• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Lord Volde

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2664 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • 3 votes
    Lord Voldemort 23 avril 2016 20:46

    @Blaireau Delanuit

    Si tu étais un arbitre impartial, neutre et désintéressé, j’aurais évidemment tenu compte de cette remarque singulièrement subjective, mais tu es à la fois juge et partie, alors garde cette remarque pour ta pogne et cale là bien dans ton anus, sodomite de félidés en bas âge endormis et saoulés.



  • 5 votes
    Lord Voldemort 23 avril 2016 20:29

    @berphi

    Je t’offre de mon précieux temps en essayant d’élever le niveau discursif de ta pensée et en te dispensant un cours de droit pénal, et en retour, tu me chies dessus.

    Comme disait Gaspard de la nuit, "donne à manger à un pigeon et il te chie sur la main."



  • 5 votes
    Lord Voldemort 23 avril 2016 20:21

    @Éric Guéguen

    Je t’aime bien, Eric, et ce, quoi que tu puisses en penser. Je n’ai aucune animosité à ton endroit, bien au contraire.

    Lorsque je déplore un fait en te l’imputant, je le fais en espérant influencer ta manière de voir, comprendre ou penser afin que mon initiative débouchasse sur un résultat positif et susceptible de rapprocher nos opinions respectives.



  • 4 votes
    Lord Voldemort 23 avril 2016 20:12

    @Éric Guéguen

    A ce point névralgique du complexe de persécution, il ne reste que la compassion, la charité et l’asile d’aliénés.



  • 5 votes
    Lord Voldemort 23 avril 2016 20:05

    @berphi

    Tu as encore tout faux Berphi.

    Polanski a fui la justice californienne qui avait émis maintes fois des mandats d’arrêts internationaux en vain car le criminel en fuite a bénéficié de la complicité silencieuse de certains états européens qui se sont abstenu de faire droit aux requêtes de la justice étatsunienne.

    En droit criminel, il n’y a nul besoin de la plainte de la victime pour poursuivre in rem et in personam. Le procureur poursuit les criminels sans passer par la bénédiction de la victime présumée.

    S’il fallait le consentement de la victime, combien de procès échapperaient à la justice et se résoudraient par l’impunité effective du criminel dont les moyens financiers et matériels lui garantiraient des droits extensibles.

    Polanski à dérapé. Lolll, cette formule est risible et hautement ridicule. C’est de la novlangue au même titre que le terme bavure employé pour réduire la portée d’un acte grave reproché aux fonctionnaires de police.

    Tu es pour une justice de classes alors que tu es un prolo sans taf et sans avenir. Je crois que tu es atteint du syndrome du larbin. Tes propos infâmes mériteraient la correctionnelle.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité