• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hypnose : la dette aux origines

Hypnose : la dette aux origines

L’hypnose vient du jadis, comme le signe les traces du passé disparu, des chants et des rythmes de la préhistoire, retrouvés et reconstitués dans les grottes Chauvet et Chaumont.

« Comme une forme de danse », écrit Paul Auster, mari de Siri Husvedt, dans Winter Journal.

Si on me demande ce qu’est l’hypnose, je pense que je répondrai, comme l’a senti aussi Hemingway, et tous ces artistes bien en avance sur les neurologues, comme Tchouang Tseu 350 ans avant JC.

L’hypnose, c’est un rythme, une marche, une course, un son, une vibration,
Comme un écho lointain,
Qui vient de la cellule, et du fond des âges.

C’est la présence de l’absence, des générations qui nous ont donné naissance.

 

1. Quelle est la meilleure définition de l'hypnose ? (3:46)

Pour Tyrell et Griffith - Mindsfield College UK., (2015) l'hypnose est une activation du système Ponto-geniculo-occipital à l'état de veille.

2. La Dette aux origines (5:12)

3. Le souffle créateur et le partage (3 ;10)

4. Le générateur pontique et les mythes autour de l'hypnose (15:15)

 

Séance pratique avec des étudiants :

 

Intervenant : Nicolas WOLFF

– Interruption des études de médecine en 6è année pour problèmes de santé
– Opticien Optométriste, spécialisé en lentilles de contactes spéciales et formateur
– Professeur de Kung Fu Wing Chun depuis plus de 10 ans
– Diagnostiqué pour une maladie bipolaire de type 2 d’origine héréditaire en 2010, il étudie l’hypnose en autodidacte pendant 3 ans afin de trouver une alternative aux traitements médicamenteux.

– Certifié en 2014 maitre praticien à la Mike Mandel’s Academy of Hypnosis, St Michael’s College, Toronto Canada, premier Européen diplômé.
– Member of the prestigious Mike Mandel Hypnosis online Academy and proud « Rider of the Hypnotic Storm ».
– In training at The Human Givens College UK




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    Le fou de T'chou Le fou de T’chou 21 juin 17:29
    Wim Hof, dit Iceman, l’homme de glace
    Tchouang-tseu, ch. VI : Les hommes authentiques ne s’insurgent pas de leurs faiblesses, ne forcent pas le succès et n’ourdissent jamais de plans. De tels hommes ne regrettent pas de s’être trompés ni ne se glorifient d’avoir vu juste. De tels hommes gravissent les plus hauts sommets sans trembler, entrent dans l’eau sans se mouiller, traversent les flammes sans se brûler. Ainsi sont ceux dont l’esprit est capable de s’élever dans la nue jusqu’au Tao !

     smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès