• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de DIrendal

sur Planète à vendre


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

DIrendal 28 mars 2013 10:53

Le problème de la nourriture n’est pas la croissance démographique. C’est la répartition de cette nourriture. Aujourd’hui on produit suffisamment pour pouvoir nourrir 10 à 13 milliards d’humains chaque année. Nous sommes 7 milliards, pourtant 1 milliard meurent de faim. Le véritable problème c’est le gaspillage de cette nourriture, dans les pays riches, on en jettent d’énormes quantités encore consommables et les pays pauvres n’ont pas les infrastructures pour conserver leur nourriture comestible. 

Pour réellement résoudre ce problème il faudrait répartir la nourriture là où elle est nécessaire, la production local semble être la meilleure solution pour réduire ce gaspillage. Cela nécessite d’améliorer les techniques là où la surface est limitée et de fournir les infrastructures adéquats. 

Il y a aussi un autre aspect à ce problème : c’est la trop forte consommation de viande dans les pays riches. En effet, pour nourrir un animal, on utilise une part importantes des récoltes alors que celles-ci pourrait servir à nourrir des humains, et évidemment cela nourrirais plus d’humains que d’animaux.
Il faudrait donc produire/consommer moins de viande, ce qui réduirait le gaspillage d’eau et de nourriture avec 100.000 L d’eau pour 1kg (900 L pour 1 kg de blé) et 10 kg de fourrage (soja et céréales) pour 1 kg de viande de boeuf . Ces céréales pourraient être directement consommées et sont moins périssables que la viande, donc nécessitent moins d’infrastructures pour être conservées.

La nourriture n’est pas la seule ressource à être aspirée des pays pauvres vers les pays riches en empêchant les habitants de ces pays d’en disposer comme ils le souhaitent. Et s’ils s’y opposent on leur déclarent la guerre et ce peut importe s’il s’agit d’une démocratie ou d’une dictature, ce qui compte c’est qu’ils nous laissent piller les ressources de leur pays sans se plaindre.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès