• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Marie-Laure Leroy : « Monsieur Macron, pendant que vous faites le malin, vos (...)

Marie-Laure Leroy : « Monsieur Macron, pendant que vous faites le malin, vos sbires agressent nos jeunes, agressent des personnes âgées »

Le témoignage très digne d'une mère s'adressant aux personnes indignes directement responsables de l'énucléation de son fils, par un tir de flashball, sans aucune nécessité (si ce n'est la volonté de blesser des manifestants pacifiques ?), au cours d'une manifestation des Gilets jaunes à Rennes 

 

jcrabiller : « Ce matin, 20 janvier 2019, a été publié sur Facebook* une vidéo poignante où Mme Leroy, professeur de lettre dans la région de Quimper, témoigne au CHU Rennes (Hopital Pontchaillou) où est hospitalisé son fils. En effet, celui-ci vient de perdre un œil suite à un tir de flash-ball, semble-t-il donné à bout portant après un lancé sur lui d'une grenade de désencerclement, dans l'une des manifestations du samedi 19 janvier de l'acte 10 des gilets jaunes. A l'heure où la propagande d'état, relayée par les médias de masse, bat son plein pour tenter de nous faire croire qu'il n'y a aucune violence policière illégitime contre ce mouvement, il m'a semblé important de relayer cette parole qui affirme le contraire. »

*https://www.facebook.com/audrey.leroygiovanangelli/posts/10216524771086105

Audrey Leroy-Giovanangelli : 

« C’est avec émotion et sous le choc que j’ai filmé ma maman suite à la tentative de meurtre sur mon frère, qui s’en sort « par chance » (je pense à toutes les autres victimes de cette violence disproportionnée) avec la perte de son œil gauche (ça aurait pu être pire).

Nous tenons à remercier Edmond, Greg et les autres sur places, pour leur soutien et dévouement. 
Nous tenons à remercier les pompiers qui lui ont porté secours et l’équipe soignante qui l’a pris en charge.

Nous vous demandons de bien vouloir partager en masse cette vidéo.

Le combat continue, mais un autre commence...

Mon frère, ce héros ♥️ »

 

« Je m'appelle Marie-Laure Leroy, je suis à l'hôpital de Pontchaillou, je ne sais pas l'heure qu'il est, bien évidemment je n'ai pas dormi... Je suis la mère d'un gilet jaune qui a été blessé à la fin de la manifestation sur Rennes hier soir, au moment où les gens commençaient à se disperser.
Mon fils et certains de ses amis étaient autour d'un blessé qui a été évacué peu de temps après ; ils constituaient en quelque sorte un ruban de sécurité entre les pompiers et le reste des manifestants, qui d'après ce que je sais ne présentaient aucun danger. J'en profite d'ailleurs pour avoir une pensée pour une dame de 70 ans qui a été admise à l'hôpital peu de temps avant mon fils ; elle a été matraquée... et c'est vrai que probablement elle aussi devait présenter un gros danger... 

Je ne sais pas, je ne peux pas vous dire... D'après ce que les amis de mon fils m'ont raconté, une première grenade de désencerclement l'a atteint, alors même qu'il tournait le dos avec ses amis et que les CRS étaient en train de charger. A 4 mètres environ, un type de la BAC, pendant que mon fils faisait un bond, évidemment, sous le choc, sous l'explosion, en a profité pour lui tirer un flasball dans l'oeil. Le flash-ball c'est énorme, je ne sais pas si vous en avez déjà vu un, a été récupéré et à l'heure actuelle est déjà entre les mains de l'avocat.

Mon fils a été opéré pendant trois heures, par un interne qui a fait ce qu'il a pu pour lui sauver son oeil ; ce qui n'a pas été possible... 

Monsieur Macron, pendant que vous faites le malin en bras de chemise dans les gymnases, pendant des heures, en soliloquant, parce qu'il est vrai que vous aimez surtout parler seul, pendant ce temps-là, vos sbires monsieur Macron, mutilent nos jeunes ! 
Ces jeunes, j'insiste, ne présentaient aucun danger ; aucun d'eux n'avait le visage couvert ; ils étaient tous désarmés, aucun d'eux n'avait même un masque à gaz, ou quoi que ce soit qui puisse de près ou de loin s'apparenter à une arme de destination. Puisqu'on sait maintenant que même des lunettes de piscine peuvent être considérées comme des armes... 
Pendant donc que vous faites le malin, vos sbires agressent nos jeunes, agressent des personnes âgées. Combien de blessés va-t-il encore falloir ? Combien de mutilés parmi nos jeunes va-t-il encore falloir, avant que vous vous rendiez compte monsieur Macron que diriger un pays ce n'est pas se tenir en haut de la verticalité que vous vantez tant ? C'est peut-être de temps en temps se pencher sur les gens et écouter réellement ce qu'ils ont à dire. 

Je ne suis pas en colère, je n'ai même aucune haine... J'estime que vous et ce type que vous avez placé au ministère de l'intérieur, dont d'ailleurs je n'arrive toujours pas à savoir s'il est juste stupide ou parfaitement incompétent, j'estime que vous n'êtes ni digne de ma colère ni digne de ma haine. Et a priori d'après les paroles que j'ai pu échanger avec mon fils quand il est sorti du bloc, et qu'il était encore en salle de réveil, il n'a pas de haine non plus, je crois que il ne comprend pas trop ce qui lui est arrivé pour l'instant. Il a 27 ans, il a toute la vie devant lui, et désormais il n'aura plus jamais une vie normale. Il est mutilé à vie, monsieur Macron. Mutilé à vie, parce que ce que vous appelez la démocratie consiste à frapper des gens innocents, qui sont là uniquement pour défendre leurs droits.

Je ne sais pas quoi dire d'autre... Je ne connais pas le le type de la BAC qui a énucléé mon fils... Je ne le connais pas, et je ne le connaitrai probablement jamais... Lui par contre va pouvoir regarder le visage de la mère du blessé ; je me doute bien, je me doute bien que ça ne l'empêchera pas dormir ; je lui souhaite tout le plaisir du monde... J'espère juste que plus jamais il ne pourra dormir !

Je n'ai pas grand chose d'autre à rajouter... Euh... Si : on pourra toujours dire que c'est le choc. Je suis fonctionnaire d'Etat monsieur Macron, parfaitement consciente de sortir du droit de réserve qui normalement est le mien. Je suis enseignante, je suis professeure de lettres dans un lycée de la région quimperloise, à côté de Lorient, en Bretagne. Je pense que vous n'aurez aucun mal à me retrouver, vu que j'ai donné mon nom...
Je ne vois pas trop ce que je peux craindre... Etre virée de l'éducation nationale peut-être, je ne sais pas... C'est peut-être le genre de choses que font les gens comme vous, probablement, probablement... Mon crime, si il y a crime, n'est pas pire que celui d'un ancien ministre de l'éducation nationale, qui appelle au meurtre sur les ondes... Mon crime, si crime il y a, n'est pas pire que celui de quelqu'un qui s'obstine à considérer que ni les gendarmes, ni les CRS, ni les gens de la BAC n'attaquent sans être agressés... 

C'est tout ce que j'ai à dire ; j'ai une grosse pensée pour tous les autres blessés, et monsieur Macron, peut-être parce que j'ai la prétention, moi, de vous donner une leçon de dignité, peut-être que il serait digne de la part de quelqu'un qui dirige un pays, de finir par présenter ses excuses aux familles. Et peut-être de rendre visite aux gens qui ont été blessés et qui sont marqués à vie, simplement parce que, parce que quoi, parce qu'il y en a marre de cette société où les gens sont pauvres. Je voudrais juste signaler une dernière petite chose. Je suis dans un grand hôpital de Rennes ; il y a à deux mètres de moi, à la sortie, quelqu'un qui dort dans un sac de couchage... Monsieur macron puis-je me permettre de vous rappeler que d'après ce que j'ai entendu, d'après ce que je vous ai entendu dire, il n'y aurait plus jamais de SDF dans notre société. 

Je ne suis pas en colère, je le répète, je suis juste écoeurée. Je suis écoeurée. »

 

 * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

Et, malheureusement, les blessés, les mutilés suite aux exactions des "sbires" de monsieur Macron se comptent déjà par dizaines...

 

Jim, horticulteur, a perdu son œil après un tir de LBD lors de l'acte 8 des "gilets jaunes"

 

Antoine, victime d'un tir de flash-ball

 

STRASBOURG CHOC Un ado victime d'une balle en caoutchouc au visage

 

Témoignage du compagnon de la manifestante (Fiorina) qui a perdu l'usage d’un œil le 8 décembre

 

...

 

Une initiative à souligner,

 le travail de compilation de David Dufresne (Écrivain-documentariste) : 

Tout est parti d’un coup, sans trop réfléchir, une réaction à l’inaction (globale) des médias (globaux). Tout est parti sur Twitter, là d’où tout part.

Répertorier les vidéos (et quelques témoignages) de manifestants blessés, certains mutilés à vie, des traces de manquements graves (parfois possibles, souvent avérés) à la doctrine légale du maintien de l’ordre dit à la française : l’« absolue nécessité » et la « proportionnalité de l’usage de la force » [1]

Jour après jour, la compilation grossit, elle est disponible ici : allo @Place_Beauvau - c’est pour un signalement - from:davduf

En quelques heures, une dizaine de personnes, des inconnus, des gens que je ne connais pas, m’aident spontanément. Dans la mesure de mes moyens, je contextualise quand c’est possible. Un ami ressurgit après dix ans perdu de vue : il écrit un script pour sauvegarder toutes ces vidéos en lieu sûr. Etc.

Le but ? Simple : saisir, publiquement, le Ministère de l’intérieur pour qu’il saisisse à son tour la Police des polices. Et que la Justice fasse son travail. Et la presse. Et chacun.

Comment m’aider dans cette compilation ?

Me joindre par DM (Twitter) ou idéalement par email, en donnant le plus de contexte possible :

  • Date
  • Lieu
  • Type d’incident
  • Type d’arme
  • Source (liens, FaceBook, presse, Twitter)
  • Photos, vidéos, etc.

J’examine aussi toutes les vidéos et photos que l’on m’envoie. Un grand merci.

 

 

 

Espérons au moins que ces illégitimes violences de l’Etat ne resteront pas impunies, et que cette stratégie du chaos entraînera Macron (et ses sbires, et surtout ses commanditaires et complices) à sa perte... 

De tout coeur avec chacune des personnes humiliées, blessées, mutilées...

 

Tags : Drame Témoignage Manifestation Police Violence Polémique Emmanuel Macron Christophe Castaner Gilets jaunes




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • 12 votes
    barbarello 22 janvier 12:08

    "Le but ? Simple : saisir, publiquement, le Ministère de l’intérieur pour qu’il saisisse à son tour la Police des polices. Et que la Justice fasse son travail. Et la presse. Et chacun. "

    Comprenons bien le rôle de chacun dans cette histoire, et en quoi le journaleux même si en apparence il fait un travail vertueux et ce travail en soi est vertueux, par nature, par (dé)formation, ne peut s’empêcher au final de remplir son devoir appris, celui de chien de garde de la république, de garde chiourme du peuple, de "responsable responsabilisé" montrant les voies autorisées à emprunter.

    .

    Un journaliste complet aurait écrit plutôt ceci, par exemple : 

    Le but ? Eclairer la société sur la réalité en donnant des faits, et q’elle tire elle même les conséquences, toutes les conséquences, de ce que signifient ces violences venues d’en haut. 

    .

    Un journaliste plus engagé, et couillu, et moins servile et serviteur, aurait pu rajouter d’autres choses concernant le ministère de l’intérieur, la police des polices sa servante, la "justice", la presse,
    et oser rajouter aussi que la société jugera si il est bien utile et à qui ? d’en appeler à ces différents corps qui se soutiennent largement l’un l’autre et dont les indépendances respectives sont quasi nulles. 


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 27 janvier 19:26

      @barbarello

      Journaleu "en apparence vertueux"... Je n’ai en effet pas pris l’habitude de les considérer comme vertueux mais on voit que vous ne savez pas ce que c’est que d’avoir VRAIMENT les journalistes contre soi (et non d’être simplement l’objet de SEMBLANTS de critiques sur BFMTV). Les médias ont couvert les coups les plus tordus et les plus meurtriers perpétrés encore récemment dans le monde par l’oligarchie euro-atlantiste sous Mou Premier (et je ne parle pas de la non-intervention volontaire au Bataclan pour laisser toutes les victimes se faire étriper), tout en diabolisant par une propagande immonde tous ceux qui s’y opposaient. Mais là il suffit de dire que le « chevaucheur de mouche » (le grand admirateur du Maidan ukrainien) est un peu « radical » pour être « vendu au système » ?

      Non, ils sont justement vendus à un certain système (peu statisfait des services de Macron) parce-qu’ils font paradoxalement la publicité pour de faux adversaires de l’oligarchie mondiale. Dans le cas contraire, vous n’auriez jamais, mais jamais eu sur vos écrans :
      — Les vidéos de tirs de flashball
      — La couverture des yeux crevés
      — Les GJ invités sur les plateaux

      Au lieu de tout cela, vous auriez eu tous les pontes habituels de la propagande qui vous auraient expliqué H24 que tout ceci, ne circulant que « sur internet où ce n’est pas de la vraie info », est de la fake news fabriquée par un « usine à trolls » russe.


    • 22 votes
      Hieronymus Hieronymus 22 janvier 13:49

      j’ai écouté le témoignage de cette femme marquée par un drame terrible, l’infirmité à vie de son fils suite à une agression policière

      ce n’est pas la 1ère fois que je note cela chez les Souchiens, j’ai trouvé confus et brouillon son explication sur la haine, elle commence par dire qu’elle n’a pas de haine, puis ensuite que le gamin de l’Elysée n’est pas digne de sa haine, contradiction évidente .. en vérité bien sûr qu’elle a la haine et c’est tout à fait normal, c’est même qq part psychologiquement sain que d’éprouver de la haine pour ce p-résidu minus et irresponsable !

      mais les Souchiens sont comme ça, ils se culpabilisent parce qu’on leur a inculqué que "c’est pas bien", mais si c’est bien ! perso je n’aimais pas Mitterrand, je détestais Chirac et Sarkozy, aussi je haïs Hollande et Macron, oui je les haïs viscéralement et n’en fais point mystère .. il y a plus que de quoi ..

      si les Souchiens désirent survivre, il serait bon de retourner à un peu plus de simplicité et d’instinct de vie, prendre exemple par ex. sur les reubeux : "ma crotte, j’te l’dis, t’es qu’un sale fils de pute d’ta mère la pute, bâtard d’ta race, j’te calcule pas" et autres gracieusetés, non seulement ça défoule mais ça permet de requinquer les défenses immunitaires, en fait c’est tout bénef !

      il faut savoir mettre à profit certain enrichissement culturel smiley


      • 18 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 14:27

        @Hieronymus

        Vous avez parfaitement raison.

        En ne s’avouant pas sa haine, en la refoulant dans l’inconscient, on la retourne contre soi-même et on développe en plus des maladies ! J’ai, moi aussi, envie de dire à cette dame qu’il n’y a pas de honte à ressentir colère et haine à l’encontre de ceux qui ont mutilé son fils. Car ce n’est pas un accident, il y a des responsabilités à définir juridiquement à tous les niveaux de la chaîne du mal, de l’arrogance politique à l’incompétence professionnelle en passant par la barbarie. De toute façon, comme toujours dans l’histoire, si la justice n’est pas rendue pour toutes ces atrocités, ces mutilations définitives qui ne s’effaceront jamais, la haine accumulée consciente ou inconsciente ne pouvant pas trouver d’issue, va finir par exploser un jour ou l’autre. Sans prévenir. Et bien plus puissamment que tout ce qu’on a vu jusqu’à présent. Alors, malheureusement, nous verrons vraiment pour le coup ce qu’est une "foule haineuse" incontrôlable. Il sera trop tard.  smiley


      • 10 votes
        tobor tobor 22 janvier 15:11

        Souvent les individus prennent leur colère pour de la tristesse, comme si la colère était le fait des mauvais ou des instables et conduisait d’office à l’erreur, à la bavure. La colère a pourtant avant tout un rôle de parade et ce dans tous les sens du terme. Cette dérive bien-pensante qui y préfère la tristesse, la déception, la honte, fait partie de la fabrique du consentement, visiblement bien en route par chez nous.


      • 9 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 15:24

        @tobor
        Tout à fait ! Et d’ailleurs il est très instructif de constater que les héros de cinéma sont au contraire extrêmement vengeurs et que le public adore ça, comme s’il vivait par procuration la colère qu’il ne s’autorise pas à éprouver et à approuver consciemment lui-même. Une bonne partie des maladies trouve probablement ses origines dans ce refoulement de la colère, qui devient alors une colère somatique. 


      • 3 votes
        Heron Heron 22 janvier 16:13

        @Hieronymus et Belenos
        Il y a une différence entre éprouver de la colère et éprouver de la haine.
        La colère est une émotion tandis la haine est une pulsion qui découle d’une émotion enfuie non expulsée ou non transcendée.
        On pourrait dire que la haine est un stade avancé de pathologie émotionnelle.
        Eprouver et exprimer de la haine est aussi pathologique pour soi que pour les autres.
        Ainsi, éprouver de la haine n’est effectivement pas bon (souchien ou pas), pour guérir il faut remonter à la peur puis reconnaître et libérer l’émotion comme la colère qui est à l’origine de cette pulsion pathologique.
        "la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine ... mène à la souffrance."
         smiley


      • 5 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 16:37

        @Heron

        Je ne pense pas qu’on sente une différence conceptuelle précise entre "haine" et "colère" quand un agresseur mutile votre enfant. 


      • 2 votes
        Heron Heron 22 janvier 16:50

        @Belenos
        Même devant un act ignoble la différence entre haine et colère se conceptualise, la preuve en est que personne ne réagit réellement de la même façon, l’émotion intense peut devenir une pulsion et ce n’est jamais bénéfique, n’est pas Jedi qui veut...


      • 3 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 17:20

        @Heron
        Mais nous ne parlons pas de cela. Il est question de reconnaître la colère pour ce qu’elle est quand elle surgit et de ne surtout pas la refouler sous prétexte qu’on "ne devrait pas" la ressentir. Il ne faut pas se dire qu’on ne devrait pas ressentir ce qu’on ressent : on ressent ce qu’on ressent, point barre. Ici, colère vive et haine brûlante sont la même chose. Ca ne revient pas à préconiser d’entretenir une haine froide ou une colère éternelle et minéralisée qui va se reporter sur les générations futures. Je dirais même : au contraire. 


      • 2 votes
        mehdite mehdite 22 janvier 17:29

        @Belenos
        "En ne s’avouant pas sa haine, en la refoulant dans l’inconscient, on la retourne contre soi-même " 
        En effet , et elle sera la première cause de la guerre civile qui vient .
        Quand on voit des petits cons d’antifa encore en train de chasser des journalistes indépendants trop de droite à leur goût (j’ai lu en diagonal cette histoire), en ces temps de pleine révélation de leur connerie idéologique , on se dit que la pathologie est trop profonde pour la résoudre autrement que par le sang. Sans parler des reglements de compte inévitables ... (la police a déjà commencé après des années de frustration) .
        "Nous sommes la paix" "Power to peaceful" des slogans de névrosés 


      • 1 vote
        Heron Heron 22 janvier 17:30

        @Belenos
        Dans son commentaire, Hieronimus parle bien de haine, et dit même qu’il est sain d’éprouver de la haine, que les souchiens n’aime pas assez la haine, ect..Je le corrige simplement en lui rappelant la différence entre la colère et la haine, entre une émotion et une pulsion, et je rajouterai que l’on ne se libère pas vraiment en propageant ses émotions toxiques, tant que la source (la peur) qui alimente ces émotions n’a pas été identifiée et traitée (transcendée ou transmutée), on ne fait que répandre ces ondes (comme les toxines dans un corps) qui participe in fine à son propre chaos ----> http://studioaix.pagesperso-orange.fr/Egypte/imagegypt/pesee_papyrus_nesmin.jpg

        S’agissant de l’émotion colère, je pense avoir été on peut plus claire..  smiley


      • 4 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 17:49

        @Heron
        Je prétends qu’il est sain d’éprouver consciemment des émotions, comme la haine et la peur ; de les reconnaître comme telles, de voir ce qu’elles sont. Il vaut mieux les éprouver consciemment qu’inconsciemment, car vous les éprouverez dans tous les cas inévitablement (consciemment ou inconsciemment) si on torture et mutile votre enfant devant vous. 

        Les émotions font partie des expériences de la conscience, il faut donc les éprouver pour les connaître et les comprendre. Vous ne pouvez pas savoir ce qu’est la peur sans l’éprouver, sans "avoir peur" (les Normands d’Asterix ont raison : avoir peur fait partie de la connaissance de soi, même si la peur ne donne pas des ailes pour voler dans les airs comme les oiseaux). Tous les êtres humains ont de la haine en eux : certains en sont conscients, d’autres refusent l’idée d’en avoir car on leur a appris que "c’est mal" et donc il la refoule dans un coin obscur où elle s’incruste et pourrit l’âme lentement. 

        Cela ne signifie pas que ce sont les émotions qui doivent prendre le dessus en toutes circonstances. On peut dire la même chose pour les désirs. 


      • 4 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 17:56

        @Heron
        "et je rajouterai que l’on ne se libère pas vraiment en propageant ses émotions toxiques, tant que la source (la peur) qui alimente ces émotions n’a pas été identifiée et traitée"

        La haine ne prend pas sa source dans la peur. Il ne faut pas confondre l’agressivité et la haine. La haine est bien plus souvent provoquée par le sentiment d’injustice que par la peur. La haine permet d’ailleurs parfois de surmonter la peur. 


      • 3 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 18:02

        @mehdite
        Disons qu’il y a un temps pour le combat et un temps pour la paix. Mais je ne me réjouis pas de la violence qui vient. Je souhaiterais pouvoir nous éviter cela. C’est pour cette raison que je préconise un traitement judiciaire implacable et une enquête parlementaire rigoureuse (aussi rigoureuse que pour l’insignifiant vrai-faux garde du corps) concernant ces violences policières intolérables. 


      • 1 vote
        Heron Heron 22 janvier 19:08

        @Belenos :Je prétends qu’il est sain d’éprouver consciemment des émotions
        Moi aussi, je ne vois pas pourquoi tu me dis ça..
        .
        comme la haine et la peur

        La haine est une pulsion, la peur une émotion
        .
        de les reconnaître comme telles, de voir ce qu’elles sont
        Bien d’accord ! ce qui ne veut pas dire y succomber et surtout les cultiver et les propager.
        .
        Il vaut mieux les éprouver consciemment qu’inconsciemment

        Bien d’accord !
        .
        Les émotions font partie des expériences de la conscience, il faut donc les éprouver pour les connaître et les comprendre

        Bien d’accord !

        Mais pour tout ça, je ne vois pas le rapport avec ce que j’ai écris... 
        .
        Tous les êtres humains ont de la haine en eux

        Tous les êtres humains peuvent faire l’expérience de la pulsion haine, ce n’est pas pour cela qu’ils doivent l’aimer, la cultiver ou la propager..
        .
        d’autres refusent l’idée d’en avoir car on leur a appris que "c’est mal"

        Et effectivement c’est mal, mais ce n’est pas pour cela que l’on ne peut/dois pas l’expérimenter consciemment..
        .
        La haine ne prend pas sa source dans la peur.
        Très souvent, si si..


      • 2 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 20:24

        @Heron

        "La haine est une pulsion, la peur une émotion"

        Je ne vois pas où ces nuances nous conduisent. D’ailleurs, on peut aussi bien dire exactement l’inverse : la haine est une émotion (on ressent de la haine), la peur est une pulsion (qui nous fait sursauter ou fuir, par exemple). 


      • 1 vote
        Belenos Belenos 22 janvier 20:26

        @Heron

        "Tous les êtres humains peuvent faire l’expérience de la pulsion haine, ce n’est pas pour cela qu’ils doivent l’aimer, la cultiver ou la propager.."

        Bien d’accord !

        Mais pour tout ça, je ne vois pas le rapport avec ce que j’ai écrit...  smiley


      • 1 vote
        Heron Heron 22 janvier 20:32

        @Belenos
        Je continue de corriger Hieronimus en te répondant  smiley


      • 2 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 20:34

        @Heron

        "La haine ne prend pas sa source dans la peur. 
        Très souvent, si si.."

        Très souvent non non..  smiley
        (Perso, j’éprouve de la haine quand je vois des personnes faire souffrir des animaux. Je ne ressens aucune peur, juste une forte envie de les éclater avec un manche de pioche clouté.) 


      • 2 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 20:36

        @Heron

        "Je continue de corriger Hieronimus en te répondant"

        Ah, vous vivez en couple sado-maso ?   smiley


      • 1 vote
        Heron Heron 22 janvier 20:48

        @Belenos : Perso, j’éprouve de la haine quand je vois des personnes faire souffrir des animaux. Je ne ressens aucune peur

        Si si, tu as peur que l’animal souffre comme tu souffrirais, au point d’en éprouver de la haine..
         smiley


      • 2 votes
        Heron Heron 22 janvier 20:50

        @Belenos : Ah, vous vivez en couple sado-maso ?

        Yep, mais c’est moi qui tiens la cravache..  smiley


      • 1 vote
        barbarello 22 janvier 21:06

        @Belenos

        "(Perso, j’éprouve de la haine quand je vois des personnes faire souffrir des animaux. Je ne ressens aucune peur, juste une forte envie de les éclater avec un manche de pioche clouté.)"

        Je vous déclare, Belenos, par la présente, membre d’honneur de la confrérie du Hamster Raggot. 
        Fait le 22 janvier 2019. 
         smiley 


      • 2 votes
        Belenos Belenos 22 janvier 21:19

        @Heron

        "Si si, tu as peur que l’animal souffre comme tu souffrirais, au point d’en éprouver de la haine.."

        Je me disais que vous alliez sortir une grosse ânerie de ce genre. Bingo !  smiley


      • 5 votes
        pegase pegase 22 janvier 21:26

        @Heron
        -
        Moralité , il ne faut pas taper les petits ...

        Heron petit, pas tapons smiley


      • 5 votes
        Hieronymus Hieronymus 22 janvier 23:40

        @Belenos
        C’est pour cette raison que je préconise un traitement judiciaire implacable et une enquête parlementaire rigoureuse

        ouais euh, y a sans doute là qq dimension d’humour qui m’échappe, passe queue l’indépendance de la justice, l’IGPN, la séparation des pouvoirs, j’y crois plus trop si j’ai pu avoir la faiblesse d’y croire
        en France ils ont tout verrouillé, on a atteint un niveau de démocratie proche de celui de la Turquie, je suis en train d’écouter l’ITW par Thinkerview de A.Langlois, c’est pas le genre de truc dont l’audition remonte le moral :
        https://youtu.be/b_yerNHpxQ4
        dans un genre différent (il faut lire) le très bon article de A.Lancelin sur l’ascension fulgurante du pdt LBD :
        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/emmanuel-macron-un-putsch-du-cac-192143
         smiley


      • 1 vote
        Belenos Belenos 23 janvier 00:42

        @Hieronymus
        Oui, je sais bien. 


      • vote
        Baston Labaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 09:47

        @Belenos
        C’est pour cette raison que je préconise un traitement judiciaire implacable et une enquête parlementaire rigoureuse

        .
        Comme dans le sketch de Coluche qui interprète un flic alcoolique et violent qui se gausse d’un type qui s’est fait violenter policièrement en disant Ah mais ouais mais le mec faudra qu’il vienne au commissariat pour porter plainte hahahahahahaha ????
        .
        Vous connaissez ce que je préconise moi, depuis des années dans mes commentaires qui en parlent et qui sautent aussi tôt, j’anticipe juste un peu, mais nous en sommes au stade du c’est eux ou c’est nous à tous les niveaux... Solution, simple et définitive...


      • vote
        Belenos Belenos 23 janvier 14:28

        @Gaston Lagaffe

        Je sais, mais il n’en demeure pas moins que c’est ce que je préconise, en avertissant de ce qui se produira si cette préconisation n’est pas suivie.  smiley


      • vote
        nephis 23 janvier 15:21

        @Belenos

        Je sais, mais il n’en demeure pas moins que c’est ce que je préconise, en avertissant de ce qui se produira si cette préconisation n’est pas suivie.

        Vos préconisations arrivent avec 30 années de retard si ce n’est plus : les années décisives sont loin derrière nous et le point de non-retour a été atteint depuis un bon moment déjà. Je rejoins donc le caramarade Gaston : entre la lente agonie et la guerre intérieure ou civile, il vaut mieux la seconde « solution », et ce, non pas pour sauver la France, déjà moribonde voire morte depuis longtemps, mais pour sauvegarder ce qui peut encore l’être à savoir certaines populations européennes plus à l’est qui n’ont pas à payer pour nos conneries. Et croyez-moi que je ne dis pas cela à la légère ni en me réjouissant : j’ai lu certains récits de la guerre civile en Bosnie et je ne souhaite à personne d’avoir à vivre cela. Et vu la configuration actuelle de la société dite française et toutes les lignes de fracture qui la traversent (sociales, ethniques, confessionelles, idéologiques, générationnelles, sexuelles, etc.), on peut s’attendre au pire qui soit : une guerre civile protéiforme qui aboutira à une libanisation couplée à une balkanisation du territoire fronçais avec les (((mêmes))) qui rafleront le pot après le cataclysme, comme à l’accoutumée, et la mise en place d’un régime ultra-sécuritaire à la clé. Là encore, je tiens à saluer la prescience du camarade medialter sur ce point.


      • vote
        Belenos Belenos 24 janvier 11:45

        @nephis
        "Vos préconisations arrivent avec 30 années de retard."

        C’est surtout que vous lisez mes messages trop rapidement sans prendre le temps d’en saisir l’étage de compréhension. 


      • vote
        nephis 24 janvier 12:02

        @Belenos

        Mea culpa : j’aurais sans doute saisi l’ironie de votre propos si j’avais commencé la lecture du fil un poil plus en amont. smiley


      • 13 votes
        paulau 22 janvier 14:18

        Il me semble qu ’il y a eu volonté politique d ’utiliser la répression pour décourager les manifestants. Le grand nombre de personnes blessées ne peut pas s ’expliquer autrement.


        • 6 votes
          Miona Miona 22 janvier 17:56

          @paulau
          En effet, il va être de plus en plus difficile de faire passer tous ces tirs de flash-ball en pleine tête pour des malencontreuses maladresses de nos si zélées forces de l’ordre...


        • 1 vote
          pegase pegase 22 janvier 21:29

          @Miona
          -
          Le souci c’est l’argent que ça coûte, les cadres de la sécu vont finir par crier au secours ...


        • 1 vote
          Vraidrapo 23 janvier 08:17

          @paulau
          Ca donne une idée concrète du déficit vertigineux de la démocratie en France.
          Petit à petit, la conjugaison de :
          la concentration des Media dans le giron du patronat,
          la diversion des esprits par l’offre de consommation,
          l’acculturation programmée
          nous ont conduits au point où nous en sommes.
          Les Media sont les prescripteurs d’opinion au point qu’il n’est même plus question de débattre de la politique française en Afrique ou au Proche-Orient. On reste scotché focalisé sur L’Union et la Monnaie unique...
          Sans oublier bien sûr : La Dette la Dette la Dette !
          Fermez tous les bans !


        • 5 votes
          Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 janvier 19:13

          Le vieux flicard que je suis effectivement s’interroge, car à première vue, tous ces blessés n’ont pas l’air d’être de dangereux casseurs !


          @+ P@py


          • 2 votes
            Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 janvier 21:10

            @Gilbert Spagnolo dit P@py

            Dans ces manifs, je me demandais pourquoi que les policiers qui étaient porteurs de LBD n’étaient pas équipés de caméras piétons  !

            Sur une téloche, vers le 21 heures, j’ai vu une incrustation qui indiquait que dorénavant les policiers porteurs de LBD seraient équipés de ce dispositif.


            Comme dit un vieil adage : « Il vaut mieux tard que jamais » , alors , c’est vraiment une très bonne nouvelle !


            @+ P@py


          • 3 votes
            Vraidrapo 23 janvier 08:23

            @Gilbert Spagnolo dit P@py
            Quand un bourrin voudra se faire plaisir, il trouvera bien une astuce avec la complicité tacite de sa hiérarchie.
            Quand je vois la tronche des Sinistres (particulièrement) celle de Castagnettes, je suis très dubitatif sur le degré de Conscience de ces gens.
            Il n’est que d’entendre les iinterviews des députés de LaReum... "La voix de leur Maître"



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès