• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

herve_hum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 389 63
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires




  • vote
    herve_hum 26 mai 10:56
    il y a d’odieux, que l’impôt privé prélevé sur l’activité économique, que cet impôt soit l’intérêt bancaire, le profit, le loyer immobilier ou encore de manière plus insidieuse, la différence de traitement de salaire pour un même travail (travailleur occidental et chinois par exemple).


    Mais une dette contractée sans impôt de toute nature, donc, y compris par différence de traitement de salaire selon le pays de production, car par principe même travail= même traitement, est une dette légitime et qui doit être remboursé.

    Sans cela, si l’auteur me prête de l’argent, il ne pourra pas exiger que je le lui rende, je pourrai annuler ma dette de manière unilatérale. Sans cela, nous sommes plus dans l’échange économique, mais dans le vol et/ou l’esclavage économique.

    Il ne faut pas faire l’amalgame entre dette légitime et illégitime !



  • 1 vote
    herve_hum 12 mai 18:54

    Nous existons dans un Univers physique, c’est à dire, dans un espace-temps borné et mû par des lois régissant les relations dites de la matière, mais aussi des êtres.

    Cela veut dire que si on ne peut pas prouver l’existence de Dieu, la preuve que la raison domine l’Univers tient dans l’existence même de l’Univers. Bref, la raison est, dans l’Univers physique, supérieure à Dieu et donc, aussi à l’humain où seule son arrogance dû à son ignorance lui fait croire l’inverse. Mais comme l’humain est la conséquence, création de la raison, cela veut dire que c’est la raison elle même qui provoque cet état de fait. 

    Ce qu’il faut comprendre, c’est que la raison repose sur ses propres postulats et non selon ce qu’on voudrait qu’elle soit.

    Pour comprendre, il faut alors étudier le principe de relations de causalités, et le principe de non contradiction qui domine la réalité et sans lequel il n’y aurait pas de réalité physique qui tienne.

     voilà, vous avez matière à cogiter !



  • 1 vote
    herve_hum 24 avril 13:19

    en réponse à votre accord, je vous donne mon adresse internet où vous pourrez me communiquer la votre pour vous faire parvenir le brouillon en question. Soit herve139@hotmail.com

    Entre parenthèse, j’en ai profité pour lire votre profil où vous faites un résumé de la pensée de Machiavel, et vous savez quoi ?

    J’ai produit la même réflexion que lui sur les conditions d’une société vivant et en équilibre. Autrement dit, je pose les mêmes conditions que lui, mais tenant compte de l’évolution de l’environnement qui ont eut lieu depuis lors. A son époque, il ne pouvait pas faire mieux. Cela veut dire, que le véritable Machiavel serait le meilleur interlocuteur possible. Nous allons voir si vous et moi sommes digne de sa pensée... Mais encore et toujours, nous ne faisons que suivre la raison, en aucune manière la dominer. Tel un artisan qui peut maîtriser un art, mais pas s’en dire le maître, sinon le meilleur de ses serviteurs ou exécutant. La différence est fondamentale, c’est celle qui différencie l’arrogant de l’humble !



  • vote
    herve_hum 24 avril 11:15

    @herve_hum

    et si je vous soumettais le brouillon de l’article avant publication pour avis et critique ?

    notamment pour savoir s’il est compréhensible tel quel.



  • 1 vote
    herve_hum 24 avril 09:39

    @maQiavel

    oui. Mais pas toutes, dans le même article, cela ferait trop long et lourd.

    l’écriture s’avère d’ailleurs plus difficile que je le pensais et peut être me faudra t-il le faire en deux parties. J’ai une manière très particulière d’écrire, mais surtout, je le soumet d’abord à ma propre critique et je suis sans concession, c’est à dire, que mon article doit être capable de répondre à toutes les réfutations possibles et se servir d’elles pour appuyer le fond et non le démolir. Ce n’est pas facile. Cela m’oblige à me relire beaucoup et me corriger autant, parfois un mot, une virgule ou carrément tout un paragraphe et entre temps, je fais et pense à autre choses. Donc, cela me prend du temps

    Mais jusqu’à présent, cela fonctionne plutôt bien, car on attaque la forme, mais pratiquement pas le fond...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Israël Antisémitisme Judaïsme Santé






Palmarès