• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Anthropologie : Immersion en patriarcat dictatorial "Conseils à la Ménagère" (...)

Anthropologie : Immersion en patriarcat dictatorial "Conseils à la Ménagère" (1968)

Voici une archive insoutenable montrant à quel point la femme fut opprimée il n'y a encore que peu de temps. Ici il est question de l'optimiser et de la rentabiliser dans ses travaux domestiques. Vous remarquerez la petite taille de l'individue, montrant qu'en plus d'être esclavagisée par l'homme, celui-ci devait souvent la priver de viande !

 

Tags : Sécurité Education Scandale Télévision Santé menacée Démocratie Parité Activisme Femmes Laïcité Mariage Famille Femen Capitalisme Féminisme Vie privée




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 1 vote
    psychorigide psychorigide 29 janvier 18:17

    Non mais, ils n’avaient pas réussi à nous circonvenir en 1970, alors ils voudraient nous finir en 2020 ! Non mais sans blague !!

    Donc et parce queue !
    Et parce que,
    Alors*
    Oui je suis un mâle hétérosexuel, blanc et de plus de cinquante ans, 
    Et, je profite de l’occasion qu’ont rarement les espèces en voie de disparition de vous dire MERDE ! :
    MERDE !
     smiley
     

    • 9 votes
      medialter medialter 29 janvier 18:18

      Depuis la situation a quand même évolué de manière significative : Dès qu’on a donné à la femme la manette de commande, avec la possibilité de détruire sa famille en un claquement de doigt, assortie d’un déséquilibre juridique scandaleusement à son avantage, il se trouve que les repères familiaux sont tellement partis en couille qu’on a aboutit à la civilisation de dégénérés qui est la nôtre. Sans doute un hasard historique. Je ne suis pas en faveur de la dictature à faire ramper la ménagère, loin s’en faut, mais force est de constater que le combat qui a repris ce thème pour aboutir à notre société pétassisée a causé des dégâts sans commune mesure en rapport à l’équilibre familial, même imparfait, qui existait avant. Les mâles ont disparu, ou restent à l’affut dans l’ombre, c’est aujourd’hui l’hystérie féminine qui fait loi, les vraies femmes en pâtissent, les repères se disloquent et des délires comme la théorie des genres en sortent. Voilà où mènent les combats mal motivés, des remèdes pire que les maux


      • 5 votes
        Gollum Gollum 29 janvier 18:39

        Euh ? Vachement subversive la vidéo… smiley


        Je comprends pas Nigari là (qui est une femme à priori… ou alors si c’est un homme y a un bug). De quoi elle se plaint ? Pas bon l’ordre moral patriarcal chrétien ? smiley

        On fait dans la révolte sourde soixante-huitarde ?  smiley

        archive insoutenable montrant à quel point la femme fut opprimée  smiley

        Je m’attendais à des trucs extrêmes. Non. Juste des conseils de bon sens. La vidéo n’a rien de scandaleuse, en tous les cas pas pour moi. Certes c’est vieillot, m’enfin… Faut avoir l’esprit perturbé pour y voir autre chose que ce qu’elle montre.

        Pas de quoi faire un sujet. smiley

        • 1 vote
          Heptistika Heptistika 29 janvier 23:11

          @Gollum

          Faut avoir l’esprit perturbé pour y voir autre chose que ce qu’elle montre.

          - Fort bien résumé, c’est effectivement la constante commune à tous les articles de Nigari.


          Pas bon l’ordre moral patriarcal chrétien ? 

          - Merci pour ce bon moment de rigolade smiley , existe-t’il seulement plus bête créature qu’une féministe de droite ?

          P.S. Cadeau... 

          "Colossiens 3:18 - Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur."

          "Éphésiens 5:22 - Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ;"

          "Tite 1:5 : - à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée."


        • vote
          sls0 sls0 30 janvier 16:04

          @Gollum
          Effectivement, un homme à la place de la femme les conseils seraient resté intelligents.

          Je réside dans un pays machiste, c’est bien pire que ça.

          J’engeule souvent les mères de famille qui sont souvent à l’origine de ce machisme par leur traitement différencié entre filles et garçons. L’éducation au plus jeune âge ça reste gravé.

          Ici les gamines ne mettent pas les chaussures hauts talons de leur mère, leur mère leur en achète.

          A 10 ans vous avez le garçon qui se prend pour un roi et la fille sait tout du ménage et est très sexualisée.

          Le garçon s’en fout de salir ses affaires sa mère et ses soeurs sont là pour nettoyer.

          J’ai un discours "suffragette" j’explique aux filles qu’elles valent plus qu’elles ne croient et aux garçons qu’ils amènent des preuves de leur supériorité supposée.


        • vote
          QaviQeQuarQo QaviQeQuarQo 31 janvier 02:09

          @sls0

          Mais que faites vous malheureux ! 

          vous ne faites que leur insuffler la graine de discorde

          Avec le feminisme, les francaises aujourdhui ne savent plus cuisiner et passe leur temps a faire chier leur mari pour un partage du ménage qui n arrivera jamais.

          Si vraiment le mariage était un outil de domination des hommes sur les femmes, pourquoi alors ce sont elles qui font le plus pression pour se marier ? Les hommes latinos préférant le "choque y fuga".


        • vote
          Belenos Belenos 29 janvier 19:07
           smiley Heureusement, la Femme s’est libérée de cet odieux patriarcat oppressif :

          https://www.dailymotion.com/video/x6c8t9e

          • 5 votes
            jimontheair jimontheair 29 janvier 19:30

            @Belenos

            Heu, pour info, une femen n’est pas une Femme ni même une femme. Ca tient plutôt du rat croisé avec l’asticot se roulant dans les flaques de merde qu’affectionnent les truies, tout cela sur fond de névrose voire psychose, avec un chouia mental de nazi totalitaire pour agrémenter le tout. 

            Et c’est subventionné et protégé... 


          • 3 votes
            Hieronymus Hieronymus 29 janvier 19:49

            Voici une archive insoutenable montrant à quel point la femme fut opprimée il n’y a encore que peu de temps.
            c’est du second degré ? ou juste destiné à rappeler ceci :
            https://youtu.be/N3VcUty8keA
            de 0’12 à 0’48


            • vote
              Heptistika Heptistika 30 janvier 00:50

              @Hieronymus

              "En matière sexuelle, la post-femme cathodique revendique pour elle-même l’impunité des vices, mais exige de l’homme par contre, la solidité des vertus..."

              - Très juste, j’ajouterais que cette tendance ne s’applique plus seulement à la sexualité, mais à toujours plus d’aspect de la vie, à plus de champs des possibles.

              Le féminisme s’avère être l’enfant plus que légitime du mariage entre l’hypocrisie et le narcissisme... Misère... smiley


            • vote
              Hieronymus Hieronymus 30 janvier 14:20

              @Heptistika

              la post-femme cathodique revendique pour elle-même l’impunité des vices,

              quoiqu’une femme vicieuse, ça peut parfois s’avérer être très intéressant, le meilleur élixir contre la morosité et la mélancolie

               smiley


            • 2 votes
              tobor tobor 29 janvier 20:37

              Mesdames, prenez-en de la graine !


              • 1 vote
                ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 31 janvier 01:00

                Quelle infamie cette époque !!!

                Où un salaire suffisait à un ménage, où la mère pouvait élever ses enfants elle-même et pas d’illustres inconnus dans des crèches. Elle avait le temps de cuisiner des produits frais qu’elle était allé chercher avec son chérubin au marché.

                Quelle époque ingrate !

                Putain que j’ai eu de la chance que ma mère ait pu m’élever à la maison et me mitonnant de bons petits plats ! Ah oui, à mon entrée au CP elle a repris son travail car mon père joignait difficilement les 2 bouts à cette époque, c’était le début de la fin pour nous autres petits électeurs contribuables.

                Maintenant les (jeunes) femmes ressemblent plus à des prostituées vénales au 3/4 dévêtues mais chic et au cerveau atrophié qu’à des mères. Heureusement pas toutes ! Mais je cherche encore de mon côté.

                Pas sûr que la libération de la femme telle qu’elle a été faite fut une bonne chose pour lesdites femmes.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès