• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de gorguetto

sur Le déclin du journalisme !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

gorguetto gorguetto 22 juillet 09:40

@Je passais par là : Avez-vous écouté le débat entre Chouard - Denis Robert et Mattias Enthoven https://www.youtube.com/watch?v=zMtmZQ4lb2g Suivez bien la montée de l’échange où ils parlent de Chouard par rapport à Soral, et des hésitations de Chouard pour ne pas dévier dans le fascisme, l’extrême droite, et se maintenir dans ce qui est juste entre la gauche et la droite. Ils en arrivent doucement après être passés par le sionisme auquel Chouard adhère bien sûr. Mais on en arrive à l’antisémitisme, alors quel le problème à ce niveau de discussion était dépassé, et à la loi Fabius-Gayssot. Et Denis Robert dit bien qu’elle interdit le doute sur la Shoah, mais ( et là c’est très important) on peut en discuter librement et donner librement son opinion..... À la minute 41,50 Denis Robert autant que Mattias Enthoven savent le piège qu’ils tendent à ce moment là, et il n’est pas honnête, parce que cette loi interdit le doute, elle interdit la libre discussion, elle interdit l’opinion sur ce sujet. Tous les deux le savent parfaitement mais ils ont armé le tir, et décoche la question : "Doutez-vous de l’existence des chambres à gaz". Cette question est interdite, puisque le doute est interdit, et Mattias Enthoven va plus loin puisqu’il argumente sa conviction sur l’existence des chambres à gaz par les cours d’histoire reçus à l’école, et le film célèbre "Nuit et Brouillard". Or toute preuve sur la Shoah est elle-même interdite. On n’a plus le droit d’apporter des éléments factuels dans une sens ou dans l’autre. Denis Robert et Mattias Enthoven sont en faute grave, leur propos vont contre ce que la loi stipule, mais ils ont fait chanceler Chouard qui, mis en confiance, et croyant à l’honnêteté de ses partenaires, ne s’attendait pas à ce que le débat porte la-dessus. Il sent bien la gravité du moment, mais puisque Denis Robert permet la discussion sur le sujet, Chouard est pris entre la loi et ce qu’il doit répondre, et le voilà qui bafouille et qu’il s’enfonce. Chouard n’a pas de doute sur l’existence des Chambre à gaz, mais il a trébuché sentant un traquenard sans vraiment le définir.
Denis Robert et Mattias Enthoven ne verront pas leur malhonnêteté retenue, ni leur stratagème puni, bien qu’en effraction par rapport à la loi Fabius-Gayssot. Ils ont gagné, retiennent leur plaisir, mais savent que Chouard est tombé sur ce coup. L’important étant qu’ils ont marqué un point énorme face aux gilets jaunes, Chouard étant un de leur maitre de réflexion.
Voilà comment agit Denis Robert, et pour qui il agit. Avec Mattias Enthoven, ils sont des professionnels lucides et habiles de la discussion, et on amené en confiance leur interlocuteur trop naïf, et manquant de malice sur ce coup. Chouard ne s’en remettra pas.
Je pense que Denis Robert et Mattias Enthoven ne seront jamais sanctionnés pour leur manœuvre délictueuse, et que bien au contraire ils ont été félicités. Tout ce que peut dire, désormais Denis Robert est entâché de cette veulerie. À la façon de Juan Branco, il attaque violemment des hommes et des institutions au sommet, mais il ne touchera jamais à l’essentiel du système dont il est acteur vendu.
Vous savez maintenant ce qu’est Le Média.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès