• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Hijack ...

Hijack ...

«  Il y a les petits mensonges, il y a les gros mensonges ... et après, il y a le 11 septembre. » (Sheikh Imran Hosein). ///
*
 "Presque toujours, nos contradicteurs ne répondent pas aux objections que nous leur avons opposées, mais aux sottises qu'ils nous prêtent." François MAURIAC ///
*
Si vous avez résolu d'être patriote, vous serez obligatoirement royaliste, la raison le veut ! Charles Maurras. ///
*
Avant, chercher des liens de causalité, c'était la définition de l'intelligence ... aujourd’hui, c'est du conspirationnisme ! ///

Tableau de bord

  • Premier article le 13/11/2010
  • Modérateur depuis le 07/01/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 81 25016 3660
1 mois 0 204 0
5 jours 0 24 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 238 146 92
1 mois 1 0 1
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    Hijack ... Hijack ... 18 octobre 23:33

    Heureusement, quelques hommes avaient une autre vision de l’Islam ... et ne la confondent pas avec celle que d’aucuns ne voient à travers quelques maghrébins ...

    Pour faire contrepoids avec tout ce que je lis ... quelques pensées sur l’Islam ... autres que par quelques rigolos médiatiques. Mieux, par des hommes historiquement célèbres, qui n’avaient rien à gagner à dire leurs vérités.

    .

    Extraits  :

    >>> Voltaire : Au départ, Voltaire était très hostile à l’islam.

    La pièce théâtrale « Mahomet, ou le fanatisme » composée en 1742, était considérée comme le parfait exemple pour dépeindre le personnage du Prophète Mohammed « Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. »

    (Recueil des Lettres de Voltaire (1739-41)..)

    Mais au fur et à mesure, Voltaire va faire ses recherches personnelles et délaisser les vieux ouvrages sur les musulmans que propageaient l’église.

     Voltaire se détache des sources héritées du Moyen Âge et sa perspective change radicalement. C’est en travaillant en véritable historien, sur son Charles XII, que Voltaire forgea ses idées sur le monde musulman.

     L’évolution de Voltaire sur l’islam arrive à son point culminant avec l’Examen important de milord Bolingbroke, ou le tombeau du fanatisme, intégré au Recueil nécessaire, en 1766.

    Dans cet écrit, il fustige sévèrement le christianisme et fait l’éloge du Prophète Mohammed qui établit un culte qui « était sans doute, plus sensé que le christianisme ».

     

    Voltaire accuse et attaque le christianisme qu’il considère comme « la plus ridicule, la plus absurde et la plus sanglante religion qui ait jamais infecté le monde. » (Lettre à Frédéric II, roi de Prusse, datée du 5 janvier 1767).

    Par contraste, il vante la doctrine musulmane pour sa grande simplicité : « Il n’y a qu’un Dieu et Mahomet est son prophète. »

    Remarque sur Mahomet : Ce fut certainement un très grand homme, et qui forma de grands hommes. Il fallait qu’il fût martyr ou conquérant, il n’y avait pas de milieu. Il vainquit toujours, et toutes ses victoires furent remportées par le petit nombre sur le grand. Conquérant, législateur, monarque et pontife, il joua le plus grand rôle qu’on puisse jouer sur la terre aux yeux du commun des hommes. 

    (« Remarque pour servir de supplément à l’Essais sur les Mœurs » (1763), dans Oeuvres complètes de Voltaire)

    *

    >>> Napoléon Bonaparte : 

    L’Islam est la vraie religion. Plus les gens liront et deviendront intelligent, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’Un Dieu.

    Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mahomet est son Prophète. (...) Je suis, moi, musulman unitaire et (que) je glorifie le Prophète. (...) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran (Islam - nda), qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes.”

     (Source : Correspondance de Napoléon, Journal de Sainte Hélène )

    *

    >>> Goethe

     :

    Aussi souvent que nous le lisons (le Coran), au départ et à chaque fois, il nous repousse. Mais soudain il séduit, étonne et finit par forcer notre révérence. Son style, en harmonie avec son contenu et son objectif, est sévère, grandiose, terrible, à jamais sublime. Ainsi ce livre continuera d’exercer une forte influence sur les temps à venir. (Goethe, 1819, West-Oestlicher Divan, dans Dictionary of Islam (1885), paru chez Laurier Books Ltd, 1996, p. 526, Thomas Patrick Hughes).

    C’est dans l’Islam que je trouve le mieux exprimées mes propres idées. ( Goethe, 20 septembre 1820, Lettre à Zelter, dans Goethe et l’Islam, paru dans Studia Islamica, No. 33 (1971), p. 151, G.-H. Bousquet.)

     *

    >>> Gandhi

     :

    « Je suis désormais plus que jamais convaincu que ce n’était pas l’épée qui créait une place pour l’Islam dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. C’était cette grande humilité, cet altruisme du prophète, l’égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission. »

     

    >>> VICTOR HUGO, MONTESQIEU, De LAMARTINE, NIETSCHE, G. LE BON ... etc ...

    .

    Probablement des islamistes avant l’heure, qui s’ignoraient ...



  • 2 votes
    Hijack ... Hijack ... 18 octobre 19:46

    Oups !

    Erreur ci-dessus :

    ... certes fera moins de dégâts qu’Obama ou les précédents, sera contraint soit d’obéir, soit ... l’histoire nous le dira. 

    .
    Les plus informés auront corrigés d’eux mêmes ... j’avais écrit "débats" au lieu de "dégâts".



  • 5 votes
    Hijack ... Hijack ... 18 octobre 12:50

    La Turquie a peut-être une importante armée, mais loin d’être de premier plan ... est et restera comme une base arrière US et donc de l’Otan. Toutes les soi disant contradictions entre Erdogan et Trump, ne sont que du cinoche ... ainsi Ergogan fait croire aux turcs qu’il est malgré tout anti américain (mais de pacotille). Le but d’Ergogan ... qui croyait que les USA allaient forcer son entrée dans l’U.E est tombé à l’eau depuis longtemps .../// N’oublions jamais que durant le conflit contre la Syrie, la Turquie était une vraie passerelle pour terroristes islamistes (créés et envoyés, on sait par qui et pourquoi !).

    Les kurdes, en majorité ... n’ont jamais été clairs dans leurs positions ... là, ils ne sont que des excuses. Devraient néanmoins et une fois pour toutes, choisir leur camp.

    La Syrie s’est libérée, s’est renforcée ... s’est efficacement armé. Que demander de plus. Poutine est le maître du jeu et le restera, depuis toutes les agressions dans la zone ... alors que Trump est lui en rébellion contre l’état profond US, mais quoi qu’il fasse, certes fera moins de débats qu’Obama ou les précédents, sera contraint soit d’obéir, soit ... l’histoire nous le dira. 

    Le but initial (tjrs pas abandonné) était de détruire Syrie et syriens ... avant projet contre l’Iran ... Qui est à l’origine de tout ça : devinez ? Demandez-vous pourquoi Bhl avait dit : c’est moins grave d’être antisémite qu’être poutiniste ?



  • 2 votes
    Hijack ... Hijack ... 18 octobre 00:42

    @Norman Bates

    Mais comment tu feras avec moi, tu ne sauras même pas que j’en suis ?



  • 2 votes
    Hijack ... Hijack ... 18 octobre 00:30

    @Vraidrapo

    Je ne sais pas ce que tu veux dire ... sois plus précis et concis.
    Dieu, personne ne le voit, pas plus qu’il ne verra ... autrement, ce ne serait pas un Dieu, même un gosse sait cela.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès