• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

fraerk

fraerk

(logiciel expérimental de gestion d’idées)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 30 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    fraerk fraerk 20 janvier 2010 14:46

    Ils ont seulement enlevé les questions du journaliste de terrain, sans enlever un seul mot du monsieur stupide.
    Le contexte est très important, certes, pour juger les gens, mais ici, il n’est pas question de juger de la stupidité de ce Monsieur.
    Apathie, illustre son opinion sur une décision d’organiser un débat national sur le thème de l’identité française (de je ne sais plus qui) avec une phrase qu’il trouve dans la rue.
    A en juger la plupart des réactions, je conclus que si le journaliste avait trouvé exactement la phrase qu’il veut dans la rue (une seule fois donc), alors sa démonstration aurait été valide et sa méthode parfaitement acceptable.
    Ce qui revient à accepter que les idées cherchées et trouvées dans la rue sans même un semblant d’échantillon ont une importance, que si quelqu’un dit une stupidité, alors c’est la preuve que ce débat rend bête, et que si ce débat rend bête, alors il est inutile...
    Et ce sont autant d’habitudes mentales d’acceptations qui sont entérinées.



  • vote
    fraerk fraerk 20 janvier 2010 14:16

    merci Yacine, effectivement, je n’ai pas compris de qui est cette affirmation, je pensais que c’était de quelqu’un de connu et que j’étais censé le savoir.
    Par ailleurs, il a le droit d’être énervé par un message à un temps T.
    D’autant que pour des raisons techniques, seule la stratégie m’intéresse, c’est à dire les idées stratégiques. Les humeurs n’en font pas partie et constituent rarement des phénomènes intéressant.
    Ici, cependant, elle trahit le propos, puisque le surnom "ducon" donne une indication indication qui permet de comprendre que cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à faire, mais que la seule chose à faire est de lutter contre tout accord supra national. Que ce n’est donc pas un constat mais une estimation.
    Et c’est cette estimation contre laquelle j’ai un gros doute, stratégiquement parlant.
    Car on ne peut pas empêche des structures supra nationale de se former, ni d’agir contre les états qui refusent leurs dérégulations.
    C’est pourquoi globalement, je crois qu’il vaut mieux se donner des instances de même échelle pour les empêcher de nuire, comme on peut le faire à l’échelle nationale avec les mafias.



  • vote
    fraerk fraerk 20 janvier 2010 08:46

    merci de me faire remarquer ainsi que je ne suis pas doué pour l’ironie...



  • 3 votes
    fraerk fraerk 19 janvier 2010 14:12

    Mais en quoi est ce une manipulation ?
    Quelle différence entre :
    " on va se faire bouffer, il y en a déjà 10 millions que l’on paye à rien foutre "
    et :

    "on va se faire bouffer"
    journaliste : "par qui ?"
    "il y en a déjà 10 millions"
    journaliste : "10 millions de quoi ?"
    "10 millions que l’on paye à rien foutre"

    Les propos sont simplement rassemblés, puisque ce monsieur a visiblement un peu honte de faire ses phrases sans qu’on lui tire les vers du nez.
    Ce que je trouve plutôt débile, c’est de devoir utiliser des témoignages, fussent-ils d’élus pour démontrer un phénomène social. C’est déjà douteux dans les sondages de centaines de personnes, alors d’une seule !
    Dénoncer ce montage fidèle c’est affirmer que sans montage le procédé aurait été plus probant.



  • 7 votes
    fraerk fraerk 19 janvier 2010 13:44

    et quelle est la nature de cette affirmation ?

    un regret ?
    un constat ?
    une résignation ?
    une divination prospective ?
    un bien-accommodant défaitisme ?
    un mensonge par opportunisme électoral ?
    une estimation basée sur la mystique du changement d’échelle ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès