• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Hijack ...

sur Comment le complotisme survit à ses échecs


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hijack ... Hijack ... 7 mars 00:42

Étude : Les conspirationnistes sont sains ; les suiveurs des gouvernements sont fous, hostiles

Ce n’est pas une « théorie » comme ils disent, c’est l’histoire...


Traduit par Global Relay Network

Des études de la part de psychologues et sociologues aux USA et au Royaume-Uni suggèrent qu’à l’inverse des stéréotypes des médias mainstream, ceux qui sont étiquetés "conspirationnistes" apparaissent plus sains que ceux qui acceptent les versions officielles des événements.

Extraits :
La psychologue Laurie Manwell de l’Université de Guelph est d’accord pour dire que l’étiquette "théorie de la conspiration" conçue par la CIA dérange les fonctions cognitives. Elle souligne, dans un article publié dans American Behavioral Scientist (2010) que les gens qui sont anti-conspiration ne peuvent pas penser clairement à propos de tels crimes apparents contre la démocratie que le 11 septembre à cause de leur incapacité à gérer des informations en conflit avec une croyance pré-établie.  smiley

.

Dans le même numéro de ABS, le Professeur de l’Université de Buffalo Steven Hoffman ajoute que les gens anti-conspiration sont typiquement la proie d’une "forte tendance à la confirmation" - c’est-à-dire, ils recherchent des informations qui confirment leurs croyances pré-établies, tout en se servant de mécanismes irrationnels (tel le label "théorie de la conspiration") pour éviter des informations conflictuelles.  smiley
.
Pas étonnant que les gens anti-conspiration (accusateurs de complotisme) ressemblent de plus en plus à des cinglés hostiles et paranoïaques.

  smiley 

Suite et source.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès