• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Débat présenté par Franck Abed : USA, Chine, Russie, France, OTAN, Union (...)

Débat présenté par Franck Abed : USA, Chine, Russie, France, OTAN, Union Européenne, Zemmour

Débat présenté par Franck Abed : USA, Chine, Russie, France, OTAN, Union Européenne, Zemmour

 

#USA #Russie #France #Europe #Zemmour
 

 

#USA #Russie #France #Europe #Zemmour

➡️ Pour contacter mes invités

Walter Boujenah : https://programmeejl.wordpress.com/

Alexandre Cormier-Denis : https://nomos-tv.com/ et http://horizonquebecactuel.com/

David Saforcada : https://lappelaupeuple.fr/

 ? Suivez-moi et soutenez-moi :

➡️ linkr.bio/3rq5o6​​​
 

Tags : Etats-Unis Chine Russie Eric Zemmour Débat




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 19 novembre 21:29

    Zemmour, chez Ruquier, cinq années durant, a tout dit... tout ! de ce qu’il pensait et de ce qu’il était... face au politique et face à ceux qui sont venus vendre qui un film, un spectacle, un livre, un CD ou bien dénoncer un fait, une injustice ; sa détestation couvre près de 70% de ce qui "fait" la France aujourd’hui (soit les 30% qui représentent Zemmour+MLP dans les sondages : merci le service public !) ; et si l’on raisonne en termes d’électorat, cette détestation a pour cibles : l’extrême gauche, la gauche de Mélenchon, le PS, les centristes, la droite molle, les écolos ; dans le domaine sociétal et artistique : le féminisme, l’anti-racisme, les artistes du Rap et leur public ; en termes ethniques : les Arabes, les Africains, les Musulmans et tous ceux qui les soutiennent dans leur lutte émancipatrice.

    Cinq années durant, chaque samedi soir, Zemmour vomira sa haine de et sur tous ceux qui ne lui ressemblent pas, soit 70% de notre France d’aujourd’hui. 

    Si l’on doit « débattre » avec ce Zemmour-là, tout en gardant à l’esprit qu’il n’y en aura pas d’autre, ce ne peut être que dans un seul but, un seul : rappeler que tout porteur d’une parole raciste doit être considéré en rupture avec notre République et qu’il ne saurait prétendre à aucune légitimité et respectabilité quelles qu’elles soient.

    Il faut sans relâche exposer au grand jour l’illégitimité et l’ir-respectabilité de cet individu ; exposer les motivations réelles de cette petite frappe de la politique.


    • 3 votes
      Serge ULESKI Serge ULESKI 19 novembre 21:38

      Zemmour, c’est du fantasme ; celui des "petits Blancs relégués" qui oublient que la seule et grande gagnante (bénéficiaire) du racisme et des discriminations ce n’est pas les classes populaires de souche européenne mais bien plutôt la bourgeoisie (blanche, bien blanche), de nos centres-villes et leurs progénitures ; petites têtes blondes appelées à occuper les postes les plus prestigieux et les mieux rémunérés en politique, dans les médias et les entreprises du CAC 40 tout comme leurs parents aujourd’hui.

       

      Ces électeurs ont cherché des années durant avec les Le Pen le ticket gagnant du Loto au profit d’une politique discriminatoire à souhait dont elles comptaient et comptent toujours pouvoir récolter les bénéfices ! 

      Leur erreur consiste à ne pas comprendre que leur relégation est concomitante de celle de nos minorités ghettoïsées et reléguées aux tâches les plus ingrates. C’est la même nécessité pour cette bourgeoisie d’entretenir une relégation elle aussi concomitante mais cette-fois... du maintien de son standing et de son influence.

      Hier les Le Pen, aujourd’hui Zemmour, dont le soutien d’une bourgeoisie septuagénaire ressemble étrangement au fond du caddie de supermarché, là où l’on trouve des feuilles de salade dé-séchées et des tickets de caisse jaunis, car Zemmour c’est le cadavre maintenant liquéfié de la politique française.

      Voter Zemmour c’est placer les populations issues de notre histoire coloniale ( titulaire ou pas d’une carte d’identité) au centre de la problématique française ("On s’en débarrasse, on les mate et tous les problèmes sont résolus !). Tous les partisans de cette analyse sont, dans le miroir, l’exact reflet de tous ceux qui placent les Juifs au centre de tous les problèmes : les uns sont bel et bien le miroir de tous les autres : tous indignes.


      • 2 votes
        Serge ULESKI Serge ULESKI 19 novembre 21:42

        Cette capacité qu’ont les « amoureux de la France » auto-proclamés d’accoucher qui d’un ou d’une Le Pen, qui d’un Sarkozy, qui d’un Pasqua, qui d’un Tapie, qui d’une Marion Maréchal, qui d’un Zemmour - un talus de gravats en lieu et place d’une montagne de granit -, est d’un pathétique consommé.

        Rappelons que La France ce n’est pas "une grande gueule" ! Non, la France c’est une grande voix. 

        Il suffit de mentionner dans l’ordre et le désordre chronologique... De Gaulle, Jean Moulin, Jaurès, Hugo, Jeanne d’Arc, Philippe Le Bel, Louis XIV, Descartes, Pascal, Montaigne, Montesquieu, Talleyrand, Arago… et combien d’autres encore… pour mesurer à quel point tous ces « french-lovers » n’ont pas pour souci la grandeur de la France ; il s’agit bien plutôt de brandir un drapeau tricolore dans un but, un seul : éructer leur haine irréductible, irrépressible, viscérale (haine chromosomique ?), à l’endroit de toutes les populations extra-européennes (titulaires ou non d’une carte d’identité française) et de ceux qui les soutiennent dans leur lutte contre le racisme, le mépris et les discriminations qui les frappent du berceau à la tombe.

        Que tous ces soutiens de Zemmour sachent que nous ne sommes pas dupes.


        • 2 votes
          Serge ULESKI Serge ULESKI 19 novembre 22:15

          À Montpellier, des mères de famille issue de la diversité réclament plus de mixité au collège ; elles ne supportent plus les collèges ghettos ICI


          • 1 vote
            Serge ULESKI Serge ULESKI 20 novembre 12:25

            Zemmour qui, rappelons-le encore une fois, n’a jamais appelé à voter pour Le Pen lui préférant Sarkozy et d’autres... Ce zemmour-là se maintiendra jusqu’au bout, jusqu’au soir du premier tour, facilitant ainsi la victoire de Macron en refusant de se retirer au profit de MLP ; ce qui arrange bien les affaires du camp Macron car avec une MLP positionnée à 30% dans les sondages du mois de Juin... tous peuvent (ou pouvaient) légitimement re-commencer d’y croire : en particulier les abstentionnistes (ceux qui ont jeté l’éponge après cinq défaites successives de l’extrême droite - père et fille) et les opportunistes du parti LR ; et c’est bien là ce qu’il faut éviter à tout prix : redonner de l’espoir à tous ceux qui souhaitent renverser la table ; du moins l’espèrent-t-ils la renverser cette table alors que MLP n’en n’aura pas les moyens, ni la volonté ni les compétences ; sans oublier le fait que son entrée à l’Elysée provoquerait une crise morale, politique et constitutionnelle majeure : elle ne tiendrait pas plus de 15jours - union nationale oblige ! du PS aux écolos, des centristes aux LR !)...

            La casse de cette dynamique du mois de Juin... la droite nationale (RN) ne lui pardonnera pas au soir de la défaite de MLP ! Fendue en deux cette dynamique ! Sabotage de premier ordre ! 

            Quant aux LR, après l’élection présidentielle qui verra Macron reconduit, ils découvriront très vite que Zemmour est un boulet plus qu’un atout.

            Et c’est alors que Zemmour se retrouvera bien seul, très seul. N’aura-t-il alors qu’un seul souci, se faire oublier ? 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès