• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Joe Chip

Joe Chip

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2246 0
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Joe Chip Joe Chip 6 février 14:11

    @medialter

    Exclusif, les premières images du stage d’éducation populaire de 6 mois des chouardiens, le peuple enthousiaste se voit inculquer les bases de la démocratie directe et du RIC : 

    https://youtu.be/b6tM-ZI-XaM?t=774



  • 2 votes
    Joe Chip Joe Chip 6 février 13:55

    De même, Étienne Chouard le précise bien : il faut de 6 mois à un an d’éducation populaire afin d’éclairer le peuple par des débat contradictoires.

    Ce truc de l’éducation populaire, de "former les gens", je trouve ça complètement inepte. Surtout après avoir passé 15 ou 20 ans dans le système scolaire. Non mais on peut aussi rester sa vie à l’école en considérant que les gens sont incapables à partir d’un certain âge de découvrir ou d’apprendre les choses par eux-même.  

    6 mois d’éducation populaire ? Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? Et qui sera en charge de cette éducation populaire ? D’organiser les débats ? Qui va payer les "formateurs" ? L’Etat ? Agoragogo ? Qui va finir des procédure qui permettent aux gens de passer d’une simple opinion subjective à un avis éclairé ? Qu’est-ce qu’un avis éclairé ? Le tien ? Et si moi je conteste ta capacité à différencier une opinion subjective d’un avis éclairé ? 

    Le seul fait de vouloir bannir la subjectivité du mode de sélection des représentants ou de la délibération politique au prétexte de la démocratie relève de fait d’une entreprise totalitaire, ou qui a vocation à le devenir.
    Votre démocratie directe ne serait rien d’autre qu’une anarchie supervisée par des comités de "sages". L’indétermination du corps politique et l’incapacité à parvenir à des décisions motivés conduirait en fait à déléguer le pouvoir à une minorité détachée du corps politique et ne lui rendant dans les faits aucun compte.

    Le seul exemple que je vois revenir en boucle chez les partisans du RIC et de la démocratie directe est la Suisse.

    La Suisse, pourtant, est une oligarchie financière où règne l’opacité bancaire :

    https://www.financialsecrecyindex.com/introduction/fsi-2018-results

    La Suisse est un hâvre de paix pour les dictateurs, mafieux et politiciens corrompus du monde entier qui peuvent y mettre à l’abri leur fortune et leurs familles qui vivent dans un luxe dont le smicard français qui croit que "1500 euros est un bon salaire" ne peut même pas avoir idée.

    La Suisse est ultramégalibérale, pas de sécu, pas d’indemnités de licenciement, 3 mois de chômage, un code du travail de 100 pages, des multinationales dans tous les sens, des salariés polyglottes et adaptables qui pensent que la mondialisation est une opportunité, une immigration de travail conséquente, dernière grève générale en 1918

    ...

    La démocratie directe  et c’est une conséquence logique  favorise le conservatisme social et sociétal, puisqu’elle repose sur la recherche ou l’identification du consensus politique et penche par conséquent presque systématiquement à droite et occasionnellement à l’extrême-droite. Sa modalité n’est pas du tout d’évacuer la subjectivité des décisions politiques ou de dégager une improbable "volonté générale" infaillible et souveraine, comme semblent le croire les partisans français du RIC et/ou de la démocratie directe. Le consensus démocratique, dans une société prospère et correctement gérée,
    s’obtient presque toujours à droite, sur l’idée de conservation ou de valorisation des acquis, et non sur l’idée du progrès social, de la rupture avec les habitudes ou de la conquête des "acquis sociaux". Raison pour laquelle les Suisses sont très heureux de leur "neutralité" et rechignent même au niveau individuel à faire étalage de leurs opinions politiques. La controverse est un sport français de leur leur point de vue, un truc amusant à suivre à la télévision. Vous avez déjà regardé des émissions de "débat" à la télé suisse ? C’est absolument nul à chier. Il n’y a pas ou peu de confrontation d’opinions dans une société purement démocratique, mais une recherche permanente du consensus qui débouche naturellement, le plus souvent, sur des propositions politiques dites modérées, donc pas agoragogo en lutte contre la capitalisme ultralibéral et l’atlanto-sionisme, hein. La démocratie directe est un système qui est conçu pour défendre et perpétuer les intérêts politiques d’une classe de petits propriétaires et de citoyens responsables, elle est parfaitement adaptée à la société et au tempérament suisse, donc beaucoup moins au tempérament français. 

    Drac est un mec de droite qui reconnaît avoir une vision pessimiste de la nature humaine. Il ne s’agit évidemment pas ici de pessimisme au sens d’un biais cognitif qui l’empêcherait de comprendre le sujet ou de tomber d’accord avec Chouard (j’adore tous ces "démocrates" qui considèrent que si vous n’êtes pas d’accord eux, c’est que vous êtes ignorant ou mal informé, et qu’il faudrait donc vous envoyer en stage d’"éducation populaire" intensive de 6 mois...) mais de pessimisme au sens de la philosophie politique, qui lui fait appréhender la démocratie directe non pas comme une fin en soi mais en fonction des résultats concrets qu’elle produirait (selon lui) dans le contexte de la société française. 



  • 2 votes
    Joe Chip Joe Chip 21 janvier 16:23

    @barbarello

    Non, vous n’exposez pas des faits, vous les détournez pour mettre en avant vos convictions et votre idéologie personnelle.



  • vote
    Joe Chip Joe Chip 21 janvier 16:03

    @barbarello

    Je n’ai pas à prendre en charge votre dissonance cognitive. C’est pas croyable cette obstination à vouloir faire passer vos convictions avant les faits. 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive



  • 4 votes
    Joe Chip Joe Chip 21 janvier 13:09

    @Duke77

    C’est lui qui changé le sens de l’article, qui ne dit précisément à aucun moment que l’invention a été récupérée par les Américains ou que l’inventeur s’est "exilé aux USA", le tout reposant en outre sur des informations datées (2017). Au passage, il s’agit d’un simple billet posté sur un site consacré aux sports de glisse. 

    Oui, l’inventeur a fait quelques démos aux US pour mettre la pression aux autorités françaises, tactique qui s’est révélé payante puisque l’overboard est aujourd’hui développé en partenariat avec le ministère de la défense : 

    http://www.opex360.com/2018/11/26/les-forces-speciales-francaises-interessees-par-le-flyboard-air-la-planche-de-surf-volante-de-zapata-industries/

    Mieux : son entreprise, Zapata Industries, a même obtenu un financement de 1,3 millions d’euros de la part du ministère des Armées [via la Direction générale de l’armement] pour améliorer son invention. Il est ainsi question de mettre au point un nouveau système de propulsion plus stable et maniable tout en étant moins bruyant, en coopération avec l’ONERA et la société Poly-shape.

    Il est donc faux de dire que l’armée serait seulement "intéressée" puisqu’elle finance désormais ce projet. Tous vos articles sont caduques. 

    Du reste, tu déformes les informations, l’hoverboard n’a jamais été "interdit de vol" par la DGA (direction générale de l’armement) en 2017, qui n’a évidemment pas ce pouvoir, mais par la Gendarmerie ! Infos périmées,confusion entre gendarmerie de l’air, DGA et DGAC = fake news.

    a fait que ce projet n’aurait jamais abouti si un espace de liberté comme les USA n’avait pas permis à un inventeur d’aller au bout de son idée. Tu peux tortiller du cul, Joe Chip, la France est bien un pays de coincés qui ne tolère pas qu’un type puisse voler dans l’espace public avec des réacteurs de missile accrocher sur un skateboard ! C’est bien trop rock’n roll !

    Je me fous de ce baratin débile et complètement hors-sujet, n’étant ni antiaméricain dogmatique ni proaméricain transi d’amour à l’évocation du "pays de la liberté", je parle seulement des faits. 

    Oui, l’inventeur a fait quelques démos aux US pour mettre la pression aux autorités françaises afin de sortir d’une situation un peu ubuesque, et il a bien fait. Ceci étant dit, il est absurde de mettre en compétition les règlementations françaises et américaines sans tenir compte des différences culturelles liées à l’aménagement historique du territoire et à l’espace disponible. Aux USA, le rapport à l’espace est totalement différent, ce qui induit une psychologie plus particulière qu’exceptionnelle (baratin messianique US) et un rapport très différent à la notion de limite, de frontière. Dans le côté positif comme dans le côté négatif d’ailleurs (expropriation des amérindiens, réserves...). Bref, nous ne sommes pas des Américains, et pour ma part je n’ai pas envie d’utiliser cette histoire relativement anecdotique pour le déplorer.
    Et il faut rappeler que les autorités sont intervenues seulement après plusieurs mois et suite au survol de zones habitées ayant entraîné des plaintes de riverains. Tu aurais eu exactement les mêmes réactions et problèmes aux Etats-Unis dans des zones habitées.
    En Californie, il suffit de faire quelques kms pour se retrouver en plein désert. D’ailleurs c’est là que  sans doute par hasard  les démos ont été filmées et non dans des zones denses ou urbanisées : 

    https://www.youtube.com/watch?v=-kB-BGMXxZc

    Dans une marina :

    https://www.youtube.com/watch?v=WQzLrvz4DKQ

    Et voilà une vidéo récente tournée en plein Paris :

    https://www.youtube.com/watch?v=wP2GBjIpsMQ
     
    On le voit survoler exceptionnellement une voiture (une lamborghini) dans un désert américain, dans le cadre de ce qui constitue clairement une démonstration, et toi tu en tires la conclusion erronée qu’il est possible de voler n’importe où aux USA sans rendre de compte.... mais il est vrai que les Américains épris de liberté ont favorablement accueilli le Concorde !

    Et dire que ce sont les mêmes abrutis qui nous incitent en permanence à douter de ce que l’on trouve dans la presse mainstream ! Je suis désolé, mais il existe quand même de meilleures sources qu’un article périmé et peu informatif de 10 lignes tiré d’une revue spécialisée en ligne consacrée aux sports de glisse et des billets de blog (forbes) smiley

    ll n’y a jamais eu et il n’y a aucun développement de cette invention aux USA, seulement quelques démos épisodiques qui ont évidemment fait mouiller les franchouillards dans ton genre, toujours enclins à discréditer ce qui se fait dans le pays et à se saisir du moindre prétexte pour gémir sur la "décadence" ou vomir la "République". 

    L’inventeur lui-même a dit sur son facebook que tout était désormais rentré dans l’ordre, donc apprends à lire et sois objectif.
      
    Sacrés agoragogos, toujours en forme smiley 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès