• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

sls0

sls0

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2456 0
1 mois 0 90 0
5 jours 0 12 0


Derniers commentaires




  • vote
    sls0 sls0 15 février 00:07

    @Ozi
    Vous n’auriez pas dormi pendant les cours de physique au collège et au lycée, que de temps gagné en discussion stérile et vous auriez eu le bagage nécessaire pour ne pas vous laisser entrainer par des délires de charlatans et les payer au passage.
    Comme le simulateur vous fait peur j’en reproduit une partie des résultats coté radiatif pour faire fondre cotre banquise.

    Time for maximum radiation : 946 milliseconds after impact

    Visible fireball radius : 27.5 km ( = 17.1 miles )
    The fireball appears 62.6 times larger than the sun
    Thermal Exposure : 1.31 x 10^8 Joules/m2
    Duration of Irradiation : 6.13 minutes
    Radiant flux (relative to the sun) : 355.

    La portée max de la radiation est 360km.

    Ce sont les chiffres à 200km pour avoir un chiffre moyen par rapport à la surface impactée.

    Il faut 333.550.000 joules pour faire fondre un m3 de glace.
    J’ai l’exposition thermique que je divise par l’énergie de fusion et ça me donne 0,39m de fondu en moyen.
    Même pas une hauteur de marée et vous parlez de tsunami dû à la fonte des glaces ?
    Et je ne tiens même pas compte de l’albédo. 
    Ce serait malhonnête de tenir compte de l’albéro, il y a en moyenne 20cm d’éjectats, on peut rajouter 30 à 60cm d’eau fondue en plus.
    On arrive à un mètre d’eau dans une cuvette de 350km de rayon. 
    C’est des chiffres à la louche, c’est pour un ordre d’idée. A 400°, ça vaporise bien sûr ce qui pomperait de l’énergie non disponible pour la fusion et ça ferait un gros albedo qui diminuerait encore l’énergie exploitable pour la fusion.
    Non, non mon cher Ozi j’ai employé des chiffres qui vous sont favorables, je pouvais me le permettre et m’évitait qu’un commentaire se transforme en thèse sur la thermodynamique.



  • vote
    sls0 sls0 14 février 22:25

    @CoolDude
    On lui donne toutes les infos, etc...
    Un impact (100% sûr) !
    Du volcanisme (100% sûr) !
    Etc...

    Oui un impact à 100% sûr, un diamètre de cratère de 31km, méchant localement mais cool à 600km.
    Quel volcanisme dû à un impact de météorite 100% sûr ?

    Le simulateur est basé sur des calculs connus et validés. J’ai plus tendance à faire confiance à des essais d’impacts fait par la Nasa. Des calculs d’explosion suite à des essais nucléaires. Des modélisations des ondes simiques et du centre de la terre après des décennies d’études de relevés de sismographes qu’à une vidéo d’ouverture d’une bouteille de pinard.



  • vote
    sls0 sls0 14 février 22:05

    Rien d’autre que des vidéos facebook ? Ilisible.



  • vote
    sls0 sls0 14 février 20:03

    @CoolDude
    Pour Hiawatha, le jour où vous vous déciderez à enfin aller sur le simulateur d’impact vous pourrez vous même faire vos calculs et vous apercevoir que ça donne une magnitude de 8,5 et une intensité sismique de III-IV la distance de sécurité de 600km que j’avais pris au début. C’est l’intensité sismique que j’ai eu aux fesses la semaine dernière.
    La bombe d’Hiroshima faisait 15Kt et la star bomb 75 Mt. C’est impressionnant mais c’est nada face au séisme de Sumatra.
    L’énergie que l’on consomme annuellement c’est un milliard de bombes d’Hiroshima.
    1 m2 de terre reçoit l’équivalent en énergie solaire d’une bombe d’Hiroshima en 8,3 ans.



  • vote
    sls0 sls0 14 février 16:27

    @CoolDude
    Il y a une vidéo avec un ballon de basket et une balle de tenis qui est beaucoup plus impressionnante pour expliquer le phénomène.
    Pour votre info, 0,5% de l’énergie d’une bombe atomique est sismique. Hiroshima c’était 6,1 de magnitude, cette sismicité permettait de détecter les essais nucléaires chez l’autre avant les sattelites.

    L’essentiel de l’énergie d’une météorite est dissipée pour sublimer la météorite, "creuser" le cratère, fondre des roches, projeter des éjectas...). 
    Comment on le sait ? On a fait des essais avec le canon de la NASA.
    Encore une fois je vous demande d’aller sur le simulateur d’impacts qui prend en compte tout les paramètres connus et validés par expérience.

    L’expérience de l’onde de choc à l’opposé est valable pour un milieu homogène avec une onde de choc homogène.
    La terre n’est pas homogènes et les ondes sismiques aussi.
    S’il y aurait une amplification ou focalisation, avec le réseau de sismographes ça ce saurait. Il ne faut pas une énorme énergie pour le démontrer.
    Une petite vidéo de première S qui démontre que la terre et les ondes sismiques ne sont pas homogènes.
    https://m.youtube.com/watch?v=sExFQgmugWk
    Et un petit rappel sur les magnitudes, énergie, moment énergie,....
    http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/seisme-magnitude-moment-energie.xml

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès