• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le journalisme français à géométrie variable : les casseurs gilets jaunes (...)
#23 des Tendances

Le journalisme français à géométrie variable : les casseurs gilets jaunes français VS les combattants de la liberté hongkongais

Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. Selon que vous soyez manifestant hongkongais ou manifestant français…

Tout, ou presque, rapproche ces deux mouvements citoyens, comme le souligne dans son billet sur Marianne, la philosophe Anne-Sophie Chazaud.

Si les revendications premières étaient différentes, les mouvements ont tous deux surgis de nul part et ont envahi les rues spontanément surprenant toute la classe politique et médiatique. Puis, ils ont vite convergé sur certaines revendications, dénonçant le recul des libertés, réclamant la démission du chef de l’exécutif, etc. Et sur le sort que leur a réservé les FDO, les lois misent en place par les gouvernements respectifs, ou les méthodes employées par les manifestants pour se défendre de la répression, les similitudes ne manquent pas.

Après la justice, voici l’information à deux vitesses.

Mais il n'y a rien à faire, la manipulation médiatique française est elle aussi en marche, financée comme il se doit par une caste de richissimes toujours en marche vers plus de profits.

Et il leur faut, à ses médias propagandistes sous perfusion du CAC40, diaboliser, salir, rabaisser, humilier, pervertir les faits, amalgamer les actions, bref, tout faire pour rendre impopulaire le mouvement des gilets jaunes en particulier et toute contestation citoyenne en général.

Mais parallèlement, il leur faut valoriser les manifestants hongkongais qui luttent contre les méchants chinois communistes et là aussi tous les moyens sont bons, aidés en cela par les pantins LREM qui fustigent, en bons donneurs de leçons, les exactions infligées aux manifestant hongkongais. Sauf peut-être pour Anne Genetet députée LREM des Français d'Asie, d'Océanie et d'Europe Orientale, qui a précisé : « C'est très facile de dénoncer ce qui se passe à l'étranger depuis notre fauteuil, se défend l'élue. J'ai trouvé le ton de cette lettre beaucoup trop donneur de leçons.  » Mais bon, il faut relativiser, car sa prise de position est visiblement due au risque de perdre son visa si jamais elle s'opposait trop frontalement à Pékin.

Réflexion…

Mais au fond qui sont les casseurs, les vrais ? Ne seraient-ce pas ces pseudos journalistes qui cassent leur profession en pervertissant l’information et en cachant la vérité, et surtout qui cassent les citoyens qui osent s’opposer au gouvernement ?!

Voici l'excellente vidéo de QG TV qui met en parallèle le traitement des médias sur ces deux mouvements.

Tags : Chine Journalisme Manifestation Violence Gilets jaunes




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • 7 votes
    mac1 27 novembre 17:07

    C’est écoeurant !


    • 2 votes
      mat-hac mat-hac 27 novembre 20:01

      Des français osent croirent ça. Ils se croient dans l’époque telle qu’ils l’ont connue, puisque les médias se permettent de parler de la partie guerre ou consommation et loisirs sans parler de la partie récente que les français n’échangent pas entre eux tant que tout va bien.


    • 16 votes
      Traroth 27 novembre 17:43

      Les médias suivent une ligne politique. Ils n’informent pas, ils propagandent.


      • 3 votes
        louis 28 novembre 11:55

        @Traroth
        Cest a ce prix là que la majorité d’entre eux coulent des jours heureux , sinon pour les autres comme leurs piges ne se vendent pas ; ils suivent les gilets jaunes .


      • 4 votes
        Samson Samson 27 novembre 18:19

        "Si les revendications premières étaient différentes, les mouvements ont tous deux surgis de nul part et ont envahi les rues spontanément surprenant toute la classe politique et médiatique."

        A une nuance près ! A l’instar du coup d’état bolivien, des "révolutions de couleur" et autres "printemps arabes" destinés à semer le chaos pour mieux récolter les billes, la révolte à Honk-Kong s’inscrit dans la droite logique de l’agenda mondialiste et s’il ne l’a pas directement orchestrée, l’Oncle Sam ne manque pas de la soutenir et la financer fort généreusement. La presse main-stream est sans surprise priée de chaleureusement applaudir et nous fournir les héroïques "story tellings" qui feront pleurer dans les chaumières.

        Le mouvement des Gilets Jaunes est lui réellement sorti de nulle part et, s’il a pu bénéficier des réseaux sociaux pour s’organiser, il n’avait pas été préalablement orchestré ! Du coup, les larmes versées dans les chaumières sont essentiellement dues à l’effet des lacrymos, et le rôle de la presse main-stream consiste cette fois tant à minimiser que diaboliser les effets d’un mouvement qui ose remettre en question les privilèges même des milliardaires qui la détiennent !

        "Ne seraient-ce pas ces pseudos journalistes qui cassent leur profession en pervertissant l’information et en cachant la vérité, et surtout qui cassent les citoyens qui osent s’opposer au gouvernement ?!"

        Les journalistes et pigistes sur le terrain essaient de faire leur boulot, dans des conditions de précarité souvent proches de celles que les Gilets Jaunes entendent dénoncer. C’est plus haut que çà coince, et la censure se fait tant au niveau des sélections de séquences par les rédacteurs en chef que du traitement par les éditorialistes de l’info ramenée par les journalistes.

        C’est pas sur les journalistes qu’il faut cracher d’autant qu’ils n’en peuvent et finissent par s’en prendre tant des cognes que des manifestants -, mais sur nos médias à la botte !

        En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles







Palmarès