• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

machin-chose

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 19 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    machin-chose 8 février 2016 20:28

    De quand date cette émission ?



  • 2 votes
    machin-chose 21 août 2015 00:12

    @DIVA

    il n’est pas terrible comme doc. Il énonce une règle et il l’applique à différentes photos. mais la règle n est prise que partiellement.

    IL ne la décrit que sous l’hypothèse où l’observateur se regarde. Effectivement, la lumière part de l’observateur, touche de miroir sphérique et revient perpendiculairement au plan tangentiel vers l’observateur. L’angle st de 0 degré.

    Même en en restant là, il aurait pu déduire cela : l observateur (ou l appareil photo) se reflète sur le point le plus proche de la sphère. Donc sur les photos, pour essayer de trouver le photographe et l’appareil, il faut trouver la partie de la visière qui semble la plus proche.

    Mais cela n’est qu’un cas particulier de la règle générale qui veut que le rayon réfléchit sur un miroir sphérique reparte dans la direction opposée avec le même angle par rapport au plan tangentiel. Cela permet ’d introduire la relation entre l’observateur et les objets réfléchis dans le miroir.

    Il y a donc des obliques, tout ce que voit l’observateur autre que lui dans le miroir est issu d’un réfléchissement oblique. La représentation de l’environnement via le miroir sphérique est déformée. Et plus on s’éloigne du point le plus proche de la sphère, plus cette déformation de la représentation de l’environnement est importante car à l’angle formé entre la droite la plus courte entre l’observateur et le miroir (point où l observateur se voit) et la droite entre l’observateur et un autre point du miroir, il faut rajouter l’angle entre les 2 plans tangentiels des points. Plus on s’éloigne plus l’angle sera grand, il tendra vers 180 degré d’où le phénomène d’écrasement des distance en périphérie de la sphère. A la différence d un miroir plat qui conservera l angle.



  • 2 votes
    machin-chose 19 août 2015 23:30

    @Maetha

    - cette photo n’est pas prise de près, elle est recadrée pour voir les détails du reflet, elle est prise à plusieurs mètres de distance : environ 4 mètres (disons que sa jambe du photographié fait environ 1 mètre, la projection au sol (l’ombre) fait le double et le photographe se trouve à la fin de l’ombre du photographié). Cela est facilement visible sur une photo au cadre élargie  : voir liens au-dessous.

    - le photographe est effectivement très légèrement au-dessus mais cela ne prouve rien. Le sol n’est pas plat, il y a des creux (voir photo au cadre plus large ci-dessous) et le photographié semble avoir le buste légèrement penché en avant pour rester en équilibre.

    La théorie fumeuse de Maetha : il y a avait 1 troisième homme présent sur la photo, qui était le photographe et qui a été effacé de la photo mais dont on a oublié d’effacer l’ombre. Question : où apparaissait initialement le photographe sur la photo et qu’est ce qui a été mis à sa place ?

    liens vers des photos au cadre plus large :

    photo 1 (haute) : http://blogs.wsj.com/photojournal/2009/07/17/apollos-historic-lunar-landing/

    photo 2 (large) : http://williamgallagher.com/wp-content/uploads/2014/05/astronaut-outer-space-moon-nasa-astronauts-free-208100.jpg 

    Quant aux questions relatives à l’absence de flash et aux effets amoindris du contre-jour, c’est sérieux. La réverbération du sol peut elle être une source indirecte de lumière ? Les 2 objets rectangulaires au dessus du sol à la droite du photographe sont il des sources lumineuses ? Ont ils embarqué des projecteurs ?



  • 4 votes
    machin-chose 19 août 2015 18:43

    @Maetha

    l’ombre est bien celle du photographié dont on voit également une partie du scaphandre (bras avec drapeau étasunien dont vous parlez d’ailleurs, torse avec le boîtier qui empêche de voir les jambes) grâce au miroir convexe du casque. Ce miroir convexe permet de renvoyer les rayons provenant du bas (en l’occurrence le sol et l’ombre des jambes due à la source de lumière située derrière de côté (soleil ou projecteur selon l’hypothèse)) vers l’horizontal et donc vers l’appareil photo.

    Si vous n’arrivez pas à penser la scène, je vous conseille de vous diriger vers votre salle de bains, de vous regarder dans le miroir et de prendre une photo de ce miroir et (miracle) vous serez sur la photo ainsi qu’une partie de la pièce derrière vous (et le sol devant si la salle de bains est grande)

    Si vous avez plus de temps : direction un antiquaire, pour la même expérience avec un miroir de sorcière.

    Si vous avez vraiment du temps, vous demandez au gentil antiquaire de porter le miroir au niveau de son visage et d’installer une source lumineuse derrière lui. Et là, vous verrez (miracleS) : 1/ l’antiquaire abusé portant le miroir 2/ le décor de son magasin derrière lui 3/ vous dans le miroir 4/ et toujours dans le miroir : le magasin derrière vous et (comme le miroir est convexe) tout ce qui se trouve entre vous et l’antiquaire y compris son costume (s’il en a un) et ses chaussures (s’il n’a pas trop de bide).

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité