• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Coronavirus et Chloroquine. Didier Raoult sur Martin Hirsch : « je ne suis (...)

Coronavirus et Chloroquine. Didier Raoult sur Martin Hirsch : « je ne suis pas sûr qu’il ait testé beaucoup de molécules dans sa vie »

Le professeur Didier Raoult est responsable du Pôle Infectiologie de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, hébergé au sein de l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection. Réponse à Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, ayant déclaré le 1er mars que « La chloroquine marche très bien dans une éprouvette et n’a jamais marché chez un être vivant ».

LIRE AUSSI : Coronavirus et Chloroquine : le Pr Didier Raoult réagit et s’interroge. Pourquoi les Chinois se tromperaient-ils ?

https://www.lecanardrépublicain.net

Nous suivre sur : Facebook | Twitter

Tags : Chine Santé Santé menacée Coronavirus




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 6 votes
    zzz999 6 mars 10:42

    Hirsch tient à sa place, la chlroquine coûte très peu chère et n’a plus de brevets contrairement au futur vaccin que les labos vont imposer (car les vaccinations ont toutes les chances d’être imposées) à prix d’or.


    • 2 votes
      Garibaldi2 6 mars 17:26

      @zzz999

      La chloroquine est toujours brevetée, mais le brevet est tombée dans le domaine public. Ceci permet à n’importe qui de la produire sans payer de redevance au détenteur du brevet, mais interdit à quiconque de la breveter à nouveau.


    • vote
      guepe guepe 6 mars 20:19

      @Garibaldi2

      Et voilà directe , cet argument bidon du complot des labos. Les vaccins sont les médicaments les moins chers vendus par les labos.

      Martin hirsch a parfaitement raison, à part une étude in vitro, il n’y a rien. La soi disante étude faite sur 100 chinois n’a toujours pas ses données chiffrées publiés, donc impossible d’en dire quoique ce soit. En plus , l’effectif est trop petit et une etude ,toute seule, non répétés par d’autres équipes indépendantes , n’a qu’un faible niveau de preuve scientifique. Dans l’état actuel des choses, l’efficacité de la Chloroquine n’est pas prouvé.

      En plus la chloroquine peut causer des effets indésirables graves comme des troubles du rythme, arrêt cardiaque, cécité,.... Surtout avec une dose de 1g !

      Il y a d’autres médicaments testés comme un antiviral utilisé dans le traitement contre le Vih, on aura les résultats dans quelques semaines.

      Ce genre d’épidémie favorise aussi la propagation d’étude de mauvaise qualité , faîte rapidement , par certaines équipes dans la recherche absolue d’être les premiers ,( et donc d’avoir leurs noms affichés partout dans le monde scientifique) à découvrir un remède contre cette épidémie, quitte à bacler leurs études. Un des effets pervers de la concurrence entre les équipes scientifiques.

      Par exemple, une étude épidémiologique avait retrouvé un taux de mortalité de 14% au début de l’épidémie ! Un chiffre totalement fantaisiste, comme on le voit aujourd’hui. Il faut faire attention à ça également et bien lire les études qu’on nous présente.

      Pour 100 molécules qui montrent un effet bénéfique dans une étude in vitro, seuls 1 a un effet bénéfique sur l’homme. C est quelque chose de très important à retenir quand on se base sur des études in vitro !


    • vote
      Garibaldi2 7 mars 04:42

      @guepe

      Je pense que vous vous adressez à zzz999.


    • vote
      mmbbb 7 mars 08:47

      @guepe j acquiesce Le probleme est complexe et il est trop facile de faire de la com avec des effets d annonce . 
      La ciclosporine avait ete utilise pour le traitement contre le SIDA lorsqu aucun traitement correct n avait ete trouvé . Il avait ete annonce " Une découverte spectacualire "  .

      L emballement médiatique est analogue a celui du réacteur de Tchernobyl . 

      A tout malheur est bon , les medias ont un sujet a traiter 


    • vote
      alanhorus alanhorus 6 mars 11:44

      intoxication à la chloroquine

      L’intoxication par la chloroquine est une intoxication moins fréquente depuis une dizaine d’années . La toxicité principalement cardiaque met en jeu le pronostic vital sans coma annonciateur.
      L’intoxication est grave à partir de 2 grammes, souvent létale au delà de 4 grammes.

      inquiétant aussi cette toxicité.

      cette molecule est utilisée contre le paludisme.

      https://www.doctissimo.fr/sante/news/coronavirus-chine-covid-2019-chloroquine-traitements-efficace

      Or l’artemesia est une plante remede naturel contre le paludisme.

      https://www.jeuneafrique.com/767235/societe/lutte-contre-le-paludisme-lartemisia-une-plante-miracle-qui-fait-debat/

      Le 19 février dernier, l’académie nationale de médecine française, «  inquiète » des dangers de l’artemisia, alertait face aux «  recommandations scientifiquement incertaines et irresponsables » de personnes « peut-être bien intentionnées mais incompétentes en paludologie ». Un communiqué auquel ont répondu les partisans de l’artemisia avec un appel à mener « d’urgence » les études nécessaires à prouver définitivement l’efficacité de la plante.

      En fait nous en avons une sorte dans nos forets : l’armoise.

      https://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/armoise.htm

      Cela dit des plantes contre la grippe et autres infections des bronches :

      badiane, thym, laurier sauce(tisanes chaudes), persil, ail, oignon, citron, miel etc.

      https://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/lierre-grimpant.htm



        • vote
          Garibaldi2 6 mars 17:33

          Encore un hippie qui vient contester les compétence de l’un de nos hauts fonctionnaires dont les gazettes chantent les louanges !


          • 2 votes
            brik 6 mars 20:25

            Le Prof Vigouroux avait jumelé Marseille et Shanghai et depuis il existe des liens très forts en médecine et virologie  La France a le plus bel outil en matiére de maladies virales respiratoires avec l’ IHU et la chance d’avoir le Prof Didier Raoult et ses équipes d’experts en relation avec les experts chinois comme le Prof Nan Shan Zhong le découvreur du SRAS ( nobelisable ) Ils ont mis en oeuvre un antiviral remdisivir et surtout la chloroquine ( antipalu ) qui neutralise le virus en 4 à 5 jours  Les infos ont été remontées à Paris et au ministre qui fait "étudier" et en attendant nous comptons les morts et développons les angoisses L’évolution est stoppée en chine Nos médias ne rapportent pas cette compétence marseillaise et qui plus est le directeur de l’AP M Hirsh qui est énarque se permet de démolir la chloroquine  diffusez cette information le plus possible et ceux qui sont aux commandes devront répondre de faute professionnelle !!!!!!


            • vote
              Le Canard républicain Le Canard républicain 6 mars 22:38

              China optimizes treatment for COVID-19 | China Daily, 6 mars 2020 : https://twitter.com/LCanardR/status/1236035054666727433?s=20



              • vote
                Le Canard républicain Le Canard républicain 7 mars 09:22

                "Now, 6 enterprises have resumed production of chloroquine phosphate that has proven effective in treating #COVID19 patients. A shipment for treating 150,000 people has been sent to Hubei Province, to meet clinical needs : Ministry of Industry and Information Technology." Global Times : https://twitter.com/globaltimesnews/status/1235130716054315008?s=20



                  • 1 vote
                    Toyet 7 mars 10:08

                    Ce monsieur est un véritable fléau pour mes dividendes, il veut faire une médecine bon marché, une honte ! armoise, argent colloïdal !?


                    • 2 votes
                      njama njama 7 mars 10:53

                      Coronavirus, un infectiologue français s’oppose aux dires de l’OMS

                      « Les coronavirus, on les connaît bien, ce sont des virus qu’on appelle les virus du rhume. C’est un peu comme si nous avions une épidémie de rhume plus sévère. Même si je ne souhaite pas banaliser la situation, je trouve qu’on la dramatise à l’extrême. »

                      Lors d’une conférence datée du 3 mars, le directeur général de l’OMS insistait sur la sévérité du Covid-19, avec un taux de mortalité estimé à 3,4%, ce qui rend le virus « plus sévère que la grippe mais plus difficilement transmissible ». Tout le contraire de ce qu’avance l’infectiologue de l’hôpital Saint-Louis en somme, qui a réagi aux propos de l’OMS :

                      « Ce taux est directement lié aux diagnostics qui sont faits. Si l’analyse se déroule à l’hôpital, le taux de mortalité sera beaucoup plus élevé parce qu’on aura analysé les formes les plus graves. Si l’analyse se déroule en ville, il sera beaucoup plus faible. À ce jour, il est difficile de se prononcer précisément. On ne pourra dire si ce virus est plus dangereux qu’une grippe qu’à la fin de l’épidémie. En tout cas, aujourd’hui il est beaucoup moins dangereux que d’autres coronavirus comme le SARS ou le MERS. »

                      dixit le Professeur Jean-Michel Molina, chef du service infectiologie de l’hôpital parisien Saint-Louis

                      https://fr.sputniknews.com/sante/202003061043205997-coronavirus-un-infectiologue-francais-soppose-aux-dires-de-loms/



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès