• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ce monde touche à sa fin, le capitalisme ne fait plus envie - François (...)

Ce monde touche à sa fin, le capitalisme ne fait plus envie - François Ruffin

Dans ce nouvel épisode de Tout Peut Arriver, Denis Robert reçoit François Ruffin, député de la Somme.

"Nous sommes engagés dans un combat, des "Terriens" contre des "forces destructrices", de l'intérêt général contre les multinationales. Nous avons des adversaires, et ils sont organisés, avec des bataillons d'avocats, de lobbies, d'éditorialistes, d'élus, jusqu'au sommet des États."

Tags : Politique Société Lobby Denis Robert Capitalisme Multinationales François Ruffin




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    



    • 2 votes
      albert123 6 novembre 16:23

      La politique spectacle de Ruffin qui au final sert la macronie ne séduit pas plus.


      • 1 vote
        Julot_Fr 6 novembre 19:39

        @albert123

        Cest pire que du spectacle, c est de la desinformation. Ce que l on a n a rien a voir avec le capitalisme mais tout a voir avec le mercantilisme : quand le monopole sur la creation d argent par le cartel bancaire leur permet de tirer toutes les ficelles par derriere. Le capitalisme reposerait sur des pme qui au contraire se trouvent en difficulte (extinction pour la france ?) dans l environnement actuel


      • vote
        Vraidrapo 7 novembre 11:37

        Ah, il me déçoit le directeur de Fakir...

        faire la confusion entre Capitalisme et Consumérisme.

        La populace est friande de consommation et on n’y peut rien...


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 7 novembre 14:16

          @Vraidrapo

          « La populace est friande de consommation et on n’y peut rien... »

          ------> Ah bon smiley ? Si vous vous informiez sur tous les efforts qui ont été déployé pour mettre en place le consumérisme le siècle passé, vous ne diriez pas ça. Le consumérisme n’est pas un phénomène naturel, c’est une construction sociale. Et ce qui est construit peut être déconstruit.


        • 1 vote
          Heptistika Heptistika 7 novembre 16:03

          @Vraidrapo

          Très juste sur la différence entre consumérisme et capitalisme, il est évident qu’une croissance exponentielle ne tend absolument pas vers l’incitation à la consommation de masse de la part de tous les acteurs en présence. Les parts de marché étant bien entendu extensibles à l’infini.

          D’autant plus que le marketing et le martelage publicitaire prouvent bien qu’il n’est aucunement nécessaire d’attiser les envies ni de créer des besoins au sein de la population afin de la pousser à consommer toujours plus.


        • vote
          Serge ULESKI Serge ULESKI 8 novembre 11:05

           

          La bulle médiatico-politique qu’est Ruffin (grande gueule, petit bras) est en train d’éclater : après avoir lâché Chouard, le voilà qui refuse finalement de se joindre à la manif contre l’islamophobie car y seront présents des individus avec lesquels il ne partage rien... Encore un qui a du mal avec ceux qui ne lui ressemblent pas ! Courageux mais pas téméraire... Ruffin est maintenant fin prêt pour rejoindre l’équipe de Ruquier, le samedi soir. Chroniqueur Ruffin ? 



          • vote
            Soi même 8 novembre 21:50

            Encore un qui a rien compris entre capital et hyper capitaliste, non le capital n’est pas mort, il est nécessaire, et il devra salutaire quand lesécurie des Borgias seront nettoyées .



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ozi

Ozi
Voir ses articles







Palmarès