• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Drugar

sur François Boulo "j'en ai rien à foutre de l'article 50"


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Drugar Drugar 15 avril 17:53

@maQiavel
L’UPR prône en effet la sortie par l’article 50 car c’est la manière légale. Cette façon de faire est largement préférée au "rapport de force" ou "à la désobéissance aux traités" car elle ne met pas la France en porte-à-faux vis-à-vis du reste du monde, et vis-à-vis des autres pays membres de l’UE, plus particulièrement.

Un rapport de force ou une désobéissance délégitimerai la parole et la crédibilité de la France sur le plan international, car alors nous serions vu comme le vilain petit canard qui rue dans les brancard pour imposer ses vues. Un FREXIT obtenu de cette manière ’illégale’, pourrait être revendiqué comme illégitimes par d’autres pays (en particulier les anciens "partenaire" de l’UE) et, de ce fait, handicaperait gravement les futures relations de la France avec ces pays.

Hors, le but du FREXIT est de permettre à la France de retrouver sa souveraineté et, de là, de se ré-ouvrir sur le monde. La meilleur manière de bien s’entendre avec tout les pays du monde, de redonner à la France son rôle universaliste qu’elle a assumée depuis des siècles, c’est, en premier lieu, de respecter le droit international

En défendant cette position légaliste, qui peut paraitre rigide au premier abord, l’UPR montre que des réflexions ont étés menées bien au-delà du FREXIT et que ce FREXIT n’est pas un but, dans lequel certain opposants voudrait essayé d’enfermé l’UPR, mais bien une simple étape, indispensable, mais qui n’est pas la finalité.

Que l’on s’y trompe pas, le but de l’UPR est de redonner sa souveraineté et sa démocratie à la France et aux français, pas de faire le FREXIT, qui n’est qu’un moyen, (indispensable, mais un moyen seulement) d’arriver à ce but. C’est bien pour cela qu’il y a un programme très étoffé et des vidéos expliquant l’après-FREXIT.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès