• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Joe Gillian

Joe Gillian

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 15/02/2011
  • Modérateur depuis le 17/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 539 249
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires




  • 1 vote
    Joe Gillian Joe Gillian 23 juillet 2016 15:40

    Merci pour cet article interessant.





  • vote
    Joe Gillian Joe Gillian 11 décembre 2015 11:49

    Qu’est ce que ça peut m’énerver, les mecs qui écrivent "aux antipodes du rap actuel".
    Mec si t’écris ça, ça veut dire que tu connais pas le rap. Y en a plein et surtout du qui passe pas a la radio... Mais bon.
    si tu veux des liens pour des sons intéressante y a qu’à demander, mais surtout pas nous balancer tes daubes sans intérêt.
    En 1992 un groupe parlait déjà d’écologie... Ouais t’as bien lu e 1992 !!! Ca s’appelait Assassin et c’était vachement en avance tu ne trouve pas. https://www.youtube.com/watch?v=A701gkNwrQA
    Sinon y a des rap bien écrit et sincère mais pour ca il faut chercher un peu....
    https://www.youtube.com/watch?v=U23zyMjnZ4A
    Des gars qui déchire comme JP
    https://www.youtube.com/watch?v=o9grpnO5Qfs



  • vote
    Joe Gillian Joe Gillian 25 juin 2015 14:29

    @Qiroreur
    Bonjour depuis hier, j’espère que vous allez bien ?

    En fait ce que vous êtes en train de me dire c’est que c’est injuste qu’un géant américain ( si Uber est américain) s’implante de manière facile parce qu’ils ont plein de pognon et tuent progressivement la profession de taxi avec des avantages sur lesquels les taxis ne peuvent pas lutter.

    Je ne vois pas en quoi la comparaison entre les vendeurs de vélo et les velib n’était pas pertinente mais bon. Entre acheter une boutique, payer des employés (vendeurs au moins un) un loyer, une assurance pour le magasin, acheter un stock, gérér le service après vente, les garanties, les réparations etc... Et avoir un plot electrique posé en face de sa boutique ou les mecs peuvent louer un vélo pour un euro de la demi heure, le tout financer par la municipalité, le mec peut meme déglinguer le vélo il s’en fout. C’est une concurence déloyale pour le commercant, d’autant plus déloyal que son ennemi c’est l’état, et qu’encore vous pouvez esperer lutter contre une entreprise etrangère, lutter contre l’état (c’est comme lutter contre la banque) vous perdrez.

    Alors je suis navré mais pour moi, un taxi est une entreprise, et une entreprise doit s’adapter. Moi par exemple (et je n’aime pas trop parler de moi, mais je trouve l’exemple approprié) je n’ai pas de micro onde (pour garantir une fraicheur à mes clients) et je n’ai pas non plus de friteuse (car quasi tous les restaurateur Grec de Paris sont hors la loi avec leur friteuse et leur hotte de merde qu’aucun agent des service d’hygiène ne validerait). Alors je tache de tout faire pour être en conformité avec la loi, je dors ainsi sur mes deux oreilles. Et bien croyez le ou non, mais ca marche, et j’ai envie de vous dire que de mon point de vue, plus il y a des gens qui travaillent comme des gros porcs dans mon metier et plus ca m’arange, ca me permet de me distinguer. Mais globalement, je suis d’accord avec vous, la gastronomie Francaise, on ne la retrouve plus dans les brasseries Parisiennes qui sont des attrapes couillon vendeurs de surgelés. Il faut soit mettre le prix, soit connaitre. En terme de restauration pas chère et de qualité on a des lustres de retard sur l’Italie (ou peut etre d’avance, si ca se trouve dans 20 ans il travailleront aussi mal qu’en France). bref cet apparte mis a part, je veux juste vous illustrer le fait que quand vous faites votre travail de service correctement et avec un vrai soucie de qualité, la concurrence pas chère ne vous effraie pas le moins du monde.

    Alors effectivement, il y a énormément de gens qui font des généralités sur les taxis, et c’est vrai que c’est un peu con (meme si j’en fait partie et qu’en plus j’aurai du mal a faire autrement tant mon passif de client de taxi est catastrophique.

    Mais il y a des choses que je ne comprends pas. J’avais compris que l’état donnait des licenses de taxi (pourquoi donc ont elles un prix). Ca me parait être un peu de la magouille.

    Deuxièmement, et il faut bien le dire, j’en suis navré. Mais taxi est un metier..... Facile ! (je veux dire facile a exercer) Si des auto entrepeneur qui la plupart du temps ont un autre metier arrivent a paraitre travailler aussi bien aux yeux de leur client, c’est que ca doit pas être bien difficile de bien travailler. Pas de patron qui vous casse les couilles, pas d’inspection, vous êtes libres de vos horaires... C’est pas ambulancier ! Les responsabilités ne sont pas les mêmes. Ce qui est difficile c’est de gerer une entreprise avec des lois restrictives. Mais ca c’est comme dans la vie. Etre employé ou son patron ce n’est pas la meme chose. Et encore je crois que certains taxis sont employés. D’ailleurs eux qu’est ce qu’ils en pensent. Ils sont mieux payés que les conducteurs Uber ?

    Ce qu’on leur reproche, nous les clients, c’est de ne jamais se remettre en question. Qu’à un moment ils ne se sont pas dit, les particuliers préfèrent Uber (pas les entreprises je n’en sais rien, mais vous avez l’air de savoir) parce que le service est de meilleure qualité.

    Et puis leurs actions, leur moyens de se défendre, pardonnez moi, mais quelle connerie. Agresser des employés d’Uber. Soit il faut qu’il s’en prenne à l’état directement. Un peu comme les agriculteur, qui viennent foutre la merde a Paris. On a pas vu de mouvement agricole francais aller en Espagne sacager leur fraise, bien que les fraise d’Espagne piquée et dégueulasse tuent le marché de nos fraise Francaise.

    En fait tout cela me rappelle la mise en place de presse gratuite type metro ou 20 minutes, et dont le libraires parisiens allait peter la gueule au pauvre étudiant qui les distribuaient a l’entrée du metro. Ca n’a pas de sens, et en plus, ils se mettent encore plus le peuple a dos qu’ils ne l’ont déjà.

    Moi je pense sincèrement que les bons taxis continueront à travailler convenablement, avec une clientèle privilégiée, ou qu’ils connaissent. Et que les mauvais taxis, vous savez ceux dont tout le monde se plaint. Ceux qui sont a l’origine des horribles généralités qui sont faites sur cette profession n’auront plus qu’à aller pointer, et ce sera bien fait pour eux.

    En tout cas, vous aurez beau retourner le problème comme vous le voulez, soulever des injustices qui sont peut etre evidente, entre le passif, la mauvaise réputation qu’il ont récolté (et en général on récolte ce que l’on sème) et leur action actuelle qui ne les glorifient pas, il ne faut pas s’étonner qu’ils n’aient pas le soutien de la population. Je dirais même qu’ils sont en train de se tirer une balle (la deuxième) dans le pied (celui qui fonctionnait encore)...

    Bien cordialement (oui parce qu’avec la politesse ca marche encore mieux)



  • 2 votes
    Joe Gillian Joe Gillian 24 juin 2015 14:47

    @Qiroreur

    Enf ait c’est vous qui faites semblant de ne pas comprendre ce que je dis.

    Je n’ai pas parlé de progrès technologique. J’ai parlé de progrès, tout simplement. Alors effectivement j’ai cité deux exemples dont un qui vous a paru parler de progrès, et un autre que vous n’avez pas considéré. Ce que je veux dire par progrès c’est améliorer le confort d’utilisation. J’ai cité en second exemple, l’impact des implantation de Velib sur les vendeurs de vélo. Avouez que cela n’a rien d’un progrès technique, un vélo reste un vélo. Bon il se trouve que je connais quelques vendeurs de vélo qui m’ont dit que pour pouvoir désormais vendre des vélos sur Paris, il fallait en vendre des chers. Et désormais on voit des commerces de BMX, de vélo de villes haut de gamme etc... Ils se sont habitués à l’implantation d’un système de transport de vélo grand public et on proposé de la qualité.

    Alors vous pouvez effectivement me parler de TVA, de taxe, et d’exonération, le problème de la concurence d’Uber c’est qu’elle ne porte pas sur le prix, mais sur la qualité du service. Comprenez que si pour aller d’un point A a un point B dans Paris, j’ai le choix entre (solution A : Uber) un vehicule que je sélectionne depuis une application et qui vient me chercher ou je suis en trois clics, je connais le prix a l’avance ainsi que l’évaluation professionnelle de lu conducteur (basée sur les avis de ces clients) ou (solution B : taxi) je sors, par exemple sous la pluie, parce qu’à Paris il pleut et j’attends qu’un taxi passe pour lever la main, et demander si le chemin ou je veux aller peut lui convenir. C’est pas la même qualité. Ensuite une fois dans le vehicule (solution A Uber) le conducteur me propose de mettre ma musique, de l’eau ainsi que des bonbons. Le véhicule est propre et bien entretenu. OU dans l’autre des cas, solution B les Taxi : Il faut que je précise le chemin que je souhaite eventuellement prendre parce que si le taxi a envie de faire le tour de Paris il a le droit dans la mesure ou il a un panneau qui indique "si vous avez une destination preferée indiquez la au chauffeur". Le conducteur choisit sa musique, le véhicule est parfois vieux et quelquefois il pue. Il faut sans cesse surveiller le compteur. Bref c’est moins confortable.

    Avouez qu’il y a un progrès dans la qualité du service, et que tout ne tient pas au prix de la course, donc au charge sociale et toute les inégalités fiscales dont vous précisez le fonctionnement comme si vous etiez de la profession m’enfin bref...

    Le progres dont je parle réside dans le confort et la qualité du service qui est proposé. Et sachez que si je vous ai répondu avec véhémence c’est que mon activité me pousse a consommer des taxi environ deux fois par semaines, la nuit, et que globalement je suis très insatisfait de leur qualité depuis des années meme s’il y a des exceptions comme partout.

    Je pense que le problème réside plus dans de mauvaises habitudes de travail qu’avaient pris les taxis, peut etre dûes au poids des règles qui régissent leur profession, certainement, mais malgré tout pesantes pour le conduteur. Mais nous, les clients, usagers fréquents qui plus est, nous n’avons pas a subir le fait que leur profession soit dure sur la qualité du service proposé. Bref, que vous l’admettiez ou non, puisque vous êtes venu me parler, c’est donc que le sujet vous intéresse, la différence entre les taxis et les Uber réside sur la qualité et non sur le prix, c’est donc un progrès qualitatif, et si les taxis veulent combattre cette concurrence (comme a pu l’être celle des velib pour les vendeurs de vélo) il faudrait qu’ils se démarquent en proposant plus de qualité. Ce qui ne leur est pas possible au vu de leur mauvaises habitudes. Je paraphrase exprès pour que vous compreniez bien...

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès