• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Étirév

sur Les Grecs ont-ils cru en leurs mythes ? (Manon Bril & Hygiène Mentale)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Étirév 7 novembre 11:15

Toute la mythologie faite par les grecs avait pour but de cacher le rôle de la femme et de mettre l’homme partout.

Rappelons que Hemœra est une Déesse dont le nom et l’histoire remplissaient l’Europe, et qui joua un grand rôle en Grèce et particulièrement dans l’ancienne Achaïe.

La mythologie c’est l’histoire primitive masculinisée.

Le nom d’Hemœra masculinisé est devenu Homère. Fabre d’Olivet nous apprend ceci :

« Le nom d’Homère n’est pas grec d’origine et n’a point signifié, comme on l’a dit, aveugle. La lettre initiale O n’est point une négation, mais un article (ho) ajouté au mot phénicien mœra, qui signifie au propre un foyer de lumière et au figuré un Maître, un Docteur  » (Vers dorés, p. 73).

Mais le mot mœra est féminin, et c’est l’article féminin he (la) qui le précédait. Ce nom alors était Hemœra.

Il est facile de comprendre comment le nom fut altéré : en voulant le masculiniser, on remplaça l’article féminin He par l’article masculin Ho, et Hemœra devint alors Homeros. Ce fut tout simplement un changement de genre pour consacrer un changement de sexe. Donc, c’est par antithèse que de mœra, lumière, voyance, on fait d’Homère un aveugle.

La mythologie c’est l’histoire primitive masculinisée.

LaGrèce antique


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès