• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Kessonfait ?

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 39 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 1 vote
    Kessonfait ? 23 août 2013 23:19

    @ Stalouk

     

    comment faire passer une loi si l’appareil politique est verrouillé par de puissants adversaires à cette même loi ?

    La première chose à dire est qu’il n’est pas sûr que nous y arrivions mais si aucune tentative n’apparaît c’est sûr que cela ne se fera pas.

    C’est le travail des militants du LPAC sur le terrain qui a réussi à convaincre des congressistes et des sénateurs (qu’ils soient démocrates ou républicains) de présenter au Congrès et au Sénat le Glass Steagall Act de Roosevelt.

    Ceci n’est pas encore suffisant puisque la loi n’est pas encore en instance d’être voté cependant l’action qui a été menée a aussi fait se découvrir cette finance folle. La banque JP Morgan a évoqué dans une note interne que ce qui empêchait les reformes (dans leur sens) était les constitutions d’après la 2nd GM. Aurait-elle eu besoin de l’évoquer si une action pour la séparation des banques n’avait pas eu lieu ?

    Autre exemple révélateur, l’administration Obama qui évoque l’urgence de faire accepter leur loi Dodd-Frank sinon la vague Glass-Steagall va les emporter.

    Donc pour faire passer cette loi, il faut se battre.

     

     

    Je vois que cela se passe au niveau des états, les restes de démocratie (la vraie, pas le gouvernement représentatif) présents dans certains états auraient ils suffit à provoquer cela ?

    Qu’est-ce que tu entends par restes de démocratie (la vrai, pas le gouvernement représentatif) ?

    De ce que je peux comprendre de ta question , les Etats US sont en effet aux premières loges mais pas seulement. Des résolutions ont été introduites et même votées dans certains Etats et la mobilisation continue de la part des militants et sympathisants. Sans cette action citoyenne, les Etats n’auraient rien fait par la peur des représailles.

    Comme tu l’évoques, ce n’est pas le gouvernement qui va aller dans le sens de la population. Quand ceux d’en haut n’écoutent plus ceux d’en bas, il faut mobiliser ces derniers avec une alternative (en l’occurrence ici le Glass_Steagall, le credit productif public et des grands travaux comme NAWAPA pour l’Amérique du Nord).

     

    En France, la mobilisation existe aussi, avec moins de succès, auprès des députés, sénateurs, associations et même actuellement à La Rochelle mais la proposition de loi existe. Reste à se battre pour qu’elle prenne vie.



  • 1 vote
    Kessonfait ? 6 août 2012 20:35

    J’ai bien aimé celle sur la drogue et la reine d’Angleterre, tout le monde s’offusque, Y Barthes essaie de le ridiculiser et d’autres aussi, et le figaro sort l’affaire de la banque Coutts, et maintenant c’est au tour de HSBC qui au passage finance Romney et Obama.



  • 1 vote
    Kessonfait ? 6 août 2012 19:03

    Je vois que ton pessimisme t’empêches de t’émerveiller devant un tel travail, coopération entre plusieurs nations pour repousser les limites de la connaissances humaines. Les conseillers scientifiques d’Obama qui disaient que nous n’avions plus rien à découvrir et qu’il fallait de la décroissance en prennent pour leur grade.

    C’est quand même extraordinaire de traiter Cheminade de farfelue. Si il l’était comment aurait-il pu prévoir la crise avant tout les autres, sans parler de LaRouche qui le disait avant. L’exploration spatiale ne pourra se faire sans un développement mutuel sur terre et sans changer le système financier actuel qui s’effondre.

    Tout ce que dit Brahic n’est pas non plus dénué de sens, c’est juste qu’il n’a pas le courage d’aller jusqu’au bout de ses idées, c’est dommage parce que l’exploration spatiale est le seul but commun en vue pour l’Humanité.



  • 1 vote
    Kessonfait ? 5 août 2012 23:34

    Brahic est politico c’est sur, socialo faut voir et humaniste pas du tout. Voir dans l’exploration spatiale une quête de matière première et de concurrence dans les langues est tout sauf humaniste. Ne voir dans l’être humain qu’un cerveau tout simple est le clou du spectacle.

    Je dirai que notre place est ingénieur de la biosphère et jardinier de l’univers. Participer au développement de la vie dans cet univers si inconnu. Pour cela, il faudra se débarrasser de l’oligarchie.

    Brahic ne veut même pas penser au nom de Cheminade, il a peur de ne plus passer dans les émissions des chiens de garde. Ardisson avoue le foutage de gueule sur Cheminade, pourquoi ce revirement de bord de la part de ses maîtres ?

     

    Qu’est-ce que t’en penses toi socarate ?

     

     



  • vote
    Kessonfait ? 5 août 2012 14:17

    Nimbuss,

     

    Effectivement la situation est complexe, mais il ne faut pas s’arrêter aux ombres de la géopolitique.

    Meyssan donne la version de ceux qui le protègent. Il faut lire "entre les lignes", il n’a pas dit que des conneries jusqu’ici. Il donne des infos avec une version dirigée contre "l’empire américain".

     Or le chef des armées US, le Général Martin Dempsey, n’est pas favorable à l’emploi de la force contre l’Iran dont il juge les autorités rationnelles ni contre la Syrie pour la simple et bonne raison qu’elle peut engendrée une guerre contre l’Iran mais surtout la Russie. Et pourtant les Etats-Unis ont participé à l’escalade militaire en Syrie. Il s’agit d’une situation à laquelle une explication géopolitique ne peut y répondre. Au sein des Etats-Unis, une bataille fait rage comme en Turquie, comme en Israël et partout ailleurs.

    Soit l’Empire Us n’existe pas soit il est incorporé dans un autre. Les vétos russes et chinois bloquent une intervention de l’Otan ce qui oblige ses alliées du Golfes (Arabie Saoudite et Qatar) + Turquie à faire le sale boulot mais avec une efficacité moindre (Libye n’a pas résisté lontemps). Ce qui est intriguant, c’est cette volonté de certains de déclencher un conflit entre grandes puissances nucléaires.

    Une dernière chose rentre en jeu, c’est que nos pays, et plus précisemment nos dirigeants, Obama, Cameron, Sarko puis Hollande, Merkel etc ... sont tous soumis aux intérêts de la finance de la City et Wall Street. Cependant une faction de cette finance qui soutenait ces efforts militaires vient de rebrousser chemin en acceptant l’évidence que la Russie et la Chine ne se soumettraient pas à son unilatéralisme décisionel. Elle accepte donc un sacrifice en revenant sur la création des banques universelles par la séparation des banques.

    Cette situation, en Syrie, n’est que la conséquence de l’effondrement du système financier international dont les piliers sont La City et son bras armé aux Etats-Unis qu’est Wall Street. Ce système prédateur tire son profit du démantèlement de la production physique de biens pour l’accueil des générations futures. Une piste pour y remédier : "Curiosity".

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès