• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

maQiavel

maQiavel


Noam Chomsky 
 "Si l’on ne croit pas à la liberté d’expression pour les gens qu’on méprise, on n’y croit pas du tout."
Rosa Luxembourg
« La liberté, c’est toujours la liberté de celui qui pense autrement. »
 
Takayuki yamaguchi
« La voie du guerrier est celle de l’acharnement.
Ces mots tirés du « Hagakure », nous indiquent que le principe fondateur du bushido consiste à se jeter à corps perdu dans le combat, avec rage et détermination. Un homme qui aurait complètement fait sien cet aphorisme peut ainsi, même seul, en vaincre dix autres.
« Succomber à cette seule logique revient à être dépassé par le bushido. Le Samouraï valeureux ne pense pas en terme de victoire ou de défaite, il combat fanatiquement jusqu’ à la mort ».
Si l’on suit la seule logique, dans un combat ordinaire, se trouve face à un adversaire plus fort que soit signifie automatiquement la défaite. Pourtant le Hagakure nous indique ici le fait suivant : ceux qui pensent suivant cette logique passent à coté de l’essence du combat.
Si l’on cherche à peser le pour et le contre d’un combat avant même de le commencer, et que cela nous mène à y procéder sans conviction, c’est que l’on n’est pas un combattant, mais un pleutre.
Dans la pratique, les situations où l’on a affaire à des adversaires plus forts que soi, ou à des adversaires en surnombres, sont largement majoritaires. Or, c’est justement cela, être un vrai guerrier : sortir victorieux de ces combats difficiles.
« Aux raisonnables point d’exploit »
 

Ce n’est qu’en s’acharnant de façon irrationnelle que l’on peut transformer l’issu d’un combat à priori perdu d’avance. Que l’on soit un homme blessé, dans la savane, qui n’a d’autre choix que celui de faire face à une horde de lions, ou un simple homme du commun, ayant décidé d’affronter dans son domaine une personne naturellement douée, il ne fait aucun doute que ce précepte trouve son écho dans nos actions.
 

Car c’est justement cet acharnement qui constitue le dernier rempart derrière lequel la vie elle-même peut s’abriter. "
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2011
  • Modérateur depuis le 24/01/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 282 21457 18798
1 mois 1 59 70
5 jours 1 44 70
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1503 1379 124
1 mois 24 19 5
5 jours 8 7 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 21 octobre 16:10

    @ged252

    "À de nombreuses reprises, l’auteur du carnet y a publié des textes s’inscrivant dans une démarche de tribune politique partisane, déconnectés du contexte académique et scientifique propre à Hypothèses et constituant une condition indispensable pour publier sur la plateforme."

     

    ------> Sapir a répondu à cela dans un texte de façon argumentée et points par points.

    -la raison alléguée par OpenEdiion, et non par Macron : 

    ------> Pourquoi ce « et non par Macron » comme pour laisser entendre que Sapir a affirmé que c’est Macron directement qui a suspendu ses publications dans le carnet. Il n’a pas dit ça et les personnes qui s’expriment dans cette vidéo ne le disent pas non plus. 

    J’ai l’impression de voir là l’application ce que Schopenhauer appelait dans l’art d’avoir toujours raison « l’extension », c’est-à-dire cette manœuvre éristique qui consiste à reprendre la thèse adverse en l’élargissant pour lui donner un sens aussi général que possible et ainsi la décridibiliser.

    - je n’ai jamais vu d’analyse économique éclairante de la part de Sapir.

    ------> Il y’a souvent une confusion entre le fait d’être d’accord ou non avec des analyses et le fait de juger que ces analyses sont bonnes ou mauvaises. Parce qu’on peut ne pas être d’accord du tout avec une analyse de qualité. Ca c’est la première chose.

    La seconde chose , étant donné que vous considérez que ses analyses économiques ne sont pas éclairantes ( ce qui est votre droit le plus strict si tant est que vous puissiez le justifier ) , j’aimerai savoir qui selon vous , en a. Ca nous permettra de savoir ce qu’est une analyse économique éclairante selon vos canons.

    Parce que l’ensemble de votre commentaire donne l’impression que le vrai problème, c’est que vous n’aimez pas Sapir ( ce qui est votre droit ) parce que vous ne partagez pas ses analyses ( ce qui est aussi votre droit ) et que cette détestation vous fait dire que ses analyses ne sont pas éclairantes et qu’accessoirement il raconte n’importe quoi sur la suspension de ses publications ( ça c’est plus problématique). 



  • 6 votes
    maQiavel maQiavel 21 octobre 15:43

    @ged252
    Vous ne savez pas si c’est vrai ou faux mais en même temps, vous savez que "  papy Sapir raconte n’importe quoi". 

    On se demande bien qui raconte n’importe quoi... smiley



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 octobre 12:56

    @Qiroreur

    je ne suis même pas certain qu’il finisse son mandat,"Tu nous la joue Jovanovic sur ce coup-là...

     

    ------> Non mais la réalité, c’est qu’on ne sait pas ce qui va se passer durant ce mandat. Il peut y avoir divers scandales, des crises et une incapacité gouvernementale d’y répondre.

    Je pense que la France dans l’état actuel est ingouvernable, et il y’a des sujets brulants au feu auquel Macron sera dans l’incapacité de répondre. La situation socioéconomique peut se dégrader considérablement dans les années qui viennent.

    Conquérir l’Elysée se résume peut être à de la com mais il faut autre chose pour conserver sa place , et je ne pense pas que Macron l’ait ( je vais néanmoins par prudence attendre la fin de sa première année de mandature pour être plus affirmatif).

    Mais je pense que de manière générale, beaucoup de gens , notamment chez ceux qui s’opposaient à l’éventualité d’une présidence Macron , ont été très surpris et ensuite ébahit par les résultats de sa campagne de com , ça a frappé leur esprit au point qu’ils ont inconsciemment intégrés le fait qu’il est réellement Jupiter ou peut être un Midas qui transforme tout ce qu’il touche en or. Ce n’est pas mon cas, donc le fait qu’il ne finisse pas son mandat ne serait pas pour moi une surprise , je pense que ce serait dans l’ordre des choses , l’effet bibidi bobidi bou a déjà connu quelques signes d’effritement , rien ne dit qu’il n’y en aura pas d’autres plus graves dans les années qui vont venir …

    "Il ne dit pas que l’euro a aggravé cette crise, il dit qu’il n’a pas protégé contrairement à ce qu’affirment certains des partisans de l’euro."Je n’ai pas entendu cet argument

     

    ------> Il explique que la crise n’est pas venue de la zone euro mais des Etats unis , mais que contrairement à ce qu’affirmaient les défenseurs de l’eurozone , l’euro n’a pas protégé contre l’ampleur de la récession.

    -en même temps je situe les économistes à peu près au même niveau que les astrologues. On notera ici que Drac ne se mouille pas bcp une fois de plus... ça m’a un peu déçu, on ressort de là avec comme seule réponse : tout est possible

    ------> Drac a déjà expliqué qu’on ne peut pas comprendre l’économie exclusivement par de l’économie, il y’a d’autres grilles de lecture à rajouter. Là il parle d’économie mais sa grille de lecture ne se limite pas là. *

    Sinon, non , tout n’est pas possible puisqu’il décrit trois scénarios possibles (par exemple , le retour de la croissance au sein de l’euro ne fait pas partie des scénarios ) ayant chacune des implications et à part ceux qui ont vraiment étudié à fond la question de l’euro , tout le monde ne peut pas le faire.

     

    -Il faut dire que ce fétichisme de nos zélites repose sur les peurs des épargnants qui sont archi-convaincus qu’une sortie de l’€ équivaudrait à leur ruine. J’ai déjà essayé d’en discuter avec certains, c’est juste impossible. Pour eux, l’€ est une sorte de gri-gri pour les sous-sous dans leur po-poche...

    ------> Oui, tu as en partie raison. Pour l’autre partie, je pense que c’est plus profond. Derrière l’euro se dissimule un idéal qui dépasse la simple conservation d’espèces sonnantes et trébuchantes, j’irai jusqu’à parler d’une mystique, c’est un instrument au service d’idéologues ( dans des communautés plus archaïques , on parlerait de grands prêtres). De cette constatation, il découle que contester l’euro, c’est contester quelque chose de bien plus vaste qu’une simple monnaie … 



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 21 octobre 12:17

    Bon, il fait quoi le maQiavel, il ne dit plus rien, il observe, c’est ça ? 

    ------> Ah ben évidemment. Je me suis acheté des pop corn avant de m’installer confortablement sur mon canapé pour vous mater vous étriper …  smiley

    Non j’étais occupé, vie de famille oblige.

    Pour le reste , sans vouloir jeter la pierre à qui que ce soit ou m’ériger en donneur de leçon ( posture qui serait hypocrite car il m’est arrivé aussi de m’étriper avec certains intervenants de ce site , je pense à un en particulier qui m’a gentiment informé qu’il ne pouvait pas me piffer ( alors que moi je l’appréciais au départ ) avant de déverser un flot de copieuses insultes à mon égard auxquelles je n’ai eu d’autres choix que de répondre par des insultes encore plus hardcore pour qu’il me lâcha la grappe , ce qui a finalement réussi après plusieurs essais infructueux  ) , je pense qu’avant d’en arriver à ce niveau d’animosité , il vaut mieux s’ignorer cordialement.

    Ce n’est pas une fuite, on peut considérer qu’il est intéressant de discuter avec des personnes avec lesquelles on nourrit des désaccords (ce qui est mon cas) tant que ça reste courtois (ce qui ne veut pas dire mou, car un échange courtois d’idées et d’arguments peut être vif et tranché). Parce qu’au-delà, il n’y a plus de dialogue, ça se résume à un clash des égos avec des « moi je » et des « toi tu », c’est inintéressant de mon petit point de vue car on est tous des anonymes ici, on ne se connait pas , se valoriser ou dévaloriser la personne qu’on a en face n’a aucun sens , la seule distinction devrait être celle de la qualité des arguments.

    Ou bien il y’a le jeu. Entre moi et merdaterre par exemple, même s’il semble à première vue qu’on s’étripe, on s’amuse en réalité smiley (Même si derrière ce petit jeu s’ancre des oppositions radicales des représentations bien plus profondes et sérieuses qu’elle n’y paraissent). Je n’ai pas eu l’impression que c’était un jeu sur ce fil.

    Bref, la règle d’or dans un forum quand on sent que ça dérape :   ignorez-vous les uns les autres ! smiley  



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 octobre 11:27

    @Qiroreur

    Sur l’obsession, il ne faut pas en faire un plat , c’est un mot qui signifie idée, image, sensation qui s’impose à l’esprit de façon répétée et incoercible , c’est une préoccupation constante dont on ne parvient pas à se libérer. Ce n’est pas un mot qui renvoie obligatoirement à la psychiatrie et à la névrose obsessionnelle , nous avons tous des obsessions et il n’y a aucun mal à dire que les anti-islam sont obsédés par l’islam , il y’a des gens qui sont obsédés par le socialisme , d’autres par le néolibéralisme , l’UE , l’impérialisme américain ou Russe.

    Quant à Zemmour, c’est assez marrant qu’il affirme détester qu’on psychiatrise l’autre puisque certaines de ses critiques de ses ennemis politiques, notamment de l’extrême gauche , pourraient être assimilés à une forme de psychiatrisation. C’est comme le bon et le mauvais chasseur ? Psychatriser le gauchiste c’est bien mais le droitard , c’est pas bien ?   smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès