• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Culture de mort, satanisme et symbolisme occulte dans la musique

Culture de mort, satanisme et symbolisme occulte dans la musique

Avez-vous conscience que la société moderne véhicule une culture de mort ?

La déchéance, l’autodestruction… sont présentés comme « attirants » sexuellement et psychologiquement. Ce sont des modèles présentés aux jeunes, en pleine recherche d’identité. J’avais déjà évoqué l’image du couple, des relations hommes-femmes, mis en avant dans beaucoup de chansons. On se focalise sur le mal, la trahison, la jalousie, la douleur, la rupture, l’infidélité. Rares sont les musiques d’Hollywood donc les plus diffusées dans l’espace public, qui célèbrent la famille, l’amour, le respect, la joie… Or vous savez que les jeunes ont tendance à idolâtrer des personnalités, des images, que ce soient des célébrités, des chanteurs, des personnes lambdas sur instagram... Toutes les images que nous absorbons sont comme des messages que nous acceptons d’écouter, et d’appliquer. Et chaque message influence notre état esprit. Un jour, j’ai pris conscience qu’il y avait un problème avec certaines musiques que j’écoutais ou des clips musicaux à cause des émotions que j’associais à ces musiques. Comme si elles les influençaient. Comme si j’avais des schémas en tête. Cette prise de conscience a notamment débuté lorsque j’ai entamé mon vrai cheminement spirituel après mon baptême. Lorsque je voulais prier ou méditer, certaines chansons me revenaient en mémoire et polluaient mes pensées...

Tags : Musique Histoire Religions Prospective et futur Culture Laïcité Satanisme




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Norman's mum Norman’s mum 16 janvier 11:07

    Je suis indignée par cette stigmatisation ! même avec un chapeau, une perruque et une robe à fleurs je ne serai pas symbole de joie de vivre...

    Alors quoi ? je dois enfiler une burka, hein !? et on ne me stigmatisera plus, hein, c’est ça.. !?


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 16 janvier 15:30

      @Norman’s mum
      Cela en plus du fait que vous subissiez les sévices de votre indigne de fils. 
      On vous mène la vie dure , pauvre madame. 


    • 7 votes
      Norman's mum Norman’s mum 16 janvier 15:53

      @maQiavel

      Ah si vous saviez ce que ce vaurien, cet incapable, ce dépravé me fait subir alors que moi je ne ferais pas de mal à une mouche.
      Il va revenir de la réception du motel et constater que je me suis connectée sur la wifi, en représailles ça va être séjour dans la cave, l’humidité qui fait moisir mon être, mes hurlements de douleur qui se heurtent à des murs indifférents, mon seul paysage sera le rictus sardonique sur la face du matricide que j’ai eu le malheur de mettre au monde alors que j’aurais mieux fait d’accoucher sur la cuvette des commodités en poussant un grand "ouf" de soulagement de l’avoir expédié dans son élément naturel, mais comment pouvais-je savoir, est-il possible de concevoir qu’au moment où on donne la vie on se condamne à mort...ce n’est pas un être humain normal qui se faufilât entre mes cuisses percluses de crampes mais une bombe à retardement dont le premier cri amorçât le compte à rebours fatal...
      Il ne faut pas juger Monique Courjault, cette pauvre femme qui entreposait sa progéniture dans une couveuse à -18 degrés...peut-être savait t-elle, et ses actes incompréhensibles n’étaient que légitime défense...


    • 3 votes
      Belenos Belenos 16 janvier 11:29

      "Rares sont les musiques d’Hollywood donc les plus diffusées dans l’espace public, qui célèbrent la famille, l’amour, le respect, la joie."


      C’est vrai et l’explication en très simple : ce sont des phénomènes que l’on apprécie de vivre en réalité mais qui sont chiantissimes comme matière artistique. La journée d’un homme heureux où tout se passe bien ne peut pas faire la matière d’une chanson ou d’un film. Les grands récits de l’humanité sont depuis l’origine des drames et des tragédies, où il est question de trahison, d’amour impossible et de guerre. L’art met en scène la question du mal et de sa résolution. S’il n’y a pas de tension entre ombre et lumière, il n’y a pas d’art. D’ailleurs même les récits religieux sont constitués de drames et de tragédies. L’aventure de Jésus, par exemple, n’est pas en reste dans la catégorie sanglante et on peut dire que la vie de ce personnage n’est vraiment pas un long fleuve tranquille. 


      • vote
        beo111 beo111 16 janvier 12:00

        @Belenos

        Oui, et si l’on regarde le Bhagavad-Gîtâ, qui a sans doute plus d’influence dans le monde oriental qu’en a la Bible dans en occident, c’est pire !

        Il s’agit d’un combattant, avant la bataille, qui se demande si la guerre en vaut vraiment la peine, vu qu’il a des parents et des gens qu’il estime dans l’armée adverse.

        Tout le bouquin, que dis-je, le poème, relate son dialogue avec Krishna qui lui explique pourquoi il ne doit pas retenir son bras.


      • vote
        gaijin gaijin 16 janvier 12:19

        @beo111
        comprendre que la gîtâ s’exprime dans une culture foncièrement mystique qui est celle de l’inde ....( et n’a pas d’influence au delà le reste de l’orient c’est autre chose .....) mystique c’est a dire que la vie sur terre n’a d’importance que de manière transitoire


      • vote
        medialter medialter 16 janvier 16:56

        @beo111

        "Il s’agit d’un combattant, avant la bataille, qui se demande si la guerre en vaut vraiment la peine, vu qu’il a des parents et des gens qu’il estime dans l’armée adverse. Tout le bouquin, que dis-je, le poème, relate son dialogue avec Krishna qui lui explique pourquoi il ne doit pas retenir son bras"

        *
        Parce que vous croyez que c’est propre à l’Orient ? Lisez Luc 12:53. Vous habitez peut-être chez les Béni-oui-oui, mais je connais peu de familles qui n’aient pas connues de tensions graves, voire qui ne trainent pas de lourds secrets qui attendent des décennies avant de faire surface. Je ne suis pas croyant, mais je vois la BG comme un monument de réalisme et de sagesse


      • vote
        beo111 beo111 17 janvier 06:31

        @medialter

        Vous apprécierez d’autant plus le petit discours sur le détachement que je vais adresser d’ici quelques jours à notre ami MaQ sur l’Agora rouge. Pas de quoi l’assommer, mais sans doute suffisamment pour m’assurer la suprématie dans un débat d’idées qui lui tient pourtant à cœur.


      • 3 votes
        gaijin gaijin 16 janvier 12:16

        la culture de mort ....

        oui bien sur mais ce n’est pas là qu’elle est le plus présente ....

        elle est consubstantielle de la culture " moderne " c’est a dire que depuis les temps moderne on a fait le contenporain, le postmoderne et le " no futur " .....effectivement tourné vers le morbide .....

        maintenant on en est au " vintage " c’est a dire l’amour des vieilles merdes vendues très cher ....( genre tabouret orange en plastique des années 70 ). ce qui découle de l’incapacité a créer ...

        mais que créer dans un monde ou a atteint l’idéal positif comtien et ou règne la doctrine de TINA .....et d’ailleurs pourquoi créer ?

        https://www.la-croix.com/France/2018-nouvelle-annee-baisse-natalite-2019-01-15-1200995536

        voilà la vraie culture de mort ( et hollywood n’est pas le centre de la question ) :

        un monde sans futur , sans alternative , dépourvu de sens ( car le sens quel qu’il soit n’est pas quantifiable donc pas positif )


        • vote
          beo111 beo111 16 janvier 13:21

          @gaijin

          Oui, trop de cens, pas assez de sens !


        • 1 vote
          louis 16 janvier 13:22

          Ce type de " culture " ne concerne que le monde des croyants .

          Perso , je trouve que l’on porte suffisamment de chaines et que franchement il n’y a pas besoin d’en rajouter . mais après tout c’est la liberté de chacun de croire ou ne pas croire , mais surtout n’en parlons pas comme d’une culture .


          • 5 votes
            Quasimodo 16 janvier 13:35

            D’une manière générale les défenseurs du show biz et de" l’art content pour rien " qui se considèrent comme l’élite doivent avoir le droit de s’exprimer . Le problème c’est qu’ils ont le monopole au nom de la liberté d’expression mais ce qui n’est pas normal c’est le matraquage qu’ils imposent sur tout les médias au détriment d’une culture populaire et autonome qui propose d’autres alternatives poétiques qui ne serait pas basée uniquement sur le nihilisme mais sur l’espérance .


            • vote
              Belenos Belenos 16 janvier 15:30

              @Quasimodo

              Bien dit.


            • vote
              zzz999 16 janvier 13:39

              L’auteur file un mauvais coton, l’accusation d’antisémitisme n’est plus très loin à mon avis......lol !


              • vote
                Belenos Belenos 16 janvier 15:32

                @zzz999

                Cette accusation n’est jamais très loin de rien puisqu’elle est partout. 


              • vote
                zzz999 17 janvier 09:41

                @Belenos

                Tout à fait  : de nos jours on est tous l’antisémite de quelqu’un !


              • 2 votes
                howakhan howakhan 16 janvier 13:47

                Salut, hum, l’humain tel qu’il est devenu, sauf exceptions, fuit, enfin essaye de fuir la mort sans arrêt, sans le savoir.et alors essayer d’en jouer ou de la nier, essayer de l’apprivoiser et tout le reste est tentative IM@POSSIBLE de fuir cet absolu que la pensée ne peut ni comprendre ni approcher et n’approchera jamais .car la pensée est le passe avant tout et elle ne sera plus avant de pouvoir analyser sa propre mort

                Comment fuir ce qui n’est pas encore un fait mais est déjà un absolu ? la réponse est dans la question...impossible car il n’y a la que une illusion auto crée par la pensée

                a un certain age la pensée gagne en capacité et voit sa fin inéluctable, elle ne peut rien y faire et devrait si elle était douée d’ intelligence Universelle ce qu’elle n’a pas,( comme dans intelligence, lire entre les lignes,, discerner ) elle devrait juste rester avec cet inconnu sans y toucher.....la devrait se passer le premier éveil des humains, processus naturel , mais on a perdu ce talent qui n’est pas inné, il ne peut nous être donné et donc nous devons l’apprendre d’une manière x, y ou z, etc car la création ne peut intervenir ici, je pourrais en parler mais trop long..

                dénuée d’intelligence Universelle absolue ,uniquement douée d’ une autre forme d’intelligence relative non Universelle et ce uniquement dans les domaines pratiques , elle va alors commettre une de ses premières fautes absolue majeure, elle va essayer de changer la nature profonde de ce qui est, c’est impossible....les lumières c’est ça, nier la nature ce qui bien sur est un suicide..mais tout le monde fait cela maintenant depuis un nombre x de millénaires et ce donc depuis bien avant les lumières éteintes bien sur..

                conséquences, le fait de la fin, de la mort est nié ce qui est impossible et toute l’énergie humaine va alors être utilisée a cette négation par tous les moyens, tuer les autres en masse en fait partie comme l’intégralité de nos réactions et oui nous ne sommes pas dans l’action mais la réaction... car alors la pensée devient totalement démente sous le poids de la douleur créée par ....elle même..

                que v faire la pensée avec la souffrance ? la même chose que avec la mort..........

                voila ou nous en sommes...le suicide est au bout, encore un effort..


                • vote
                  howakhan howakhan 16 janvier 14:43

                  @howakhan
                  mais tout n’est pas perdu, car la souffrance est le catalyseur d’éveil si le premier n’a pas marche , mode d’emploi perdu certes ,mais si certains l’ont trouve potentiellement nous le pouvons tous , car au delà de différences superficielles mineures que la pensée croit être majeures, nous sommes identiques sur le fond et fondamentalement ....voila pourquoi il est possible de comprendre sans analyser les autres si et seulement si auparavant on a déjà un peu enfin plus que un peu ,débroussaillé son propre jardin, voir plus bien sur..


                • 1 vote
                  sls0 sls0 16 janvier 15:39

                  C’est la fille de Nigari ?

                  Les mêmes interprétations douteuses.

                  Aussi ultra catho.

                  Elle voit ça de son microcosme. Elle parle de chansons à impact mondiale. Les relations à la mort sont différentes. Elle nous parle de production californienne où c’est assez latino, ils ont une relation à la mort différente. Chez moi il y a dios sur le drapeau et 33 fois plus d’homicides qu’en France.

                  Viva la muerte c’est plus à la mode ici.

                  Oui il y a des régions où les filles s’habillent très voir trop sexy même pour aller à la messe.

                  Ces vidéos s’adressent aussi à elles, normalement elles ne visent pas trop les grenouilles de bénitier.

                  Cela dit si elle connait bien ces vidéos, c’est parce qu’elle les regarde. Si elle les regarde c’est parce qu’elle est attirée par ces vidéos. ( tiens moi aussi je fait de l’interprétation)

                  Moi ces vidéos ne me choquent pas je ne les vois que par accident.

                  Je regarde si la mélodie est nouvelle ou recherchée, je regarde si la mélodie de la voix colle à la mélodie.

                  Stromae, Brel, Brassens, ect, je fais attention aux sens des paroles, ils ont des choses à dire. Sinon je ne fais pas trop attention aux paroles et j’essaie encore moins de les interpréter.

                  En psychologie on parle souvent de projection. On projette ses fanstasmes ou mauvais sur autrui. Avec ses interprétations douteuses j’ai bien peur que ce soit le cas de la fille de Nigari.

                  Le but d’une chanson c’est de se faire un max de fric, il faut que ça attire, qu’on en parle. C’est pas trop le milieu des grenouilles de bénitier qui est visé.

                  C’est plus l’adolescent ou jeune rebelle qui est visé.


                  • 1 vote
                    Gollum Gollum 16 janvier 15:47

                    Elle est charmante cette petite dame. On lui donnerait le Bon dieu sans confession.

                    Ceci dit la culture de mort au cours du Moyen-Âge chrétien était omniprésente.

                    Entre la mode des danses macabres, l’obsession du péché, notamment du péché mortel, la culpabilisation omniprésente et autres joyeusetés, lia terreur de la damnation quasi inéluctable (cf. Jean Delumeau), la mise sous le nez perpétuel d’un crucifié, le monde chrétien n’a pas montré qu’il était vraiment une culture de la Vie.

                    Et je n’évoque pas le goût morbide des autorités ecclésiastiques pour les bûchers afin de punir les hérétiques et autres déviants de la pensée dominante.

                    Voir donc une héritière de cet univers mental là (rappelons que cette brave demoiselle est pour l’Inquisition) la ramener et s’amuser à donner des leçons a quelque chose digne d’un surréalisme à la Magritte..

                    Ceci dit, personnellement je préfère Bach, Vivaldi, et bien d’autres et ne me sens pas vraiment concerné par ce sermon moralisateur.


                    • vote
                      medialter medialter 16 janvier 16:45

                      Moi je suis assez fan d’être d’une culture de mort ou sataniste quand j’écoute la qualité des artistes de cette zik. Débat de merde en finalité, puisque toutes ces catégorisations ne sont qu’arbitraires et marketing, on pourrait les appeler nécrophages ou cannibales, pour faire plaisir à leurs détracteurs, encore de l’obscurantisme religieux pour tenter de s’accaparer le monopole du bon goût.


                      • 1 vote
                        pegase pegase 16 janvier 17:09

                        @medialter
                        -
                        Dernièrement j’éprouve une certaine sensibilité pour Bill Conti ...
                        https://www.youtube.com/watch?v=8btKRBr_h18
                        -
                        Je trouve ce morceau plus excitant que vos diableries, je me suis même surpris à vouloir boxer mon écran smiley

                        -
                        C’est vraiment étrange !



                      • 6 votes
                        Norman Bates Norman Bates 16 janvier 18:29

                        @pegaz la tremblote

                        "je me suis même surpris à vouloir boxer mon écran"

                        Et lorsqu’il visionne un programme imposé par le gourou de sa secte chaotique il se construit un mur des lamentations au milieu du salon et se surprend à le boxer avec sa hure...


                      • vote
                        Gollum Gollum 16 janvier 19:01

                        @medialter

                        Ouais c’est gentillet ça encore...

                        Je préfère ça : https://www.youtube.com/watch?v=qoqQnR8NOVI

                        Led Zep c’était mon groupe préféré quand j’étais d’jeun... smiley

                        J’écoute encore de temps en temps histoire d’équilibrer avec le reste..


                      • 2 votes
                        medialter medialter 16 janvier 20:06

                        @pegase

                        "Je trouve ce morceau plus excitant que vos diableries, je me suis même surpris à vouloir boxer mon écran. C’est vraiment étrange !"

                        *

                        C’est déjà bien que tu t’en rendes compte smiley


                      • vote
                        medialter medialter 16 janvier 20:15

                        @BaronRouge
                        "Je te pensais plutôt Luciférien"
                        *
                        Dans l’acceptation alchimique du terme, je le suis. Sataniste aussi d’ailleurs. Le second étant la substance dans laquelle baigne le premier.
                        Excellent choix musical aussi. Le titre de Scorpions m’a fait penser à la ferme des animaux d’Orwell. Jamais eu le temps de gratter pour voir s’il y avait un rapport


                      • vote
                        medialter medialter 16 janvier 20:32

                        @Gollum
                        Vil sataniste, il paraît qu’on entend "Satan" quand on écoute Stairway to heaven" à l’envers sur un vinyl. Robert Plant était plus direct smiley Page fut à son époque probablement le meilleur guitariste au Monde. J’ai connu ce groupe par "Whole lotta love" qui reste toujours mon morceau préféré du groupe, un morceau qui n’a pas pris une ride
                        *
                        Sinon en classique moi aussi j’adore Vivaldi, Là je suis assez branché trance, complètement scotché à des morceaux comme Sonic Masala. Y a 2 ans j’ai fait le Hadra, ce fut un pur bonheur, toutes ces ziks expérimentales qu’ils passent au moon stage chill out sont de vrais délices


                      • vote
                        Gollum Gollum 17 janvier 14:40

                        @medialter

                        Page excellent guitariste en effet. Mais l’époque en a craché plein d’autres : Eric Clapton, Hendrix, Terry Kath (Chicago).. 

                        Bizarrement notre époque est incapable de sortir des pointures... comme s’il y avait une absence d’énergie vitale. smiley


                      • vote
                        pegase pegase 17 janvier 15:40

                        @Gollum

                        -
                        On a "Grand blanc" à Metz ...

                        c’est pas Led Zep , mais laissez leur le temps de s’améliorer, ils sont encore très jeunes ...

                        https://www.youtube.com/watch?v=c1GA1W6lqeg

                        https://www.youtube.com/watch?v=5hNhulyoGn4

                        https://www.youtube.com/watch?v=2sqzYU7VeGk


                      • vote
                        pegase pegase 17 janvier 15:46

                        .... peut être on devrait se cotiser pour payer une paire de godasses neuves à la petite Camille ...


                      • vote
                        wendigo wendigo 16 janvier 20:23

                         Du satanisme dans la musique, n’importe quoi ;

                        https://www.youtube.com/watch?v=2NzA4XLjRaM



                          • 1 vote
                            Erwan Prigent Erwan Prigent 22 janvier 19:33

                            Entre le puritanisme monothéiste bigotement croyant et le puritanisme féministe dévotement militant, finalement, il y aura toujours ce recoupement que les femmes se jalousent entre elles, et qu’il faut les mettre au pas. D’ailleurs c’est assez génial côté féministe, puisque cette mise au pas passe même par "la libération de la vulve" c’est-à-dire la standardisation de son discours et, comme on sait, plus on en parle, moins on "le" fait. Ce ne sont que des mentalisations, y compris monothéiste, et c’est parce que c’est mentalisé que ça veut se couper du corps vécu en craignant toutes les outrances. J’ai vite compris que cette vidéo me donnait envie de la regarder parce que la fille a une jolie voix et un joli minois. Voici la Loi d’Airain, par-delà diable et bon dieu. Quel joli teint laiteux, et cette épaule sur laquelle appert un soutien-gorge dentelé noir ! Pourquoi jalouser celles qui jouent les méduses alors ? ... Enfin, on sait bien qu’il n’y a de satanisme qu’après avoir jugé bon d’évaluer tout à l’aune du monothéisme. C’est un délire manichéen qui ne peut s’empêcher de se craindre soi-même, par crainte d’être trompé par la qualité d’un signal lumineux (luciférien ou divin ?). Bref, c’est de la paranoïa. Les polythéistes étaient bien mieux lotis, qui disposaient d’un dieu de la tromperie (Apatée chez les Grecs, Loki chez les Vikings, etc.) sans lui accorder de valeur paranoïaque de l’avoir placé en tête-à-tête avec un seul autre principe rédempteur focal (Dieu, dans une unique perspective de rédemption-salvation de l’anti-principe !). Au contraire, la pluralité des dieux, qui effraiera tout "bon" monothéiste de mobiliser des styles et des esthétiques pseudo-sataniques est finalement bien plus riches (puisque ne mettant pas un principe et un anti-principe en lice, à définir le principe rapport à l’anti-principe seulement) et finalement bien plus enjouante à vivre (plus enjouante à vivre que la quête angoissée d’une grâce dont on ne peut espérer être touché qu’en se faisant sage comme une image angélique ... tout en craignant paranoïquement que cet ange ne soit infernal !). Le monothéisme devant Satan, c’est comme le féminisme devant le Mâle : un délire smiley En définitive, la culture de mort/sexe met en contact avec les forces vitales (combatives, pugnaces, joviales) le tout étant de ne pas en rester spectateur mais bien de s’en vivifier.


                            • 1 vote
                              Erwan Prigent Erwan Prigent 22 janvier 19:41

                              @Erwan Prigent. La vraie morbidité, c’est celle du design, du standing et donc du banking, actuellement. Intellectuellement, elle est très pauvre, quoique habile jusqu’à la tromperie.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès