• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Orwell

sur 15 mai 2021 - Comment CNews a réussi à doubler BFMTV - Les Praud, Zemmour... paris gagnants pour le richissime Bolloré ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Orwell Orwell 19 mai 07:57

C comme les partisans de Zemmour qui clâment que "les médias" sont "de gôche" en brandissant l’exemple de deux chroniqueurs has been sur une radio à l’audience anecdotique. Ça fait 20 ans que les médias ne sont plus majoritairement "de sensibilité de gauche" (comprendre : auto-identifiés comme de gauche mais trouvant que l’échec de Balladur en 1995 était un rendez-vous manqué de l’histoire), et on peut même sans exagérer dire que ça fait dix ans qu’ils sont très majoritairement très à droite. D’où le fait qu’il n’y a absolument aucun "risque" à tenir des positions ultra-réactionnaires dans les médias. Aucun danger à être "blacklisté", bien au contraire : plus on en dit, plus on a des chances de se faire offrir tribune sur tribune.

Mais malgré tout, parce qu’il y a eu il y a deux décennies une période de quelques années pendant lesquelles les idées de gauche les plus consensuelles imaginables étaient dominantes dans les médias, alors à tout jamais, les médias sont "de gôche".

Sinon, sur France Inter, tu as plutôt une ligne éditoriale centriste qu’autre chose. Dans ce cadre, il y a des largesses concédées plus à gauche (mais pas trop non plus  : Mermet, c’était tolérable jusqu’aux années 2010, mais à partir de là, c’était de plus en plus contesté, jusqu’à aboutir au renvoi de 2014), mais ça ne va absolument pas plus loin. La ligne éditoriale de France Inter est autant "de gauche" que Barack Obama. C’est-à-dire qu’elle n’est de gauche qu’aux yeux de l’extrême-droite.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès