• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > 15 mai 2021 - Comment CNews a réussi à doubler BFMTV - Les Praud, Zemmour... (...)
#74 des Tendances

15 mai 2021 - Comment CNews a réussi à doubler BFMTV - Les Praud, Zemmour... paris gagnants pour le richissime Bolloré ?

CNews VS BFMTV

15 mai 2021 - Comment CNews a réussi à doubler BFMTV en peu de temps - Les Praud, Zemmour... paris gagnants pour le richissime Bolloré ?

Quels ont été les choix rédactionnels qui se sont avérés décisifs ?

[PODCAST] CNews : débats, clashs et conservatisme...Comment la chaîne de Bolloré a fini par s’imposer

•15 mai 2021

Le Parisien

Depuis début mai, l’ex-iTélé bat des records d’audience et bouscule sa rivale BFMTV, leader des chaînes d’info. Deux journalistes du Parisien, Michaël Zoltobroda et Benoît Daragon, racontent dans Code source comment CNews est devenue incontournable. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Production : Marion Bothorel et Thibault Lambert - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian - Archives : INA, CNews, France 2.

 

Tags : France Politique Information et Médias Histoire Journalisme Désinformation Culture Polémique Manipulation Finance Débat




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sls0 sls0 17 mai 12:26

    Au niveau des intervenants sur agoravox, l’idéologie de Bolloré est bien passée, Praud et Zémour sont les références pour pas mal.

    Des produits marketings comme références, c’est dans l’air du moment.


    • 2 votes
      Super Cochon Super Cochon 18 mai 16:59

      .
      .
      BFM-ensonges se plaint des vérités qui sont dite sur Cnews !
      .
      .
      LOL !
      .
      .
      .



    • 6 votes
      Conférençovore Conférençovore 17 mai 13:58

      Il y a ici un énorme amalgame entre EZ (qui fait du journalisme d’opinion, comme Joffrin ou d’autres d’ailleurs... mais eux ont le droit) et Praud. J’écoute Praud de temps en temps sur RTL (bcp plus rarement en rediff sur Cnews) : bon, déjà, ça ne vole pas très haut. Praud est un ancien journaliste sportif.... mais il n’a rien d’un type polarisé particulièrement à l’ED comme certains peuvent le reprocher à EZ... tout en oubliant qu’en face, chez les France Inter et cie, on est dans du turbo-gauchisme et le tout avec nos impôts, contrairement à BolloréTV. Les gauchiasses ne veulent aucunement laisser les autres la moindre minute d’antenne à ceux qui ne pensent pas comme eux... Comme l’Université, les médias sont à eux et à personne d’autre. Eh oui, les "fachots" (comme l’écrit l’autre buse) ne sont pas toujours (voire rarement) du côté que l’on croit.

      Praud laisse parler les gens de toutes tendances et, très souvent, est là pour pondérer les propos des uns et des autres, se faire le contradicteur (que ce soit des gens de gauche ou de droite d’ailleurs). C’est ce simple fait de laisser tout le monde s’exprimer qui le classe immédiatement chez droitards. En résumé, les gauchiasses ne supportent pas la pluralité. On a qq exemples ici même (du genre le pseudo "Orwell"...)


      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 mai 21:22

        @Conférençovore

        "turbo-gauchisme"

        Pas mauvais, ce concept.  smiley

      • vote
        berphi 17 mai 14:28

        — Qu’est-ce qui fait le succès de Cnews ?

        — CNews c’est ("ce sont", ce s’rait ieum’) des débats d’opinion du matin au soir, heu... c’est martelé des thèmes, un visage de l’antenne me résumait la formule en quatre mots : c’est immigration, c’est Islam, c’est violence et heu... c’est drogue.

        Le "c’est drogue" est dit à l’arraché, hein, quand même un peu sur les bords, hein. Il en fallait quatre !
        Ils sont magiques.


        • 2 votes
          Conférençovore Conférençovore 17 mai 15:41

          @berphi
          Sachant qu’il n’y a strictement aucun lien entre les 4.
          Sinon, non. Il y a un poids lourd (Zemmour) et qui ne parle pas que de cela mais ça donne le sentiment que... En même temps, les autres n’en parlent jamais donc ça compense.


        • 2 votes
          Conférençovore Conférençovore 17 mai 15:43

          C’est comme l’insécurité... ce n’est qu’un sentiment. D’après Aymeric Caron et Eric Fassin, c’est tout pareil depuis 20 ans. 


        • vote
          méditocrate méditocrate 17 mai 17:53

          @Conférençovore
          "C’est comme l’insécurité... ce n’est qu’un sentiment."
          http://www.observationsociete.fr/modes-de-vie/divers-tendances_conditions/evolutioninsecurite.html


        • 2 votes
          Conférençovore Conférençovore 17 mai 19:02

          @méditocrate
          Déjà comme le montre le tout premier graphique, le nombre de crimes et délits a été multiplié par 4 en un demi-siècle : il ne me semble pas que la pop a été multipliée autant. Ensuite, oui, sur le papier et les jolis graphiques, on assiste à une stabilité mais est-ce qu’ils reflètent la réalité ?
          Un, nombre de gens ne portent même plus plainte tellement il n’y a jamais de suites (ou alors ils sont contraints de déposer des mains courantes). Deuxièmement, tous les jours des milliers de délits sont commis et ne sont pas comptabilisés. Par exemple, sur un seul point de deal, on peut avoir des centaines de transactions par jour qui sont autant de délits (en plus de ruiner la vie des gens qui vivent sur place et ça, c’est difficilement quantifiable) : ils ne rentrent pas dans les stats puisque ni les dealers ni les consommateurs ne font arrêter (ou alors très rarement). Et il suffit de recouper avec les données de conso de drogue pour constater que celles-ci ont explosées ces dernières décennies (avec tout ce que cela implique comme augmentation des trafics, règlements de comptes*, etc). Troisièmement, demande à une femme de 2021 qui se balade dans certains quartiers de grandes villes de France ou dans les transports en commun comment elle se sentait il y a 30 ans vs. aujourd’hui. Les x fois où elle se fait suivre dans la rue, insulter, harceler, tripoter n’entrent pas davantage dans les stats . Et je pourrais dérouler la liste longtemps. De nombreux policiers dénoncent eux-même ce trucage évident des chiffres.

          Bref, les stats sont bidons. Elles ne reflètent en rien l’ensauvagement du pays. Ces attaques quotidiennes de flics, pompiers, médecins**, etc, et je ne parle même pas des exactions commises par les "déséquilibrés" de la paix et de la tolérance, les mineurs de 38 ans*** et autres pépites, n’existaient pas dans de telles proportions il y a 30 piges. Prétendre que rien à changer est un mensonge que tout le monde constate et l’une des raisons qui fait que Cnews a un certain succès c’est que certains le disent tout haut désormais car il n’est tout bonnement plus possible de nier la réalité. 

          * Tu crois que les mecs déposent plainte quand ils se massacrent entre eux ?
          ** Des faits qui étaient execptionnels dans les années 60-70, rares dans les années 80-90 et désormais quotidiens 
          *** Récemment, à Angoulème, un "mineur" qui s’est avéré avoir 25 ans était inscrit au... collège smiley (j’en rigole, mais quel pays de merde...)


        • 3 votes
          yoananda2 17 mai 19:10

          @méditocrate

          http://www.observationsociete.fr/modes-de-vie/divers-tendances_conditions/evolutioninsecurite.html

          hahaha !
          Je me suis dit, à tous les coups c’est du Mucchielli ... et bim :

          analyse le sociologue Laurent Mucchielli

          ça n’a pas raté... Le Lyssenko de la sociologie.

          Ha si seulement les victimes arrêtaient de se plaindre, ça irait quand même beaucoup mieux, sans leur "sentiment d’insécurité".


        • vote
          méditocrate méditocrate 17 mai 19:55

          @yoananda2
           smiley Vous me faites penser à ce moment magique ou un présentateur (sûrement sur cnews vu le contexte) affirme très péremptoirement :
           Les chiffres montrent une nette montée de l’insécurité en France.
          Son invité détaillant des chiffres officiels qui montrent le contraire :
           Pas du tout
          Le présentateur :
           Oh, les chiffres on leur fait dire ce qu’on veut...
          Meilleur moment de journalisme sur le sujet.


        • vote
          méditocrate méditocrate 17 mai 20:23

          @Conférençovore
          Qui croire ? vos impressions et vos craintes plus ou moins phantasmées ou une compilation d’études travaillées ??? smiley

          J’avoue que je ne suis pas très fan des universitaires mais qlq chose me dit qu’ils tirent leurs conclusions ailleurs que de leur canapé, tv branchée sur cnews.

          Autre chose me dit qu’on a là de bons sujets de diversion, de bon guignols (zemmour et ses contradicteurs...) pour les animer et de bon gogos pour tomber dans le panneau et se battre avec acharnement pour l’équipe des bleus (les gentils) contre l’équipe des rouges (les méchants).

          Pendant ce temps ceux qui vous vendent le ticket du spectacle vendent aussi EDF mais je comprends que toutes vos émotions soient tournées vers l’écran, c’est fait pour ça.


        • vote
          berphi 17 mai 21:17

          Sachant qu’il n’y a strictement aucun lien entre les 4.

          Oui, du grand n’importe quoi pour discréditer une qualité de débat offert par Zemmour en éditorialiste et qu’ils sont infoutus d’obtenir avec les leurs, sevrés à la sauce L. Joffrin. Et puisque c’est une recette qui semble fonctionner : Qu’ils abordent chacun des quatre mots en sujet pour un débat et observons si le sensationnel prend de la même manière en terme d’audience, qu’on se marre un peu.


        • vote
          berphi 17 mai 21:19

          Réponse supra adressée à Conférençovore 


        • 2 votes
          Conférençovore Conférençovore 17 mai 22:15

          @méditocrate
          "Qui croire ?"

          Qui tu veux. Je ne cherche pas à te convaincre. Je ne me base pas sur mes seules impressions mais sur un ensemble d’éléments dont les retours d’expérience des policiers, pompiers, médecins, mes propres expériences. Il y a 30 ans il était impensable que sur tout le département où j’ai habité un temps il n’y ait plus un seul médecin de nuit qui accepte de se déplacer dans certains quartiers. C’est devenu une réalité. Alors qui croire ? Tous ces médecins (et je ne parle que d’eux) qui ont renoncé parce qu’ils se sont tous fait agresser (le tout dernier qui intervenait s’est fait péter la gueule gratos à 4 reprises en 2 ans...) ou bien les tableaux d’un universitaire politiquement ultra orienté sur la base de chiffres notoirement bidons ? A toi de voir.

          "Pendant ce temps ceux qui vous vendent le ticket du spectacle vendent aussi EDF mais je comprends que toutes vos émotions soient tournées vers l’écran, c’est fait pour ça."

          Je n’ai pas de télé, tu ne sais rien de mes émotions puisqu’on ne se connait pas. Tout cela est de l’attaque perso sans consistance et donc pertinence.


        • 1 vote
          méditocrate méditocrate 17 mai 23:01

          @Conférençovore
          Qui croire ? C’est tout vu Lulu. (encore que je reste attentif mais là y a pas photo).
          "Tout cela est de l’attaque perso sans consistance et donc pertinence."
          Aucunement, mon argument était général, même si il était sur le vous, il ne s’arrêtait pas à votre nombril.
          De toute façon vous n’entendrez rien, vous êtes déjà loin.


        • 5 votes
          Conférençovore Conférençovore 18 mai 05:59

          @méditocrate
          "même si il était sur le vous, il ne s’arrêtait pas à votre nombril."

          Dans ce cas-là enlève le "@Conférençovore" et indique à la place un "@les gens"

          "De toute façon vous n’entendrez rien, vous êtes déjà loin."

          Vrai, tant physiquement que mentalement même si je me doute bien que toute cette merde finira par arriver par chez moi aussi. C’est également vrai que tu ’arriveras pas à me faire entendre un mensonge aussi énorme que celui consistant à prétendre que rien n’a changé, que l’insécurité ne serait qu’un fantasme, un "sentiment de" et certainement pas à partir de qq graphiques bidons. Bon courage pour le réveil... ça risque de piquer un peu. smiley


        • 6 votes
          Tchakpoum 18 mai 08:21

          ça risque de piquer un peu.

          Même beaucoup.

          Ce que vous ne voyez pas, meditocrate, c’est le remplacement de la sociabilité par la technologie.

          Quand j’étais gamin, toutes les boites aux lettres étaient en bois. Même à moitié cassées, il était impensable de voler le courrier. Aujourd’hui, elles sont en fer et tordues quand même. Les digicodes pour rentrer chez soi n’existaient pas, les cambriolages ont toujours existé, mais pas le home jacking, les voleurs attendaient au moins que les résidents soient absents. Les caméras dans les bus et les rues n’existaient pas. Le mobilier urbain n’était pas renforcé, comme aujourd’hui, où même les bancs publics deviennent inconfortables. Brûler des voitures n’existait pas. Les agressions gratuites étaient quasi inexistantes, elles faisaient toujours suite à une embrouille. On ne baissait pas les yeux dans la rue pour éviter les regards. Les femmes s’habillaient comme elles voulaient. Se faire siffler était la marque osée d’une admiration, pas la désignation d’une proie sexuelle. Les pandores étaient habillés avec une vareuse et un képi, ou une casquette. Aujourd’hui, les golgoth sont encore plus caparaçonnés que les militaires. D’ailleurs si vous comparez l’équipement des FDO français est le plus renforcé du monde : surveillez cela quand vous regardez les infos.

          Où sont les ethnologues pour constater ces évolutions ? Quelle université est capable de les expliquer ?

          Et je pourrais ouvrir le chapitre, qui va avec, de la connexion numérique qui remplace celle sociale, qui nous piste partout, avec les datas qui connaissent mieux nos vies que nous même. Elle détermine nos choix et automatise nos comportements, les violente.

          Je sais bien que j’apparais sous les jours d’un vieux schnoke, en écrivant cela, le « C’était mieux avant ». C’est possible. Ou vieux réac, maintenant extrême droite. Ok. C’est toujours plus facile de casser le thermomètre. Mais nous avons deux possibilités devant nous : la technologie qui pourra toujours se renforcer pour repousser la montée de la violence, des fracturations communautaires, du stress, de l’incapacité des individus à se supporter les uns et les autres. Ou bien, la technologie s’effondre, pour une raison ou une autre (écono, écolo, c’est pareil), alors ce sera des lois toutes nouvelles, inédites en France, qui vont régir la société : le plus fort sera le plus violent et je ne pense pas que meditocrate y soit prêt.



        • 1 vote
          Vraidrapo 18 mai 10:02

          @Tchakpoum

          Beaucoup de mes pressentiments de ces 40 dernières années se sont avérées justifiés et même au delà. Je n’avais pas imaginé qu’un prêtre se ferait égorger pendant l’office religieux en FRANCE ni les carnages du Bataclan ou de Nice...

          Le Système a poursuivi en justice des politiciens ou des media qui ont publié les photos du Bataclan. Il parait que les scènes sont insoutenables mais, que le Pouvoir et le Système aient au moins le courage d’assumer, après nous avoir chanté pendant des décennies "Tout va très bien Mme La Marquise ! ".
          Les gens ont le droit de constater les conséquences horribles des positions politiques de ceux qui ont confisqué la souveraineté populaire (Referendum de 2005, par exemple)


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 18 mai 10:13

          @Vraidrapo
          "Beaucoup de mes pressentiments de ces 40 dernières années se sont avérées justifiés et même au delà. Je n’avais pas imaginé qu’un prêtre se ferait égorger pendant l’office religieux en FRANCE ni les carnages du Bataclan ou de Nice..."

          Perso, cela ne m’a au contraire pas bcp surpris mais c’est sans doute parce que j’ai découvert terrorisme islamique (non, je ne dis pas "islamiste"...) dès les années 90 (d’ailleurs les Français aussi avec les années 94-96 et plusieurs évènements : détournement d’un avion d’Air France, vague terroriste du GIA, enlèvements et meurtres en Algérie de Français, etc, ils ont juste oublié ou étaient trop jeunes pour s’en rappeler). A l’église d’El Biar (banlieue d’Alger), dans les années 80, nous avions parfois déjà des tentatives de pénétration dans l’édifice en pleine messe, autant dire que le respect des Chrétiens étaient déjà relatif (même si je n’associe pas toute la pop algérienne à ces comportements d’alors). De même, il suffit de voir l’état des cimetières chrétiens et juifs dans ce pays (de véritables décharges publiques parfois) pour se rendre à l’évidence d’une patente hostilité (encore une fois, pas générale, mais bien réelle néanmoins).

          Quant aux "gens", ils ont bel et bien veauté pour ceux qui leur ont confisqué la souveraineté populaire en 2005 (et avant) et ils continuent de le faire. Ils sont responsables des "conséquences horribles" de ce merdier et si avant les années 2000 ils pouvaient encore avoir l’excuse du manque d’infos, ce n’est plus le cas depuis 20 ans.


        • vote
          Tchakpoum 18 mai 14:51

          @Vulpes vulpes
          Jusqu’aux 3/4 de la vidéo, oui, je suis pleinement. Après, je décroche complètement. Il annonce la décadence dès Goethe, bon, c’est audacieux... J’ai lu Alexis Carrel, je n’adhère pas du tout et je suis surpris qu’il s’en serve comme référence. Décadence civilisationnelle et dégénérescence raciale, ce n’est pour moi pas du tout la même chose.

          @Vraidrapeau
          Saint Thomas, croire en ce qu’on voit : ce n’est pas suffisant, certes, mais c’est le plus précieux. Quand des études scientifiques contredisent ce que l’expérience nous a appris, il ne faut pas se précipiter pas pour la refaire à l’envers.  


        • vote
          Vraidrapo 18 mai 15:23

          @Conférençovore

          ça a dû bien changer car, lorsque j’ai visité ND d’Afrique vers 1977, les portes étaient grandes ouvertes, un jardinier entretenait l’extérieur et des Algériennes voilées priaient dans l’Église !


        • vote
          Vulpes vulpes Vulpes vulpes 18 mai 16:54

          @Tchakpoum
           
          Merci pour votre avis !
           


        • vote
          méditocrate méditocrate 18 mai 17:16

          @Conférençovore
          Amusant de constater que vous vous effrayez plus qu’un autre des choses dont vous êtes selon vos dires le plus étranger puisqu’éloigné. Classique peur de l’étranger.


        • vote
          julien julien 18 mai 18:39

          @méditocrate

          L’Observatoire national de la délinquance a publié récemment un rapport qui analyse les démêlées des mineurs avec les forces de l’ordre. Premier constat : le nombre de mises en cause pour "atteintes à l’intégrité physique" (coups et blessures, vols avec violence, rackets, menaces, chantages, viols…) a augmenté de 55 % entre 1996 et 2003. On est ainsi passé de 24 000 cas à 37 000 en moins de huit ans. Et dans 20 % des cas, des ados sont impliqués. Dans le détail, on peut distinguer plusieurs cas dans lesquels les hausses sont importantes :

          • Violences physiques "non crapuleuses" : + 83 % ;
          • Coups et blessures volontaires : + 68 % ;
          • Violences aux représentants l’autorité : + 83 % ;
          • Violences sexuelles : + 68 %.

        • vote
          julien julien 18 mai 18:40

          @julien
          Et on ne parle la que des mineurs.


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 18 mai 19:17

          @Vraidrapo
          "ça a dû bien changer car, lorsque j’ai visité ND d’Afrique vers 1977, les portes étaient grandes ouvertes"

          Je ne comprends rien à ton propos. J’y ai habité (pas juste "visité", c’est très différent) de début 86 à fin 88. Les portes des rarissimes églises d’Algérie (ou de France) sont toujours ouvertes. La question n’est pas là. Je parle des tentatives de vol en pleine messe, des intimidations, de l’état actuel des cimetières chrétiens et juifs en Algérie. 


        • vote
          Conférençovore Conférençovore 18 mai 19:24

          @méditocrate
          Effrayé ? Quel paltoquet smiley Je ne crains en rien "l’étranger". Comme beaucoup j’ai au contraire une fascination très européenne pour les pays asiatiques, l’Inde notamment où j’ai eu la chance de passer plusieurs mois à plusieurs reprises, le Sud-Est et l’Extrême-Orient. Projeter tes petites certitudes sur les autres ne sera jamais suffisant pour masquer ta patente incurie.


        • vote
          méditocrate méditocrate 18 mai 20:26

          @Conférençovore
          Je parlais de l’étranger en général, ce qui vous est extérieur.
          Encore une fois vous comprenez mes propos dans leur sens étroit et fermé.
          Quand l’un montre la lune l’autre regarde le doigt...


        • vote
          méditocrate méditocrate 18 mai 20:45

          @julien
          Intéressant merci. Mais j’imagine que c’est compté dans les stats nationales ?
          Et donc dans le lien posté plus haut ?
          D’ailleurs ça me questionne sur la relation avec la création de la BAC en 1994 qui comme on l’a vu avec les gilets jaunes contribue plus à détériorer les relations police citoyen en se posant en FDO cowboys plutôt qu’en gardien de la paix.

          Violences sexuelles ? Sur policier ??? wtf ?

          Cela dit, je me souviens d’un manifestant qui avait été condamné pour avoir blessé sept CRS en jetant un oeuf... smiley


        • vote
          julien julien 18 mai 21:14

          @méditocrate
          "Violences sexuelles ? Sur policier ???"
          Non a priori on parle là des violences sexuelles entre ados.

          Plus largement au-delà des chiffres, il y a 40 ans il n’y avaient pas de quartiers entiers tenus par des dealers, il y a 40 ans les policiers, pompiers et médecins ne se faisaient pas caillasser ou pire quand ils entraient dans ces quartiers, il y a 40 ans des adolescents ne lynchaient pas en bande et ne se poignardaient pas entre eux pour des motifs grotesques comme ils le font aujourd’hui, il y a 40 ans des gens ne se faisaient pas égorger ou mitrailler par des fanatiques religieux, il y a 40 ans on avait beaucoup moins de chances de finir aux urgences ou au cimetière pour un regard qu’aujourd’hui. 
          Et en parallèle la justice n’a fait que lâcher de plus en plus de lest aux délinquants et criminels, il y a 40 ans quand on recevait une peine de prison elle était exécutée et sans bonne conduite elle l’était entièrement. Sans parler d’une jeunesse, en bonne partie d’origine immigrée, abreuvée à une sous-culture, notamment le rap, les victimisant et les poussant, quand ce ne sont pas les acteurs ou les politiques à la Mélenchon qui prennent le relais, au ressentiment et à la violence. Augmentation des divorces, déclin de l’autorité parentale, diabolisation et destructuration du rôle du père, on pourrait continuer d’aligner les faits qui ne peuvent que générer d’une manière ou d’une autre davantage de violence, de plus en plus gratuite et incontrôlée.
          Si avec ce cocktail vous continuez à dire en gros que tout va à peu près aussi bien qu’avant, je ne sais vraiment pas quoi vous répondre d’autre.


        • vote
          méditocrate méditocrate 18 mai 21:50

          @julien
          Hum, honnêtement on a pas vécu la même enfance avec la plupart des gens qui viennent sur ce fil geindre sur le bon vieux temps.
          Dans mon enfance y avait de zones de non droit où la police n’allait pas mettre les pieds sous peine de coup de fusil. Dans certaines zones on se faisait poursuivre par des gamins avec des barres de fer et des cailloux, y avait moins de commerce de drogue sûrement parce que les barrières douanières existaient encore mais y avait bien d’autres commerces de recels divers. Des proches dans des villages perdaient des dents dans des bagarres de bal très courantes. Dans le sud c’était pire ça se terminait en coup de couteau ce genre de fête quand il n’y en avait pas un qui revenait avec son fusil de chasse. Sans rien demander j’ai croisé deux personnes qui savaient où trouver des armes quand d’autres proposaient de refaire celles démilitarisées. On m’a mis une lame sur la gorge à deux reprises j’étais pas ado. Et j’en passe des sévères. Vous avez pour bcp ici une vision idéalisée du bon vieux temps ou avez vécu des enfances dans des tours d’ivoire. Mais pour ceux qui étaient curieux et qui sortaient de leur quartier le monde était intéressant...
          Et si je vous racontais les péripéties de mes grand pères ça a été plutôt calme pour moi.


        • 1 vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 19 mai 04:09

          @Tchakpoum

          "Il annonce la décadence dès Goethe, bon, c’est audacieux..." 

          Pas tant que ça, car Goethe au début du XIX siècle pouvait déjà pressentir une décadence de l’humanité due à son éloignement de la nature et sa plongée dans une société industrielle. Il avait même été précédé en cela de quelques années par William Morris, un des piliers en Grande Bretagne du mouvement Arts & Crafts. 

          "Le mouvement fait écho aux préoccupations d’alors, de ces artistes-artisans devant le progrès : inquiétude, besoin d’individualisation, recherches de véritables valeurs dans un contexte de domination britannique mondiale contestée et de mutations rapides des paysages et des sociétés sous l’impulsion de la révolution industrielle qui a engendré une nouvelle organisation sociale. Ainsi, si la Grande-Bretagne domine le monde par l’étendue de son empire, par la puissance de sa marine et par son avance commerciale et industrielle, elle se caractérise aussi par une modification accélérée et souvent perçue de façon angoissante par les Britanniques, de leur environnement et de leurs rapports sociaux."

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Arts_%26_Crafts


        • vote
          Toyet 18 mai 09:54

          Je n’écoutait plus et ne regardait plus les désinformations depuis 10 ans, grâce à l’heure des pros et Berkof j’y suis revenu. 


          • 2 votes
            Orwell Orwell 19 mai 07:57

            C comme les partisans de Zemmour qui clâment que "les médias" sont "de gôche" en brandissant l’exemple de deux chroniqueurs has been sur une radio à l’audience anecdotique. Ça fait 20 ans que les médias ne sont plus majoritairement "de sensibilité de gauche" (comprendre : auto-identifiés comme de gauche mais trouvant que l’échec de Balladur en 1995 était un rendez-vous manqué de l’histoire), et on peut même sans exagérer dire que ça fait dix ans qu’ils sont très majoritairement très à droite. D’où le fait qu’il n’y a absolument aucun "risque" à tenir des positions ultra-réactionnaires dans les médias. Aucun danger à être "blacklisté", bien au contraire : plus on en dit, plus on a des chances de se faire offrir tribune sur tribune.

            Mais malgré tout, parce qu’il y a eu il y a deux décennies une période de quelques années pendant lesquelles les idées de gauche les plus consensuelles imaginables étaient dominantes dans les médias, alors à tout jamais, les médias sont "de gôche".

            Sinon, sur France Inter, tu as plutôt une ligne éditoriale centriste qu’autre chose. Dans ce cadre, il y a des largesses concédées plus à gauche (mais pas trop non plus  : Mermet, c’était tolérable jusqu’aux années 2010, mais à partir de là, c’était de plus en plus contesté, jusqu’à aboutir au renvoi de 2014), mais ça ne va absolument pas plus loin. La ligne éditoriale de France Inter est autant "de gauche" que Barack Obama. C’est-à-dire qu’elle n’est de gauche qu’aux yeux de l’extrême-droite.


            • 3 votes
              micnet micnet 19 mai 12:19

              Concernant le fait que beaucoup de personnes se plaignent de C News en tant que chaîne « droitarde », je note avec amusement que ces mêmes personnes ne s’offusquent nullement du fait que France Inter, radio de service public (contrairement à C News qui est une chaîne privée) soit exclusivement orientée à gauche. Mais puisque C News serait exclusivement droitarde, alors je vais vous citer ici 5 chroniqueurs majeurs de cette même chaîne qui sont clairement de gauche :
               Laurent Joffrin (qu’on ne présente plus) qui intervient chaque matin dans l’émission de Praud
               Olivier Dartigolles ancien porte parole du PCF également chez Praud
               Jean-Louis Burgat ancien militant communiste et producteur d’émissions TV toujours chez Praud
               Karim Zeribi chroniqueur régulier de Laurence Ferrari et membre d’EELV
               Julien Dray qu’on ne présente plus non plus et qui est chroniqueur dans l’émission de Patrick Boisfer le dimanche face à Goldnadel ou D’Ornellas.

              Et j’´en oublie certainement d’autres...

              Est-ce que quelqu’un peut me citer ne serait-ce qu’UN SEUL mec de droite bossant à France Inter aujourd’hui ? Je n’en demande pas 50, juste un !


              • vote
                yoananda2 19 mai 14:40

                @micnet

                Est-ce que quelqu’un peut me citer ne serait-ce qu’UN SEUL mec de droite bossant à France Inter aujourd’hui ? Je n’en demande pas 50, juste un !

                mais qu’est-ce que c’est que cette question méchante ?

                L’étape d’après ca sera quoi ? demander le nombre de juifs à la TV ? et puis de femmes sont la pour avoir couché et combien de noir par discrimination positive ?

                tu serais pas un peu blanc par hasard ? parce que ta question à tout d’un suprémaciste. On est au 21ème siècle, c’est dingue de voir encore des gens souhaiter le génocide des peuples minoritaires. Toujours et encore la barbarie. Et ça se dit chrétien.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles


Publicité





Palmarès