• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment l’antiracisme est devenu le racisme

Comment l’antiracisme est devenu le racisme

L'antiracisme militant est en train de muter en quelque chose qui est doctrinalement raciste. Petit à petit, lentement, comme dans la fable de la grenouille, ce militantisme est en train de réussir à faire imposer un antiracisme qui se pratique pourtant exactement comme se pratiquait le racisme qu'il a prétendu combattre depuis les années 80. Nous assistons à un inversion des pôles, rendue possible par la soumission des élites politiques qui laissent ce nouveau schéma se mettre en place sans réagir jamais.

Tags : Société Racisme




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • 6 votes
    zak5 4 février 14:37

    C’est vrai que l’on peut vous taxer de raciste pour tout et n’importe quoi, a tel point que le terme "raciste" ne veut plus rien dire.


    • 9 votes
      CLOJAC CLOJAC 5 février 02:50

      @zak5

      "C’est vrai que l’on peut vous taxer de raciste pour tout et n’importe quoi "

      Comme au Moyen Âge, quand on voulait se débarrasser de quelqu’un, ou au moins le mettre hors circuit, on l’accusait de sorcellerie, de commerce avec le démon ou..... de blasphème ! smiley


    • 2 votes
      Super Cochon 5 février 19:39

      @zak5
      .
      Le chantage au racisme est une arme pour détruire l’identité , l’histoire et la culture française. Les primitifs qui nous colonisent s’en serve pour nous culpabiliser afin de nous affaiblir . De cette manière , nous ne répondons pas aux multiples agressions dont nous sommes victime .
      .
      Et ça , les fausses associations antiraciste à géométrie variable créer par la petite communauté à l’étoile à six branches l’ont bien compris !


    • 1 vote
      Super Cochon 6 février 22:36

      Très bonne vidéo et analyse du mécanisme de manipulation mis en place par les associations dite "antiraciste" à géométrie variable , qui sont de facto devenu des associations communautaire raciste à l’égard des blancs !
      .
      L’apogée du racisme est de prétendre que certains racismes n’existent pas !
      .
      Par exemple , quand des personnalités connu des communautés noires et maghrébine vous expliquent que la racisme ANTI-blanc n’existe PAS !
      .
      Pour Rokhaya Diallo , le "racisme anti-blanc" n’existe pas
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=-HosZ1Td6NM


    • vote
      yoananda2 6 février 22:41

      @Super Cochon

      Pour Rokhaya Diallo , le "racisme anti-blanc" n’existe pas

      en fait ce qu’elle dit c’est que le racisme anti-blanc ne peut pas exister. C’est pire.

      Ontologiquement le racisme anti-blanc ne peut pas exister parce que le racisme suppose la domination sociale, donc d’être blanc, donc uniquement les blancs peuvent être raciste. Bien sûr, c’est un oxymore.


    • 2 votes
      Super Cochon 6 février 22:55

      Détruire les peuples par le métissage
      .

      Ces associations juives qui ont créer et soutenu le multiculturalisme et le melting-pot par leurs associations ( SOS-racisme , MRAP , LICRA , LICA , DILCRA , etc ...

      .

      Il est utile de connaître l’ origine de certains mots , et de savoir qui les a créer !

      .

      Multiculturalisme : ... mot inventé par un Juif ashkénaze américain d’ origine allemande du nom d’ Horace Kellen , qui a passé sa vie à promouvoir le brassage des peuples .
      Melting-pot : ... ce terme forgé en 1908 par un Juif anglais , Israel Zangwill , auteur d’une pièce de théâtre vantant les mérites de la fusion des peuples sur le sol américain. Israel Zangwill est l’ un des principaux fondateur du Sionisme avec Théodor Herzl .
      .

        Le melting pot c’est bon pour les autres , pas pour EUX ! ….. cela permet de génocider de façon irrémédiable l’homogénéité des peuples qui les ont accueilli .

        * Général américain Wesley Clarke ........ " Il faut imposer le métissage partout. L’idée de pays ethniquement purs est une survivance du XIXe siècle. Le IIIe millénaire verra la victoire du métissage "


          • * Brock Chisholm, ancien directeur de l’OMS...... " Ce qu’il faut, c’est pratiquer partout le métissage et le contrôle des naissances en vue de créer une race unique dans un monde unique sous un gouvernement unique.”


          Brock Chisholm fut le premier Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) entre 1948 et 1953.



    • 1 vote
      Super Cochon 6 février 23:35

      Le témoignage de Sylvie , victime de racisme anti-Blanc
       
      .
      http://www.fdesouche.com/1333627-balancetonpost-le-temoignage-de-sylvie-victime-de-racisme-anti-blanc
      .
      On attend avec impatience la réaction de la raciste ANTI-Blanche Rokhaya Diallo !


    • vote
      Super Cochon 6 février 23:39

      Autorisation Divine de pratiquer l’esclavagisme dans le Judaïsme

      .

        LÉVITIQUE ( Chapitre 25 , Verset 44 ) …… C’est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t’appartiendront , c’ est d’ elles que vous achèterez l’ esclave et la servante . Vous pourrez aussi en acheter des enfants des étrangers qui demeureront chez toi , et de leurs familles qu’ ils engendreront dans votre pays ; et ils seront votre propriété . Vous les laisserez en héritage à vos enfants après vous , comme une propriété ; vous les garderez comme esclaves à perpétuité .


    • vote
      Super Cochon 7 février 21:05

      Le rappeur-raciste ANTI-blanc Rost qui se plaint de voir trop de blancs à la télé et en politique !
      .
      Rost ........ « Aujourd’hui, vous regardez la télé, c’est toujours les mêmes : sur n’importe quelle chaîne , c’est toujours les Blancs , les Blancs , les Blancs ! »
      .
      http://www.fdesouche.com/1333991-sudradio


    • 6 votes
      Hieronymus Hieronymus 4 février 16:05

      à l’appui de ce que vous expliquez au début de votre vidéo, voici un cas d’école du reniement en politique :

      https://www.dailymotion.com/video/x1alcna

      c’est le discours de Elisabeth Guigou en 1998 lors des débats sur le Pacs à l’Assemblée nationale ;

      "Jamais, ô grand jamais, il ne devait être question de mariage entre personnes du même sexe"

      on voit ici Mme Guigou, garde des sceaux à l’époque, faire l’éloge de la séparation des sexes et rappeler l’importance pour tout enfant de pouvoir disposer d’un père et d’une mère !

      on a vu depuis, à peine 15 ans plus tard smiley


      • 2 votes
        yoananda2 4 février 17:20

        @Hieronymus
        c’est la stratégie des petits pas, ou du cliquet, ou du pieds dans la porte, ou la grenouille qu’on fait bouillir. On te glisse une petite quenelle pour habituer ton sphincter à la dilatation, et puis la fois d’après la quenelle est un peu plus grosse, etc...


      • 6 votes
        ged252 4 février 17:08

        Que ce soit la fable de la grenouille, ou la technique du "voleur chinois", ou ce qu’on entendait dans les années 1990 : qu’il faut y aller doucement avec l’immigration pour ne pas créer un "choc identitaire", c’est la même chose.

        .

        Mais ça veut dire qu’il y avait une volonté à l’oeuvre, un même but qui a été poursuivi depuis très longtemps.


        • 2 votes
          ged252 4 février 17:11

          Et en ce qui concerne l’antisémitisme pour désigner un racisme à l’égard des juifs, c’est un terme faux, car d’une part les ashkénases ne sont pas des sémites, et les arabes en sont.

          On ne doit pas parler de antisémitisme, mais de antijudaisme.


          • 1 vote
            ged252 4 février 17:14

            Si donc un tribunal nous condamnait pour antisémitisme, le procès devra être cassé pour vice de forme.


          • 1 vote
            Super Cochon 5 février 20:33

            @ged252
            .

            Le Sémitisme n’existe PAS , le Sémitisme est un terme RELIGIEUX et non raciale .

            .


            L’ étymologie et l’origine du mot Sémite vient de Sem , dans l’Ancien Testament (Torah) , Sem est l’un des trois fils de Noé ( Sem , Cham et Japhet ) . Cela signifie que toute personne utilisant ce terme "Antisémite" croit en la véracité historique de l’Ancien Testament , c’est à dire que Noé à réellement existé , et que les Juifs descendent de son fils Sem.

            .


            Le mot (antisemitisch en allemand) a été utilisé la première fois en 1860 par l’intellectuel autrichien et juif , Moritz Steinschneider . Mais cette première apparition du terme et son utilisation dans un sens très général demeurent uniques et isolées , sans postérité . C’est le journaliste allemand Wilhelm Marr qui invente vraiment le terme « antisémitisme » (de l’allemand «  Antisemitismus ») en 1879.



          • vote
            Et Hop ! 5 février 21:29

            @ged252

            L’antiracisme avec toutes ses lois et toutes ses association est une affaire exclusivement juive, qu’ils soient ashkenases ou séfarades.

            Et les juifs est la seule group religion qui se définisse par sa race, et pas par son adhésion, sa croyance, la seule religion raciste.

             


          • vote
            yoananda2 5 février 21:39

            @Super Cochon
            le terme sémitisme n’est-il pas utilisé AUSSI pour décrire un ensemble linguistique ? il me semble non ?


          • vote
            Super Cochon 6 février 11:59

            @yoananda2
            .
            Relis mon post plusieurs fois , et quand t’auras compris , tu nous fais signe !


          • 3 votes
            sls0 sls0 4 février 17:37

            J’ai rien écrit sur la première vidéo sur Romain Gary.

            Pénible à écouter, il n’a pas lu Gary mais s’autorise à en parler.

            Et voilà qu’il en remet une couche, toujours aussi insipide. Comme c’est imbuvable je n’arrive pas à écouter donc je ne dirai rien sur le fond.

            344 vues sur youtube, heureusement qu’il y a agoravox.

            Ca y est, maintenant n’importe qui à l’égo un peu trop gros fait sa vidéo et donne son avis. 344 vues, une poissonnière ou un coiffeur peut faire mieux.


            • 1 vote
              Prosper Prosper 4 février 18:47

              @sls0
              Faut-il un ego plus ou moins gros que celui qui donne son avis en vidéo, pour le donner en commentaire ?
              Critiquer un cuistre qui s’autorise à parler de Gary sans l’avoir lu, puis, la ligne suivante, devenir le cuistre qui s’autorise à parler d’une vidéo sans l’avoir vue.

              Rarement un commentaire sera parvenu, dans les largeurs du vôtre, à donner ses lettres de noblesse à la fameuse expression parler pour le rien dire.


            • vote
              Prosper Prosper 4 février 18:48

              @Prosper
              *ne


            • vote
              Laconicus Laconicus 4 février 20:46

              @sls0
              "Comme c’est imbuvable je n’arrive pas à écouter donc je ne dirai rien sur le fond."

              Étrange remarque. La sonorisation est bonne, la diction est claire, le propos est facile à comprendre... Pourquoi n’arrivez-vous pas à écouter ? 


            • vote
              Prosper Prosper 6 février 11:56

              @Laconicus
              A la limite, qu’il n’arrive pas écouter c’est une chose, mais ce besoin de nous le dire, ça c’est déjà plus révélateur de l’opinion qu’il doit avoir de lui-même, si haute qu’il en arrive à estimer que même lorsqu’il n’a rien à dire, son avis est assez important pour être infligé au public.


            • 5 votes
              ged252 4 février 17:43

              Il n’y a jamais eu non plus d’extrème droite en France. Ou alors ce sont des gens qui ont toujours été ultra minoritaires, et toujours d’après ce que j’en sais des anti chrétiens, adeptes de la force brute, d’un délire "impitoyable"

              .

              les journalistes continuent de parler d’extrème droite aujourd’hui, alors qu’il n’y a pas d’extrème droite, mais des patriotes, des gens qui aiment leur pays et leur peuple.

              .

              Le FN/RN ça n’a jamais été l’extrème droite, c’est une calomnie que d’affirmer cela sans arrêt.



                • 3 votes
                  yoananda2 4 février 18:54

                  L’antiracisme est aujourd’hui un racisme positif et non plus un vrai anti-racisme.

                  Le problème c’est qu’il y a différences statistiques significatives entre les races. (pas de hiérarchie hein).

                  L’autre problème c’est la tendance du vivant à se regrouper avec ça quoi qui lui ressemble, et donc, la tendance à se regrouper par race, ou pas idéologie politique. C’est super exacerbé chez les gauchistes qui traînent rarement avec autre chose que des gauchistes. Mais sinon il y a une tendance que les noirs préfèrent vivre avec des noirs, les blancs avec des blancs, les jaunes avec des jaunes, etc...

                  Parce que oui, les gens ne font pas des analyses ADN pour savoir qui leur est proche. Le phénotype suffit.

                  Sinon l’anti-racisme si c’est pour dire qu’on est tous "humain" bah oui, lol ... la belle affaire. Mais l’humanité n’est pas constituée d’individus selon moi mais de groupes.

                  C’est un peu comme l’anti-spécisme : je suis pour : on ne doit pas faire comme les autres êtres conscient ne souffraient pas. Une vache est un être sensible. Qu’on la bouffe c’est un chose, qu’on fasse des vaches à hublot ou des fermes usines et les conditions d’abattage, c’en est une autre.


                  • vote
                    Laconicus Laconicus 4 février 20:49

                    @yoananda2
                    "Mais l’humanité n’est pas constituée d’individus selon moi mais de groupes."

                    Selon qui ?   smiley


                  • vote
                    yoananda2 4 février 21:17

                    @Laconicus

                    Selon qui ? 

                    Bien vu smiley


                  • 1 vote
                    Joe Chip Joe Chip 5 février 18:06

                    @yoananda2

                    Le problème c’est qu’il y a différences statistiques significatives entre les races. (pas de hiérarchie hein).

                    La race n’est pas un concept scientifique mais culturel. Les différences génétiques moyennes constatées entre groupes humains anciens sont beaucoup moins importantes que la variabilité génétique constatée entre individus. En gros on a plus de chances de trouver des différences significatives entre deux individus issus d’un même groupe qu’entre deux individus issus de groupes différents. Ca ne veut pas dire qu’il est inutile de rechercher les "différences" entre groupes humains au sens large (particulièrement dans le cadre de la recherche médicale) mais que chercher à théoriser des "races" distinctes à partir de ces différences liées à des influences environnementales n’est pas une démarche scientifique. On sait très bien que la peau des populations européennes a blanchi pour permettre une meilleure absorption de la vitamine D dans un climat qui était beaucoup plus froid à l’époque. 
                    Les scientifiques du 19ème qui avait l’obsession de la taxinomie ont cru que ces différences minimes traduisaient une différence génétique fondamentale entre les différents groupes humains. A l’époque, ils n’avaient pas les moyens de savoir que c’était faux car ils se basaient uniquement sur des critères anthropométriques auxquels ils prêtaient des caractéristiques arbitraires visant à rationaliser la domination et les préjugés sociaux de la nouvelle classe de grands propriétaires capitalistes, qui ne pouvaient plus en appeler à Dieu ou à la religion pour naturaliser sa "supériorité". Il fallait donc produire des "preuves matérielles" ou à défaut des indices de la supériorité de l’européen sur le noir, du riche sur le pauvre, de l’homme sur la femme, etc... et ces preuves, on alla les trouver dans les sciences naturelles en formation, en les sortant de leur cadre théorique pour les appliquer aux sociétés historiques. 
                    Les pauvres qui s’accumulaient dans les villes n’étaient pas des gens chassés de leur campagne par des propriétaires avides mais des idiots congénitaux, bourrés de maladies et de tares ; les noirs que l’on avait réduit en esclavage avaient peut-être une âme mais enfin, tout le monde voyait bien qu’ils ressemblaient davantage à des singes qu’à des hommes ; la femme vouée à l’enfantement était inférieure à l’homme en tout point, il fallait donc la reléguer dans le foyer et en faire une citoyenne passive, etc.
                    Cette théorie raciste ou racialiste était tellement absurde et irrationnelle que les racistes confrontés aux différences entre blancs ont élaboré une sorte de hiérarchie interne à la race blanche distinguant une race nordique (grand blond aux yeux bleus), une race alpine (tête ronde) et une race méditerranéenne (brun crépu) correspondant, là encore, à un schéma social bien établi : le blond aux yeux bleus est entreprenant et intelligent, c’est le type aristocratique ; le blanc petit à tête ronde appartient déjà à la classe inférieure (ouvriers) ; quant aux crépus, c’est la lie de la race blanche, indolent, entièrement sous l’emprise de ses pulsions, donc incapable de contribuer à la société.
                    Mieux, ou pire, les racialistes ne parviennent pas à s’accorder entre eux sur les caractéristiques qu’ils attribuent respectivement à chaque race ou sous-race. Ainsi le nordiciste Madison Grant explique que la race méditerranéenne est en fait supérieure à la race alpine puisqu’elle a visiblement fondé Athènes et Rome. Les nazis confrontés au même dilemme, mais ne pouvant reconnaître aucun mérite à tous ces dégénérés orientaux, reprennent cette idée mais se basent sur de vagues indices archéologiques pour affirmer que les Aryens ont migré vers le sud où ils ont fondé la civilisation occidentale. Et ils expliquent que les invasions de "barbares" germains auraient en fait régénéré la Rome impériale, abâtardie, affaiblie et corrompue par les afflux d’orientaux.

                    Bref, tout ça pour dire que la race n’est pas un concept scientifique mais un support pour raconter des histoires. 

                    L’autre problème c’est la tendance du vivant à se regrouper avec ça quoi qui lui ressemble, et donc, la tendance à se regrouper par race 

                    Tu confonds deux choses qui n’ont rien à voir. La tendance culturelle "à se regrouper avec ce qui nous ressemble" n’est pas induite par ni réductible au concept de "race". 

                    Sinon l’anti-racisme si c’est pour dire qu’on est tous "humain" bah oui, lol ... la belle affaire. Mais l’humanité n’est pas constituée d’individus selon moi mais de groupes.


                    D’individus et de groupes. Le groupe n’est pas une notion raciale.

                    C’est un peu comme l’anti-spécisme : je suis pour : on ne doit pas faire comme les autres êtres conscient ne souffraient pas. Une vache est un être sensible. Qu’on la bouffe c’est un chose, qu’on fasse des vaches à hublot ou des fermes usines et les conditions d’abattage, c’en est une autre.


                    L’espèce est une catégorie scientifique, pas la race. Confondre les deux est encore une fois un artifice de la pensée raciste du 19ème. J’essaie de rester mesuré dans les termes pour ne pas donner l’impression de tomber dans l’antiracisme et l’indignation morale, mais tu tiens réellement des propos déplacés, dépravés même. Tu es en train de dire que les hommes de différentes couleur ou de différents "groupes" sont comme des espèces différentes, et qu’il appartiendrait aux espèces dominantes de se montrer magnanimes envers les espèces dominés... c’est du racisme, pas du racialisme.


                  • 1 vote
                    ezechiel ezechiel 4 février 22:42

                    La mutation du socialisme en doctrine marxiste culturelle vient des USA, et fait des ravages en France depuis mai 68.

                    Elle prône que l’égalitarisme et la liberté individuelle ne s’obtiendront que par la destruction de la toute puissance de l’homme Blanc garant de l’ordre établi, oppresseur colonialiste des minorités ethniques avec sa police raciste, des musulmans, des arabes, des noirs, des femmes, des gays, des lesbiennes et autres transgenres. L’objectif est donc de déconstruire la civilisation européenne : c’est-à-dire anéantir le christianisme, la famille, la hiérarchie, le patriarcat, la nation, l’armée, la police, l’élite culturelle, le mérite scolaire, l’architecture, la peinture, la littérature.
                    Le marxisme culturel imprègne la société civile à tous les échelons :

                    "On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans, et ça, il va falloir que cela change"
                    Delphine Ernotte - présidente de France Télévision

                    "Delphine, tu as dû te sentir bien seule lorsque tu portais un constat, à la fois évident et courageux. L’homme blanc de plus de 50 ans", vous vous en souvenez ? Tu n’es plus seule. Je porterai cette exigence avec autant de passion qu’au sein de mon ministère. Je n’aurai pas de tabou."
                    Françoise Nyssen - Ministre de la Culture

                    "L’Oréal fait de la discrimination positive et l’assume. Aujourd’hui, lorsque nous rencontrons un candidat qui a un prénom d’origine étrangère, il a plus de chance d’être recruté que celui qui porte un prénom français de souche."
                    Jean-Paul Agon, PDG de l’Oréal

                    "A compétences égales, et bien désolée, on choisira la femme, ou on choisira la personne venant de autre chose que le mâle blanc, pour être claire."
                    Anne Lauvergeon, PDG d’Areva

                    "A la tête de la haute administration, on a principalement des hommes, blancs, qui ont fait l’ENA. On manque terriblement de diversité dans les parcours. Quand tout le monde a le même logiciel il n’y a plus d’intelligence collective."
                    Marlène Schiappa sur Twitter le 6 janvier 2019

                    « Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme à partir de maintenant »
                    Marlène Schiappa

                    Concernant le rapport Borloo sur les banlieues, "Ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs ne vivant pas dans ces quartiers s’échangent un rapport"
                    Emmanuel Macron

                    "Il ne faut pas que les acteurs de l’IA ne soient pas trop comme ce que je suis devant vous : des mâles blancs quadragénaires"
                    Emmanuel Macron sur les talents en intelligence artificielle.

                    "Je ne peux pas survivre quand il n’y a que des blonds aux yeux bleus, c’est au-delà de mes forces."
                    Jean-Luc Mélenchon

                    Ce militantisme politique est un racisme anti-Blancs clairement revendiqué et assumé dans les banlieues françaises où, en moins de 40 ans, les Français de souche ont été éradiqués.



                      • vote
                        Serge ULESKI Serge ULESKI 5 février 15:53

                        Tous ceux qui dénoncent l’anti-racisme n’ont jamais manifesté contre les discriminations aux côtés des discriminés ; pour ne rien dire de ceux qui restent dubitatifs quant à la réalité de toutes ces discriminations. Aussi, on peut sans difficulté se détourner de ce type de sujet ( le racisme dans l’anti-racisme racisme contre les Blancs) qui n’est qu’une perte de temps et dont le traitement n’apporte aucune solution aux populations qui sont, soit dit en passant, diffamées à longueur de journée dans les médias.



                        • vote
                          Prosper Prosper 5 février 17:23

                          @Serge ULESKI
                          Quelles sont les preuves que des populations sont discriminées en France ? Vous avez des preuves concrètes ?


                        • vote
                          Serge ULESKI Serge ULESKI 5 février 18:26

                          @Prosper

                          t’as pas d’amis parmi les minorités visibles ? Tu devrais, ils vont te raconter ce qu’est leur existence...


                        • 3 votes
                          quijote 5 février 20:18

                          @Serge ULESKI

                          L’enfer sur terre... Curieusement, ils se gardent bien de partir... Tu m’étonnes... Et ils font de la pub à leurs cousins du bled pour qu’ils viennent vivre l’enfer du racisme en France. La maltraitance institutionnelle ! Bien sûr ! Ils vivent l’enfer ! Ils te l’ont dit, tes amis "parmi les minorités visibles" ! Mais ils restent. Et ils en font venir d’autres ! Tout ce malheur volontaire...

                          Bizarre, bizarre... Un des mystères de l’univers...

                          Tiens, tes amis, ils disent quoi de ça ?

                          https://www.24matins.fr/essonne-apres-avoir-ete-regularise-il-annonce-a-son-epouse-quil-la-quitte-1155278

                          https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/assises-du-gard-ninon-20-ans-tuee-sous-les-coups-de-son-compagnon-1580562440

                          Et toi, ça t’inspire quoi ? Moi, ça me dégoûte... Je vois la France que j’aimais disparaître. Je vois ces moeurs de tarés se répandre. Je vois des territoires en France où on caillasse les pompiers en intervention. Je vois la diversité obligatoire ( quand a-t-on consulté le peuple français sur le sujet ? ) provoquer des problèmes à n’en plus finir. Parce qu’insolubles. A moins évidemment de se soumettre à nos conquérants. Aux nouveaux colons. Et aux nouveaux collabos...

                          Les femmes françaises sont-elles condamnées à devenir musulmanes pour ne pas mourir sous les coups et être respectées ? Y a-t-il un racisme des immigrés à l’égard des autochtones ? Comment se fait-il que les chiffres de la délinquances et de la criminalité explosent ?

                          Tu ne représentes absolument pas le bien. Quoi que tu en penses... Le bien, c’est ce qui marche. La diversité que tu défends, ça marche pas. Les Français n’en veulent plus. Tu es désormais minoritaire. Et ça, c’est bien.

                          Signé : un fils d’immigré


                        • 1 vote
                          Prosper Prosper 6 février 11:53

                          @Serge ULESKI
                          Je pense surtout que vous êtes complètement hypnotisé par un discours que vous régurgitez sans trop savoir ni pourquoi ni comment, sans doute par habitude, par conditionnement, par facilité. Que vous évoluez intellectuellement dans un monde parallèle où tout est inversé, une sorte de monde Potemkine.
                          Vous faites partie du problème.


                        • 1 vote
                          zzz999 6 février 10:20

                          Quand on a vu à quel point le culte de la shoah a pu soumettre le monde entier (le but principal étant de permettre à ISRAEL d’être au dessus des lois en toutes circonstances) , il est certain que ça va faire des envieux qui voudront à leur tour passer professionnels de la pleurniche communautaire.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Prosper

Prosper
Voir ses articles







Palmarès