• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Nucléaire, l’impasse française

Nucléaire, l’impasse française

Une impasse est un chemin sans issue ; quand on est dans les collines, c'est un sentier qui se resserre, plus on avance plus c'est difficile, plus il est difficile de reculer ; il faut s'arrêter à temps quand l'avance devient impossible, de manière à ne pas faire du retour une chose impossible aussi. 

Nous sommes à la veille de savoir quelles sont les décisions qui ont été prises au sujet des soudures de la cuve de l'EPR de Flammanville.

Cette vidéo, passée sur la 5 il y a un an, fait un panorama juste et complet de la situation aujourd'hui ; elle m'a semblé d'actualité. Elle concerne tout le monde.

Tags : Nucléaire EDF EPR




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • 3 votes
    v.moyal 15 juin 2019 17:22

    EPR...ou comment gaspiller l’argent des français..qui ne réagissent toujours pas ?

    Un peuple de couilles molles...MDR


    • 1 vote
      hase hase 15 juin 2019 17:28

      @v.moyal
      À leur décharge, il faut se battre contre tout ; le nucléaire, à l’égal de la chimie, me semble prioritaire, essentiel premier... mais l’information est si mauvaise que ce n’est pas le cas de tout le monde ; c’est pourquoi je relaie autant que je peux !
      merci de votre commentaire


    • vote
      mat-hac mat-hac 16 juin 2019 07:33

      325 milliards d’euros ont été créés pour les énergies intermittentes, pas le nucléaire.

      Du coup Bolloré a foiré la cuve de l’EPR pour vendre ses éoliennes.


    • vote
      Matlemat Matlemat 17 juin 2019 12:24

      @v.moyal
      Le truc c’est que passé une certaine somme, le milliards d’euros, les gens en général ne savent plus ce que cela représente, et ceux qui profitent de ces richesses sont prêts à tout pour se maintenir.


    • 2 votes
      Toutatis 15 juin 2019 20:26

      On va bien rigoler quand le pétrole et le gaz seront vraiment plus rares et beaucoup plus chers. On aura foutu en l’air notre seul vrai atout énergétique : le nucléaire. Tout ça à cause de peurs moyenageuses propagées par des fanatiques.

      Pendant ce temps là, la technologie nucléaire progresse en Russie (ils contruisent déjà 50% des nouveaux réacteurs), avec même des surgénérateurs exportés. Les Russes pourront même nous vendre de l’électricité, avec les ultimes ressources en pétrole et gaz qu’ils seront les derniers à posséder.


      • vote
        Mollah Homard 15 juin 2019 21:21

        @Toutatis

        c’est pas non plus demain la veille, avec les reserves qu’ils ont sous la banquise ( qui fond ). 


      • 2 votes
        totof totof 16 juin 2019 20:15

        @Toutatis
        Ce que j’adore avec les pro-nucléaires, c’est que dans leur immense lucidité, ils estiment normal de prendre le risque de rendre un pays quasi-inhabitable en cas d’accident. Tout ça pour maintenir leur petit train de vie de petit-bourgeois. Le monde s’écroule mais ils n’en ont rien à foutre, tant qu’ils peuvent consommer et sauver l’actuel mode de production qui génère la 6ème extinction d’espèces... Non vraiment, les anti-nucléaires sont bien les produits de notre belle époque. Misère de misère...


      • vote
        Julot_Fr 17 juin 2019 07:37

        @Toutatis D’accord avec vous. Sans le nucleaire, avec son programme socialiste, la France serait deja un pays du tier monde.. non que ca n’arrivera pas bientot avec Macron mais l’echeance aura ete retardee essentiellemwnt grace au nucleaire. Ce qui se cache derriere ces troll et imbeciles utiles anti-nucleaire est l’agenda globaliste de reduire et controller l’acces a l’energie au niveau individuel. Pour un control accru (ils nous controllent deja par la dette, pas suffisant pour eux). La taxe carbon s’inscrit dans la meme logique, reduire notre acces a l’energie


      • vote
        Belenos Belenos 17 juin 2019 01:56

        @totof
        "Si tu ne comprends pas qu’une mutation naturelle n’est pas du même ordre qu’une mutation provoquée par irradiation, alors là, les bras m’en tombent." 

        Ce qui pourrait bien être pris au sens littéral. 


      • 2 votes
        Sentero Sentero 16 juin 2019 19:15

        Cela étant il me semble que le nucléaire est l’énergie la plus potentiellement dangereuse... moi pendant longtemps j’étais plutôt pro nucléaire mais Fukushima (dont j’essaye de suivre régulièrement l’évolution car le chantier est loin d’être complètement sécurisé au niveau des rejets radioactifs) m’a fait changer d’avis... je ne fais aucunement confiance dans une entreprise privée (ex Tepco) ou publique pour garantir la parfaite sécurité des multiples réacteurs en fonctionnement (sans compter ceux qui sont en construction)... le pari me parait trop risqué.

        Je pense d’ailleurs que le choix du nucléaire aurait dû donner lieu à un référendum national (qui était probablement largement pour) et devrait surtout maintenant donner lieu à un référendum national (dont le résultat me semble plus serré)... dans la mesure où ce choix engage aussi la sécurité de nos voisins on peut même se demander si une consultation plus large ne serait pas souhaitable... dans le cadre d’une Initiative Citoyenne Européenne par exemple... mais il faudrait en réformer les modalités pour qu’elle soit possible...


        • 1 vote
          hase hase 16 juin 2019 20:22

          @Sentero
          La Suisse, l’Allemagne et le Luxembourg demandent à hauts cris l’arrêt des bombes, pardon, des centrales très proches de leurs frontières ! EDF s’en fout, il faut rentabiliser au maximum car non seulement le déficit actuel est abyssal, mais il n’y a pas encore eu le démantèlement des antiques et l’histoire des déchets. Et comme ça leur est plus difficile maintenant de balancer leurs fûts au large du Pays de Galle, de L’Éthiopie ou de chez nous, il faudra bien faire quelque chose.
          Mais ils ne savent pas quoi, Bure, hein... ils ont démarré tout ça sans savoir quoi faire des déchets ! c’est ça les scientifiques !!


        • vote
          Joe Chip Joe Chip 16 juin 2019 21:53

          @Sentero

          Idem. Mais le "patriotisme nucléaire" est un truc bien enfoncé dans la tête des Français, en particulier chez les souverainistes qui en ont fait une nouvelle ligne Maginot mentale... et c’est ce même hubris qui avait déjà conduit les Soviétiques dans le mur. C’est un domaine où il est quasiment impossible d’obtenir la transparence car un Etat aussi bien qu’une entreprise privée ne peuvent laisser entendre qu’ils ne maîtriseraient pas à 100% les paramètres de sécurité. Donc il y a forcément une part de mensonge et de dissimulation d’autant plus dangereuse qu’elle est pour ainsi dire involontaire. Le nucléaire, de par sa nature même,pousse l’homme à se croire en totale maîtrise alors que c’est une dangereuse illusion.  

          Concrètement et vu les difficultés qui se profilent aussi bien du côté des centrales vieillissantes que de l’EPR (vices de fabrication, surcoûts, opacité...) on peut en effet se demander si dans 20 ans on aura toujours la compétence pour gérer toute cette complexité, sans même parler de la vulnérabilité intrinsèque des sites nucléaires ou de notre retard dans la cyberdéfense. La filière nucléaire française n’est peut-être plus aussi sûre et performante que par le passé, mais évidemment, c’est un domaine où l’orgueil national reste à vif, on avait eu la colllabo, on avait perdu l’Empire, mais au moins on avait conquis l’atome comme les Américains et les Russes... donc pour certains le nucléaire est quasiment un problème d’identité nationale, car il renvoie à la France gaulliste, à l’épopée industrialiste des Trente Glorieuses, à la France mythifiée du Concorde, du TGV et de l’industrie nucléaire. Donc faut pas toucher...
           
          Le fait que l’Allemagne et la Suisse fassent pression sur le gouvernement français et EDF pour fermer les centrales proches de leur frontière est un autre indice que la sécurité de ces vieilles centrales doit être remise en question, quelles que soient les motivations des militants antinucléaires et écologistes.


        • vote
          hase hase 16 juin 2019 22:04

          @Joe Chip
          Exactement. Mais c’est quand même le fruit d’une énorme propagande et des mensonges, silences et approximations nécessaires par la suite.
          Je n’ai aucune envie de défendre le nuc, naturellement, mais il est cocasse de voir que c’est le fric qui le tuera ! et pas, malheureusement, la conscience et la volonté du peuple !


        • vote
          Matlemat Matlemat 16 juin 2019 23:43

          @pegase
          Le renouvelable est l’ennemi du nucléaire et les nucléocrates font le maximum pour les dénigrer. 


        • vote
          Matlemat Matlemat 16 juin 2019 23:56

          @hase
          Le Luxembourg est même prêt à financer la fermeture de la centrale prêt de chez eux, ils ont bien conscience qu’un accident majeur y signifierait la mort de leur état.


        • 1 vote
          hase hase 17 juin 2019 00:10

          @Matlemat
          Oui ! et pourtant ça ne se fait pas !
          Le jour où il y aura un accident, personne ne sera condamné !! alors... pourquoi se gêner ?


        • vote
          Matlemat Matlemat 17 juin 2019 12:08

          @hase
           C’est surtout que lorsqu’il faudra payer les frais tout ces gens là seront soit à la retraite soit décédés.


        • vote
          Matlemat Matlemat 16 juin 2019 23:39

           Merveilleux nucléaire, qui devait assurer la prospérité de la France.

           EDF a autant de dette que de provisions pour le démantèlement.

           Un milliard d’euros et 50 ans de travaux pour le petit réacteur de Brennilis.

           Areva en faillite rachetée par EDF avec un chèque d’un milliard d’euros de l’état français.

           Une intervention militaire au Sahel pour protéger les mines estimée à 500 millions d’euros par an.

           Un sarcophage provisoire à Tchernobyl d’un milliard d’euros, que l’Ukraine ne pouvais pas payer tout comme les prochaines factures de démantèlement.

           La décontamination de Fukushima estimée de 400 à 570 milliards d’euros selon le Washington Post.

           Un enfouissement à Bure en France à 30 milliards avec des risques d’incendie et d’éboulement, soit disant réversible alors qu’on nous promet la transmutation.

           Des risques de conséquences économiques cataclysmiques que l’on fait courir à la population française en parfait déni démocratique.

           Le risque terroriste toujours autant sous estimé.

           


          • vote
            hase hase 17 juin 2019 00:11

            @Matlemat
            C’est hallucinant, et pourtant il y a des gens qui prennent les conscients pour des cons !


          • 1 vote
            PumTchak PumTchak 17 juin 2019 03:14

            Merci hase, pour votre deuxième vidéo qui complète celle de votre article. Je remets : https://www.youtube.com/watch?v=UvC956f3JWw. Je n’ai pas trop le temps pour approfondir, mais cela m’oblige à réviser des impressions que j’avais, sans doute mauvaises.

            Ici, l’évolution de la répartition des ressources énergétiques en Allemagne et en France.Je croyais que le charbon avait augmenté en Allemagne à cause de la sortie du nucléaire décidée à l’époque de Schröder, mais apparemment, c’est une légende : c’est bien le renouvelable qui a pris la place et qui est voie de dépasser le nucléaire (j’ai des camemberts contradictoires, sur les répartitions, je ne les reprends pas, mais les tableaux d’évolution montrent que le point de croisement entre les deux ressources s’approche). Pourtant l’ensoleillement en Allemagne est moindre qu’en France et la façade maritime est dérisoire. Pour compenser les variations du vent et du Soleil, l’Allemagne a besoin du gaz, d’où la bagarre sur le Gulf Stream II, autant avec l’Allemagne pour avancer le dossier qu’avec les autres pour lui compliquer la transition énergétique (notamment Macron qui vient de pousser à une directive européenne compliquant le dossier).

            J’avais oublié que le plan Messmer garantissait l’indépendance énergétique avec le nucléaire, car il y avait de l’uranium en France. Le gouvernement ne s’est pas vanté quand elle s’est mis à importer, elle a même fait de la rétention d’information là dessus. Puis on l’a appris comme si cela avait toujours été ainsi, d’où l’entourloupe et l’embrouille dans ma tête sur "l’indépendance" du nucléaire. Je me souviens que le plan Messmer annonçait que l’électricité pas chère permettait aussi de dégager la provision budgétaire, avec le temps, pour payer le retraitement des déchets et le remplacement des centrales, ce qui n’a évidemment pas été fait. Maintenant c’est le cul de sac, comme des gosses qui ont déclenché une fuite d’eau à la maison et qui n’osent pas avertir les parents partis chez des amis, et plus ils tardent pire sont les dégâts à annoncer.


            • 1 vote
              hase hase 17 juin 2019 09:14

              @PumTchak
              Votre image est parfaite, des gosses : quand le nucléaire s’est mis à bien marcher comme une routine, on a un peu lâché du lest, et puis, ça rapportait tellement ! de fil en aiguille, on a perdu la compétence, aucune recherche n’a été faite, l’entretien non plus, et voilà ! On sait que les accidents sont d’origine humaine, erreur comme à St Laurent, connerie comme à Tchernobyl ou manque d’anticipation comme à Fukushima.
              Les pro nucs pensent que l’humain est parfait ! ils ne sont pas près de me convaincre ! à les voir eux-mêmes ça nous édifie.


            • vote
              PumTchak PumTchak 17 juin 2019 12:49

              @PumTchak

              Erreur de lien, je recommence :

              la biomasse, que l’Allemagne développe beaucoup


            • 1 vote
              hase hase 17 juin 2019 13:00

              @PumTchak
              ... et ça donne du boulot à ceux qui ne le sont pas !
              C’est pour ça qu’il faut demander au tonton de Boris Vian de nous faire une ou plusieurs petites bombes, et les lancer exactement ! sinon, on n’aura jamais la force !


            • vote
              hase hase 17 juin 2019 22:17

              @cassini
              La littérature fait penser ? c’est pas le meilleur moyen !!
              Moi je vois la catégorie des nuisibles, c’est tout ; vous pouvez bien voler, plonger lire ou vous ébattre, cela ne vous fait pas voir le monde plus large. Ce qui prouve que l’étroitesse d’esprit vient d’ailleurs.
              Je ne suis pas obtuse à la science, mais à son application.
              Mais je ne vous tiens pas pour responsable de la situation nucléaire en France ! On discute et je vous explique que j’ai plus que souvent vu les scientifiques rester enfants sur tous les autres niveaux de leur humanité, ou pire, développer des perversités, si bien que votre ton hautain à mon égard ne fait que confirmer ce diagnostique, qui ne demandait pas confirmation d’ailleurs !
              Mais, comment dire, je ne m’en sens pas personnellement blessée.
              Oui, je suis sa jumelle ; bien vu !


            • 1 vote
              PumTchak PumTchak 18 juin 2019 08:05

              @pegase

               Le moteur Diesel peut être alimenté avec des huiles végétales et  sera en mesure de contribuer fortement au développement de l’agriculture des pays qui l’utiliseront. Rudolph Diesel, l’inventeur du moteur éponyme, 1912. Il y a des génies qu’on a ratés, on dirait…

              Le chiffre qui circule est qu’avec le parc automobile français, si on convertit les moteurs à l’huile de colza (le meilleur rendement, paraît-il), il faudrait 20 millions d’ha de terres cultivées, alors qu’on en a 15 millions (hors prairies, vergers, vignes). Donc ça ne le fait pas.

              Si on convertit les moteurs en système Pantone (paraît-il que ça marche aussi avec le carburant à l’huile végétale), cela réduit de moitié la consommation de carburant : donc 10 millions d’ha. C’est encore trop.

              Avec moins de viande on diminue la pression sur les surfaces agricoles. En relançant une politique du fret de marchandises, cela fait moins de camions sur les routes. Avec les résidus de colza, il y a une biomasse disponible, par exemple pour les camions restant en circulation (aux iles Fidji, le parc automobile complet roule au gaz, il n’y a pas d’essence ou diesel dans les stations, alors que c’est très loin d’être un pays technologiquement en pointe). Accessoirement, il y aurait peut-être moins de paysans qui se suicideraient.

              Ça mérite réflexion. sls0 ? T’es là ?

              C’est rageant de voir qu’il y a des milliers de scientifiques qui font des calculs imbitables de toutes les rétroactions sur l’évolution du climat, alors qu’avec Excel et Internet, on peut avancer des vraies questions sur la politique énergétique. Et c’est exactement ce qu’a fait Ludosky avec sa pétition. Pourquoi on passe au moteur thermique alors que tout indique que c’est écologiquement plus destructeur ? Pourquoi on ne vérifie pas les solutions technologiques présentées qui permettraient de rendre moins brutale la transition vers la société sans pétrole ?

              D’une part, le problème de la question n’est pas scientifique, mais politique et démonstration est faite que la politique n’est plus capable d’admettre ce genre de questions. D’autre part les écoles des Mines, d’ingénieurs, les instituts, qui ont crée les grandes entreprises des années 50 et 60, mis en œuvre le plan Messmer, créé le TGV et le Concorde, n’ont plus le génie et les compétences pour conduire ces réflexions. (Il suffit d’écouter Jacques Blamont, le père de la fusée Ariane, un pur techno rationaliste, pour se rendre de compte de son extra-lucidité à côté de Pablo Servigne sur Thinkerview).


            • 1 vote
              PumTchak PumTchak 18 juin 2019 08:15

              @PumTchak

              Pourquoi on passe au moteur électrique alors que tout indique que c’est écologiquement plus destructeur


            • 1 vote
              Vraidrapo 17 juin 2019 04:56

              Au lieu de nous mettre, ad nauseam, des tonnes de Pubs sur les bagnoles, on ferait mieux de nous faire des tables rondes d’experts autour de La Question Énergétique avec des chiffres consensuels... pour une fois !!!

              C’est trop demander... ça ??? En prétendue Démocratie...
              Cette Oligarchie de Tarés, de Parasites, de Fêtards parisiens ne cesse de se moquer des gens. Au début du IIIème millénaire, on aurait pu espérer mieux.

              Et l’UMP qui appelle Talonnettes, le Penta-mis-en-examen, le protecteur de Balkany pour un intérim !

              Ce pays pédale dans la merde et il s’y complait



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès