• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de maQiavel

sur Pierre Hillard, le mondialiste déguisé en anti-mondialiste


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

maQiavel maQiavel 14 février 18:32

@Zatara

Qu’il puisse exister des gens animé d’un anti-catholicisme primaire qui font une fixette sur la foi de Pierre Hillard pour décrédibiliser entièrement son travail est regrettable. Mais ce n’est pas mon cas, sa foi ne regarde que lui.

Le problème qu’il me pose est avant tout méthodologique. Et ce problème méthodologique, on ne retrouve chez plein de personnes indépendamment de leur religion. Surtout chez les paranoiaques du grand complot universel. Et ils peuvent être athées. Ce qu’ils ont en commun, c’est cette revendication métaphysique sur laquelle ils bâtissent leur compréhension du système social, aussi bien dans ses composantes politico-économiques que culturels. Tu retires cette revendication et tout s’écroule.

Par exemple quand tu dis « cet étage "métaphysique" peut sans le moindre problème être décorrélé des faits qui sont exposés », précisément pas , car tous les faits qu’il rapporte sont peu ou prou liés à cet étage métaphysique. Et c’est pourquoi il cumule les biais de confirmation d’hypothèses, d’appariement, de représentativité, de corrélation etc.

Ce n’était pas le cas avant car il se montrait plus prudent, plus circonspect dans ses livres, mais depuis qu’il est exclusivement sur les réseaux sociaux , cette attitude a changé et il se lâche façon brute de décoffrage , sans doute parce qu’il a compris que la prudence, les réserves , ce n’est pas très vendeur auprès des nouvelles opinions publiques qui exigent des « rentre dedans » , quitte à tordre la réalité en étant caricatural mais aussi parce que ce qu’il décrit correspond à ses convictions métaphysiques profondes ( donc je pense qu’il est honnête). Ca c’est mon opinion. On pourrait effectivement dire l’inverse , que c’est son travail qui fait qu’il en est arrivé là. Dans tous les cas, il reste les biais.

Le dernier livre que j’ai lu de lui, c’est « Chronique du mondialisme », j’ai été très déçu, c’est d’un niveau incomparablement bas à « la fondation Bertelsmann et la gouvernance mondiale » qu’il avait écrit des années plus tôt par exemple. C’est là que je me suis décidé de ne plus lire ses bouquins. Le suivant sur l’oligarchie anglo-saxonne, je ne l’ai pas lu mais j’ai écouté une ou deux conférences et j’ai retrouvé exactement les mêmes biais d’analyse. Et puis il y’a eu cette conférence dans laquelle Michel Drac, sans peut être le faire exprès mais un peu quand même, a mit en pleine lumière toutes les limites analytiques d’Hillard , c’est presque gênant à mater.

Je n’ai pas lu son Atlas du mondialisme mais il m’avait intrigué au départ, j’ai faillit l’acheter en me disant qu’on ne sait jamais, peut être que l’ancien Pierre Hillard était de retour mais un ami auquel j’ai intellectuelement confiance me l’a déconseillé en mettant en avant exactement les mêmes défauts que je reprochais aux analyses d’ Hillard alors que nous n’en avions jamais parlé ( c’est d’ailleurs à cause de lui que j’utilise l’expression « marabout de ficelle » , c’est celle qui convient le mieux pour décrire l’ensemble de ces biais). 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès