• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

cettegrenouilleci

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 27 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    cettegrenouilleci 15 juin 17:34

    @Julot_Fr

    "CHOUARD, ASSELINEAU, ils n’ont pas de couilles. Ils chient dans leur froc."

    La forme de votre saillie est en parfaite harmonie avec vos déjections nauséabondes.

    Je note que vous n’avez pas trouvé de mot idoine, dans la langue française, pour mettre en évidence la prétendue inanité du combat politique de François Asselineau et de l’engagement citoyen d’Etienne Chouard.

    Merci, en passant, pour votre insigne contribution à l’enrichissement du vocabulaire de notre belle langue française. "louseur", un bien joli mot, vraiment !

    Merci aussi, infiniment, de souligner à notre intention, avec beaucoup d’éloquence, l’apodicticité de votre jugement.

    Comme chacun peut le vérifier quotidiennement, "les élites sont effectivement, manifestement, très contentes que "nous" perdions notre temps" à écouter les propos inconsistants et les propositions inoffensives de François Asselineau et d’Etienne Chouard.

    Je crois comprendre que ce "nous" dont vous vous gargarisez est le "nous" de majesté. En effet, combien de lecteurs, combien de nos concitoyens peuvent se reconnaître dans ce "nous" fielleux et arrogant que vous revendiquez ? La question mérite d’être posée. Merci de bien vouloir m’éclairer sur ce point important.

    "Les élites sont très contentes que nous perdions notre temps avec ces louseurs."

    Nos élites sont apparemment tellement enchantées de ce prodige merveilleux, de ce magnifique viatique pour la préservation de leurs nobles privilèges, qu’elles ne laissent pas passer une seule journée sans s’assurer que les médias à leur botte s’appliquent à ne laisser la parole ni à l’un, ni à l’autre !

    Force est de constater que vous vous appliquez à copier ces dernières, insultant l’engagement et les propositions politiques de François ASSELINEAU et d’Etienne CHOUARD sans apporter le moindre élément concret à charge de preuve à vos diatribes de bas étage, ni citer précisément leurs propos et leurs propositions.

    Merci pour ce bel apport au débat citoyen !

    Cracher sur quelqu’un que l’on n’a pas en face de soi, à fortiori en l’accusant d’être un pleutre, fût-ce très élégamment, ce qui n’est manifestement pas à votre portée, ça s’appelle comment ?

    Du courage ? de la sagacité ? de l’Humour ?

    Ou, plus prosaïquement, de la bêtise !



  • vote
    cettegrenouilleci 4 juin 14:45

    @cettegrenouilleci

    petite correction

    §13 : notre peuple (singulier et précieux) (et non pas "notre peuple(s)"



  • 2 votes
    cettegrenouilleci 4 juin 13:13

    @thierry3468

    "Notre pays n’est pas prêt à accepter un traitement aussi extrême que le Frexit qui pourrait s’avérer désastreux pour tous les Français."

    Si beaucoup de nos concitoyens croient cela, c’est parce que le médias, le gouvernement Macron et les opposants de pacotille qui siègent à l’assemblée leur cachent la vérité et leur mentent effrontément.

    Le maintien de la France dans l’UE, c’est toujours plus de délocalisations, toujours plus de suppressions d’emplois, toujours plus de profits pour les détenteurs de capitaux, toujours plus d’austérité pour les travailleurs et les couches populaires.

    Le maintien de la France dans les pinces de l’UE et de l’euro, c’est la poursuite du démantèlement à marche forcée de nos services publics et le bradage à des intérêts privés et des puissances étrangères, des grandes entreprises nationales qui encadraient et garantissaient le bon fonctionnement de notre économie et constituaient un bouclier aussi bien contre les effets de la mondialisation que contre la course effrénée au moins disant social et à la liquidation des droits, des libertés et du niveau de vie des salariés de tous les secteurs et de toutes catégories.

    C’est le maintien de la France dans l’UE, l’euro et l’Otan qui risque bien " de s’avérer l’ultime saignée qui tuerait le peu d’espoir encore présent".

    Contrairement à ce que vous affirmez, c’est la sortie de l’UE, de l’euro et de l’Otan qui redonnera à la France et aux Français les garanties du retour à la préservation de nos intérêts nationaux et à l’éradication des politiques et des pratiques aberrantes conduites au nom du principe sacré de la construction européenne.

    Mais ce principe même de la construction européenne est une imposture. Il n’apporte rien de bon aux nations et aux peuples embarqués bon gré mal gré dans ce cauchemar. L’UE n’apporte ni la paix, ni les moyens de résister aux conséquences de la mondialisation, ni l’arrêt des fermetures d’entreprises, ni l’arrêt du démantèlement de nos institutions et de nos territoires, ni la préservation de notre environnement et de nos libertés, ni aucune garantie pour les travailleurs, ni aucune augmentation du pouvoir d’achat.

    "Ce qui est angoissant alors que les Français ont besoin de sécurité", c’est de maintenir notre pays enfermé dans la machine à broyer et à soumettre les peuples qu’est l’Union Européenne, c’est de voir érigé en dogme d’état, avec l’aide de politiciens véreux, concupiscents, dépourvus d’honneur, avec l’aide de médias serviles, le principe même de la destruction de notre nation et de notre peuple. 

    Ce qui est angoissant alors que les Français ont besoin de sécurité, c’est de voir le peuple endormi par les joueurs de flûte des européistes des tous acabits.

    Ce qui est angoissant, c’est de constater jour après jour l’étendue des dégâts provqués par cette chimère, par ce miroir aux alouettes de la construction d’une nation européenne pour un peuple européen qui n’existeront jamais ni l’une, ni l’autre.

    Toutes ces conséquences catastrophiques des lubies européistes de la classe politicienne qui préside aux destinées du pays depuis près de cinq décennies ont été étalées au grand jour par le mouvement inédit et la colère légitime des Gilets Jaunes.

    La réaction du pouvoir au développement de l’action des Gilets Jaunes a démontré avec éclats (c’est le cas de la dire) une fois de plus le mépris dans le quel Macron et ses accolytes tiennent les besoins élémentaires de la population et leur juste revendication d’obtenir que chacun ait les moyens de mener une vie digne.

    Le gouvernement Macron et ses donneurs d’ordre de l’oligarchie n’ont rien cédé aux Gilets Jaunes parce que leur seul projet et leur seule préocupation, c’est de garantir des superprofits aux grandes entreprises capitalistes et l’augmentation faramineuse des dividendes des actionnaires, c’est de mettre notre peuples dans l’incapacité de se défendre contre les appétits de plus en plus dévastateur des prédateurs qui président désormais à la définition, au choix et à la mise en acte de notre destinée à tous.

    L’UPR ne se plante pas "sur ce qu’il faut faire pour sauver le pays".

    Ce qu’il faut faire pour sauver le pays, c’est d’abord et de toute urgence sortir la France de l’UE, de l’euro et de l’Otan et se prémunir contre le retour éventuel à de telles aberrations (le RIC est l’un des outils qui permettra d’y veiller, ainsi que des modifications adéquates de notre constitution).

    La tâche urgente de l’heure, c’est pour chacun de retrousser ses manches et d’apporter sa contribution à la construction du grand rassemblement populaire majoritaire qui sera seul capable de tenir en respect les ennemis du peuple, de conduire la résistance à l’entreprise de liquidation de notre nation, de mettre en application et de faire respecter par tous le retour à l’indépendance de la France, de redresser l’économie du pays en organisant la nécessaire ré-appropriation sociale des secteurs stratégiques de la production et des échanges, de redonner à notre pays la place qu’il n’aurait jamais dû perdre dans le concert des nations.

    Bonne journée à tous.



  • 5 votes
    cettegrenouilleci 3 juin 23:23

    @Julot_Fr

    "toute cette pub est vaine, emmerdante"

    La vôtre, très élaborée et très convaincante, va, on n’en doute pas, ravir les amateurs de rhétorique et de joutes tribuniciennes, à défaut de séduire ceux qui chérissent le respect de l’orthographe.



  • 3 votes
    cettegrenouilleci 3 juin 10:51

    @Djam

    Si vous trouvez que le débat est vain , pourquoi y participez-vous ?

    Vous semblez vouloir dissuader les lecteurs de retrousser leurs manches et d’entrer dans la bataille avec le bon cheval. Vous leur demandez de renoncer au prétexte que le succès serait inatteignable, les Français étant trop timorés ou trop obtus. Il n’y a pourtant pas d’autre solution pour s’en sortir !

    C’est un peu maso !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès