• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

logan2

Citoyen français, militant du PG ( Parti de Gauche ).
 

Tableau de bord

  • Premier article le 08/12/2008
  • Modérateur depuis le 19/01/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 1445 183
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 53 11 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires




  • 1 vote
    logan2 20 juillet 2018 19:32

    @Drugar

    @Drugar
    "Et si les autres pays ne veulent pas de cette vision des choses, vous faites quoi ?"

    On fait de la politique, le but c’est de changer les choses. En l’état actuel, les autres gouvernements ( et non pas pays ) sont évidemment hostiles à ce que l’on défend, la France elle même est hostile vu que c’est Macron qui gouverne.

    Si la France bascule, c’est déjà une révolution ... Vous croyez que dans les autres pays rien ne va changer ? Regardez l’espoir qu’ont suscité dans tous les pays les histoires de Syriza ou de Podemos. Regardez comment l’UMP et le PS se sont effondrés ... Provoquer un débat public au niveau européen, initier une alternative, créer une crise comme celle suscitée en 2005, ce sont déjà des buts en soi !

    Maintenant je vous invite à mieux lire ce que j’écris, je n’ai jamais parlé de modifier les traités, mais bien d’en négocier de nouveaux, et pour cela il n’y a pas de règle.

    On verra comment les opinions publiques vont évoluer, et avec elles les positions des gouvernements, le but de la FI est clairement d’amener les peuples sur la table des négociations parce que, c’est la conviction générale de la FI, sans la pression populaire, rien ne changera .

    Vous ne pouvez pas prévoir de comment les opinions vont évoluer, peut-être qu’il y aura une majorité de pays, peu être une minorité, peut être aucun. Dans ce dernier cas nous n’aurons pas d’autre choix que de quitter l’UE, la question sera posée aux citoyens par référendum, mais dans les autres cas nous verrons ce que nous pouvons construire au sein de l’UE ou à l’extérieur de l’UE.

    Maintenant comme je vous ai déjà dit plus haut, merci d’éviter les amalgames, les promesses de la droite et du parti socialiste ne concernent pas la FI, ces partis n’ont jamais eu aucune intention de faire une europe sociale, ils ont toujours eu les mêmes idées libérales. La FI défend des idées qui sont en complète rupture avec ces gens, elle est de tous les combats politiques ( par exemple contre les traités européens, ou en dénonçant les traités secrets au parlement européen TAFTA etc .. ) et sociaux, donc jusqu’à présent elle a largement prouvé quel camp elle défendait.

    Et puis de toute façon le coup du on ne peut rien changer, le gouvernement italien vient de prouver le contraire malheureusement.

    "Quelque soit la construction que vous ferez sur ces fondations, elle sera forcement pourrie"

    Faites preuve d’un minimum de discernement, s’il y a qqchose de pourrit il faut le combattre, s’il y a qqchose de bien il faut le défendre, pourquoi vous voulez tout amalgamer comme ça tout le temps à partir de raisonnements détournés et grossiers ? Tout n’est pas à jeter dans l’UE, ce qui nous intéresse à la FI ce sont les coopérations déjà existantes, comme le principe de la PAC, ou au niveau judiciaire, ou encore la monnaie unique et la BCE, car expliquez-nous comment vous harmonisez quoi que ce soit si vous n’avez pas la même monnaie ? Et alors qu’on a déjà à gérer la spéculation sur la dette des états, vous voudriez qu’on se tire une balle dans le pied en rétablissant la spéculation sur notre monnaie ?. Mais ce qu’il faut absolument défendre c’est le parlement européen !

    Car Asselineau vous entube totalement. Si nous avons besoin d’une UE et d’un parlement européen c’est parce que nous sommes interdépendants avec nos voisins, ce qu’ils font dans leur pays nous impacte irrémédiablement, et inversement ce que l’on fait en France les impacte. Il n’est pas contre les coopérations ? Mais tout ce qu’il vous propose c’est de refaire exactement la même chose qui ont conduit à la création de l’UE. L’UE s’est imposée justement parce qu’il y avait des coopérations économiques.

    Et évidemment Asselineau veut que nous refassions les mêmes erreurs. Il y a des tas de domaines qui nécessitent que les décisions soient prises à un niveau international et qui dépassent le seul cadre de nos frontières, et voyez-vous ce sont les domaines parmi les plus importants, comme le partage des ressources naturelles, comme la préservation de notre écosystème, comme les échanges économiques, ou encore la monnaie / la finance, ce sont les relations internationales ( qui nous impactent dans tous les sens du terme ) etc … etc … Alors on peut subir les conséquences des choix des autres, mais on peut préférer quand même avoir son mot à dire. Et voyez-vous les gens n’acceptent qu’on se mêle de leurs affaires que si en contrepartie on accepte qu’ils se mêlent des nôtres.

    Pendant des années tout ce qui s’est construit au niveau international s’est construit avec la méthode défendue par Asselineau, c’est à dire la méthode intergouvernementale. Tout s’est donc décidé dans la plupart des cas entre ministres qui ne sont pas élus, diplomates qui ne sont pas élus, et technocrates qui ne sont pas élus non plus, ces gens côtoyant évidemment les grands de ce monde tels que les propriétaires des multinationales ou les grands pontes de la finance. Voyez-vous ces gens à force de rester entre eux et de fréquenter les mêmes palais dorés ont finit par former ce qu’on appelle une oligarchie.

    Et de cette méthode nous avons obtenu l’ONU, l’OMC, le G20 et la fameuse UE.

    Et bien nous à la FI on trouve que les décisions devraient revenir aux citoyens, et donc nous pensons que l’intergouvernemental est une impasse, nous préférons largement que les citoyens désignent directement des représentants pour discuter de ces questions, d’où notre intérêt à ce que le parlement européen survive, entre autres choses.

    Enfin la coopération dont nous parlons au niveau économique n’a strictement rien avoir avec les projets d’Asselineau, là encore il vous a intoxiqué. Ce qu’il défend lui n’a rien d’original, il continue à défendre la guerre économique entre les nations, et d’ailleurs son ambition pour la France c’est de faire du dumping monétaire pour grapiller quelques points de croissance sur le dos des autres pays européens.

    Ce que nous défendons c’est une autre organisation des échanges, où les pays s’accordent à maintenir une balance commerciale équilibrée entre eux, et où des mécanismes sont mis en place pour les y aider tout en permettant un développement économique mutuel. Il ne serait plus dutout question de se faire la guerre économique entre nos pays.




  • vote
    logan2 20 juillet 2018 17:59

    @Belenos
    C’est justement le genre d’amalgame qu’il faut éviter.

    Après c’est sur on peut raisonner sans discernement et faire tous les amalgames les plus grossiers, le monde devient plus simple après.



  • 1 vote
    logan2 20 juillet 2018 08:39
    Ce texte met surtout en lumière un point de vue extrêmement sectaire de ce qu’est un parti politique, cette dame n’ayant jamais fait partie d’autre chose que de groupuscules. Cela apparait de manière évidente lorsqu’elle nie à tout membre d’un parti politique ou à tout groupe politique un but militant, alors que c’est pourtant son essence même, en lui attribuant à la place un unique but partisan.

    Ne vous laissez pas avoir par ce genre d’idéologie anti parti même si c’est bien écrit.



  • 1 vote
    logan2 19 juillet 2018 18:30

    @Drugar
    Vous vous trompez sur Asselineau. Il fait de l’idéologie comme tout le monde, et à ce titre fait beaucoup d’intox surtout quand il parle de ce que défendent ses adversaires politiques. Il a des raisonnements simplistes et des biais de réflexion qui font qu’il dit beaucoup de bêtises.

    Et regardez comment vous reprenez sa rhétorique ?

    "Par exemple concernant le budget européen : il dénonce et...c’est tout. Explique t-il pourquoi l’UE finance les régions ? non. Il dénonce que la France est contributrice nette, mais explique t-il qu’en sortant de l’UE par l’article 50 nous retrouvons ces financements et pourrons les allouer ou nous voulons, beaucoup mieux que ce qui est décider par Bruxelle ? non."

    En vous lisant on croirait entendre du Asselineau tout craché. A présenter les choses de façon complotiste. Il n’en parle pas ? Pourquoi ? Parce qu’il veut le cacher bien sûr !!! C’est tellement logique.

    Vous êtes vous au moins demandé une seul fois si peut être il ne disait pas la même chose qu’Asselineau, ce n’est pas forcément parce qu’il complote pour dissimuler des vérités que seul Asselineau aurait le courage de révéler mais peut-être parce que il ne partage pas les idées d’Asselineau ?

    Mélenchon critique le budget européen en disant qu’il est trop faible pour qu’il serve à quelque chose, sa position n’a strictement rien avoir avec celle d’Asselineau. Lui et le reste de la FI sont tout à fait d’accord pour que la France participe à un effort collectif européen, ce n’est pas là-dessus qu’il veut récupérer de l’argent …

    Concrètement sortir des traités actuels, c’est négocier de nouveaux traités pour fonder l’UE sur d’autres valeurs que la concurrence libre et non faussée et un autre fonctionnement basé sur la coopération, changer les institutions pour les rendre plus démocratiques, et faire des gros changements au niveau du système monétaire pour se sortir de l’emprise de la finance privée internationale …

    Il ne s’agit en aucun cas de sortir de l’UE.

    Où est la compromission ? Il a défendu Podemos et Syriza parce qu’ils défendaient des idées et des politiques qui allaient dans le sens souhaité par la FI en France, en opposition avec l’UE de l’austérité et du néolibéralisme.

    S’il a renié Syriza c’est parce qu’ils ont trahit leur peuple …

    Vous vous rendez compte que vous voyez des incohérences, de l’enfumage ou du mauvais dans un comportement qui au contraire est droit et plein de conviction ??? 

    Mélenchon a commencé à se poser des questions sur Tsipras à partir du moment où il est venu en France et plutôt que de venir le rencontrer a préféré aller voir Hollande … On s’était dit à l’époque qu’il n’avait peut être pas eu le choix, qu’on l’avait peut être menacé du genre si vous allez rencontrer l’opposition on vous sucre les prochaines aides financières … En tout cas il a jeté la confusion à gauche en France. Mais on n’était pas au bout de nos surprises.

    La gauche française le soutenait encore au moment où il organisait un référendum en demandant aux citoyens grecs s’ils acceptaient ou rejetaient le dernier plan d’austérité proposé par l’UE. Parce que l’opposition à ces plans d’austérités c’est que défend toute la gauche européenne.

    Mais quand il choisit de s’assoir sur le résultat du référendum, d’accepter arbitrairement le plan d’austérité et de virer Varoufakis sur la demande des gouvernements européens, c’est normal qu’à ce moment là pour tout le monde à gauche il soit vu comme un traitre !

    En quoi est-il anormal que l’on change d’avis sur quelqu’un en fonction de ses actes et de ses choix ???

    Bref ouvrez les yeux, Asselineau superpose à la réalité une sorte de version roman où tout le monde serait faux excepté lui-même, c’est dingue que vous vous fassiez avoir par une telle manipulation.



  • vote
    logan2 19 juillet 2018 08:31

    @Drugar
    Ce que je qualifie de croyance ce n’est évidemment pas le fait que vous ayez relevé qu’en effet Mélenchon ne défend pas la sortie de l’UE. mais bien tout le reste. Vous dites faire un constat alors que vous substituez clairement à la réalité toute une construction idéologique qui ne repose que sur une croyance.

    Par exemple Mélenchon et la FI ne défendent pas les traités européens, ils veulent en sortir car ils font exactement le même constat que ces traités obligent à faire des politiques néolibérales, et veulent justement en proposer d’autres, avec un fonctionnement sur bien des points différents avec le fonctionnement actuel de l’UE et ce qui la fonde.

    Les questions que vous vous posez sont complètement bètes, désolé. Hollande ou Sarkozy ont fait les mêmes politiques parce qu’ils défendaient des camps politiques aux intérêts et aux idéologies essentiellement identiques, ils forment ce qu’on appelle une oligarchie, ils partagent des idées néo libérales de la société et de l’économie. Aussi vous vous accrochez à des étiquettes gauche et droite qui n’ont pas le moindre sens ici. Dans le monde entier et nous en avions eu l’exemple chez nos voisins ( Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Portugal etc … ) ces deux camps représentés en France par Hollande et Sarkozy ont finit par former des gouvernements ensemble ( de coalition ) ou simplement en fusionnant. Macron représente précisément même évolution, cette fusion entre ces camps qui s’opposent depuis trop longtemps de manière artificielle et en s’accaparant le pouvoir par le jeu d’alternances qui n’en ont jamais été réellements vu que les Français ont toujours subit les mêmes politiques.

    Il faut quand même avoir de la merde dans les yeux désolé pour croire qu’il y a le moindre rapport entre ce camp politique et celui représenté par la FI. Et c’est d’autant plus de l’aveuglement alors que sur la question européenne l’opposition est claire et frontale.

    Vous accusez Mélenchon de ne pas dénoncer des choses présentes dans les traités alors que c’est faux. Vous êtes dans la croyance la plus totale. Asselineau vous a retourné le cerveau.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris







Palmarès