• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > "Les infos conspirationnistes, on ne les trouve que si on les cherche (...)

"Les infos conspirationnistes, on ne les trouve que si on les cherche vraiment"

Dominique Cardon est sociologue au Laboratoire des usages de France Télécom R&D et chercheur associé au Centre d’étude des mouvements sociaux de l’École des Hautes Études en Sciences sociales (CEMS/EHESS). Le 29 mars 2012, à la Médiathèque de Miramas, il donne une conférence sur les sociabilités numériques (relations entre les usages des nouvelles technologies et les pratiques culturelles et médiatiques).

 



 

A l’en croire, lui et les nombreuses études sur lesquelles il se base, la plupart des internautes ne fréquentent pas le web alternatif (ou "conspirationniste"), et l’intelligence collective plébiscite les sites des médias traditionnels (écouter à partir de la 18e minute de la première vidéo) :

"60% des sites de l’Internet ne sont jamais vus, jamais lus, jamais consultés. [...] Il y a une échelle de la visibilité incroyablement distribuée sur Internet [...] : une partie des informations, nulles, inintéressantes, conspirationnistes, racistes, dangereuses, on ne les trouve que si on les cherche vraiment. [...] Moi ça fait des années que je travaille sur Internet, je ne tombe jamais sur des sites antisémites, tout simplement parce que j’ai jamais mis les bons mots clés dans le moteur de recherche. Une navigation ordinaire et normale sur Internet ne vous fait pas tomber sur ces sites, parce qu’ils ne sont pas dans les zones de haute visibilité qui ont été linkées par l’ensemble des internautes. Donc Internet est bien une poubelle, mais où on trouve quand on va fouiller de façon délibérée à l’intérieur du web. Ce qui a été filtré par l’intelligence collective des internautes [...] ne fait jamais que reproduire souvent des formes de hiérarchisation sociale et cuturelle qui sont très proches de celles de l’espace public traditionnel, et c’est pas pour rien que ce sont les sites des journaux traditionnels qui sont en tête des moteurs de recherche."

 

Dans un récent article de IlfattoQuotidiano.fr sur la percée de Beppe Grillo en Italie, on pouvait pourtant lire ceci :

"Il est désormais impossible d’ignorer le fait que la ligne de démarcation dans le nouveau Parlement italien entre l’« ancien » et le « nouveau » est identique à celle qui sépare ceux qui regardent et lisent les médias traditionnels de ceux qui s’informent à travers l’Internet.

Cette ligne de démarcation majeure qui traverse l’ensemble de la population italienne avait déjà commencé à poindre dans les années post-11-Septembre. Ceux qui s’informaient sur le Net savaient [qu’il y avait un problème], ceux qui continuaient à regarder la télévision en restaient à la version officielle.

Au fur et à mesure des années, la polarisation a augmenté de manière exponentielle, et la fracture est désormais avérée. On appelle cela le Digital Divide, cela signifie la « barrière digitale ». Par ce terme, on entend la ligne virtuelle de démarcation qui sépare les personnes accédant régulièrement à l’information en ligne (dite « information digitale ») de ceux qui ne le font pas."

 

Cette affirmation pèche manifestement par naïveté. Elle part du principe que ceux qui s’informent sur Internet vont sur des sites alternatifs, où l’on douterait notamment de la VO du 11-Septembre. Ce qui semble assez éloigné de la réalité... selon Dominique Cardon du moins.

 

Tags : Information et Médias Internet Réseaux sociaux




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • 29 votes
    Cercle des Volontaires Cercle des Volontaires 1er mars 2013 02:40

    C’est n’importe quoi, les grands quotidiens paient chers pour être haut dans les moteurs de recherche... Mots clés, référenceurs, publicité : ils mettent le paquet !! 


    • 22 votes
      Marc Marc 1er mars 2013 06:48

      Et tout cela avec les subventions de l’état


    • 16 votes
      samagora95 samagora95 1er mars 2013 08:25

      Il ne faut pas se faire d’illusions, google comme facebook filtre les infos selon les mêmes paramètres issus du même centre de commandement que nos journaux officiels tel le Figaro pour ne citer que lui.




      • 7 votes
        Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er mars 2013 10:33

        Ce n’est pas ce que je constate. En tapant "11 septembre" on a dans l’ordre :


        2 articles de Wikipédia, puis le site Reopen. 

      • 3 votes
        samagora95 samagora95 1er mars 2013 21:59

        Et pourquoi ne pas taper REOPEN911 directement ?


        Je ne parle par du moteur de recherche dont la fonction est de trouver ce que l’on cherche, je parle du moteur de recherche qui fait remonter l’actualité, par exemple le jour anniversaire des attentats du 11 septembre les articles provenant des médias alignés remonteront en première page, par contre celle de réopen qui traite à 100% de cet évènement sera relégué à la centième page.

      • vote
        Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 mars 2013 11:17

        Celui qui veut s’informer sur le 11 septembre tape "11 septembre". Logique, non ?


      • 1 vote
        samagora95 samagora95 3 mars 2013 12:34

        Le but n’est pas d’informer ceux qui veulent s’informer, ceux la finiront inévitablement par tomber sur toute la panoplie de sites d’informations diverse et variée, mais de bien informer ceux qui se fient à l’information apportée par les médias dominants et qui ne se pose pas de questions sur le 11 septembre, la VO étant la plus probable pour eux.


        Si google (un exemple) faisait bien son travail, il serait alors possible d’atteindre ces personnes, puisque le jour anniversaire de ces attentats il ne fait aucun doute que les sites des associations de type reopen seraient en tête de liste.



      • 15 votes
        flognarde flognarde 1er mars 2013 09:54

        C’est vraiment ce qu’on appelle être payé à rien foutre.

        Bref, un empilage sidérant de banalités !!

        • 26 votes
          Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er mars 2013 10:42

          En fait ce que beaucoup de gens et notamment d’universitaires à moitié cons, qui ont trimé pour avoir leur diplôme et veulent en jouir dans les rapports sociaux, c’est que la hiérarchie sociale courante ne s’y exerce pas. 


          Pa exemple, sur un forum, un journaliste professionnel ou un docteur en sociologie peuvent se faire plonger la tête dans leur caca intellectuel par un électricien cultivé et bien informé qui a de bons arguments. Ou même par un de leurs étudiants. 

          Et ça, les demi-cons n’aiment pas du tout. 

          • vote
            Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 mars 2013 11:16

            Ajouter dans la première phrase : "ne comprennent pas".


            Apparemment, j’ai été compris quand même. :)

          • 10 votes
            Pyrathome Pyrathome 1er mars 2013 14:14

            Voilà la page quand on tape le 11 septembre 2001 :
            http://www.google.fr/#hl=fr&gs_rn=5&gs_ri=psy-ab&cp=5&gs_id=x&xhr=t&q=11+septembre+2001&es_nrs=true&pf=p&output=search&sclient=psy-ab&oq=11+se&gs_l=&pbx=1&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_qf.&bvm=bv.43148975,d.d2k&fp=664610ceaabd8ff3&biw=1673&bih=868
            Rien n’est dissimulé, tout le monde peut s’informer et peser le vrai et le faux, encore faut-il être objectif et curieux....
            En ce qui concerne ce thème, c’est bien REOPEN en France qui est la véritable mine d’or de l’information, des faits, rien que des faits, tous les faits......
            La vérité est tenace, rien ne peut l’attaquer puisqu’elle est LA VÉRITÉ.....et que tout le monde peut la voir, la consulter, faire sa propre opinion, il n’y a AUCUNE EXCUSE à ceux qui refusent d’ouvrir les yeux, c’est aussi simple que ça...
            Mais la vérité fait peur.....et la peur est la plus mauvaise des conseillères !!
            Elle fait surtout peur à ceux qui ont quelque chose à se reprocher et à ceux qui ne veulent pas l’entendre par refus psychologique de remise en cause.....


            • 3 votes
              Hijack ... Hijack 2 mars 2013 00:56

              Kurtis,
              .
              Tu as raison, j’ai constaté le même phénomène. Auparavant, je cherchais bcp, mais trouvais tout ce que je cherchais ... là, même avec le titre, j’ai bcp plus de mal.
              .
              Bcp de sujets sur le sionisme disparaissent aussi.
              Je doute que Google soit responsable ... je dirai qu’il fait peut être ce qu’on lui ordonne de faire.


            • vote
              Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 mars 2013 11:19

              Non, je ne crois pas. Google a changé son logiciel de recherche, ça change un peu la donne, mais ça reste une logique mathématique. 


            • 2 votes
              Hijack ... Hijack 1er mars 2013 15:13

              Hum ! Pas le temps de tout lire ou voir ... : C’est quoi en bref, la problématique ?


              • 3 votes
                Hijack ... Hijack 2 mars 2013 00:51

                Merci, ça m’éviterait de m’y attarder ...
                .


              • 2 votes
                Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 mars 2013 11:22

                Les sociologiques universitaires font des descriptions complexes et absconses des trucs que tout le monde a compris avant eux en toute simplicité. Et on les paie pour ça. "Ne rigolez pas, c’est avec votre blé" comme disait Coluche. 


                • 1 vote
                  therasse 3 mars 2013 20:40

                  Si on veut se faire une opinion objective, on tape d’abord des mots clés généraux (Ex : 11 septembre) ; dès lors on trouve autant de sites pro VO que de sites anti. 


                  L’honnêteté intellectuelle requiert qu’on visualise le plus de documents possible compte tenu de l’emploi du temps dont on dispose ; ensuite on fait appel à son bon sens, son sens critique et enfin on conclut de bonne foi.

                  Le piège dans lequel de nombreux internautes tombent c’est précisément d’éviter les sites qui défendent une vision alternative et de se limiter à ceux qui manipulent l’opinion en la maintenant dans la voie officielle du prêt à penser, de la ""foi"" inconditionnelle à l’égard des médias officiels.

                  En ce qui concerne le 11 septembre, on pourrait d’ailleurs se dispenser de faire tout ça et de se limiter à regarder tomber les tours comme ces pompiers et ces journalistes de ce jour-là qui perçurent immédiatement, à chaud la ressemblance avec les démolitions contrôlées auxquelles on assistait de temps à autre sur nos écrans de TV. 

                  • 1 vote
                    superdupont 27 mars 2013 15:03

                    Totalement absurde, du pur sophisme...
                    Il y a donc encore des gens qui croient qu’il y a une VRAIE information sur de vrais sites, et une FAUSSE sur des sites conspirationistes... Vive le raisonnement binaire.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès