• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

maQiavel

maQiavel

 
Machiavel est incontestablement le premier penseur de l’Etat stratège et de l’évolution institutionnelle. Son innovation est la création du « vivere politico ». Le « vivere politico » machiavélien n’est pas un objectif éthique en soi, mais un moyen de défendre la liberté civique et les multiples objectifs des individus afin de maintenir la stabilité de l’État dans une période trouble favorable au déclin d’une république.
Dans le républicanisme de Machiavel, l’État existe en tant que fin en soi, mais il se maintient grâce à la liberté civile et à la participation active du peuple : il y a clairement une co-évolution entre la solidité de l’État et l’activité civique, le « vivere politico ».
Machiavel énonce les principaux traits de caractère du leader républicain : avant toute chose, c’est un architecte. Les fondations de l’État doivent être solides, tant dans le domaine institutionnel que dans le domaine physique, et encourager le comportement vertueux. Deuxièmement, il sait concevoir des institutions adaptées à la culture des citoyens sans se poser la question de la forme du meilleur régime politique. Troisièmement, c’est un médecin : il ne se contente pas de soigner, mais il prévient aussi et surtout la corruption en adaptant les institutions. Il doit anticiper l’arrivée de la mauvaise fortuna de manière à renforcer sa virtù. Le diagnostic est propre à chaque situation et aux circonstances, afin de faciliter les capacités adaptatives des institutions. Afin d’éviter la constitution d’intérêts acquis, le dirigeant doit être issu du peuple mais est toutefois borné par un peuple actif politiquement qui limite et contrôle son pouvoir. Et il doit y avoir rotation parmi les agents de l’État afin d’équilibrer le bien commun du petit nombre et celui du grand nombre grâce à l’activité civique directe.
Machiavel ne souhaite pas bâtir un régime parfait d’harmonie sociale, mais considère que la lutte entre les classes sociales et les intérêts divergents est normale et témoigne d’une vie civique active, qui permet au bien commun du grand nombre de triompher sur l’intérêt privé des puissants. Les conflits sont nécessaires et font partie du « vivere politico ». Ils ne menacent pas l’État, mais le renforcent, puisque aucune république ne peut exister sans passions et leur expression organisée. Le renouvellement de la vertu civique par le biais des conflits produit un équilibre dynamique différent d’un ordre princier imposé.
Machiavel explique que le processus de corruption commence lorsque l’individu perd son autonomie et n’est plus en mesure d’agir en tant que citoyen actif et que le pouvoir du grand nombre devient le pouvoir du petit nombre.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2011
  • Modérateur depuis le 24/01/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 301 24436 19318
1 mois 3 229 184
5 jours 0 14 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1887 1692 195
1 mois 8 7 1
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    maQiavel maQiavel 18 mai 21:30

    @jeanpiètre

    Non , ce n’est pas inutile. Ce qui est important , ce n’est pas de faire en sorte que des gens ne portent plus de revendications , c’est d’être capable d’y répondre favorablement ou défavorablement en tenant compte du caractère général des arguments qu’on utilise , c’est à dire de façon cohérente , sans faire de deux poids deux mesures ou de discrimination.

    Pour ce qui est des hommes , l’un des arguments pour interdire les shorts longs dans les piscines municipales , c’était que leur poche contenir des mouchoirs par exemple, ou autres objets oubliés à l’intérieur et qui pourraient se retrouver à flotter à la surface de l’eau. Mais il existe maintenant des boxer et des shorty de bain accepté dans les piscines , il y’a eu aussi des arguments selon lesquels peu importait la longueur du short , l’essentiel étant la matière du maillot. Mais même dans ce cas là , on est confronté au même problème que j’ai mentionné plus haut , à savoir qu’il est impossible de déterminer s’il y’a quelque chose en dessous. Donc , même conclusion que les maillots intégraux .. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 18 mai 19:04

    La seule objection valide dans notre régime évidemment. Parce qu’on peut changer de régime et décider arbitrairement d’une interdiction pour tous les motifs possibles et imaginables … 



  • vote
    maQiavel maQiavel 18 mai 18:50

    Sur le plan principiel , selon moi la seule objection valide qu’on pourrait opposer au port du maillot de bain couvrant le corps à l’exception du visage , des pieds et des mains dans les piscines , c’est l’hygiène : l’inspection visuelle ne permet pas de déterminer si des sous-vêtements fabriqués en coton ou d’autres matériaux non appropriés pour nager dans les piscines sont portés en dessous.



  • vote
    maQiavel maQiavel 18 mai 14:34

    @Belenos

    Attention , il ne faut pas mélanger les prétentions de la doctrine et les effets de l’application de la doctrine. Lorsqu’on parle de « progressisme » , on décrit une doctrine dont la prétention est de conduire l’humanité vers le progrès , cela ne veut pas dire que les réalisations découlant de l’application de cette doctrine conduisent « réellement » l’humanité vers le progrès.

    Selon cette doctrine le progrès de l’humanité est indissociable de l’individualisme : elle postule la lutte contre les déterminismes familiaux , religieux , sociaux pour permettre l’avènement d’un stade supérieur d’organisation sociale et l’éclosion d’un nouveau type de fraternité construit sur la liberté individuelle. Ce progrès est également indissociable de l’égalité formelle : les inégalités ne doivent plus relever de privilèges mais de capacités inégales à tirer parti de règles identiques , c’est la notion d’égalité des chances , qui est compatible avec les inégalités de talents. D’autres vont pousser la logique plus loin et postuler que l’égalité formelle n’est pas suffisante et que sans égalité réelle , l’autonomie individuelle n’est qu’une illusion.

    Donc , oui , selon cette doctrine qui est née dans un contexte particulier ( celui des sociétés européennes d’ancien régime ) et qu’on nommera à postériori « progressisme » , il n’existe pas de progrès possible dans une communauté formellement inégalitaire et organique au sein de laquelle l’individu est enchainé à un tout.

    Ca c’est pour l’aspect descriptif et prescriptif de la doctrine.

    Pour ce qui est de l’évaluation des effets réels de l’application de la doctrine , un progressiste extrémiste considérera qu’elle a réellement menée l’humanité vers un mieux et un réactionnaire extrémiste considérera au contraire qu’elle constitue une dégénérescence , entre ces deux visions extrêmes il existe évidemment de multiples nuances , en ce qui me concerne je considère que sur certains aspects il y’a effectivement un mieux mais pas sur d’autres , il y’a même dans certains domaines du pire , ce n’est évidemment que mon opinion puisque je suis dans l’incapacité d’en juger objectivement ( si tant est que ce soit possible ).



  • 4 votes
    maQiavel maQiavel 17 mai 20:43

    @Marion Sigaut

    Non , je n’ai pas dit que vous aviez écrit quelque part que la France a été souillée par des comploteurs judéo-maçons. Par contre , je dis que votre influence a été déterminante sur le barruélisme d’Alain Soral (qui lui voit des judéo-maçons partout ) et c’est très simple à comprendre : lorqu’on véhicule l’idée que l’ancien régime était une société organisée par Dieu et que la révolution est une abomination des abominations ( rien que ça ) , pour qu’une telle société s’écroule ,on en arrive logiquement à la conclusion que cet effondrement est causé par l’intervention du diable et par conséquent de ses agents judéo maçons. Vous n’exprimez pas vous mêmes cette conclusion mais c’est celle à laquelle arrivent beaucoup de ceux qui boivent vos paroles. Le fait que de nombre de vos admirateurs voient des judéo-maçons partout n’est pas le simple fruit du hasard , il y’a une logique qui se déploie. 

     

    Je n’ai lu aucun de vos livres mais j’ai écouté quasiment toutes vos conférences jusqu’à à peu près 2014 ( j’ai particulièrement apprécié celle sur Louis Dominique Cartouche ) , jusqu’à ce que je me rende compte de votre militantisme anti-républicain.

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès