• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

beo111

beo111

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 09/05/2018
  • Modérateur depuis le 11/02/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 19 314 246
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 48 20 28
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    beo111 beo111 10 janvier 09:33

    Merci beaucoup pour la vidéo que je n’ai pour l’instant ni le temps de visionner, ni de commenter. Merci beaucoup donc, pour le résumé écrit.

    En gros je suis 1000% d’accord avec elle sur le constat, par contre sur le remède, j’ai des doutes. Le retour au moyen-âge, c’est pas mon truc même si je suis d’accord pour dire qu’il y avait beaucoup de choses positives au moyen-âge, ou même à l’ancien régime.

    Perso je propose une autre alternative pour détrôner l’argent roi.

    Je la présente au cours d’une vidéo longue et chiante (vous être prévenus) tournée avant-hier, je vais bientôt essayer de la mettre en ligne.



  • vote
    beo111 beo111 5 janvier 08:10

    @Vraidrapo

    Si vous intéressez à la souveraineté monétaire vous serez sans doute plus intéressé par les vœux de Dieudonné M’Bala M’Bala qui propose un outil d’émancipation monétaire à l’usage des épargnants français.

    On remarquera d’ailleurs qu’il est un universitaire étasunien, David Schaum, qui a travaillé sur des outils à l’usage du peuple dans le domaine des moyens (cryptomonnaies) et de la délibération (VÉA vote sur des échantillons aléatoires).

    Prions pour que sa pensée irradie un peu plus nos consciences.



  • 3 votes
    beo111 beo111 4 janvier 19:27

    "[...] la loi Pacte, instituant notamment des incitations fiscales pour privilégier l’épargne-retraite, [...]"

    Ouhlà, une nouvelle niche fiscale qui va emmener de l’argent des français vers l’étranger via un manque à gagner du Trésor public, c’est encore un truc de trop, je vais pas tarder à descendre dans la rue, moi...



  • 3 votes
    beo111 beo111 4 janvier 19:07

    Merci pour ces vœux très intéressants, bon perso j’aime pas les tons de sa cuisine et de ses fringues, ni l’allure de sa coupe de cheveux, mais vous savez sans doute de ce que l’on dit des goûts et des couleurs.

    Quelques remarques sur le fond, donc.

    Puissante sa remarque sur les orientations du Conseil National de la Résistance. Indépendance par rapport aux puissances financières et indépendance par rapport aux puissances étrangères. On remarquera donc que Nicolas Sarkozy s’est employé à vassaliser la France par rapport aux États Unis d’Amérique en la réintégrant dans le commandement intégré de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, et à la mettre à genoux si ce n’est à plat ventre devant les banques en endettant le pays à un niveau record.

    D’ailleurs le jeune banquier actuellement à l’Élysée jouit de tous les avantages instaurés par cet ennemi de la France (traité de Lisbonne, endettement phénoménal, contenu du CETA) pour aggraver la mainmise de la finance multinationale sur notre pauvre pays. Donc le premier vœu qui vient à l’esprit est la mort politique de tous les sarkozystes et de tous les macronistes, et ce dans d’horribles souffrances médiatiques en 2020. Nous le savons bien, ce n’est un vœu pieu tant les milliardaires maîtrisent les médias, mais il n’y a pas de mal à se faire du bien, ne fût-ce qu’en pensée.

    Un autre point où je trouve que le jeune député ne va pas assez loin, c’est qu’il reste dans l’optique du hollandisme révolutionnaire. Bref, il ne part pas très loin. Dire que son ennemi c’est la finance c’est pas mal, mais ce n’est pas assez précis. Car après tout les financiers, ce sont des humains, comme nous. Et je ne comprends pas comment il peut faire coexister des pensées humanistes en pointant du doigt des gens qui nous donnent les moyens de réaliser nos projets. Par exemple, à moins d’être un héritier il vaut mieux avoir le soutient d’une banque pour acheter son logement.

    On a besoin des financiers, donc il est puéril des les désigner comme des ennemis, c’est la limite principale de la "pensée" hollandienne, et il est presque heureux que cette frontière se soit matérialisée dans la réalité. Alors c’est vrai que le jeune député va un peu plus loin, il remarque que ceux qui sont sensés défendre l’intérêt général en sont devenus en quelque sorte les fossoyeurs, mais là justement c’est sa position de député qui l’empêche de voir l’ennemi, ou pour être plus exact, le problème du point de vue du peuple. Et c’est vraiment là où je voulais en venir.

    Le problème c’est que le peuple ne sait pas comment se choisir des représentants, alors que le capital, lui, a les moyens pour l’influencer dans son vote. D’autant plus que les candidats sont in fine, et quoi qu’on en dise, désignés par le ministère de l’Intérieur. Bref l’État filtre la liste des candidats possibles mais en plus c’est lui qui organise l’élection des députés, qui dans ces conditions ne seront que très rarement de réels représentants du peuple auprès de l’État. En fait en majorité ce sont des représentants de l’État devant le peuple. Et cela est inévitable tant que l’on ne se pose pas la question "quel suffrage ?".

    Car le problème ce ne sont ni les financiers ni les politiques, nous avons besoin des deux pour rester dans une optique de civilisation, le problème est dans le lien entre les financiers et les politiques, et ce lien est matérialisé dans les règles électorales.

    Vous ne m’avez sans doute pas compris, mais je vais employer ce premier trimestre à clarifier un peu tout cela.

    Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2020.



  • vote
    beo111 beo111 8 décembre 2019 18:41

    Merci pour le résumé, cela me dispense de regarder la vidéo.

    Perso je pense que le RIC n’est pas une bonne idée en France, j’ai d’ailleurs écrit une série de trois articles sur agorarouge à ce sujet, la lettre à Maq, la critique d’ordre général, puis son volet culturel.

    Bon, mes articles n’ont pas eu l’effet escompté, MaQ m’a battu à plate couture, que ce soit à l’applaudimètre, au nombre de vues, d’étoiles, etc., je reconnais bien volontiers ma défaite de papier, mais il n’en reste pas moins qu’à mon avis le RIC au final c’est comme l’élection présidentielle au suffrage universel direct. C’est vendeur mais au final cela resserre l’étau dictatorial.

    Par contre rien à voir avec la Suisse effectivement, qui d’après l’ONU est dans le top 10 des pays où il fait bon vivre, selon 17 critères. Là bas le RIC n’a pas eu à restreindre les libertés individuelles, car ce dispositif s’intègre harmonieusement dans la culture politique et dans la culture tout court.

    Mais, je le répète, la Suisse n’est pas la France.

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès