• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Norman Bates

sur Journal de la chloroquine du 4 avril 2020


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Norman Bates Norman Bates 5 avril 12:52

Confinement au Bates motel. Rapport de situation. Episode 22.


Je salue bien bas mon frère d’arme "noix de coco bavarde" posté à l’arrière-garde et dont la mission consiste à...notamment de...mais euh...enfin bref, je le salue...

C’est journée d’introspection pour le soldat Bates...oui, un warrior endurci, à la peau souillée du sang de l’ennemi, peut réfléchir entre deux fuites de testostérone...

Je parle de moi à la troisième personne du singulier, ce qui peut en effet sembler singulier pour un esprit pluriel qui n’était plus rien si ce n’est une kyrielle de particules pas toujours fines...

Le soldat Bates je le vois en spectateur, avec une distanciation mentale en guise de geste barrière face aux risques de traumatisme post-apocalyptique...je me forge au combat une statue de héros, mais n’est-ce pas au prix d’une stature de dément aux lendemains de la guerre lorsque les chants de victoire seront couverture sonore des chuchotements pathologiques de la folie qui ira crescendo jusqu’à complète invasion d’un territoire dont bien des reliefs me sont inconnus.. ?

Je vous rassure : ce vague à l’âme latent ne submerge en rien ma détermination lorsque je livre bataille, comme hier avec cet ennemi putatif en tenue de camouflage noire..."miaou miaou" glapit-il en s’approchant d’une démarche faussement paisible..."halte.. ! dernière sommation".. !" ai-je tonitrué avant de balancer la purée...pareil plus tard avec un fourgon DHL qui passait sur la route et dont le ralentissement à proximité de ma zone de défense me semblât suspect...il a essuyé une consistante rafale avant de battre en retraite...

Il m’est même arrivé de tirer sur mon ombre tant je suis au taquet, et avant la fin du conflit il ne restera plus beaucoup de miroirs intacts au motel...

C’est ça, le quotidien d’un authentique warrior...il doit être aux aguets en permanence, ne faire confiance à personne, à rien...jusqu’à se demander s’il peut se faire confiance à lui-même...ne suis-je pas ennemi de moi-même.. ?

Bigre !!!


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès