• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

aleter3

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 15 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    aleter3 11 juillet 13:33

    @aleter3

    Pour ajouter à mon propre commentaire, ce n’est pas juste une question de distribution de "droits" particuliers, c’est un nouvel apartheid "communautaire" (si on peut appeler leur catégorie des communautés tellement c’est arbitraire)



  • 1 vote
    aleter3 11 juillet 13:30

    C’est ce qu’on appelle la a folie institutionnalisée. Ces personnes sont coupables de tout ce qu’ils reprochent aux autres.(racismes, classement arbitraire des personnes en fonction de leur sexe, âge etc...) et distributions de "droits" particulier. (ces gens ne savent pas ce qu’est l’équité) et ce qu’ils mettent en place est abominable.

    La poubelle idéologique de l’extrême-gauche n’est pas recyclable et amène la naissance d’un nouveau genre de totalitarisme.



  • 9 votes
    aleter3 9 décembre 2018 13:45

    A long terme, ce qui pourrait devenir un problème pour BFMTV c’est que certains "faux gilets jaunes" comme ils disent, pourraient aller trouver l’endroit où ils travaillent et dans des moments comme celui-ci, cela pourrait très mal se terminer.

    Ils n’ont même pas la prudence de mesurer leur parole. Les gens qui auront regarder cette émission, n’oublieront pas ce genre de "traitement".

    Malheureusement, ce "journaliste" qui ne représente pas la plupart des siens qui vivent dans la précarité et l’insécurité salarial (car ils ne devraient pas s’auto-censurer si ils étaient libre et craindre de devoir perdre leur travail), est persuadé que la propagande ultralibérale est vraie. Ils ont fini par croire en leur propre mensonges et pire en ont fais une vérité absolue malgré que la réalité dit tout a fait autre chose.

    La dernière chose, je comprends qu’on ne puisse pas aimer les journalistes, mais sincèrement je pense qu’on doivent aussi militer pour une presse libre. Le métier de journaliste c’est un beau métier et il fait parti de ces métiers qu’il faut réhabiliter.



  • vote
    aleter3 5 juin 2018 12:26

    @imago

    Je me suis mal exprimé... la question que je me posais étais la suivante :

    Ce petit garçon tombe du 6e étage au 4e étage. En substance les médias racontent que ce sont ses tongues qui se sont coincés dans le grillage juste en dessous du 4e étage. Pourquoi pas. La question que je me pose est : comment a-t-il pu se rattraper sans se faire mal ? Si vous étiez un sapeur pompier professionnel, vous savez bien que lors d’une chute le poids de notre corps + la gravité ne va pas sans causer quelques problèmes. Si on m’explique cela calmement, parce que j’avoue que vous me verriez pas faire de l’escalade (j’ai le vertige), je veux bien admettre qu’il ait pu se rattraper sans douleur, sans rien avoir au main.

    J’ai jamais supposé qu’il avait décroché et je me demande comment il a pu se retrouver dans cette position passablement inconfortable.



  • 5 votes
    aleter3 4 juin 2018 11:57
    Un journaliste se pose des questions, et apporte des questions quoi de plus logique. Il donne aussi les réponses quand il les obtient.

    Si on décrypte un peu le discours de la personne qui interrogeait Mr Bercoff, il ne jouait absolument pas son rôle de journaliste. (Si il savent encore ce que c’est d’être journaliste.)
    "Vous avez mis le doute dans la population" : comme quoi, ils ne sont pas là pour que vous vous posiez des questions mais que vous gobiez ce qu’ils vous assènent. Alors que le journaliste a un rôle d’information et de pédagogie. Il doit lui-même invité le lecteur ou le spectateur à se poser des questions.

    Il utilise le point godwin c’est-à-dire : "c’est parce que Mamoudou est un migrant que vous dites cela"
    Ca sert d’accusation au cas où quelques-uns n’auraient pas compris, cela se traduit par : "Vous êtes un raciste". Mr Bercoff doit se justifier devant l’inquisiteur qui cherche à comprendre pourquoi il ne pense pas bien. Ce que Mr Bercoff lui répond magistralement.

    Quant à Mamoudou, il a eu sa récompense et c’est tant mieux. Cependant une enquête doit être mené.
    Ce qu’on croit n’a aucune importance dans l’état. Les faits rien que les faits.
    Pour ma part n’aimant pas "ressentir des émotions" je suis du genre à me poser des questions. Quand on voit ce que donne les émotions, je préfère les laisser au placard.
    La vidéo ne nous donne pas tout le déroulement de l’histoire et il nous manque une grande partie.

    Donc il est légitime de se poser les questions suivants :

    Comment cet enfant a-t-il pu tomber du 6e étage, se rattraper à la rambarde du 4e étage sans se faire mal ?
    Comment a-t-il pu passer la rambarde ? Existait-il une chaise ou un objet sur lequel il aurait pu grimper ?
    Une autre que personne ne se posent :
    Cet enfant était-il sans surveillance et auquel cas, que faisait son père ?
     




Les thèmes de l'auteur






Palmarès