• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Joe Chip

Joe Chip

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1834 0
1 mois 0 39 0
5 jours 0 2 0


Derniers commentaires




  • 17 votes
    Joe Chip Joe Chip 20 novembre 16:05

    @Simple citoyenne

    Ce n’est pas une "montée de l’extrême-droite" mais de partis libéraux sur le plan économique, culturellement conservateurs et hostiles à l’immigration de masse. Le transfert pavlovien que font les médias français vers les années 30, par malhonnêteté ou par facilité, empêchent de décrire correctement la situation en imposant l’usage de mauvais mots. Au même titre que l’élection de notre président-météore a pu faire croire un temps à la bienpensance que le "populisme" et le "nationalisme" allaient maintenant refluer dans le monde entier en suivant l’exemple français, alors que nous avons simplement un cycle de retard sur les autres démocraties occidentales qui basculent les uns après les autres dans ce conservatisme libéral répondant aux aspirations de la classe moyenne majoritaire dans des pays qui ont un taux de chômage à moins de 5% et des excédents budgétaires. 

    Il n’y a par ailleurs jamais eu de "montée de l’extrême-droite" en France mais une instrumentalisation politique de la "montée de l’extrême-droite" par les élites en place dans le but de se maintenir au pouvoir malgré des résultats désastreux dans presque tous les domaines (économie, culture, éducation, sécurité...). Le FN est cantonné au rôle de croquemitaine fasciste auquel plus aucun électeur ne croit.



  • 1 vote
    Joe Chip Joe Chip 17 novembre 20:31

    @DJL 93VIDEO

    L’ancienne équipe de Metatv a apparemment explosé et chaque partie accuse l’autre d’immoralité, de coup de vices, voire même d’escroquerie ... C’est en gros comme un couple qui se sépare, çà ne se fait pas dans la douceur et il y a des frottements ... 

    La dissidence, quoi. 



  • 2 votes
    Joe Chip Joe Chip 14 novembre 02:29

    @Zatara

    Ca devient vraiment raide par ici. Tu interprètes au premier degré un post de 10 lignes où je compare en gros le binge watching solitaire à de la masturbation ("tirage de nouille"). Mon propos n’était pas sensé être pris au sérieux mais ta réaction pleine de subtilité montre que j’ai sans doute touché un point sensible. Loin de moi l’idée de vouloir t’empêcher de mater des séries US ou de te torcher le cul avec du papier molleton double épaisseur de chez carrefour, tout en continuant à fustiger le monde occidental sur Ago, sois rassuré (attention, humour). 

    Par ailleurs, quand je critique ceux qui dénoncent à tout propos le "matérialisme", je ne crois pas fustiger les privilégies qui possèdent un chauffe-eau (raisonnement par l’absurde) afin d’accéder à un niveau de confort élémentaire. Au passage, je trouve ça curieux de mettre au même niveau des pratiques culturelles comme le binge watching de séries US avec des biens de consommation strictement utilitaires. 

    Ceci étant dit, si le rapport entre une "fiction bien foutue" et le "système économique mondial" ne t’apparaît pas aussi distinctement qu’une traînée de chemtrails sur un ciel d’azur (humour), tu devrais te demander pourquoi Hollywood investit chaque année des sommes colossales dans l’écriture de série et de scénarios. Sans doute dans le seul but de distraire gratuitement des millions d’internautes adeptes du streaming ? 

    Quand certains (désolé si tu t’es senti interpellé, je ne pensais même pas à toi en plus et à vrai dire à personne en particulier puisque je plaisantais) ont pris l’habitude de dénoncer le soft power américain, de critiquer en des termes souvent orduriers (métaphore sexuelle sur la soumission, etc.) l’américanisation de la France ou l’ingérence tentaculaire des USA dans tous les domaines - culturel, alimentaire, juridiques, commercial, industriel, etc. - je trouve que cet angle mort de la critique des USA préservant le visionnage compulsif de séries américaines constitue une exception amusante, mais sans plus. Au contraire, je trouve cela plutôt réconfortant que l’idéologie finisse toujours par concéder à la pratique et au plaisir.

    La fiction, il n’y a rien de plus important ni de plus sérieux car quand elle est faite dans les règles de l’art elle entrouvre une porte dans l’esprit des téléspectateurs, quels que soient leur origine ou leur système de croyance préalable. Je ne connais pas Breaking Bad mais je sais par avance que tout le monde pourra y trouver son compte : libéraux, antiaméricains, nazis, japonais... c’est cela qui fait la force des productions américaines. 

    À croire que porter des critiques sur la société actuelle doit mener à une rupture radicale avec la société dans laquelle nous vivons, à un rejet total et absolu. Faudrait revenir au mode de vie de chasseur ceuilleurs nomades. 

    Si c’est adressé à moi, le fait d’ironiser sur les contradictions réelles ou exagérées des "zantisystèmes zantiaméricains" ne signifie pas que j’adhère à cette vision caricaturale des choses (mais je rajouterai des smileys la prochaine fois, promis). Je ne vois d’ailleurs pas en quoi le fait de railler les postures de certains antiaméricains ou le puritanisme délirant des "dissidents" du web s’assimilerait à une volonté de délégitimer toute personne "portant des critiques de la société actuelle" ou de les renvoyer au paléolithique. Faut arrêter de tout dialectiser.



  • vote
    Joe Chip Joe Chip 13 novembre 21:08

    J’ai suivi avec passion à l’époque des séries comme les Soprano (Gandolfini, immense acteur, dans tous les sens du terme), Oz ou même Profit (petit bijou visionnaire en 8 épisodes de 1996 supérieur sur de nombreux points à House of Cards, décrivant l’ascension d’un sociopathe au sein d’une multinationale). J’ai un peu décroché par la suite.

    Toujours amusant de voir que nos zantisystème et nos zantiaméricains ont tous leur série américaine fétiche et leur petit classement de côté, on voit que le temps libre est consacré à des activités hautement subversives : je poste mon petit commentaire sur ago pour dauber sur le libéralisme/capitalisme/matérialisme, je mate une série américaine, je me tire la nouille, répétez le cycle à l’infini smiley


  • vote
    Joe Chip Joe Chip 13 novembre 11:52

    @lariost

    Abautizt ne fait que reprendre les arguments des pétainistes historiques et utiliser la méthode hypercritique pour rejeter les arguments contradictoires et les faits, d’où sa relative "popularité" au sein de la dissidence du web. Le seul fait qu’il invite systématiquement ces derniers à "venir sur son terrain" révèle les ambiguïtés et le parti pris assumé de sa démarche qui n’a rien à voir avec un travail d’historien. 

    Mais sur le fond, il n’y a absolument rien de neuf, c’est juste un pot pourri de la littérature révisionniste et pétainiste que ce dernier a sans doute lu en long, en large et en travers (à chacun ses enthousiasmes d’adolescent, je suppose).

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès