• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

maQiavel

maQiavel

 
Machiavel est incontestablement le premier penseur de l’Etat stratège et de l’évolution institutionnelle. Son innovation est la création du « vivere politico ». Le « vivere politico » machiavélien n’est pas un objectif éthique en soi, mais un moyen de défendre la liberté civique et les multiples objectifs des individus afin de maintenir la stabilité de l’État dans une période trouble favorable au déclin d’une république.
Dans le républicanisme de Machiavel, l’État existe en tant que fin en soi, mais il se maintient grâce à la liberté civile et à la participation active du peuple : il y a clairement une co-évolution entre la solidité de l’État et l’activité civique, le « vivere politico ».
Machiavel énonce les principaux traits de caractère du leader républicain : avant toute chose, c’est un architecte. Les fondations de l’État doivent être solides, tant dans le domaine institutionnel que dans le domaine physique, et encourager le comportement vertueux. Deuxièmement, il sait concevoir des institutions adaptées à la culture des citoyens sans se poser la question de la forme du meilleur régime politique. Troisièmement, c’est un médecin : il ne se contente pas de soigner, mais il prévient aussi et surtout la corruption en adaptant les institutions. Il doit anticiper l’arrivée de la mauvaise fortuna de manière à renforcer sa virtù. Le diagnostic est propre à chaque situation et aux circonstances, afin de faciliter les capacités adaptatives des institutions. Afin d’éviter la constitution d’intérêts acquis, le dirigeant doit être issu du peuple mais est toutefois borné par un peuple actif politiquement qui limite et contrôle son pouvoir. Et il doit y avoir rotation parmi les agents de l’État afin d’équilibrer le bien commun du petit nombre et celui du grand nombre grâce à l’activité civique directe.
Machiavel ne souhaite pas bâtir un régime parfait d’harmonie sociale, mais considère que la lutte entre les classes sociales et les intérêts divergents est normale et témoigne d’une vie civique active, qui permet au bien commun du grand nombre de triompher sur l’intérêt privé des puissants. Les conflits sont nécessaires et font partie du « vivere politico ». Ils ne menacent pas l’État, mais le renforcent, puisque aucune république ne peut exister sans passions et leur expression organisée. Le renouvellement de la vertu civique par le biais des conflits produit un équilibre dynamique différent d’un ordre princier imposé.
Machiavel explique que le processus de corruption commence lorsque l’individu perd son autonomie et n’est plus en mesure d’agir en tant que citoyen actif et que le pouvoir du grand nombre devient le pouvoir du petit nombre.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2011
  • Modérateur depuis le 24/01/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 305 23921 19055
1 mois 0 14 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1902 1699 203
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    maQiavel maQiavel 24 mars 21:28

    @guepe

    « Nous verrons bien mais il y a plein d’autres principes actifs testés en ce momemt, meme si la chloroquine ne montre pas d’effet finalement, il y a d’autres possibilités ».

    Oui, je sais bien, notamment le lopinavir, le remdesivir ou le ritonavir même si on en parle très peu. De la même manière que pour l’hydoxychloroquine qui a été évaluée dans l’étude que tu as mis en lien, ce serait dommage que le résultat des études sur ces autres molécules ne soit pas probant. On en saura bien plus dans deux semaines de toute façon avec l’essai clinique européen Discovery (qui évalue aussi l’hydoxychloroquine). 



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 mars 20:55

    @julien

    « Ah oui en effet une phrase horriblement mal tournée prêtant à interprétation sur une grosse dizaine de commentaires, autant pour moi, ça doit en effet être moi qui suis incapable de participer logiquement à un échange ».

    ------> Alors, pourquoi ne pas avoir simplement répondu à ma question  smiley ? Il fallait simplement répondre lorsque je vous ai demandé si ne rien en avoir à foutre de l’identité suffit pour faire partie de votre mouvance. Si vous m’aviez répondu non, ça veut donc dire qu’il existe des nuances. Si vous m’aviez répondu oui, j’aurais eu une autre petite question à vous poser qui aurait rendu votre position intenable.

    Au lieu de répondre, vous avez préféré vous la jouer «  je n’ai d’ailleurs jamais écrit le contraire, vous voyez comme vous êtes » comme si je vous avais attribué des propos en vous posant cette question. Ça s’appelle une diversion, on est coincé alors on cherche une voie de sortie en prétendant que le contradicteur vous a attribué des propos non tenus, c’est exactement le même petit jeu que concon m’a déjà joué en faisant comme si les questions que je lui posais étaient des hommes de pailles.



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 mars 19:43

    @julien

    « A aucun moment il n’a été question de différentes interprétations du concept d’identité »

    Sans blague ? Et lorsque j’ai répondu à votre ironie en vous demandant si ne pas en avoir rien à foutre de l’identité française suffit pour faire partie de votre mouvance, je parlais de quoi là ? De la reproduction des oursins  smiley  ? Si se préoccuper de l’identité ne suffit pas pour faire partie de votre mouvance, ça veut bien dire qu’il y’a des nuances dans la conception de l’identité non ? Est-ce que vous êtes incapables de participer logiquement à un échange ou vous le faites exprès ? Et après vous me dites « qu’est-ce que vous voulez que vous dise. » Qu’est-ce que vous voulez que moi je vous dise ? Il n’y a pas si longtemps, j’aurai tenté de poursuivre mais là non, ça n’a aucun intérêt.



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 mars 15:01

    @yoananda2

    Si tu ne sais pas faire la différence entre s’amuser de quelque chose et se plaindre de quelque chose, je ne peux rien faire pour toi, là ce n’est plus à l’école primaire qu’il faut retourner mais à la maternelle, je ne sais vraiment pas quoi répondre d’autre.

    @julien

    Ah, parce que ne pas en avoir rien foutre de l’identité française suffit pour faire partie de votre mouvance ? smiley

    Sinon, il faut arrêter avec le rejet de l’immigration de masse, les propositions politiques de votre mouvance ne s’arrêtent pas du tout à ça et la preuve en est que si c’était le cas, ce fil n’existerait pas. Quant au gauchisme culturel, qu’est-ce que c’est ? Le Brexit et l’élection de Trump ont eu lieu parce que ces campagnes ont été menée contre ce soi-disant gauchisme culturel ? J’ai presque l’impression de lire un soralien tellement vous mélangez tout. smiley

    « impossible d’avoir un débat un tant soit peu constructif avec vous ».

    ------> Et pourtant il semble tellement évident que vous êtes intervenu dans l’idée de construire quelque chose. Ce fil est tordant. smiley



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 21 mars 14:46

    @Conférençovore
    Tu m’as beaucoup amusé donc je te dois au moins ça concon, là il fallait bien que je m’adresse à toi, c’est la moindre des choses. Mais je te répond comme on parle à un troll. smiley

    Sinon, ta technique de troll, comme celle qui consiste à me faire dire que tu es à la tête d’une épique de troll pour me détruire, je la connais, donc tu peux m’en épargner. Ah oui, j’oublias, comme toi et moi savons de quoi il en retourne, elle ne m’était pas destiné évidemment … smiley

    J’avoue que j’avais eu du mal à comprendre que tes trolls ne s’adressaient pas à moi directement, et j’ai un peu honte d’être tombé dans le piège en leur répondant systématiquement à une époque pas si lointaine mais comme je l’ai dit, ça n’arrivera plus, soit je les ignore, soit je les désigne en tant que trolls et là je suis plutôt d’humeur joueuse donc c’est la seconde option. smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès