• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de tobor

sur Gilets Jaunes : Toulouse 30/12/18 scènes surréalistes !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

tobor tobor 8 janvier 01:33

@makhno
À mon avis, le président étant en fait une marionnette dans le guignol politique, il serait sans-doute intéressant de lui opposer un vrai bon comédien talentueux et charismatique (ou une bien sûr) épaulé par les GJ les plus éclairés et intelligibles.
.
S’il faut en vouloir à Macron c’est surtout pour ce qu’il symbolise : un pion posé là par un pouvoir occulte. Forcément sourd à tout ce qui ne vient pas d’en-haut, il n’est absolument en rien constructif de chercher de sa art un quelconque éveil même en lui signifiant les pires vérités. Il se trouve que les figures de l’opposition ou représentant/es de tous mouvements populaires sont émotionnellement impliquées dans leur combat idéologique face à des gouvernements pas loin du clownesque si on voit les choses par ce filtre mais de plus en plus répressifs et totalitaires.
.
Si le combat doit être politique, le ou la ou les représentant/es du peuple en guise d’intermédiaires avec le pouvoir occulte en place (puisqu’à un moment c’est inéluctable) gagneraient sans-doute à être avant tout comédien/nes infaillible sur sa tenue sa diction et ses dialogues, prêts à improviser sans jamais lâcher le fil, apte à suivre le protocole qui mène aux oreilles concernées pour leur asséner que la comédie est finie.
.
Chaque penseur idéologue qui se démarque par sa pertinence a ses tares et inconvénients, car une adéquation naturelle entre l’idéologie, le charisme et le talent dans la communication est plutôt rare. C’est beaucoup plus facile avec des acteurs. Ici je ne parle pas de séduire le peuple mais de répondre aux élites sur leur propre scène et dans la forme dont ils usent pour s’imposer à la masse.
.
Certes, c’est une idée plus surréaliste que pragmatique...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès