• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

herve_hum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 487 63
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : nombre de visites





Derniers commentaires




  • 3 votes
    herve_hum 9 juin 08:39

    @Zip_N

    votre êtes un peu bizarre, d’un coté je vous rend mdr et de l’autre je vous donne la nausée !

    sinon, la pensé est le domaine de la liberté de chacun et vous pouvez penser qu’un aveugle perçoit ce que lui même affirme ne pas percevoir.

    Bref, vous pouvez, dans votre seul cogito, penser savoir mieux que l’autre ce qu’il perçoit, sans même l’avoir jamais vécu vous même, mais pas au delà hein !!!



  • vote
    herve_hum 9 juin 00:15

    @Zip_N

    encore désolé, je m’en tiens à ce que dit un aveugle de naissance, il ne perçoit pas les couleurs avec le toucher, seulement la chaleur ou la vibration, mais cela ne permet pas de connaître une couleur et vous pouvez le dire et le redire autant de fois que vous le voulez, cela ne changera rien au fait que l’aveugle ne voit pas les couleurs et ne sait pas ce que c’est et ce sont eux qui le disent.Désolé si je me fi plus à la parole d’un aveugle qui en fait l’expérience empirique, plutôt qu’un voyant qui fait dans la spéculation intellectuelle.

    Maintenant, vous pouvez toujours aller expliquer à Tommy Edison qu’il se trompe

    Vous pouvez même parler d’animaux aveugles se dirigeants via les ultrasons, ce qu’ils voient, ce sont les formes, mais en aucune manière les couleurs, d’autant que cela leur est inutile. Pour finir, on peut imaginer qu’un aveugle de naissance perçoive les couleurs dans son cerveau, pour autant, il vous sera impossible de lui dire quelle couleur est le bleu, le rouge, le vert, etc. car pour cela, il faut avoir un référentiel commun, c’est à dire, observer la même chose et s’accorder sur le nom de couleur à lui donner. Ce qui pose problème aux daltoniens qui doivent faire la correction de leur propre perception pour s’accorder avec les autres.

    Le référentiel commun que vous aurez établit avec l’aveugle à qui vous avez expliqué que la chaleur du soleil qu’il ressent est la couleur jaune vive, c’est le langage, mais en aucune manière la couleur jaune. Il connaîtra le mot et pourra l’utiliser pour communiquer, mais ne saura pas pour autant ce qu’est la couleur jaune pour ne l’avoir jamais observé.

    Cessez donc de confondre chaleur et couleur. A contrario, une personne qui n’a pas le sens du toucher, qui ne ressent pas la douleur, ne sait pas ce qu’est la chaleur et c’est tellement vrai qu’elle peut mourir brûlée vive avant de s’en être rendu compte.



  • vote
    herve_hum 8 juin 21:33

    @Zip_N

    ne nous énervons pas, nous faisons que discuter. Vous affirmez

    Si vous mettez 3 couleur au soleil, le blanc, le orange et le noir, il pourra distinguer le noir chaud, le orange tiède et le blanc froid. Il distinguera la différence entre les 3 et pourra vous l’expliquer et faire comme moi.

    désolé de ne pas être d’accord, il pourra distinguer des différences de chaleurs par le toucher, mais en aucune manière pourra faire la différence entre l’orange, le bleue, le rouge, le jaune, le noir ou le blanc, etc, qui nécessitent le sens de la vision. Chaque couleur émet dans une longueur d’onde propre, mais sans la vision, il faut le sens du toucher avec une sensibilité pour le moins particulières. Mais il ne pourra toujours pas savoir ce qu’est une couleur en tant que telle, seulement sentir une vibration particulière pour chacune d’elles.

    Sinon, je suis allé voir ce qu’en dit un aveugle de naissance et désolé, mais il dit exactement la même chose que moi, il trouve même absurde l’idée de pouvoir se faire une idée de ce qu’est une couleur via un autre sens. Bref, commencez donc par expliquer à un aveugle comment vous faites, vous, voyant, pour voir sans avoir jamais vu.

    vous écrivez aussi "il lui faut de l’exercice c’est pour les enfants, il ne naissent pas en savant les couleur et pourtant ils voient.

    "

    Ici, vous confondez le fait de voir une couleur et de lui donner un nom, qui sert de référence commune où parfois il faut corriger une vision décalée qu’est celle du daltonien. Bref, un enfant voit les couleurs, mais ne sait pas encore le nom commun qu’on lui donne.

    quand vous écrivez "Si vous demandez à l’aveugle de vous donner le noir il pourra vous le donner. Tandis qu’un voyant de mauvaise fois ne le pourra pas." le déni produit le même résultat, mais je vous l’accorde, vous parlez de mauvaise foi et ce n’est pas exactement la même chose. Mea culpa

    Pour finir, je rejoins ce que vous écrivez au tout début, où vous dites très justement que c’est "de même nature". En fait, la logique causale qui pour moi est la condition d’existence de la réalité(hors d’elle, c’est l’imaginaire), prenant en compte la division fractale dit qu’un principe reste fondamentalement invariant quelle que soit l’échelle considérée, seule change continuellement la forme qu’il prend en raison des changements d’échelles (c’est qu’on parle d’évolution d’espace-temps et non pas d’un joli dessin sur une feuille). Ici, on confond alors une différence de forme d’un même principe agissant à deux échelles différentes, pour deux principes différents dans le but de les mettre à la même échelle dimensionnelle. Erreur que votre commentaire illustre bien !



  • vote
    herve_hum 8 juin 17:58

    @Zip_N

    votre réponse ne contredit pas ce que j’écris, elle le confirme plutôt, puisque vous ne faites qu’insister sur le traitement de l’information via la sensation de la chaleur. Surtout, l’aveugle ne peut différencier que le noir et le blanc, mais il ne pourra jamais voir les autres couleurs, même si un voyant pourra toujours en faire tout un poème. Après, vous parlez du principe du déni, qui consiste à nier l’évidence.

    Pour revenir au sujet de l’article, l’expérience cité ne change rien à la réalité, bien au contraire. Tout du moins, si on considère que la réalité est définie par la causalité et elle seule. Car l’expérience ne viole à aucun moment la logique causale.

    Perso, j’aime bien la définition donnée par Phillips K Dick, disant que "la réalité, c’est tout ce qui refuse de disparaître une fois qu’on cesse d’y croire"

    Pour finir, dommage que vous n’avez pas cru bon de répondre à la question posé !



  • vote
    herve_hum 8 juin 13:36

    @Zip_N

    désolé, si pour les formes le sens du toucher permet de "voir" sans aucun problème parce que la forme vaut autant pour la vision que pour le toucher, pour les couleurs, là, un aveugle de naissance et qui le reste, ne pourra jamais voir une couleur, quelle que soit la méthode employée.

     Vous pourrez certes lui donner un référentiel en utilisant les autres sens comme le toucher via la chaleur comme vous l’écrivez, mais il ne pourra jamais voir la couleur en tant que telle, seulement sentir la chaleur. De la même manière qu’on ne sait pas apprendre à parler à un sourd, sinon en utilisant les autres sens, notamment le toucher ou la vision, mais il ne pourra jamais jouer d’un instrument de musique (sauf pour Bernardo dans Zorro, mais parce qu’il feint d’être sourd !).

    Bref, pour répondre a Jean Keim, les 0,001% ne pourront jamais expliquer aux aveugles ce qu’est une couleur, sauf à celui qui se met à voir par lui même ou si ces 0,001% trouvent le moyen de donner la vue aux autres !

    quand à la réalité, c’est la même chose, que j’illustre par cette simple question

    on peut tout imaginer à partir de la réalité, mais peut on imaginer quoi que ce soit sans la réalité ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Israël Antisémitisme Judaïsme Santé






Palmarès