• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Joe Chip

sur Profession : "lecteur en sensibilité". Objectif : n'offenser aucune communauté et échapper à toute polémique sur les réseaux sociaux


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Joe Chip Joe Chip 15 janvier 16:41

@Jean Robin contre Fantômette

Ce n’est pas vraiment le logiciel de l’antiracisme des années 80 mais plutôt la fixation raciale et communautaire des Américains qui voient tout mais absolument tout à travers le prisme de la race et de la couleur de peau. Les Américains, qu’ils soient de droite ou de gauche, blanc ou noir, sont absolument obsédés par la race. Quand l’équipe de France a gagné la coupe du monde en 2018, les médias les plus libéraux on salué une victoire de l’Afrique, ce qui avait d’ailleurs donné lieu à un échange agacé entre l’ambassadeur de France et un présentateur télé qui affirmait que "l’Afrique avait gagné". Obama lui-même avait déclaré que les joueurs français ne ressemblaient pas à des gaulois. 
Les Américains sont tout simplement passés du ségrégationnisme à une vision positive de la race en tant qu’affirmation identitaire. Au fond, c’est évidemment le même constructivisme racial mais il est désormais perçu comme "progressiste", même s’il produit les mêmes pathologies : haine des autres, victimisation, séparation communautaire, désignation de boucs-émissaires extérieurs au groupe, etc. 

Nos antiracistes historiques sont largués par ce mouvement, ils n’en sont plus du tout à la pointe et ne l’animent pas culturellement. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès