• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Énergie libre étonnante : un incroyable petit moteur solaire fonctionnant (...)

Énergie libre étonnante : un incroyable petit moteur solaire fonctionnant grâce à la chaleur

 

Voici le genre de petites vidéos que j'affectionne particulièrement : courtes, étonnantes, et montrant un petit diapositif simple que jamais on aurait cru possible...

 

Celle-ci montre de petits moteurs solaires thermiques convertissant la lumière solaire directement en un mouvement de rotation, sans qu'aucune pièce mécanique, électrique ou autre, soit utilisée. Incroyable...

 

Le mouvement de ce moteur semble dépendre d'une propriété spéciale des bandes de sacs-poubelles qui sont disposées sur le pourtour du rotor. Est-ce dû à l'étirement de ces bandes sous l'action de la chaleur ? Pourtant, le démonstrateur utilise à un moment des sceaux qui sont des objets bien plus rigides que les tasses en plastique du petit moteur.

 

Ou bien le principe de fonctionnement de ce moteur inattendu est la convection, mais franchement, je ne comprend pas réellement son fonctionnement, d'autant que son mouvement est réversible. Si vous avez une idée du fonctionnement exact de ce moteur, surtout n'hésitez pas à m'écrire pour que j'enrichisse ce commentaire de vos idées lumineuses.

 

Une idée simple et géniale qui donne envie de construire une réplication.

 

À voir !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "énergie" et "libre", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " moteur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " électri", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " solaire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Soleil", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " chaleur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " lumière", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " étonnant", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " surprenant", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " incroyable", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Énergies Libres", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8494.

 

 

Tags : Innovation Energie Etonnant Science et techno




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • 2 votes
    izarn 7 octobre 2016 12:53

    • vote
      Croa Croa 7 octobre 2016 19:32

      @izarn,

      Oui, ça ça fonctionne vraiment et il y a du couple.

      Et plus ce n’est pas nouveau !


    • vote
      Croa Croa 7 octobre 2016 19:33

      Correctif :

      En plus ce n’est pas nouveau !


    • 1 vote
      Pyrathome Pyrathome 7 octobre 2016 13:31

      Bonjour,
      Il doit probablement s’agir d’une simple poussée directe des photons arrivant du soleil un peu comme une voile solaire pourrait le faire dans l’espace ?
      Mais je ne vois pas vraiment d’application concrète à ce phénomène, car la force exercée doit rester relativement faible.
      Peut-être dans l’espace la force serait plus conséquente et permettrait d’entrainer une génératrice de courant ?


      • 1 vote
        sls0 sls0 7 octobre 2016 15:38

        @Pyrathome
        Des photons avec une énorme voile solaire et dans le vide spatial oui, il y a une poussée efficace.
        Sur terre avec une telle surface, un moustique est plus énergétique.
        Pour accélérer 1 kg d’1 m/s2, il faut au minimum une surface de 106 383 m2, soit un carré de 326 m × 326 m, la masse de cette voile étant à déduire pour obtenir la charge utile.


      • vote
        BlueMan BlueMan 7 octobre 2016 16:21

        @sarcastelle : LOL, bien joué smiley


      • vote
        vesjem vesjem 7 octobre 2016 13:59

        il s’agit tout simplement du principe du moteur électrique usuel ;
        "champ magnétique + courant, génèrent force" ;
        le courant , ici, est produit par les capteurs solaires ; le champ magnétique est un aimant permanent dans une ou plusieurs pièces du montage ; le champ magnétique terrestre étant trop faible, je pense pour cette application


        • vote
          BlueMan BlueMan 7 octobre 2016 15:14

          @vesjem : tu n’as pas lu l’article et/ou pas bien regardé la vidéo... ^^

          Il n’y a ici aucun courant électrique, pas plus que de panneaux solaires.


        • vote
          apero 7 octobre 2016 14:17

          Evidemment, il ne peut pas s’empêcher de faire sa démonstration sur une table qui peut cacher n’importe quoi en-dessous.


          • 4 votes
            BlueMan BlueMan 7 octobre 2016 14:28

            MAJ : L’un de mes visiteurs, Stomoxe, m’a écrit le message suivant expliquant bien le fonctionnement de ce petit moteur :


            Les bandes sont élastiques et se déforment sous l’effet de la chaleur. Les bandes sont noires donc chauffent vite. La liaison entre les 2 seaux ou verres est souple. Quand les bandes du haut sont au soleil, elles se détendent et celles qui sont dessous à l’ombre sont donc plus tendues. Donc a cause des tensions différentes, les 2 verres tendent à avoir leurs culs vers le haut, par conséquent le centre de gravité est au dessus de l’axe de rotation, ce qui crée un basculement, un déséquilibre, qui donne envie au 2 verres de tourner pour se remettre le cul vers le bas. Le sens de rotation est lié au moment d’inertie de la pichenette d’origine. Les bandes du haut passant dessous se retendent quand elles passe a l’ombre, et celles étant à l’ombre se retrouvent au soleil et se détendent, et ainsi de suite, les verres tournent...

            Même si ça tourne, le couple de ce genre de système est très faible... Donc on a un rendement très faible...

            Merci à lui pour ces explications bien claires. smiley


            • vote
              vesjem vesjem 8 octobre 2016 11:26

              @BlueMan

              pas si vite ; l’inertie thermique ne permet pas cette déformation si rapide ;

              les bandes noires sont des capteurs solaires


            • vote
              Doctorix Doctorix 11 octobre 2016 09:06

              @Zatara

              Si la bande supérieure se détend à la chaleur, le rayon correspondant devient plus petit, et ça ne devrait pas tourner, bien au contraire...

              Le mystère n’est pas résolu.


            • vote
              Doctorix Doctorix 11 octobre 2016 09:08

              Pour que ça tourne sur ce principe, il faudrait que la bande se dilate vers l’extérieur, ce qui n’est pas possible vu le matériau utilisé.


            • vote
              Doctorix Doctorix 11 octobre 2016 10:59

              @Zatara

              Pour que ça marche, il faudrait que la bande soit un bilame, la partie extérieure se dilatant plus que la partie intérieure. Le bilame se courberait vers l’extérieur sous l’effet de la chaleur, et redeviendrait plat sans les rayons solaires, en dessous.

              Il faudrait que cette déformation soit très rapide...compliqué...


            • vote
              Doctorix Doctorix 11 octobre 2016 11:23

              @Zatara

               qui sous l’effet des rayons du soleil se contracte, puis, une fois à l’ombre se décontracte....

              C’est peut être là l’explication, mais c’est l’inverse.

              La bande à l’ombre est contactée, ce qui déforme le cylindre vers le haut, et le fait basculer. Parvenue au soleil, cette bande se détend. De ce fait, l’axe horizontal est légèrement mais constamment déformé, courbé vers le haut. D’où la bascule d’un côté ou de l’autre selon l’impulsion initiale.

              On obtiendrait la même chose avec des bandes d’adhésif noir.


            • vote
              Doctorix Doctorix 11 octobre 2016 14:36

              @Zatara

              Vous ne lisez pas ce que j’écris dans ma deuxième tentative de compréhension du phénomène.

              Le plastique se détend sous l’effet de la chaleur, et non l’inverse, comme vous l’avez écrit.

              Il se contracte sous l’effet du froid relatif : c’est ce qui déforme l’axe horizontal qui relie les deux gobelets, et déplace le centre de gravité vers le haut.


            • vote
              vesjem vesjem 11 octobre 2016 16:55

              @Zatara

              pourquoi non ?, moi je dis oui ;

              il y a en plus longitudinalement dans les bandes, des conducteurs électriques , qui forment sous l’influence d’ un champ magnétique permanent (dont la source n’est pas visible, mais très facilement dissimulable) le moteur électrique basique

              un jeu d’enfant


            • vote
              vesjem vesjem 13 octobre 2016 19:25

              @Zatara

              "ils attrapent les photons pour les transformer en courant électrique tout seul"

              non, les capteurs solaires (les bandes noires), sont reliés à des conducteurs électriques longitudinaux et intégrés aux bandes


            • vote
              vesjem vesjem 13 octobre 2016 19:46

              @Zatara

              un site pour comprendre le moteurs asynchrone à cage d’écureuil

              http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=11529


            • vote
              sls0 sls0 7 octobre 2016 17:21

              D’après la vidéo, ça tourne à 1tr/min, vu la taille de la main, on peut déduire les dimensions du cylindre, 31*13cm.
              Ces gobelets pèsent 5gr4.
              Le film plastique c’est 8gr au m².
              La masse total est de 11gr8.
              L’axe à l’intérieur n’intervient presque pas pour le moment d’inertie.
              Le moment d’inertie pour un disque plein J=1/2*m*R², ici ça ressemble plus à un disque extérieur on peut employer 0,8*m*R² = 0,8*0,0118*0,065= 0,0006136kg/m²
              La puissance c’est 1/2*J* ?².
              (? c’est la vitesse angulaire en rad/s).
              La puissance est 0.0006136*1/2*6.28= 0,00192W.
              En comptant 8h de soleil c’est 0,015Wh ou 0,000015kWh/jour.

              Désolé pour les chiffres et formules niveau lycée mais quand on a à faire à des gens prêts à tout gober c’est parfois nécessaire.

              Il faudrait que je calcule les autres cylindres pour voir la puissance par m², ici elle n’est que de 0,03W/m² d’exposé au soleil.

              Je n’ai pas regardé la validité du système ou s’il y a trucage, sur la vidéo on voit une excentricité assez importante, je ne sait pas si un couple de 0,003Nm est suffisant pour le vaincre, si j’ai le temps je regarderai.


              • vote
                BlueMan BlueMan 7 octobre 2016 17:44

                @sls0 : qu’est-ce que tu veux dire ? Que c’est un fake ? Je n’y crois pas.


              • vote
                simplesanstete 7 octobre 2016 19:23

                @yoananda
                Un peu de tenue SVP..... c’est pas sorcier.


              • vote
                apero 7 octobre 2016 19:26

                @sls0

                Ton raisonnement est faux, je suis désolé. 1/2*J* ?² c’est l’énergie cinétique de rotation, pas la puissance...C’est complètement différent.

                Au niveau des unités déjà c’est assez clair : J est en kg.m² (et non pas kg/m² comme tu l’écris), ? en s^-1, donc 1/2*J* ?² est homogène à des kg*m²/s², soit des N*m, autrement dit une énergie, pas une puissance.

                De toute façon, le moment d’inertie J sert seulement à calculer les accélérations et décélérations en phase transitoire. En régime permanent, pour calculer la puissance la formule de base c’est

                P = C * ? avec C le couple en N.m. Le moment d’inertie n’a rien à voir.


              • vote
                apero 7 octobre 2016 20:06

                (Bon en fait j’ai parlé trop vite, le moment d’inertie J peut quand même nous aider)

                Pour estimer la puissance on peut mesurer l’accélération angulaire ?’ (en rad/s²) du cylindre lors du démarrage, et faire C = J . ?’ pour avoir le couple.

                Ensuite, en régime permanent P = C . ? pour avoir la puissance.

                Mais on prend en compte le couple au démarrage dans le calcul, qui peut être différent du couple en régime permanent. Ca donne un ordre de grandeur quand même.


              • vote
                sls0 sls0 7 octobre 2016 21:51

                @apero

                Mea culpa
                Le raisonnement peut être pas mais les unités oui, j’avais un rendez-vous, je ne me suis pas appliqué j’avais peu de temps, le collège et le lycée c’est les années 60-70, normalement je regarde les références avant pour éviter les erreurs après plus de 40 ans. Là j’ai écrit mon commentaire en 5’ avec ma calculatrice à coté.

                Effectivement c’est une énergie de rotation, je voulais la récupérer en une seconde, ensuite je suis parti sur la puissance, j’aurais dû l’écrire.

                Je cherchais une puissance ayant une vitesse angulaire je voulais un couple pour l’histoire du balourd à vaincre.

                Je suis allé trop vite, moi qui aime bien préparer mes réponses j’ai eu tord.

                Mon absence prolongée aurait envoyé mon commentaire en queue de peloton, je voulait que les gens réfléchissent assez tôt à la faible puissance du système avant de faire des plans sur la comète.


              • vote
                pegase pegase 8 octobre 2016 11:13

                @apero
                oméga représente quoi ? j’ai pas tout suivi dans votre raisonnement ! 

                la résistivité en ohms ? 


              • vote
                temet.nosce (---.---.81.207) 8 octobre 2016 16:25

                @sls0
                C’est bien beau de faire des calculs encore faut-il savoir écouter ou lire : Ce n’est pas du 1tr/min mais 60 trs/min.


              • 1 vote
                sls0 sls0 8 octobre 2016 23:25

                @temet.nosce
                Un tour par seconde, comme je l’ai expliqué plus haut j’étais pris par le temps, mea culpa.
                C’est un tour par seconde que je voulais écrire vu les 60 tr/min de la vidéo.
                L’urgence n’est pas une excuse, c’est de ma faute et merci pour la remarque.


              • vote
                apero 9 octobre 2016 02:51

                @pegase
                 ? c’est la vitesse angulaire en rad/s. ?’ c’est la dérivée de ?, donc l’accélération angulaire en rad/s². Tous les calculs de géométrie et de mécanique se font en radians, pas en degrés et encore moins en tours.

                La relation avec la fréquence de rotation N (tr/min) c’est
                 ? = N * Pi/30

                Après c’est sûrement du charabia pour quiconque n’a pas fait de physique au lycée (voire plus)...


              • vote
                pegase pegase 11 octobre 2016 10:37

                @apero

                 ? c’est la vitesse angulaire en rad/s. ?’ c’est la dérivée de ?, donc l’accélération angulaire en rad/s².


                Il fallait quand même le savoir smiley 

                .. quand vous balancez une formule, il faut toujours mettre de quoi il s’agit, sinon elle ne veut rien dire votre formule, d’autant qu’on en manipule pas tout les jours ...

                Sinon c’est intéressant ...merci ;)

                Vous devriez faire une petite rubrique math - physique, histoire de mettre un peu de plomb dans la tête aux gens, ils en ont grandement besoin ...

                J’avais une super formule pour calculer la longueur d’une spirale, en tenant compte de l’épaisseur de la matière, du diamètre intérieur et du diamètre extérieur ... je ne la retrouve plus... Je l’avais sous forme de feuille de calcul excel, c’était un bonheur à utiliser ..

                Si une âme charitable passe par là .. 


              • vote
                apero 14 octobre 2016 18:33

                @pegase
                Les maths et la physique c’est malheureusement un truc qui ne s’improvise pas. Ca demande des années d’étude pour mettre en place les prérequis et pouvoir manipuler les formules sans se tromper. Il faut 3 ans de lycée et 1-2 ans après le bac pour maîtriser les calculs de machines élémentaires. (ou alors prendre des options technologiques en première/term S)

                Une petite rubrique n’arrangera pas le cas de tous ceux qui se permettent de commenter des calculs de physique malgré leur niveau bac-5, et qui de toute façon réfutent les bases même de la science (comme notre cher blueman qui considère que la loi de conservation de l’énergie est fausse. On se demande qui a raison d’ailleurs, les 99,9999% de scientifiques qui construisent des machines qui fonctionnent et qui envoient des satellites en orbite, ou quelques charlatans qui bricolent des moteurs miracles dans leur garage n’ayant jamais fait leurs preuves ?).

                Ca fait au moins 2 ans qu’on voit passer sur AV.tv les bidules miraculeux : minato, élie hatem, LLW9, GDS technologies, générateurs à aimants permanents...Aucun n’a jamais été reproduit ailleurs que sur des vidéos YT truquées.


              • vote
                apero 14 octobre 2016 18:41

                @pegase
                Pour la spirale, postez un schéma pour expliquer le problème, là c’est trop flou pour pouvoir répondre(spirale plate ou bobine ?)


              • 1 vote
                simplesanstete 7 octobre 2016 19:21

                Je t’aime blue man.....tu cherches à savoir, c’est la dynamique de la vie.


                • vote
                  BlueMan BlueMan 7 octobre 2016 21:31

                  @simplesanstete : une déclaration d’amour, woaaa, c’est rare sur ce Net infesté de trolls et de malfaisants en tous genres. Merci ! smiley


                • vote
                  simplesanstete 7 octobre 2016 22:52

                  @BlueMan

                  Et un cadeau, le nouveau Tintin au Congo, revu et corrigé.

                  https://drive.google.com/file/d/0B4Mlc2XTnv12enRVWWZnbGp6QlU/view


                • 1 vote
                  Jean Keim Jean Keim 8 octobre 2016 09:03
                  @ BlueMan,
                  Nulle part il est dit que le montage à la prétention de fournir une énergie mécanique exploitable, c’est juste un montage astucieux et c’est très bien ainsi, merci,pour la video.

                  • 1 vote
                    christophe nicolas christophe nicolas 8 octobre 2016 10:36

                    C’est classique d’une transition de phase en synergie avec le champ de gravitation, il y en a plusieurs dans le plastique mais il faut fatalement décharger la chaleur donc si on augmente la taille des bandes ça ne marche plus sauf à construire des trucs immenses mais le plastique n’étant pas un grand conducteur de chaleur, vous n’irez pas loin en terme d’exploitation. C’est toutefois très pédagogique pour le loup car il est scientifiquement dans le vent étant donné que le COP réel est supérieur à 1 au sens classique. On ne viole pas la loi de conservation de l’énergie mais on crée une pompe à chaleur directe impossible théoriquement en utilisant la gravitation comme un catalyseur. C’est ce que j’appelle une synergie.


                    Dans ce domaine, il est difficile de faire mieux que la machine de Rosch innovations qui est un appareil Serbe pour la simple raison que l’eau a la plus forte capacité calorifique qui traduit des propriétés plus complexes et que celle de l’air est très faible avec une grande vitesse des molécules.

                    Vous pouvez théoriquement sortir du 5kW/m² en surface. Il est très possible d’équiper un réservoir Seine comme le lac du Der en production puisqu’il n’y a pas de courant et qu’il est vidé tous les dix ans. Comme l’appareil refroidit l’eau, il y a une certaine limite que les thermiciens savent calculer, là le loup est utile.

                    • vote
                      Doctorix Doctorix 11 octobre 2016 11:07
                      Concernant la machine de Rosch, j’ai écrit mes interrogations au journal NEXUS, et je crois que c’est une colossale fumisterie : on verra bien s’ils publient...

                      Lors de la parution du n°100 de Nexus, j’ai fait preuve de négligence en ne vous en écrivant pas, et je le regrette. Je pensais que l’erreur monumentale qui y était exposée serait relevée par un tas de lecteurs, dont le niveau serait celui d’un collégien de quinze ans. Las, personne n’a semblé faire fonctionner son esprit critique, et personne n’a rien dit.
                      Avec le numéro 106, j’ai l’occasion de me rattraper.
                      L’article du n°100 relatif au générateur KPP de Rosch innovation pêchait par deux points. Le schéma de la page 102 (dont on retrouve une version semblable dans le n°106), et ce texte de la page 104 : "...les dix litres d’air recueillis par chaque flotteur qui occupent un volume de 100 litres une fois dilatés en surface".
                      Commençons par assassiner ce texte. La pression à la base de la colonne d’eau (10 mètres) est supérieure de 1kg/cm2 à la pression en surface. Un Volume V injecté à la base occupera donc un volume 2V une fois parvenu en surface, et non 10V, puisque la pression absolue ne fait que se diviser par 2 (1kg/cm2 de pressions atmosphérique en surface auquel s’ajoute 1kg/cm2 à la base fourni par le compresseur)). Ainsi, il aurait fallu lire : "...les dix litres d’air recueillis par chaque flotteur qui occupent un volume de 20 litres une fois dilatés en surface".
                      La poussée d’Archimède est donc dès le départ surévaluée d’un facteur 5.
                      Le schéma est également trompeur : pour que la cloche arrive vide d’eau en surface, il faut qu’elle soit remplie à moitié au départ, et non au dixième. Ce qui demande cinq fois plus d’énergie. Si on remplit d’air le ballon au 1/10 à la base, l’eau occupera 8/10 du volume arrivé en surface, et non zéro. La poussée d’Archimède étant ce qu’elle est, il n’y aura pas de miracle : ce n’est que si on remplit le ballon à moitié à la base qu’il arrivera vide d’eau en surface. Et les schémas sont donc complètement trompeurs et irrationnels.
                      Les conclusions s’imposent : le pseudo-inventeur a trouvé une astuce pour tromper à la fois les investisseurs crédules et les journalistes naïfs.
                      Pour décrire précisément le dispositif, il suffit d’appliquer le principe de conservation de l’énergie : il faudra autant d’énergie pour remplir les ballons à la base (à partir du compresseur) que celle récupérée à la sortie, dont il faudra retrancher les énormes forces de résistance, depuis les pertes de la compression, les frottements des chaînes et poulies, jusqu’à la résistance de l’eau au déplacement des ballons et à la conversion de l’énergie mécanique en électricité.
                      Chapeau à l’inventeur, qui a réussi à tromper l’organisme de contrôle DEKRA, je ne sais comment. 
                      Maintenant, il y a une autre hypothèse, plus optimiste : le constructeur a inventé un moteur magnétique surrunitaire révolutionnaire, de type Minato ou autre, et présente un système absurde pour en présenter les performances au public sans risque d’assassinat. J’aimerais qu’il en soit ainsi. Mais je n’y crois guère...
                      Pardon de décevoir nombre de lecteurs... Mais je leur offre tout de même une note d’espoir, bien que très fragile en l’absence d’une transparence que le fabricant refuse. Ce manque de transparence ne peut être lié qu’à deux causes : la nécessité de préserver un secret industriel extraordinaire, ou plus prosaïquement le camouflage d’une escroquerie. Je ne trancherai pas.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès