• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
alphomega 15 janvier 12:01

Au fond, l’estimation de l’impact de la vaccination sur les formes graves du covid ne tient qu’à un raisonnement bancal.(sans parler d’o-micron)

La formation mathématique étant défaillante, la plupart des gens ne maîtrisent pas les critères de l’implication logique, et encore moins ceux de l’induction.

C’est d’ailleurs une opportunité fantastique pour manipuler les foules. 

On adhère en particulier à une implication logique (nécessité) pour élaborer le risque absolu de faire une forme grave en étant non vacciné, alors que cela ne devrait rester au mieux qu’une induction, émise avec de nombreuses réserves (expression au conditionnel, avec la possibilité de réfutation de l’hypothèse induite — principe de la science vs fausse science...) :

En effet, on ne peut contester qu’il suffirait que le vaccin soit efficace à 89% pour que le nombre de formes graves constatées pour les vaccinés (90%) soit égal au nombre de formes graves pour les non vaccinés (50 V en SC et 50 NV en SC) :

1-[(10/50)/(90/50)]= 89%

Pourtant, même avec ces effectifs constatés en soins critiques, rien ne permet d’en déduire que le vaccin est bien efficace à 89% dans un échantillon représentatif de 100.000 personnes. 

En effet, sans connaitre les profils des non vaccinés en soins critiques (données non stratifiées !), les "projeter" sur une population représentative de 100.000 personnes est juste fallacieux.

D’ailleurs cette projection artificielle produirait sans doute une population artificielle de personnes âgées, obèses, en mauvaise santé, éloignées de tout suivi médical, souffrant de pathologies chroniques non compensées, etc...

Ce qui ne correspond évidemment pas à la réalité en population générale.

Sans se poser la question de savoir pourquoi et comment une personne en mauvaise santé ne s’est pas fait vacciner, on abuse de raisonnement étriqués et surtout anti-scientifiques.En observant les différences d’efficacité relative entre régions, on voit déjà se dessiner l’arnaque sous-jacente...

Mais c’est de bonne guerre, du pain béni pour les politiciens !

"Là où meurt le doute, naît la tyrannie".




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON