, d’une machine qui répond à toutes les questions en appuyant sur un bouton smiley seulement il faut trier, c’est un outil à double tranchant, comme tous les outils, mais vous semblez être beaucoup plus éveillé que je ne l’étais à votre âge, tirez un maximum de vos capacités et n’ayez pas peur de vous mêmes, vous êtes comme qui dirait plus normal que la moyenne, Nietzsche aurait peut être dit humain, trop humain (?) c’est dans ce sens là que je le comprends, j’ai commis l’erreur d’avoir peur de moi quelque fois, j’ai perdu beaucoup de temps et pris beaucoup de risques (alcool, drogues, dépressions, maux physiques multiples etc...) or, il n’y a pas de meilleur ami que nous mêmes, car si on est en paix avec soi même, on est en paix avec l’univers (Marc Aurèles)... Que la justice triomphe... Normalement cela pourrait se faire à terme, mais de quelle justice parle t’on ? Humaine, naturelle ? (éternel retour du concret, cette mascarade humaine devra bien prendre fin un jour ou l’autre car elle n’est pas viable) par contre il faut éviter le piège de penser être faible car on est bon, gentil, généreux, c’est au contraire une force car on récolte tôt ou tard ce que l’on sème et aujourd’hui, quand je me regarde dans une glace et en arrière, je ne peux que me féliciter d’être resté "gentil" même si ça m’a valu pas mal de tourments, car ma culpabilité coutûmière me laisse en paix sur ce coup là smiley


              • 1 vote
                Semi Kebab 27 avril 2015 23:45

                @Bainville, si je peux me permettre, puisque vous avez la chance d’être conscient tôt de votre intelligence "alternative" à la majorité des gens, apprenez à utiliser au mieux vos capacités tout en apprenant à gérer vos émotions, par la méditation ou de la relaxation si vous ne le faites pas déjà, ainsi vous pourrez vous épanouir plus facilement et cela vous évitera bien des souffrances que j’ai connues, j’apprends à maîtriser mes capacités à l’âge de 40ans et j’avoue que ça m’aurait été bien utile 30 ans avant, c’est, si je devais en avoir, le seul regret que j’exprimerai, mais j’apprends aussi à vivre sans regret et pour la première fois de ma vie, je vois plus loin que le lendemain et le jour d’après et je me laisse aller à des projets d’avenir avec ma compagne, le futur est moins obscur qu’avant, donc si vous pouviez éviter le long tunnel que j’ai emprunté par erreur et dérivations multiples et impromptues et rester à la lumière vous serez un de nos "champions" dans un futur proche, à mon avis, j’ose le dire, peut être un brin optimiste mais soyons fous, l’avenir nous appartient smiley Bien à vous et tous mes voeux de réussite dans votre parcours que j’espère long et prospère.


              • 1 vote
                Joe Callagan Joe Callagan 28 avril 2015 08:20

                @Semi Kebab

                Grand Dieu mais c’est le rendez-vous des HP ici. Je te rejoins lorsque tu suggères d’être soi-même bien qu’il faille "lutter contre" les autres, le conformisme et la pression sociale. Pour le reste, je te rejoins, mon cas comporte de grandes similitudes.

                @Bainville

                C’est une chance que vous avez d’avoir conscience de votre particularité à votre âge. Moi qui suis plus âgé, je ne l’ai découverte qu’il y a quelques mois. Ca a d’ailleurs été un putain de soulagement et j’en ai même chialé lorsque j’ai appelé mon paternel pour lui faire part de ma découverte. Tout s’expliquait, TOUT mais alors vraiment TOUT !

                Bref, cultivez le plus possible votre particularité, écoutez sans cesse votre petite voix intérieure et soyez en toutes circonstances le capitaine du navire de votre existence...

                Bien à vous deux !


              • vote
                wendigo wendigo 28 avril 2015 08:43

                @Semi Kebab

                De rien Semi, je sais que vous êtes nombreux à vous ignorer et a vous croire comme ce que vous dites, que j’ai entendu trop souvent, avec certains témoignages terribles.
                Je sais que ce n’est pas une simple émission qui changera le monde en un clin d’œil, mais savoir c’est déjà un premier pas et quoi de plus important même pour les plus long voyage que le premier pas ? 
                Heureux que cela vous ai aidé. smiley


              • vote
                wendigo wendigo 28 avril 2015 08:48

                @Joe Callagan

                Joe, je vais vous faire un aveux, je savais très bien ce que je faisais en postant ceci. Je pensais bien que vous étiez nombreux ici dans ce cas et encore tous ne participent pas, nous lisent mais ....


              • vote
                Semi Kebab 28 avril 2015 09:07

                @wendigo
                Bonjour Wendigo, pour ma part je m’en suis aperçu à mes trente ans, ça m’a fait un choc, et j’ai encore mis 10 ans à me reconstruire, je me considère encore en phase "convalescente" car c’est un travail au quotidien pour se débarasser de décennies de mauvaises croyances ou de mauvais jugements sur soi, les vieux réflexes ont la vie dure smiley. Mais je suis heureux, via votre article, que nos cas soient enfin considérés autrement que des "maladies" ou des psychopathologies c’est un grand pas en avant et si ça pouvait éviter les souffrances que nos générations et celles antérieures ont connues, ce serait pas mal et un grand progrès car nous avons beaucoup de choses à donner et à partager aux autres, nous ne demandons que cela, nous nous heurtons au rejet et à l’incompréhension des autres, c’est pourquoi nous nous décourageons à la longue, mais tant mieux si petit à petit les choses évoluent et si d’autres pourront bénéficier d’un encadrement plus favorable à leur développement que nous. J’ai conscience de faire partie des "zèbres" chanceux de ma génération, et ça m’inquiète pour les autres moins chanceux car je n’ose imaginer ce qu’ils endurent.

                Bonne journée à tous/toutes


              • vote
                Semi Kebab 28 avril 2015 09:12

                @Bainville
                Je me suis tourné par instinct et sur le tard vers le bouddhisme, étant d’éducation catholique mes parents paysans bien que généreux et compréhensifs ne m’ont pas aidé à me comprendre car ils n’en avaient pas les moyens ou les clés pour une compréhension de ma personne, je ne le leur en veux pas, au contraire je les remercie de m’avoir tout de ême aimé malgré qu’ils ont toujours considérés que j’étais malade et une grande déception pour eux car je ne rentrais pas dans leur moule où ce qu’ils espéraient que je sois, ils ont beaucoup culpabilisé aussi mais ils m’ont aimé à leur façon et je leur suis reconnaissant. Le spirituel est primordial pour nous autres, car c’est un besoin vital, une bouée à quoi s’accrocher puis un radeau pour nous mener vers des rivages plus cléments. Bonne continuation à vous aussi, plaisir de vous lire.


              • vote
                Joe Callagan Joe Callagan 28 avril 2015 09:12

                @wendigo

                Merci de ta démarche, si ça peut aider certains à ouvrir les yeux...


              • vote
                Semi Kebab 28 avril 2015 09:12

                @Joe Callagan
                Cool Joe Callagan, bienvenue au club smiley


              • vote
                Semi Kebab 28 avril 2015 09:15

                @wendigo
                Joe, je vais vous faire un aveux, je savais très bien ce que je faisais en postant ceci. Je pensais bien que vous étiez nombreux ici dans ce cas et encore tous ne participent pas, nous lisent mais ....

                J’avais remarqué aussi que ce site, malgré sa relative modeste participation au nombre des commentateurs qui postent était un nid familier avec des gens "comme moi", c’est pour cela que je le hante depuis des années smiley en y jouant souvent le rôle de trublion, comme à l’école, celui au fond de la classe à côté du radiateur qui perturbe avec ses pitreries les élèves studieux, mais si ennuyeux parfois, haha on ne se refait pas n’est ce pas, enfin pas complètement lol.


              • vote
                Joe Callagan Joe Callagan 28 avril 2015 10:22

                @Semi Kebab

                Bien que quelques trolls de passage avancent parfois que ce site est un ramassis de demeurés, je trouve au contraire que nombre de commentateurs à l’esprit fin, au vocabulaire riche et j’en passe, s’y expriment.


              • vote
                wendigo wendigo 28 avril 2015 11:08

                @Semi Kebab

                 Perso je me refuse de reconnaître cet état de fait, j’ai eu la chance d’être dépisté très jeune à 5 ans, (j’en ai 47)mais pas en France. ce qui m’a permis très tôt de me faire une raison.
                Je refuse de me déclaré HP, parce que je suis juste un être humain comme les autres avec ses différences et je déteste ces conneries de d’étiquette que l’on met dans des petites case que l’on range dans un tiroir et qui ne font que dissocier la société au lieux de la réunir.
                Je suis assez fière de mes différence, qui ne me mettent pas au dessus ou au dessous des autres, non, j’en suis fière parce quelles font de moi ce que je suis, comme tout un chacun, car tous toutes étiquettes confondus, sommes tous différents les uns des autres, ce qui nous rend donc tous pareil, cela fait de nous des humains et toutes ces différences forment l’humanité.
                Me prétendre HP voudrait dire que je me retire du groupe ou me met dans un sous groupe ?? Non il ni a qu’un seul groupe, l’humanité et point barre.
                Voila pourquoi je ne dis pas l’être, mais que mon meilleur ami l’est.

                Mais, d’autres, beaucoup d’autres comme nous n’ont pas eu ma chance de la savoir très jeune, n’ont pas eu mon père et mon grand père qui , dans notre cas aussi, on pu m’apprendre à m’accepter, me connaître. Ce qui n’a pas été du gout de l’école qui a voulue me le faire payer, quand ils ont vu que je n’entrais pas dans leur p....tain de moule à la c.., trop étroit et que je refusais d’un bloc ce moule. Le savoir jeune m’a permis d’avoir un peu plus confiance en moi, je vous laisse imaginer ce qui se passait en cours.

                " - Monsieur X, vous pensez trop, vous êtes là pour apprendre !

                 - Non monsieur, c’est vous qui ne pensez pas assez, si vous voulez je vous donne un cours ! "

                 C’était en 6eme, étrangement je n’ai pas fini l’année dans cet établissement . smiley
                 

                Enfin bref, si cette étiquette peut aider à ce que d’autre se comprennes, alors va pour l’étiquette.


              • vote
                NEPNI NEPNI 28 avril 2015 19:20

                @Joe Callagan
                Oui, c’est le RDV, forcément... Nous avons été à une conférence pour HP ma compagne et moi en cherchant des réponse pour les difficultés du petit. Et paf, toute l’enfance défilait et se révélait sous un jour nouveau...

                Très touché par le récit de Semi K qui s’est bien livré à nous, comme d’autres histoires qui résonnent de manière particulière... smiley


              • vote
                Semi Kebab 29 avril 2015 11:44

                @NEPNI
                Merci Nepni, pour une fois qu’un sujet ici me concerne directement, me suis un peu lâché smiley

                @Wendigo, vous avez eu de la chance d’être "dépisté" tôt, dans ma contrée reculée en milieu rural c’était inconnu comme sujet à l’époque, voire honteux, d’avoir un enfant "anormal et bizarre" de plus je n’ai eu accès à la culture et à l’art que sur le tard à l’adolescence, bref je suis un rescapé de l’obscurantisme pecnoïde lol. Complètement d’accord pour les étiquettes, je les prèfères collées sur des bouteilles que sur des gens, à bientôt sur ce forum... Bonne journée à tous/toutes


              • vote
                Semi Kebab 29 avril 2015 14:04

                @Joe Callagan
                Bien que quelques trolls de passage avancent parfois que ce site est un ramassis de demeurés, je trouve au contraire que nombre de commentateurs à l’esprit fin, au vocabulaire riche et j’en passe, s’y expriment.

                Tout à fait d’accord sinon j’aurais déserté ce site depuis longtemps


              • vote
                Semi Kebab 27 avril 2015 23:35

                On pourrait rajouter, à mon sens, en plus de la LUCIDITE qui nous caractérise, le sens de l’exactitude, de la chronologie, de la logique, de la cohérence mais aussi de l’HONNETETE, enfin je pense ceux que je connais sont (et moi aussi ça m’a joué des tours) honnêtes et mettent un point d’honneur là dessus à tel point que ça nous est reproché, pas faute d’y mettre des gants ou de manquer de diplomatie, quoique à force de répéter la messe pour les sourds, nous on aimerait bien passer à autre chose donc on perd parfois patience, c’est vrai, mea culpa, mais quand on pointe les contradictions des uns et des autres les yeux dans les yeux, ça passe mal, que ce soit dit avec mille précautions ou ca$h dans ta face, l’autre nous vire de sa liste d’amis et c’est pas forcément sur facebook que ça se passe, mais bon... Parce que nous on sait le vrai sens de la remise en question parce qu’on la pratique en permanence alors que pour d’autres ça n’a pas l’air d’être la préoccupation première, la remise en question n’est ce pas ?
                C’est juste une question de communication et d’humeur (contexte global) de l’instant qui ne se rencontrent pas forcément au bon moment, c’est vrai qu’on est assez doués pour mettre les pieds dans le plat, mais bon, y a pire comme défaut non ??? smiley


                • vote
                  Semi Kebab 28 avril 2015 00:07

                  Dernière chose qui pourrait nous caractériser en une phrase : "nous prenons en compte un nombre de paramètres beaucoup plus important que la moyenne pour analyser une situation sous le maximum d’angles imaginables afin d’en tirer la meilleure synthèse pour être le plus juste possible" ce qui nous rend plus lent en apparence que la plupart des gens qui ne s’embarasse pas des contraintes analytiques dont nous avons besoin pour réagir, ce qui expliquent que les choses ne se passent pas très bien puisque la plupart des actions ne sont pas réfléchies quant aux conséquences possibles qu’elles entraînent, ce qui évidemment demande un temps qu’en pratique il n’est pas possible de respecter, c’est pourquoi nous avons l’air "différents" aussi... Je pense... Au temps de l’immédiateté qui a encore le temps pour réfléchir correctement ? Je vous le demande, même pour nous ça nous prend un boulot à plein temps, invisible et non rémunéré, c’est un comble quand même non, et de surcroît on ne nous écoute jamais car on est trop bizarres, à l’ouest, complexes, non mais oh, faudrait savoir ce que vous voulez les gens, la rapidité & la qualité mariées à la quantité n’ont jamais fait bon ménage à trois hein, alors continuez à ne pas réfléchir et reproduire les mêmes causes qui entraînent les mêmes effets, nous nous en rions de ceux là dirait Bossuet et pourtant nous ne sommes de loin pas des dieux...Je sais, réfléchir aujourd’hui est devenu un luxe, je vous l’accorde, et bien disons que si nous ne sommes pas riches matériellement et économiquement, nous somme loin d’être complètement pauvres, car il y en a des trésors dans nos esprits si vastes que l’univers lui même aurait du mal à en définir les frontières smiley


                  • vote
                    Semi Kebab 28 avril 2015 00:16

                    Inconvénients, car il y en a, c’est pourquoi nous ne sommes pas des stars, c’est que parfois nous n’arrivons pas à résoudre un truc simple car on se dit que ce n’est pas possible que ça soit si simple alors il y a forcément un piège... Il arrive donc, de par nos pensées alternatives ou émotions exacerbées quand on trébûche sur les embûches qui jalonnent chaque existence, nous soyions plus affaiblis que la moyenne, nottamment au niveau affectif, quand on est touchés au coeur, on est convalescents pour très longtemps, c’est pourquoi malgré nos dispositions favorables au départ, nous subissons les revers de médailles proportionnels aux avantages, question d’équilibre, j’imagine, ce qui nous empêche à la fois d’être des surhommes ou des sous-hommes, ben, alors, mais c’est bien sûr, nous sommes des hommes et femmes comme les autres après tout smiley


                    • vote
                      Semi Kebab 28 avril 2015 00:19

                      Il aurait juste fallu nous donner le mode d’emploi de notre cerveau avant et on aurait évité bien des déconvenues, pensez y la prochaine fois, dieux créateurs ou qui sais je encore, ceux qui nous ont parachutés ici, dans cet asile de fous qui nous prennent pour des fous, pardonnez leurs, car ils ne savent pas ce qu’ils font... (Mel Gibson, enfin je crois, un type avec des longs cheveux comme dans BraveHeart, et peut être une barbe, je ne sais plus mais il pissait le sang, je m’en souviens, oh zut après tout, il ne viendra pas me faire un procès pour avoir oublié son nom dans la citation comme sur la charte d’agoravox... Si ?)


                    • vote
                      Cristof 28 avril 2015 10:36

                      @Semi Kebab

                      Merci frère hypersensible, curieux, juste et honnête, vous avez parfaitement décortiqué les pensées dans lesquelles j’ai l’impression de me perdre depuis 48 années déjà au fil de vos posts sur le sujet des personnes "pas comme les autres".

                      Je suis absolument certain de faire partie de ce lot, incompris par une grande majorité des humains qui nous entourent. J’ai mis beaucoup de temps à le comprendre, à l’accepter, à raisonner mes ardeurs pour tenter de partager et d’expliquer les conclusions de mes études et cogitations sur de nombreux problèmes pratiques, relationnels ou sur les faits de société. On y passe la plupart du temps pour un emmerdeur qui adore couper les cheveux en quatre.

                      Heureusement, parfois, au détour d’un méandre de nos chemins de vie respective, on croise des personnes comme nous qui nous aide à accepter les autres et ce que nous sommes. En fait je pense à présent qu’elles sont bien plus nombreuses que ce qui est admit. Elles se cache la plupart du temps pour ne pas déranger ou sombrent dans ce qui est nommé des pathologies psychologiques, la drogue ou l’hyperactivité professionnelle. Le but étant toujours le même, tenter de calmer cette cervelle à questions sans fin et toutes ces émotions qui ont si peu droit au chapitre dans une société productiviste encourageant la compétition et l’égocentrisme.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

wendigo

wendigo
Voir ses articles







Palmarès